Triforce Legend

Bienvenue sur le Forum de Triforce Legend ! ! !


Nous sommes actuellement le 12 Déc 2018, 17:53

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 24 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 17 Sep 2006, 20:50 
Hors-ligne
Débutant
Débutant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Sep 2006, 19:21
Message(s) : 51
Je vais mettre ma fics pour ceux qui aiment lire lol
J'attends vos commentaires :D

Resumé :
Après le combat contre Ganondorf, Link revint dans son temps. Il vivait avec une famille qui l'avait récupéré. Tout ce passait bien, mais le mal revint sous une autre forme. Les chimère légendaires étaient invoqué par le mal. Mais quel était ce mal? Link reprend la route, va dans une école de dragonnier et découvre une nouvelle légende, une nouvelle épée, de nouveau pouvoirs, mais saura-t'il les controler?
Heureusement, il sera aidé par des amis, affrontera son mal intérieur et la grande menace qui pèse sur le monde. La plus grande guerre va commencer...


Chapitre 1 :
Le commencement.


Un orage menaçait de toute part. Le ciel était d’un noir inquiétant, presque irréaliste. Le village s’agitait, les paysans s’affairaient à rentrer leurs bétails, les femmes appelaient les enfants pour les prendre dans leurs bras et les rentrer à l’abri dans les maisons. Le vent se leva, soufflant des rafales étonnamment violentes pour cette saison. N’ayant pas fini de rassembler toutes ses vaches, un paysans s’obstinait à sauver son bétail, le gagne pain de sa famille, sa vie. Une femme et des enfants l’appelaient, le suppliant de rentrer. L’homme ne céda pas. Sans son bétail sa famille ne pourrait plus manger, ne pourrait plus vivre. La pluie accompagna le vent, les éclairs frappant les cimes des arbres au hasard, les embrasant. Les vaches s’affolèrent, galopant dans tout le village, écrasant le moindre obstacle qui obstruait leur fuite. Un éclair frappa, une vache s’écroula entraînant trois de ses camarades. La panique était totale. L’homme comprenant qu’il ne pourrait rien faire, se précipita vers sa maison, sa femmes et ses enfants l’encourageant aussi fort qu’ils le pouvaient. Il ne lui restait que quelques mètres, mais le vent le força à marcher, telle fut ça violence. Il mit plusieurs minutes pour faire les derniers 30mètres jusqu’au seuil de la maison, s’accrochant à tout ce qu’il pouvait trouver de solide.
Le sang gicla sur le visage de la femme et des enfants. L’homme les regardait une dernière fois, leur implorant le pardon, le ventre percé par une griffe gigantesque, avant d’être emmené par le Néant, la griffe de Dreinaï.
La famille se précipita dans la maison, ouvrant une trappe au sol elle entreprit de faire descendre ses enfants pétrifié, choqué au sous sol.
Ils restèrent agrippé les un contre les autres, sanglotant, pleurant à la fois pour leurs père disparut ainsi que pour l’horreur qui s’abattait sur le village. Les cries de terreur se faisaient entendre à la surface, terrifiant toujours d’avantage la famille. Ils restèrent 12 heures dans leur cachette. Après quoi, les cries avaient cessés, l’orage s’était évadé plus loin, vers l’Est, emmenant le Néant avec lui.

La femme fut seul a sortir du sous sol ordonnant a ses enfants de rester cacher. Le premier regard qu’elle jeta sur son village fut un regard de désolation. Il ne restait rien, les maisons avaient été complètement rasées, détruite, anéantie. Certains sols de maisons avaient été creusés, laissant un trou béant en son centre, probablement pour récupérer les êtres cachés. La griffe de Dreinaï avait fait son œuvre.
Les villageois rescapés, sortaient de leurs cachettes. La femme alla chercher ses enfants pour rejoindre les survivants au centre du village.
Il restait huit adultes et dix enfants. Dix huit individu sur 60 habitants du village. Tous dévoré par le Néant.
Un homme vint au centre du groupe pour prendre la parole.
- Nous ne pouvons rester ici, il ne reste plus rien. Partons vers Hyrule et demandons asile au roi.
Il associa le geste à la parole. Un âne criait son désarroi, accroché entre deux piquets qui l’avaient coincé entre un mur d’une maison et un arbre. L’homme alla le calmer, il entreprit de mettre quelques affaires qui permettront aux voyageurs d’avoir à boire et à manger pendant le périple. Mais il n’y en avait pas assez.
La femme qui avait perdu son mari devant ses yeux pris sa plus jeune enfant a peine âgée de 6 ans et la posa sur le dos de l’animal. Celle-ci restait le regard vide, le choc avait anéanti son âme.
Un autre de ses enfants s’approcha et lui pris la main. Elle se blotti dans ses bras et partit en sanglots. Il avait 15 ans et semblait différents, il ne ressemblait pas à la petite fille ni à son frère cadet de 11 ans.
La femme le regarda dans les yeux, il était déjà grand, son regard l’effrayait quelque peu. Elle voyait en lui une tristesse mais il n’y avait pas de peur. Elle savait qu’il n’était pas son fils biologique, elle l’avait recueilli il y a maintenant 5 ans dans la forêt avoisinante du village. Elle ne savait rien de son passé, qui il était, pourquoi était-il orphelin ?

- Ecoute, je vais chercher de quoi manger, dit le jeune garçon. Il n’y en a pas assez pour tout le monde.

La femme acquiesça de la tête.
Le jeune garçon cadet courut derrière son frère, la mère n’ayant pu le retenir a temps.

- Liiiiiink !! Attend moi !! Je viens avec toi !! s’écria t’il en courant.

Il se retourna et offrit ça main à son jeune frère et s’agenouilla devant lui.

- Non Glen, dit Link. Ce ne serait pas une bonne idée.

Le jeune garçon retourna auprès de sa mère, la tête basse.

Après avoir fait le tour des ruines, Link n’avait pu récupérer que quelques pommes. Tout avait été emporté par la créature. Il revint chez sa mère complètement bredouille.

- Je n’ai rien trouvé, il ne reste rien, dit Link. Etant donné qu’on a deux jours de marche en forêt, j’irais chasser.
- Bien, je vais en parler aux autres. Je te donne le soin de veiller sur Glen.

Tout était prêt, les villageois se mirent en route.

La forêt était silencieuse, effrayante. Le passage du Dreinaï avait du faire fuir tous les animaux. Link ne pourrait pas chasser dans les environs, il ne trouverait rien. La 1ère journée se fit sans nourriture. Juste de l’eau. La petite fillette restait les yeux fixes, sur le dos de l’âne. La mère était inquiète.

- J’ai peur pour Marie, dit la femme. Elle est perdue dans son monde.
- Elle est sous le choc, laisse lui le temps, répondit Link.

Link s’approcha de sa sœur et posa sa main sur la sienne. La main de la fillette se resserra. Elle tourna son regard sur l’elfe. Elle ouvrit la bouche, tentent de dire quelque chose mais il n’y avait pas de son. Elle était atteinte de mutisme. Le choc avait affaibli son être.
La nuit tomba. Les villageois s’arrêtèrent au milieu d’une clairière. Un feu fut allumé, et les villageois s’essayèrent autour. Les enfants s’endormir, les adultes surveillaient.

Au petit matin, le convoi reprit la route. Les oiseaux avaient refait leur apparition. Link entreprit de partir à la chasse. Il disparut toute la matinée et il revint quand le soleil était à son zénith. Il tenait sur son épaule un jolie Brocart (un chevreuil mâle). Ils avaient de quoi manger pour tenir jusqu’au château d’Hyrule.
Ils passèrent une nouvelle nuit dans la forêt. Le lendemain au soir ils arrivèrent sur la plaine d’Hyrule.
La vision de la plaine remonta des souvenirs oubliés du jeune Héro. Une quête qu’il avait mené a bien, qui lui avait coûté 7 années de ça vie, qu’il pouvait maintenant vivre comme un enfant de son âge. Toutefois, il sentait au plus profond de son être que quelque chose ne tournait pas rond. Quelle était cette créature qui anéantissait tout sur son passage ? Qui la contrôlait, qui l’avait sortit de son sommeil ?
Il voulait des réponses, et ses réponses il les auraient en parlant a la princesse. Ce souviendrait-elle de lui ? Il en était certain.

.........................................................
Fin de la première partie du 1er chapitre!!


Dernière édition par Arya le 25 Sep 2006, 16:51, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 19 Sep 2006, 12:11 
Hors-ligne
Débutant
Débutant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Sep 2006, 19:21
Message(s) : 51
La suite!!
...................................................................;

Ils entreprirent la traversé de la plaine. Ils leurs fallut deux longues journée sous un soleil assommant d’un mois d’Août.
Ils arrivèrent aux portes du bourg en milieu d’après midi. La place était bondée de gens et d’animaux en tout genre. Ils continuèrent leur route jusque devant les grilles du château. Les gardes les stoppèrent.

- Halte !! Que venez vous faire ici ? demanda l’un des deux garde.
- Nous venons demander asile au roi, dit un villageois. Le Dreinaï a détruit notre village. Il ne nous reste rien.

Le garde chuchota quelque chose à son collègue, celui-ci passa les portes et s’éloigna.

- J’ai demandé à mon collègue de chercher quelqu’un qui pourra vous aider. Le Dreinaï a attaqué 3 villages en quatre mois. Vous êtes le 4ième.

Ils n’attendirent pas longtemps. Une femme vint à leur rencontre. Link la reconnut de suite.

- Je m’appelle Impa, nous allons vous trouver un endroit pour dormir cette nuit au Bourg. Demain, je vous conduirais au village Cocorico, vous pourrez vous y installer.

Sur ces mots, Impa guida les villageois dans une grande auberge abandonné dans une rue profonde du Bourg. Mais il faisait bon et tout était encore dans un état acceptable.

- Nous n’avons rien d’autre, veuillez nous en excuser. Malheureusement, le Dreinaï fait beaucoup de victimes et de personne sans toits.

Impa s’avança vers la sortit, Link l’interpella.

- Impa, puis- je parler à la princesse Zelda ? demanda t’il.

Les villageois firent de grands yeux, comment osait-il, lui un pauvre payant, demander une audience avec sa majesté ?
Impa le regarda de haut en bas, ce qui mis le jeune elfe un peu mal à l’aise, le faisant danser d’une jambe à l’autre.

- Je vais en parler à la princesse ce soir. Si elle accepte, je viendrais te chercher demain, répondit calmement la jeune femme.

Puis elle s’éclipsa.
Link se tourna vers sa mère, qui le regardait d’un air hébété. Il parcourut la pièce du regard et constata le même air sur tous les visages.
Il ne savait quoi leur dire, comment pouvait- il leur expliquer tout ce qui c’était passé avec Ganondorf ? De toute manière, personne ne le croirait. Il chercha un moyen de se sortir de ce malaise. Mais il ne savait pas quoi inventer. Il décida alors de simplement dire la vérité.

- Je voudrais la voir car j’aimerais en savoir d’avantage sur le Dreinaï. La princesse est quand même plus accessible que le roi en personne.

Sa mère s’approcha et posa sa main sur son épaule.
- Je t’ai trouvé à proximité de la forêt Kokiri, je ne saurait te dire pourquoi, mais j’ai toujours su que tu étais différent, dès le premier regard que j’ai posé sur toi. Je t’ai vu plusieurs fois à l’œuvre, je t’ai vu utiliser la magie dans la grange, caché derrière le silo a grain. Tu n’utilises ni bâton, ni parole pour qu’elle t’obéisse. Ton destin n’ai pas près de nous. Mais promet moi une chose, promet moi que tu reviendra me rendre visite, a moi, a ton frère et a ta sœur.
- Je te le promets, maman, répondit le jeune elfe. Mais je ne vais pas partir loin, je vais juste allé au château.
- Je crois que tu ne reviendras pas avant bien longtemps, répondit la mère, les larmes aux yeux.

Sur ces paroles, la femme alla se coucher avec ses enfants. Le voyage avait été long et fatiguant. Les villageois avaient l’échange entre Link et sa mère, tous le regardaient un peu effrayé mais avec une pointe de curiosité. Link savait que la magie était mal vue, il savait que chez les paysans il se disait que seul les personnes de haut rang possédaient de tels pouvoirs. Si ce n’était pas le cas, on les considérait comme des voleur ou assassin en Hyrule. Link avait changé de statue à leurs yeux en quelques minutes.
La nuit fut calme et tout le monde dormit sur ses deux oreilles.

.......................................................................
Fin du 1er chapitre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 19 Sep 2006, 15:41 
Hors-ligne
Ancien membre de Triforce Legend
Ancien membre de Triforce Legend
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Juil 2006, 08:39
Message(s) : 3380
Localisation : Caché sur l'Ile aux Forets pour faire son kata
un suel mot!!
captivant je trouve !! lol :wink: :wink: :wink:

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 19 Sep 2006, 22:09 
Hors-ligne
Débutant
Débutant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Sep 2006, 19:21
Message(s) : 51
Chapitre 2 :
Les retrouvailles


Au petit matin, Link pu manger du bon pain avec du lait. Un bon petit déjeuné qu’il n’avait pas eu depuis un certain temps.
Les heures passèrent et Impa ne se montrait pas. Il commença à désespérer son arrivé. Il pensa même à s’introduire dans le château en cachette, comme il l’avait déjà fait.
Il sortit un peu dans le Bourg, il voulait revoir cette ville qu’il avait défendue. Mais il n’en eu pas le temps, Impa lui barra le chemin.

- Bonjour Link. La princesse t’attend, dit Impa
- Vous m’avez reconnu ? demanda t’il.
- Bien sur que je t’ai reconnu, je sens ton énergie qui entour ton corps, elle est différente de bien des gens, elle et unique. Même avec un autre visage, ou sous un masque, je saurais te reconnaître, jeune Héro… Bien, ne fait pas attendre sa Majesté. Suis moi.

Link marcha a la suite de la Sheikas, ils passèrent les grilles du château, passant dans la cour avant puis bifurquèrent vers le jardin, derrière le château.
Impa laissa passer Link devant, puis elle disparut. Le jardin était exactement comme la 1ère fois qu’il l’avait vu, la même odeur de fleurs emplissait se magnifique endroit. Il se sentait bien. Plus loin, assit sur un muret, la princesse tenait une grande fleur bleue, qu’elle amena à son visage pour sentir son parfum. Link en conclu qu’elle n’avait pas encore fait attention de sa présence. Il s’approcha lentement. Plus il s’approchait plus il pouvait contempler son beau visage, ses magnifiques cheveux d’or ondulant et cascadant sur ses épaules. Son cœur battait de plus en plus vite et de plus en plus fort. Il s’arrêta devant les marches et attendit quelques secondes. Elle ne l’avait toujours pas remarqué.

- Bonjour, dit Link.

La princesse sursauta, faisant tombé sa fleur à ses pieds. Link monta les marches, ramassa la fleur et la lui tendit. Un grand sourire se dessina sur le visage de la princesse. Elle prit la fleur et sauta dans les bras du jeune garçon.

- Cela fait si longtemps que je t’attendais, je désespérais de te revoir, dit la Princesse sans reprendre son souffle. Je croyais que tu m’avais oublié.
- Je ne pourrais jamais t’oublié, répondit Link. Il c’est passé trop de choses pour oublier.

Zelda voyait le visage du jeune elfe s’assombrir.

- Et ses choses vont recommencer, reprit Zelda. Un mal de détruit pour en voir apparaître un autre. Serons nous un jour tranquille, en paix ?
- Je n’en sais rien, mais je suis venu te voir pour parler de ces nouveaux problèmes. Le Dreinaï a attaqué mon village, il ne reste rien. Impa a dit qu’il a déjà anéanti 3 autres villages.
- Oui cette créature est un fléau du mal. Toute fois elle ne peu venir seul, c’est une Chimère, il faut donc l’invoquer, continua Zelda en le fixant droit dans les yeux.
- Qui invoque cette créature ? et comment ?
- Voila le problème, on ne sait pas qui fait cela, dit-elle l’air lasse. Par contre comment cette personne s’y prend on le sait. C’est grâce au bâton des Invocations.

Voyant le regard interrogateur de l’elfe, Zelda continua son récit.

- Le bâton des Invocations ce trouvait dans l’école de sorcellerie de Valnor dans la cité des dragonniers. Elle a été volée il y a maintenant 6 mois. Les sorciers de mon Royaume ont tenté de la découvrir grâce à un sortilège. Mais étrangement, il ne fonctionne pas. Toutefois, la personne ne doit pas être très puissante, enfin pour le moment. Le Dreinaï n’apparaît pas longtemps et ses attaques sont mineures. Les Chimères prenne la force de ses Invocateurs. Plus l’Invocateur est puissant plus la Chimère sera destructrice. Estimons nous heureux que son voleur ne soit pas un grand sorcier.

Link fixa le sol, ruminant tout ce qu’il venait d’apprendre. Il voulait faire quelque chose, il ne supportait pas d’être impuissant, d’être inutile.

- Zelda, puis je chercher l’épée de Légende ?

Zelda posa sur l’elfe, un regard désolé.

- C’est impossible, le temple de lumière n’existe plus. Et puis tu as déjà fait temps en combattant Ganondorf. Le temps du Heros est révolu.

Link resta abasourdi par les paroles de la princesse. Il ne supportait pas d’être mit à l’écart.

- Bien je trouverais une solution moi-même. Je vais partir vers Valnor.
Sur ces mots, Link se retourna et salua la princesse d’un geste furtif de la main.

Zelda réfléchit quelques seconde puis rappela le jeune Hero.

- Attend ! s’écria la princesse. Je ne voulais pas te vexer ! J’ai peut être une solution pour toi.

Link s’arrêta et fit demi tour.

- Je t’écoute, dit-il d’un ton pressant.
- Bien ! Nous avons un professeur de magie de Valnor dans nos murs. Il vient pour chercher des personnes ayant des capacités de sorcellerie, pour ensuite les intégrer dans l’école et les former. Peut être pourrais-tu te proposer comme candidat ?
- Ca peut-être une bonne idée. Ou puis je le trouver ?
- Reviens à 19h ce soir, les épreuves commenceront a 19h30. Il faudra être à l’heure.
- T’en fait pas je serais la. Mais comment je vais faire pour entrer. Tes gardes ne me laisseront pas passer les grilles.

Zelda lui tendit un petit parchemin.

- Donne leur ce mot, ils te laisseront la voix libre.

Link remercia la princesse et entreprit de s’éloigner. Elle le rappela une fois encore. Elle courut vers lui et posa ses lèvres sur celle de l’elfe. Link fut surprit par la spontanéité de la princesse mais se laissa emporter dans a passion. Zelda se plongea dans les yeux océan du jeune elfe.

- J’avais toujours voulu le faire, lui dit-elle a voix basse.

Link lui adressa un sourire et s’éloigna.

......................................................................................
Fin du 2ème chapitre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 24 Sep 2006, 15:21 
Hors-ligne
Débutant
Débutant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Déc 2005, 00:26
Message(s) : 44
Localisation : Un trou paumé en France
Salut !!!
Ta fic est bien écrite , sympa à la lecture !!!! et le scénario bien ficelé !! :)

_________________
Enjoy your life as you can !!!!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 25 Sep 2006, 16:58 
Hors-ligne
Débutant
Débutant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Sep 2006, 19:21
Message(s) : 51
Chapitre 3
La rencontre

Il passa sa journée à vagabonder dans les rues animées de la ville du château. Il y avait temps de monde, temps de vie dans une grande ville comme celle-ci. Il en avait presque oublié la joie qui s’en dégageait.
Il entreprit d’aller voir de ses propres yeux, la disparition du temple de lumière. En arrivant il fut surprit de voir que les propos de la princesse était fondé. Il n’y avait plus de temple mais un enclos et du bétail. Un grand nombre de chevaux à vendre.
Il s’approcha et monta sur la clôture pour observer les magnifiques chevaux. Quelqu’un toussa dans son dos. Link se retourna et se trouva face à la plus magnifique créature qu’il n’avait jamais vu. Elle était fine, élancé, un visage déjà enclin d’une grande maturité, de magnifiques cheveux roux qui suivaient parfaitement les ligne de sa silhouette jusqu’au fesses. Son regard était par contre rempli de malice.

- Salut ! dit-elle. Qu’est ce que tu fais sur la clôture ?
- Je regarde les chevaux, c’est interdit ?!
- Non, dit la jeune fille. Tu veux en acheter un ?
- Je n’en ai pas les moyens. Au faite moi c’est Link, dit –il en descendant de la clôture.
- Moi c’est Malon, enchanté.

Link n’avait pas reconnu la jeune fille tout de suite, mais les trait du visage était bien les même que la jeune femme qu’il avait connu. Elle était vraiment plus belle que dans ses souvenirs. Elle semblait plus épanouie.
Link regarda le ciel et en conclu qu’il était temps de rejoindre le château.

- Excuse moi mais je dois me rendre au château, dit Link. J’ai une épreuve à passer.

La jeune femme partit dans un fou rire monumental. Ce qui vexa un temps soit peu le jeune elfe.

- Qu’est ce qui te fait rire comme ça ? demanda t’il avec un ton froissé.
- Tu ne me feras jamais gober ça ! Mais regarde toi, t’es qu’un paysan !

Link regarda ses vêtements. Certes, il ressemblait a un paysan mais l’habille ne fait pas le moine.

- J’ai un mot de la princesse pour passer, lui dit-il en montrant le parchemin.

Malon lui arracha le parchemin des mains.

- Rend le moi !
- Non ! Alors comme ça tu souhaites entrer dans l’école de sorcellerie de Valnor ? Intéressant. C’est mon plus grand souhait a moi aussi. Malheureusement je suis du bas peuple donc aucun moyen de participer. Mais avec ce mot tout mes rêves peuvent ce réaliser !

Link sauta vers Malon pour lui reprendre son dut mais il se retrouva, une fourche sous la gorge. Malon n’était plus la fille qu’il avait connu, elle était différente, plus spontané, plus dangereuse, vraiment plus intéressante.

- J’ai appris à me battre avec une Guerudo, tu n’as aucune chance. A moi Valnor, j’arrive!

Link ne voulait pas se laisser faire, il attrapa la fourche et l’arracha des mains de la jeune fille. Il entreprit de lui reprendre le parchemin, mais en une fraction de seconde, il se retrouva a terre, le bras derrière le dos. Elle lui donna un grand coup de pied aux fesses pour le faire basculer au sol. Pendant ce temps elle s’éloigna avec son butin.
Link pesta tout les mot qui lui venait en tête. En même temps il trouvait que Malon avait pris beaucoup d’assurance et de cran.
Il lui fallait trouver un moyen d’entrer au château. Il ne lui restait plus qu’à reprendre le même chemin qu’il avait pris autrefois. Il lui fallait faire vite, le temps lui était compté.

......................................................................
Fin du 3ème chapitre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Sep 2006, 16:15 
Hors-ligne
Débutant
Débutant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Sep 2006, 19:21
Message(s) : 51
Chapitre 4
Admission


Link arriva devant la grille où se tenaient les deux gardes. Il entreprit d’escalader le mur et de passer sur le haut de la grille. Il devait se montrer très prudent. Il passa la grille sans problème.
Il arriva dans la cour, deux autres gardes surveillaient les alentours. Il se coucha a terre et rampa le plus silencieusement que possible.
Il passa la cour pour arriver devant le château. Il ne savait pas trop ou passer a partir d’ici, il devait se rappeler par ou Impa l’avait mené. Il ouvrit une porte lentement, entra dans la pièce. C’était un grand couloir, il était sur le bon chemin. Il marcha sur la pointe des pieds et rasait les murs. Au moment d’entrer dans la cours où se déroulaient les épreuves, un garde l’attrapa au col.

- Et toi !! Qu’est ce que tu fiche ici ?! Pesta le garde. Les paysans n’on rien a faire dans l’enceinte du château !
- Je viens pour passer l’épreuve, se défendit le jeune elfe.

Le garde rigolait bouche ouverte, il se moquait bien du petit paysan. Il le traîna jusque devant la grille du château et le jeta a terre comme un morceau de torchon.
Link en conclu que ce n’était pas son jour. Toutefois il ne baissa pas les bras. Il entreprit de retenter sa chance. Il refit le même chemin mais ne passa pas par la porte. Il regarda autour de lui. Il y avait des caisses et un petit passage au dessus des douves. Il monta sur une caisse, se jeta au dessus de l’eau, s’agrippant sur le rebord et se hissa dans l’ouverture. Il rampa quelques mètres et arriva sur la cour des épreuves. Il entra dans la cour mais les élèves n’étaient plus la. Seul un homme était assis sur le bord d’une fontaine. Link vint devant lui.

- Bonjour, je viens pour l’épreuve d’admission à Valnor, vous êtes bien le professeur ?
- Oui c’est bien moi, mais les épreuves son fini mon garçon, je suis désolé.
- Mais vous pouvez faire une exception, ça ne vous coûte rien de me tester !
- Je vous le répète, les épreuves son fini, il fallait être a l’heure.
- Mais c’est ma dernière chance, ma dernière chance d’avoir les capacités de battre le Dreinaï !!

Le professeur se mit à rire. Link en avait plus qu’assez que tout le monde lui rit au nez.

- C’est noble de ta part de vouloir aider nos royaume, mais tu ne peu pas battre une chimère, c’est scientifiquement impossible. Il ne faut pas s’attaquer a elles, elles ne font que obéir à son invocateur. Même le Dreinaï peut être la plus douce des chimères si elle est invoquée par une personne de bonne volonté.
- Alors je veux trouver son invoqueur et le mettre hors d’état de nuire ! reprit Link.
- Il se fait tard, je vais manger, au revoir mon garçon.

Sur ce, l’homme se leva et entrepris de quitter les lieux. Link vint poser ses mains sur le rebord de la fontaine et se regarda dans l’eau clair et transparente. Il avait perdu son seul espoir de pouvoir aider son royaume, son seul espoir de pouvoir entrer à Valnor a cause d’une jeune fille assez maligne pour lui prendre le mot de Zelda. Il sentit la colère monter. Le garde qui l’avait jeté dehors quelques temps plus tôt le vit penché sur la fontaine. Le garde était en colère et vint à grande enjambé vers lui. Link voulut décharger sa colère, il leva le poing et tapa de toutes ses forces sur le bord de la fontaine. Celle-ci éclata en morceau, le sol ce mit à vrombir comme s’il y avait un tremblement de terre, faisant tomber le garde a genou, fissurant la cour de chaque extrémité, tout le château était en mouvement. Le professeur qui n’avait pas encore franchi la porte du château se retourna les yeux exorbités par la stupéfaction. Il revint à la rencontre de l’elfe.

- Qu’avez vous fais ? demanda celui-ci. Comment avez vous fait ?
- J’étais en colère c’est tout alors je me suis défoulé, répondit Link encore sous l’effet du stresse.
- C’est fabuleux !! s’écria le professeur. Il est impératif que vous deveniez un élève de Valnor. Voici la carte d’entrée de l’école. Vous êtes maintenant un élève de notre école de sorcellerie. C’est un miracle ce que vous venez de faire !
- Je n’ai rien fait de spécial, dit Link un peu effrayé par l’émotion du professeur.
- Ho que si mon garçon, ho que si ! Nous partons demain à l’aube. Je vous attendrais devant la grille du château.
- Heu je peu vous demander votre nom ? demanda Link
- Bien sur, je suis le professeur Terry Ohalan. Je m’occupe d’apprendre aux élèves les sortilèges. Je vous attend demain à l’aube, allez vous reposer maintenant.

Le professeur Ohalan quitta la cour laissant Link seul avec le garde. Celui-ci vint vers l’elfe qui lui lança un regard noir.

- Si tu me jettes encore une fois dehors comme un chiffon, je te transforme en pâté pour chien ! s’énerva Link.

Le garde ne voulait pas mettre en colère un sorcier, il l’escorta gentiment jusque devant les grilles.
Link était heureux, peut-être que la journée n’avait pas été si mauvaise que ça. Toutefois il voulait savoir ce qu’était devenu Malon. Avait-elle été acceptée ? Il retourna devant le corral. Il faisait noir, la nuit était déjà tombée depuis longtemps. Il voulut faire demi tour et se retrouva face à la jeune fille. Elle avait une mine réjouit.

- Vu la tête que tu fais je suppose que tu as été accepté, dit Link.
- Oui je suis une élève de Valnor !! Je suis au anges, dit – elle en serrant la carte contre elle. Merci pour tout.

Pour lui montrer sa gratitude, elle l’embrassa sur la joue.

- Tu peux t’estimer heureux, dit une voix. Elle ne se montre pas si démonstrative en général.

Link se tourna et vit un gros monsieur moustachu. Il se souvenait très bien de lui, il n’avait pas changé.

- Je suis Talon, le père de Malon. Je te remercie aussi pour ce que tu as fais pour elle.
- Je n’ai rien fait, dit Link.
- Grâce a toi elle peut entrer a l’école de Valnor, je savais qu’elle en avait les capacité, mais étant donné son rang elle n’en avait pas les moyens social.
- Et toi, alors tu as trouver un moyen d’entrer ? demanda Malon à voix basse.
- Oui j’ai été accepté, dit l’elfe. Bon je vais rentrer et me reposer on se vois demain. Au revoir Monsieur Talon.

Link les salua et rentra à l’auberge. Sa mère l’attendait à une table, une bougie devant elle. Link vint la rejoindre.

- Je pars à Valnor demain très tôt, dit-il.
- Je m’attendais à cette réponse, je suis heureuse pour toi. Va te reposer tu en aura besoin pour ton voyage.

Link embrassa sa mère et alla se coucher.

.....................................................................................
Fin du 4ème chapitre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Oct 2006, 21:07 
Hors-ligne
Débutant
Débutant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Sep 2006, 19:21
Message(s) : 51
Chapitre 5
Valnor


Link se leva à l’aube et prépara ses affaires pour partir. Sa mère vint le rejoindre et lui apporta son petit déjeuné. Elle le regarda manger sans rien dire, une larme coulant sur sa joue. Link posa sa nourriture et la fixa tendrement.

- Je t’en prie, ne pleure pas, dit Link. Je reviendrais, je te le promets. Et tu sais que je tiens toujours ma parole.

Sa mère lui adressa un sourire discret mais qui voulait dire qu’elle avait confiance en lui.

- Je sais que tu reviendras, c’est juste que j’ai peur pour toi. Tu ne sais même pas ce qui t’attends.
- Non j’en sais rien, mais je m’adapterais.

Link termina son petit déjeuné et pris ses affaires sur le dos. Il emporta de quoi manger et un peu d’argents. Il s’achèterais de nouveaux habilles une fois arrivée sur place.
Il embrassa sa mère et lui demanda d’embrasser ses frère et sœur de sa part, qui dormaient encore.
Il entra sur la place du marché, il y avait plusieurs personnes tous venant de haut rang vu leurs habilles de haute qualité. Il vit Malon derrière le groupe et la rejoignit.

- Salut, dit Link. Ca fait longtemps que t’es la ?

Elle le salua et lui fit un grand sourire. Malon était toute excité, elle ne tenait pas en place.

- Ca va faire plus de 45 minutes que j’attends, je suis trop excité pour dormir. J’ai parlé au professeur, tu savais qu’on allais voyager a dos de dragons ?!
- Non, tu viens de me l’apprendre, dit Link partageant le sourire de son amie.

Le professeur Ohalan fit l’appelle de ses élèves. Ils étaient tous là. Link avaient sur lui des regards accusateurs et de reproche de la part des autres élèves.
L’un d’eux s’approcha.

- Qu’est ce que tu fais la toi ? retourne avec tes vaches ! s’écria le jeune garçon. Et puis qu’est ce qu’une aussi belle jeune fille fait avec un mec comme toi ?!

Avant que Link n’ait put répondre le professeur Ohalan vint devant le jeune garçon.

- Je vous prie de garder votre langue dans votre bouche Monsieur Dogan. Cette personne a un don et vous feriez mieux de vous faire très petit.

Le garçon jeta un dernier regard noir à l’elfe et retourna à sa place.

- Et ben, tu te fais déjà des ennemis, dit Malon.
- Je lui ai rien fait, répondit Link en haussant les épaules.

Le professeur vint devant le groupe et intima le silence.

- Nous allons sortir du château et nous rendre sur la plaine d’Hyrule. Là bas nous attendent plusieurs Dragonniers. Je tiens a vous rappelé que vous leur devez le plus grand respect, ce sont de grands combattants et pour le moment vous ne leur arrivé pas à la cheville. Aussi n’approchez pas les dragons sans l’accord de son maître, suis-je clairs ?
- Oui Monsieur, s’écrièrent t’ils.
- Bien en route !

Le groupe s’activa sur la place du marché. Ils sortirent enfin du village pour entrer sur la plaine. Au loin plusieurs grandes silhouettes se dessinaient dans la lumière d’un levé de soleil.
Plus ils s’approchaient plus les détailles devenaient net. Ils étaient à quelques mètres des magnifiques dragons. Il y en avait cinq.
Les Dragonnier s’approchèrent des jeunes élèves et les regardèrent, les jaugèrent. Chaque Dragonnier appela deux élèves, les présentèrent à leurs dragons et les firent monter sur leurs dos. Un a un les dragons prirent leurs envoles, secouant leurs cavaliers sans ménage, les dragons prenaient plaisir a effrayer les petits nouveaux. Link était accompagné de Malon sur un magnifique dragon bleu.

- Je vous conseille de bien vous tenir, dit le Dragonnier, la traversé sera mouvementé.

Link et Malon ne comprenaient pas trop ce qu’il voulait dire, mais ils prirent la mise en garde au sérieux. Link s’accrocha aux écailles du dragon, Malon, elle, se tint fermement contre les dos du jeune elfe.
Devant eux, l’aire se brisa comme un miroir qui éclate, laissant la brisure s’étendre aussi largement que la dimension du dragon. La tête de celui s’y engouffra mais ne réapparut pas de l’autre coté. Il entra dans le trou noir et ressortit au dessus d’une immense forêt.

- Nos dragons ne sont pas assez puissants pour faire un seul voyage dans le Sceau. Il nous faudra faire trois passages. Accrochez vous, on y retourne. Celui-ci sera plus long, il y aura un moment ou vous ne pourrez plus respirer, surtout ne paniquez pas et restez accroché. Si on vous perd dans le Sceau, on ne pourra rien faire pour vous, vous serez perdu à jamais !

Link sentit l’étreinte de la jeune fille se resserrez contre lui. Ils entrèrent une seconde fois dans le Sceau, le passage d’un endroit à un autre sur des centaines de kilomètres en quelques secondes. Le passage dans le Sceau était éprouvant, il faisait froid, on ne voyait rien et l’air manquait sérieusement. Au bout de quelques secondes ils ne pouvaient plus respirer. Mais se fut bref, ils ressortirent et arrivèrent au dessus d’un grand lac. Le paysage était différent de tout ce qu’il avait pu voir auparavant, les arbres étaient étrangement difformes, petits mais très denses. Ils retournèrent une dernière fois dans le Sceau pour ressortirent en une fraction de seconde au dessus d’un gigantesque château au milieu d’un lac. Les dragons descendirent en spiral pour enfin atterrir au milieu d’une cour gigantesque, assez grande pour accueillir cinq dragons qui font la taille de trois chevaux réunis et l’envergure de douze mètres les ailes ouvertes.
Les Dragonniers firent descendre les élèves et les accompagnèrent jusque dans la salle principale, la seule salle pouvant accueillir tous les élèves en même temps.
Il y avait dans cette salle plus de trois cents personnes tous entre 15 et 20 ans assis à des tables en bois. Link et Malon se firent une place au fond de la salle et s’assirent a coté d’un garçon de leur age. Il était grand, svelte avec des longs cheveux fins noirs et un regard vert émeraude.

- Salut, dit-il en pointant sa main vers Link. Moi c’est Aïka.
- Moi c’est Link, répondit-il en lui prenant la main. Et voici Malon
- Enchanté, vous venez d’où ?
- Nous sommes d’Hyrule.
- Oui j’ai entendu parlé de cette contré, il y a de nombreuses légendes qui commence par ce royaume. On dit que la princesse Zelda est l’une des plus belle fille qui existe, c’est vrai ?
- Elle est jolie, c’est vrai, répondit l’elfe.
- Oui enfin avec des fringues comme elle a c’est normal qu’elle est belle, répliqua Malon.

Aïka eut un sourire en voyant Malon s’emporter légèrement.
Un homme entra dans la salle, il était grand, avec une longue barbe blanche, un grand chapeau pointu sur la tête et des petites lunettes rondes. Rien que sa présence intima le silence. Il restait toutefois quelques murmures.

- SILENCE ! Cria t’il. Bienvenue dans notre école de magie. Je suis Monsieur Toric Kern, Directeur de ces lieux. Je tiens a signaler que les nouveaux serons accompagné par leur professeurs principal dans leur dortoir après le déjeuné. Il y a des listes accrochées dans le couloir afin que vous sachiez de quelle classe vous serez. Le professeur attendra à coté de cette liste jusqu'à ce que tous les élèves soient présents. Les anciens, vous savez déjà tout. Sur ce, je vous souhaite bon appétit !

Des plats apparurent sur les tables par magies, il y avait de tout, c’était un vrai festin pour Link et Malon, jamais ils n’avaient espéré voir autant de nourriture sur une table.

- Ben fermez la bouche c’est pas poli, dit Aïka en voyant les mine stupéfaites de ses deux voisins.

Link et Malon se ressaisirent et entamèrent leur déjeuné. Après avoir fini de manger, Malon, Link et Aïka se rendirent dans le couloir. Ils regardèrent les listes il y avait donc quatre classes de nouveaux. Par chance, les trois jeunes gens étaient dans la même classe et avaient pour professeur principal Madame Kyoko Azuki. Elle se tenait à coté d’eux. Une jeune femme d’une trentaine d’année, de magnifiques cheveux noirs lui tombant sur les épaules, des yeux bridés, un corps parfaitement dessiné, elle était vraiment très belle. Aïka s’approcha du professeur et la salua.

- Puis – je vous demander quel matière vous enseignez ?
- Bien sur, je vous enseignerais les arts martiaux, répondit elle.

Aïka la remercia et retourna voir ses nouveaux amis. Tous les élèves avaient fini de manger et étaient arrivée. Madame Azuki guida ses élèves jusque devant une porte en pierre.

- Voici votre salle commune, dit-elle.

Elle entra et ils arrivèrent dans un grand salon avec cheminée, tables, chaises et canapés.

- L’escalier a droite, c’est le dortoir des filles, celui de gauche c’est le dortoir des garçons. Vous avez la journée de libre, demain à 8h je vous attends dans la salle de combat. Bonne journée.

Le professeur sortit de la salle laissant ses élèves se débrouiller seul.

- C’est bien gentil, dit Aïka, mais elle est ou cette salle ?
- Ben on a l’après midi pour trouver, dit Malon, sa nous permettra de découvrir les lieu.
....................................................................................................
Fin du 5ème chapitre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Oct 2006, 21:35 
Hors-ligne
Débutant
Débutant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Sep 2006, 19:21
Message(s) : 51
Chapitre 6
Les dragons


Le trio décida de visiter l’école. Ils retournèrent sur la cour, ou ils étaient arrivés. Il entrèrent dans la seconde moitié du bâtiment. Il y avait des portes partout, toutes numérotés.

- J’espère qu’il n’y a pas autant de cours que de portes, se plaignit Aïka. Parce que une semaine ne suffirait pas. Nous voila a la porte 98.
- C’en ai effrayant tellement c’est grand, dit Link.
- Je trouve ça génial !! s’écria Malon. Plus grand que dans mes rêve. Moi je vais m’éclater !

Ils continuèrent leur chemin et sortirent de l’autre coté. Ils arrivèrent sur un magnifique jardin de fleur, d’arbres et de magnifiques fontaines. Ils n’avaient jamais vu de jardin pareil et aussi merveilleux.

- Le jardin de zelda parait bien petit et minable à coté de celui-ci dit Link.
- Tu es allé dans le jardin de la princesse ? s’étonna Aïka.
- Oui j’ai dû parlé avec elle, répondit Link sans réfléchir devant l’émerveillement du jardin.
- Tu as rencontré la princesse ?! lui dit il en l’attrapant par l’épaule. Comment t’a fais ?! Je rêve de la rencontrer !
- Heu c’est une longue histoire, et je n’ai pas envie d’en parler.
- Ho non. Si t’es allé la voir et qu’elle ta reçu, c’est que t’es pas quelqu’un d’ordinaire !

Link se débarrassa de l’étreinte de Aïka et entra dans le jardin, suivit de Malon. Aïka les regarda partirent puis les rejoignit en courant, sans embêter l’elfe pour le moment. Mais il se souviendrait toujours de ce qu’il lui avait déclaré, et un jour il aurait la réponse à ses questions.
Link traversa le jardin, il y avait du monde qui se baladait, qui explorait, mais il était si grand qu’on ne s’en apercevait pas. Malon observait le jeune elfe, elle avait un sentiment de déjà vu…
Link s’arrêta devant une porte en bois immense. Il put lire sur celle-ci « Ecurie ».

- Comment on rentre la dedans ? demanda Link. La porte est trop grande et sûrement trop lourde. Je me demande ce qu’il y a dedans.
- Suffit de prendre la petite entrée, dit Malon en lui montrant une porte de taille normale juste a coté.

Ils entrèrent et le spectacle fut encore plus merveilleux que le jardin. Plus d’une centaine de têtes reptiliennes sortirent de leurs boxes. Certains renâclèrent, d’autres grognèrent voir crachèrent de mini flamme d’excitation.

- Vous arrivez juste au moment du repas, dit une voix.

Il regardèrent à leur droite et virent un homme de corpulence très musclé, d’une trentaine d’année. Ses yeux étaient châtain, ses cheveux rouges avec une mèche noir et le tout en pétard.

- Je suis Tanis, le palefrenier. Je m’occupe de ses magnifiques créatures, dit-il avec fierté. Je suppose que vous êtes nouveau pour avoir fait cette tête en entrant.
- Oui dit Malon, nous venons d’arriver.
- Bien, je vais les nourrir, vous pouvez regardez si vous le voulez. Surtout que peut-être que l’un d’eux sera bientôt le votre, autant vous familiariser.
- Comment ça le notre ? demanda Aïka.
- Il y a une fois par an, la cérémonie de l’emprunte, dit Tanis. C’est le moment ou les dragons sans dragonnier choisissent leur compagnon de combat. Une fois l’emprunte scellé on ne peut plus libérer le dragon de son dragonnier, ils sont liés par l’âme.
- Je trouve cela super moi, dit Malon enthousiaste.
- Ho mais la sélection est rigoureuse. Seul les meilleurs pourront prétendre à cette cérémonie. Bien je vais les nourrir, ils attendent, sinon ils vont tout brûler.

Tanis s’éloigna dans une chambre à coté. Il sortit dix cadavres de biches sur une brouette qui roulait seul devant lui. Il arriva au premier boxe et lança la biche. Le dragon l’attrapa au vole et ce mis a festoyé. Il arriva a son dernier gibier puis la brouette ce remplis seul, par magie.
Tous les dragons furent nourrit en moins de dix minutes. Tanis revint vers eux.

- je vous conseille de ne pas les gêner maintenant, vous y laisseriez votre vie, dit-il le ton grave. Un dragon qui a un maître ne se laisse pas approcher facilement, un dragon sans maître est agressif et dangereux.
Les trois compagnons passèrent la grande allé en regardant les créatures se sustenter. Il y avait des dragons de toutes sorte et de toutes les couleurs. Mais tous avaient la même taille, environs deux fois celle d’un cheval. Ils revinrent vers l’entré de l’écurie.
- Ils sont petit n’est ce pas ? demanda Tanis. Ca fait des centaines d’année qu’ils naissent tous de cette taille. Il y a très longtemps les dragons de Valnor étaient immense et d’une beauté a couper le souffle mais d’une férocité terrible contre les étranger. Je me dis qu’il vaut mieux avoir des plus petits qui sont moins dangereux.

Link et ses amis n’avait pas fait attention a l’heure, il se faisait déjà tard, il fallais rentré au dortoir. Ils saluèrent le palefrenier et retraversèrent le jardin. Ils retournèrent dans la grande salle pour manger, puis allèrent au dortoir. Malon les salua et alla dormir. Link et Aïka prirent une chambre a deux. Ils s’endormirent comme des loirs, la journée avait été trépidante.
.............................................;
Fin du 6ème chapitre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 22 Oct 2006, 22:22 
Hors-ligne
Débutant
Débutant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Sep 2006, 19:21
Message(s) : 51
Chapitre 7
1er combat


Link fut réveillé par un rayon de soleil sur le visage. Il s’étira et observa la chambre, Aïka dormait encore. Il regarda l’heure et s’affola, ils avaient 45 minutes de retard pour leur premier cours. Link secoua Aïka qui s’habilla aussi vite que possible. Ils descendirent dans la salle commune des dortoirs, il n’y avait plus personne.

- Qu’est ce qu’on fait ? demanda Aïka. On sait même pas ou est la salle !
- Allons demander à Tanis, dit Link. Il va falloir courir.

Ils sortirent du dortoir, traversèrent plusieurs couloir pour arriver dans la cour puis entrèrent dans le 2ème bâtiment. Le jardin se matérialisa devant eux toujours avec autant de splendeur. Ils entrèrent dans les écuries et appelèrent Tanis.

- Du calme les enfants !! s’écria le palefrenier. Que vous arrivent-il ?
- Ont est paumé ! s’écria Aïka. On a presque une heure de retard et on sait même pas ou est la salle de combat.
- C’est la salle 14, dit Tanis calmement. Dépêchez vous.

Les deux jeunes se précipitèrent dans le jardin, retraversèrent la cours pour arriver dans la 1ère partie du château. Ils trouvèrent enfin la salle 14. Ils toquèrent et entrèrent. Les élèves étaient debout contre les murs de la salle, deux autres au milieu a plus de 10 mètres l’un de l’autre. Tous les regards étaient tournés sur les deux arrivants. Madame Azuki, le professeur, pausa ses mains sur ses hanches et les jaugèrent.

- Bravo ! s’écria t-elle. Le 1er jour et vous êtes déjà en retard ! Je ne sanctionnerais pas pour cette fois, mais j’espère que ça n’arrivera plus !
- Oui madame, s’écrièrent en cœur les deux retardataires.
- Prenez place !

Link et Aïka cherchèrent Malon dans la pièce mais le regard pressant du professeur Azuki les dissuada de continuer a chercher et ils s’intégrèrent au hasard dans le groupe.

- Bien, donc vous avez bien compris les règles maintenant, dit le professeur en regardant les élèves. Je vais changer de combattants. Tiens, vu que tu étais en retard, viens un peu au milieu. Oui toi le blond.
- C’est Link Madame, répondit t’il.
- Link tu vas affronter ….

Elle hésita un petit moment puis désigna un élève.

- Dogan, viens au milieu.

Link se souvenait très bien de ce garçon, il l’avait méprisé sur la place du marché lors du départ le jour d’avant. Il commença à croire que la journée allait vraiment très mal commencer.
Dogan s’avança le sourire aux lèvres. Il considéra Link d’un air dédaigneux. Madame Azuki donna une épée fine a chacun.

- Vous pouvez utilisez la magie, mais il est strictement interdit de tuer son adversaire, compris ?

Les deux jeunes acquiescèrent puis se mirent en garde. Link ne savait absolument pas ce qu’il devait faire, il n’avait pas assisté au début du cour, et il comprit que le professeur le punissait à sa façon. Il attendit que Dogan passe à l’attaque en premier. Ce qu’il fit assez rapidement. Ses gestes étaient fluides, rapide et dangereux. Il esquiva de justesse la pointe de son adversaire en faisant une roulade sur le côté. Il se remit en garde, il attaqua à son tour, celui-ci contra facilement et lui enfonça le genou dans les côtes, ce qui coupa le souffle à l’elfe. Le combat devint plus rapide, Link commençait a s’essoufflé alors que son adversaire semblait indemne. Il lui lança même un sourire narquois pour le provoquer. Cela suffit à Link pour le mettre hors de lui, il se lança sur Dogan avec rage, mais celui-ci utilisa un sort et le projeta d’un mot jusqu’à l’autre bout de la salle. Il se releva et revint au centre. Dogan s’amusait plus qu’il ne se battait. Link comprit vite que son adversaire était redoutable. En même temps il conclut qu’il ne savait plus ce battre comme avant, il avait perdu ses connaissances en l’art du combat. Il ne voulait pas se laisser démonter par un personnage aussi prétentieux que ce Dogan, il attaqua et le loupa d’un millimètre, mais son adversaire était rapide il lui cogna dans le visage avec son poing, ce qui le fit tomber a terre, le nez en sang.
La colère montait en lui, il sentait cette aura qu’il avait déjà perçu au château devant la fontaine. Les objets ce trouvant dans la salle se mirent à léviter, le visage de Link devint froid et effrayant, puis Dogan commença a suffoquer. Madame Azuki ordonna à Link d’arrêté mais il n’était plus avec eux, il pensait qu’à se venger, à faire souffrir, à tuer. Son adversaire était a genoux par terre, a bout de force. Le professeur cogna l’arrière de la tête de l’elfe avec l’estoque de son épée. Link s’effondra.
Madame Azuki arrêta le cour avant l’heure, les élèvent étaient libéré.

Link se réveilla sur dans un lit autre que celui dans lequel il avait dormit cette nuit. La pièce était grande, munit de plusieurs lits identiques, tous avec des draps blancs. Il y avait une dame assise devant un bureau. Elle leva la tête et lui lança un sourire. Elle se leva et vint a lui.

- Bonjour, dit-elle. Je suis Madame Moon, je suis infirmière. Comment te sens-tu ?
- J’ai mal a la tête, répondit-il en se tenant l’arrière du crâne.
- Je veux bien te croire, je te donne encore un remède et tu pourra aller dans ta chambre, repose toi encore le reste de la matinée puis va manger, ça ira mieux après, tu verras.

Link se leva, sa tête l’élançait, il avait l’impression de tourner très vite sur lui-même. Il se regarda dans un miroir, il avait un énorme bandage sur la tête. Il commença à se rappeler ce qui c’était passé. Il se rappelait la rage qu’il avait ressentit, et ce sentiment qu’il aurait préféré oublier, celui de la vengeance, celui de ne rien contrôler.
Madame Moon lui donna un verre avec un liquide orange. Il y mit le nez puis le repoussa aussi sec.

- Beurk, c’est affreux ! s’écria Link. Vous voulez me soigner ou finir de m’achever ?!
- Boit, dit-elle d’un ton sec.

Link ne protesta pas une deuxième fois. Il but la mixture d’une traite. Il fit une grimace et redonna le verre à l’infirmière. Il la salua et entreprit de retourner au dortoir.

......................................................................................
Fin du chapitre 7


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 23 Oct 2006, 16:57 
Invité(e) non inscrit(e) du forum
Invité(e) non inscrit(e) du forum
Avatar de l’utilisateur
alors j'ai lu le premier chapitre :

quelques fautes de grammaires et de conjugaison (surtout de grammaire)
des petites erreurs de placement de virgules
manque de coherence (Link vivait avec une famille ? je pense qu'il aurait eté plutôt récuperé par la princesse Zelda au lieu d'importuner une famille)

j'ai aussi pu remarquer que les chapitres avaient de moins en moins de texte et de plus en plus de dialogue ce qui pas forcement bien.

donc pas mal pour un début même si tu aurais pu te relire avant de publier


Haut
  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 23 Oct 2006, 17:30 
Hors-ligne
Ancien membre de Triforce Legend
Ancien membre de Triforce Legend
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Juil 2006, 08:39
Message(s) : 3380
Localisation : Caché sur l'Ile aux Forets pour faire son kata
je trpuve ton histoire toujours assez prenante^^
continu comme ca avec les conseils du pgm du fancais, taiki lol

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 23 Oct 2006, 18:15 
Hors-ligne
Débutant
Débutant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Sep 2006, 19:21
Message(s) : 51
Désolé je suis vraiment nul en grammaire :cry: :cry:
Mais je ferais ce que je peu. Et je vais essayer de faire moins de dialogue


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 23 Oct 2006, 18:24 
Invité(e) non inscrit(e) du forum
Invité(e) non inscrit(e) du forum
Avatar de l’utilisateur
Non chacun a son style arya pour le dialogue mais il faut eviter d'en faire beaucoup ( on va dire qu'un chapitre pourrait avoir 6 ou 7 dialogues en moyenne )


Haut
  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 23 Oct 2006, 19:59 
Hors-ligne
Débutant
Débutant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Sep 2006, 19:21
Message(s) : 51
Ok je vais voir si je peu reprendre les prochains chapitres que j'ai déja écris.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 24 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot] et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron


Triforce Legend Index du Forum


Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB


- Ancien forum de TL entre 11/11/2004 et 12/03/2013 -


Triforce Legend et la mascotte Kasuto, sont protégés par la loi du Copyright et de son créateur Dark Linkaël (aka Crottou). Toute copie est strictement interdite !
Les contrevenants pourraient être poursuivis par la justice et avoir de graves ennuis. (c) 2003-2019 Triforce Legend.