Par Dark Linkaël :

LE VOYAGE D'UN HEROS

PREMIÈRE PARTIE

 

LES PERSONNAGES DE CETTE FAN FICTION

Link (Le Héros du Temps)

Leynna (La jeune fille qui accompagne Link dans son voyage)

Ashnim (Le chef d'une bande d'assassins)

Tortanok (Le fidèle serviteur du bandit Ashnim)

Et bien d'autres personnages !


L'HISTOIRE

CHAPITRE 1
LE HÉROS DU TEMPS ET LA JEUNE FILLE PERDUE

Par une belle journée de printemps dans la forêt Kokiri, le jeune vaillant Héros du Temps Link préparait ses affaires pour partir en voyage. Saria qui était avec lui, l'aida à se préparer. Elle était un peu inquiète. Quand Link eut fini ses affaires, il descendit de son échelle avec Saria. Une fois en bas de la cabane, le jeune homme posa une question à sa meilleure amie :

-Tu ne me dis rien ? Ça fait plusieurs minutes que tu restes sans voix.

-Ben... C'est que je suis un peu inquiète que tu partes, répondit la jeune fille aux cheveux verts.

Link s'approcha de Saria et la prit dans ses bras pour la réconforter.

-Allons, ne sois pas inquiète Saria. Je vais juste voyager pas très loin d'ici.

-Où ça ? demanda Saria.

-Tu connais le Village Stantono ? C'est à l'Est du royaume. Je te rapporterai quelque chose de là-bas.

Saria fit un léger sourire. Link regarda la figure de sa jeune amie et se mit lui aussi à sourire.

-Tu verras, tout se passera bien pendant mon voyage, dit-il en montant sur la selle de sa plus fidèle monture Epona.

-Au revoir Link ! Fais bon voyage !

-À bientôt Saria ! Je penserai à toi !

Puis il partit du village en saluant tous ses amis Kokiris. Enfin commença un très long voyage pour le brave héros Link.

Cela faisait déjà 1 heure que Link et Epona étaient en route. Ils passèrent par le Mont du Péril. Un Goron qui se promenait sur le Chemin du Péril, vit le jeune héros et l'appela. Link entendit l'appel du Goron et regarda de partout pour voir d'où ça venait. Il le vit en haut du chemin. Puis il galopa dans sa direction et le Goron le salua :

-Bonjour Grand Frère Link. Tu pars en voyage ?

-Ouais ! Je vais vers l'Est de notre royaume.

-Vers l'Est. C'est loin d'ici ? questionna le Goron.

-Assez oui. Je vais visiter un magnifique petit village. Au fait... Comment va Darunia en ce moment ? Je le vois très peu.

-Notre chef est très occupé. Il fait un grand projet de plusieurs mois.

-Quel projet ? s'étonna le jeune homme.

-Faire un grand temple dans le coin. Il veut l'appeler 'Le Temple du Rocher Délicieux'. N'est-ce pas beau comme nom ?

-Plutôt drôle, je dirais, bon... Je dois reprendre ma route. Salut !

-Bon voyage Grand Frère !

Link reprit son voyage avec Epona en pensant à ses amis.

C'était bientôt le coucher du soleil. Il commençait à faire très froid. Link allait s'arrêter pour camper sur une toute petite plaine avec quelques arbres. Quand soudain, il vit au loin une troupe d'hommes portant des épées et des boucliers en bois. Le Héros du Temps s'arrêta et se cacha avec Epona derrière un arbre. Il compta les hommes un par un. Il compta soixante hommes en tout, se demandant si c'était des voleurs. Il regarda s'il y avait un chef. Il y avait bien un chef qui se trouvait devant la bande. Ce chef portait derrière son dos, une grosse et grande épée toute tachée de sang, ainsi qu'une grande cape rouge. Il avait les cheveux roux et un regard menaçant. Link comprit immédiatement que c'était une bande d'assassins. Il resta caché jusqu'à qu'ils soient hors de vue. Puis, voyant qu'ils étaient assez loin, il continua son chemin à la recherche d'un endroit pour dormir.

Après quelques minutes à chercher un endroit, le jeune Link se retrouva devant quelque chose sur le sol. Très intrigué, il s'approcha pour voir. C'était une fille. Une belle jeune fille de son âge était couchée sur le sol. Elle avait de longs cheveux bruns clair, elle portait des bottes, des gants couleurs ocre et une belle tunique. Son teint était jaunâtre, mais surtout, elle avait l'air d'être sans vie. Le Héros du Temps descendit d'Epona et se mit à genoux près d'elle. Il posa sa tête sur son torse pour voir si elle était au moins vivante. Son cœur battait, pas très vite, mais il battait quand même. Il essaya de la ranimer en vain. Link ne sachant pas trop quoi faire, décida de réfléchir pendant quelques minutes.

Au bout d'une minute au moins, la jeune fille ouvrit péniblement ses yeux et regarda autour d'elle sans trop savoir où elle était. Le jeune héros eut un profond soupir de soulagement. Elle essaya de se lever, mais elle était beaucoup trop épuisée et à moitié sonnée. Elle s'écroula de nouveau sur le sol. Link remarqua qu'elle tremblait beaucoup avec ce froid. Il enleva sa tunique verte et enveloppa la jeune fille avec. Puis il la prit dans ses bras en lui disant de ne pas s'inquiéter et la porta doucement vers Epona. Avec beaucoup de mal, il la hissa sur la selle de sa monture avant de monter à son tour, puis se remit à chercher un endroit.

Link eut de la chance. Il aperçut au loin une maison avec un puits. Très soulagé, il galopa en vitesse là-bas.

Arrivé devant la maison, un vieil homme sortit en entendant le bruit des sabots d'Epona et Link le salua.

-Euh... Bonsoir monsieur.

-Bonsoir, jeune homme. Veux-tu que je t'aide ? demanda le brave homme.

-Oui, j'ai trouvé une jeune fille non loin d'ici. Elle est à moitié inconsciente, mais elle a surtout très froid. Pouvez-vous m'aider à la réveiller ?

-Très bien mon jeune ami. Entre et fais comme chez toi. Je vais l'aider à se réveiller.

Link aida le vieil homme à descendre la jeune fille d'Epona et ils la transportèrent dans la maison.

Une fois dans la maison du vieil homme, Link déposa la fille sur un lit. Il lui enleva ses bottes et ses gants. Puis il l'allongea et mit une couverture sur elle. Il demanda au vieil homme d'aller chercher de l'eau dans le puits dehors et de la chauffer. Mais le vieil homme lui dit qu'il n'y avait plus d'eau dans son puits. Alors Link réfléchit un instant. Puis il trouva et demanda une nouvelle fois au vieil homme :

-Excusez-moi. Avez-vous du lait ?

-Du lait, bien sûr mon garçon. Je vais t'en apporter tout de suite, répondit le vieil homme.

Il partit dehors en chercher et Link l'attendit. Deux minutes après, le vieil homme revint avec un seau rempli de lait. Il fit chauffer le lait pour réchauffer la pauvre jeune fille tremblante. Quand le lait fut enfin prêt, le vieil homme le versa dans un gobelet et le passa à Link. Le jeune homme le remercia et redressa avec son bras gauche la jeune fille. Elle ouvrit de nouveau ses yeux doucement et Link lui mit le gobelet de lait chaud sur les lèvres. Il l'aida à boire. La jeune fille se réveilla petit à petit et prit le gobelet dans ses mains. En buvant, elle reprit peu à peu ses esprits et le jeune Héros du Temps sourit enfin. Quand elle eut finit, elle s'étira et regarda le beau jeune homme. Puis elle prit la parole :

-Merci... Euh... Qu'est-ce qui s'est passé ?

-Salut. Tu as eu beaucoup de chance. Je t'ai trouvée, inconsciente, pas très loin de là. Comment t'appelles-tu, jeune fille ? demanda le jeune homme.

-Mon nom à moi c'est Leynna. Je vous remercie de m'avoir sauvée, répondit la jeune fille timidement.

-Non, non, ne me remercie pas. Mais, tu peux me tutoyer, tu sais. Même si tu ne me connais pas.

-D'accord. Mais au fait, tu ne m'as toujours pas dit ton nom.

-Oh ! Excuse-moi ! J'avais oublié. Eh bien, je me nomme Link.

-Link... C'est un bien joli nom.

-Merci, le tien aussi est très joli. Tu peux remercier ce brave vieil homme. Il m'a aidé à te réveiller.

-Je vous remercie monsieur. Sans votre aide, je ne sais ce que je serais devenue.

-Oh, tu sais... C'est surtout ce jeune homme qui t'a sauvée, répondit le brave homme avec modestie.

-Ne soyez pas modeste monsieur. Vous m'avez beaucoup aidé, fit Link en hochant la tête.

-Enfin... Oublions ceci. Si vous voulez, vous pouvez dormir ici.

-C'est très aimable de votre part monsieur. Mais, je vais continuer mon voyage vers le Village Stantono. Je n'ai pas très sommeil.

-Stantono ! J'habite dans un petit village à quelques kilomètres de Stantono ! s'écria Leynna.

-Ben ça tombe bien ! Je vais te ramener chez toi, comme ça.

1 heure après. Leynna était sur pied.

-Je vois que tu te sens mieux. Nous allons pouvoir partir, dit Link en la regardant.

-Oui, je suis prête.

-Nous allons vous laisser monsieur. Merci pour tout.

-Bon voyage les jeunes. Vous serez au village dans quelques heures.

Ils sortirent tous les trois de la maison. Link présenta sa monture Epona à Leynna avant de monter dessus. Le vieil homme prit un cheval dans son écurie et le passa à Leynna. Link et Leynna remercièrent le brave paysan. La belle jeune fille monta sur le cheval. Enfin ils dirent adieu au vieil homme et partirent en direction de Stantono.

Il était 23 heures. Link raconta à Leynna comment il l'avait découverte. Elle lui dit qu'elle s'était faite poursuivre par une bande de voleurs. Link essaya de décrire les voleurs à Leynna pour savoir si c'était la bande d'assassins qu'il avait vus. C'était bien cette bande qui poursuivait la jeune fille. Il lui demanda, comment elle s'était retrouvée inconsciente. Leynna lui répondit qu'elle était partie visiter le Bourg d'Hyrule et qu'elle était tombée dans un petit fossé en se cognant la tête, avant de perdre connaissance un peu plus loin dans la plaine.

Après cette petite discussion entre eux. Link chercha s'il y avait une pancarte dans les environs. Comme c'était la pleine lune, on pouvait bien voir. Mais il n'y avait rien, à part des arbres et des rochers. Link fit arrêter Epona et demanda à Leynna si elle connaissait le coin. Elle lui répondit que pour trouver le chemin du village, il fallait trouver un grand rocher.

Plusieurs minutes se sont écoulées. Les deux jeunes adolescents se retrouvèrent devant un grand rocher. Link regarda s'il y avait un chemin, il en vit un sur sa gauche.

-C'est bon ! Je l'ai trouvé le chemin qui va à Stantono !

-Tant mieux ! Alors, allons-y. Je suis impatiente de retourner chez moi !

Ils suivirent le chemin, jusqu'à ce qu'ils trouvent une pancarte écrite " VILLAGE DE STANTONO 3km ".

-À 3 kilomètres le village, nous sommes bientôt arrivés. Continuons !

Il fit avancer Epona plus vite et ils galopèrent jusqu'au Village Stantono.

Après 3 kilomètres de galop, ils arrivèrent à l'entrée du village. Ils s'arrêtèrent devant trois rues. La jeune fille lui indiqua la rue de droite à prendre. Alors Link prit la rue que Leynna lui montrait et ils continuèrent tranquillement le chemin. Quinze minutes après, ils arrivèrent enfin pas très loin de la maison.

Leynna remercia Link de l'avoir raccompagnée jusqu'à chez elle et sauta du dos de son nouveau cheval très impatiente de regagner ses pénates. Soudain, elle s'arrêta en plein mouvement et se mit à hurler de terreur. Elle vit un spectacle de désolation. Sa maison avait brûlé, il ne restait que les murs et des débris. Elle s'effondra en larmes en voyant le désastre sous ses yeux. Link descendit de sa monture et courut auprès d'elle pour la réconforter. Leynna se mit dans les bras de Link pour laisser éclater sa tristesse. Le jeune homme lui caressa les cheveux en lui disant de ne pas arrêter de pleurer. Après quelques minutes, la jeune fille s'arrêta. Elle alla dans sa maison pour voir ce qui restait. Link la suivit. Leynna prit une pelle qui était restée contre un mur et retourna dehors. Elle creusa près d'un grand arbre et trouva un coffre rouillé. Elle le prit dans ses mains et essaya de l'ouvrir. Link s'avança vers elle et prit le coffre lui disant qu'elle allait se faire mal. Avec ses gantelets d'or, Link ouvrit le coffre difficilement. À l'intérieur, il vit une magnifique épée rangée dans un superbe fourreau de couleur bleue incrusté de rubis, d'émeraudes et de diamants. La jeune adolescente la prit dans ses mains et la serra très forte contre elle. Link demanda pourquoi elle adorait tant cette épée. Elle lui répondit que c'était l'épée de la famille et qu'elle y tenait beaucoup. Mais elle lui dit aussi qu'elle avait comme trésor de famille, un grand arc et une lance avec le bout pointu en or. Seulement, ils ont été volés dans la maison. Link lui demanda aussi si elle savait se servir de cette épée. Leynna lui dit qu'elle ne savait pas très bien s'en servir, mais qu'elle apprendrait bien. Ils remontèrent tous les deux sur leurs montures et se dirigèrent vers le petit village à côté de la maison.

En arrivant dans le petit village, Link et Leynna se retrouvèrent devant le village en feu avec des tas de villageois morts sur le sol. Leynna ferma ses yeux pour ne pas regarder ce massacre affreux.

-Mais ? Que s'est-il passé ici ? se demanda le jeune homme.

-Quelle horreur ! Je ne peux pas voir ça !

-On dirait qu'une bande de barbares est venue ici. Il vaut mieux ne pas rester là.

Ils se sauvèrent en vitesse du petit village. Puis ils prirent le chemin de Stantono.

Sur le chemin du Village Stantono. Link demanda quelque chose à Leynna.

-Tu vas dormir où ce soir ?

-Euh... Je ne sais pas. Tu pourrais me déposer devant une auberge.

-Hum... Une auberge ? Euh... Ben... Oui, bien sûr. Tu as de l'argent sur toi, au moins ?

Elle regarda à maintes et maintes reprises. C'est alors qu'elle remarqua que sa bourse n'était plus autour de sa ceinture.

-Oh ! J'ai perdu ma bourse d'argent !

-Ne t'inquiète pas. Tu séjourneras dans la même auberge que moi. Demain, je te donnerai de l'argent.

-Merci, tu es très sympa.

Enfin, ils arrivèrent dans le Village Stantono. Link chercha une auberge dans plusieurs rues du village. C'était assez grand comme village. Après avoir bien cherché, il vit une auberge sur sa droite.

-Ah, une auberge ! Ce n'est pas trop tôt.

-Ouf ! Après une journée aussi fatigante, une bonne nuit s'impose.

Link alla mettre Epona et le cheval de Leynna dans l'écurie de l'auberge. Puis il revint vers Leynna qui attendait son retour et ils entrèrent dans l'auberge.

Dans l'auberge du village, Link appela l'aubergiste. L'aubergiste descendit d'un escalier et alla vers les deux jeunes adolescents.

-Bonsoir jeunes gens. Puis-je vous aider ?

-Bonsoir, nous voudrions deux chambres, s'il vous plait.

-Deux chambres, bien entendu. Voici les clefs de vos chambres.

-Merci, remercia Link en prenant les deux clefs.

-Pour la jeune fille c'est la chambre 5. Et pour vous jeune homme, c'est la chambre 6.

-Pas de problème ! On sera à côté dans ce cas ! Bonsoir monsieur l'aubergiste.

Ils montèrent à l'étage.

À l'étage des chambres. Link et Leynna cherchèrent leurs chambres. Ils les trouvèrent enfin. Link ouvrit la chambre de Leynna et ils entrèrent. C'était très confortable à l'intérieur. Le lit pour la jeune fille était placé près d'une fenêtre. Leynna s'assit sur son lit et le testa. Link, lui, s'assit sur une chaise et lui posa une question :

-Ça te plait ?

-Hum... Mouais, pas mal. C'est très confortable, le lit est très moelleux et les draps sentent très bon. Je ne pensais pas que les auberges étaient aussi bien que ça.

-Tu as de quoi dormir ce soir ?

-Euh non...

-Ce n'est pas grave, je te donnerai une de mes tuniques de nuit. J'en ai pris deux au cas où.

-Je te remercie Link.

-Je vais te laisser dormir. Bonne nuit.

-Bonne nuit.

Il prit une tunique de nuit dans ses affaires et la passa à Leynna. Puis il sortit de la chambre et entra dans la sienne qui était aussi confortable que celle de Leynna. Il posa ses affaires et se déshabilla pour mettre sa tunique de nuit. Il alla se coucher sur le lit et le testa en se disant que Leynna avait bien raison. Puis il s'endormit quelques minutes après.

CHAPITRE 2
LA MALÉDICTION DE LA FORÊT

Le lendemain matin, Link et Leynna prirent le petit déjeuner ensemble dans l'auberge et c'est alors qu'ils devinrent de très bons amis, même s'ils ne se connaissaient que depuis peu.

Depuis ce jour là, Link entraîna Leynna à bien manier son épée. Il remarqua finalement qu'elle allait rester définitivement avec lui.

Il était 1 heure de l'après-midi, Link se baladait sur le dos d'Epona dans le Village Stantono. Derrière lui, Leynna le suivait sur son cheval. Ils allèrent faire un tour dans une forêt non loin du village. Quand ils arrivèrent devant la forêt, Leynna eut peur et voulut retourner au village. Mais Link lui dit qu'il n'y avait rien à craindre. C'est alors qu'ils entrèrent dans la forêt. Le jeune Link trouva sur sa droite une pancarte toute abîmée par le temps et il la lut.

-C'est écrit... " - FORÊT TAZUTO - Danger ! Repaire des bandits "

-Un repaire de voleurs ! Il vaut mieux rebrousser chemin, avant qu'ils nous arrivent des ennuis.

Mais le Héros du Temps refusa catégoriquement de s'en aller. La jeune fille le supplia. Finalement, il écouta sa nouvelle amie et fit demi-tour.

-Très bien, si tu as si peur de cette forêt. Nous allons autre part.

Soudain, le cheval de Leynna se mit à hennir et fit une ruée en arrière, faisant tomber la jeune fille de son dos. Link bondit d'Epona et alla vers Leynna qui était couchée par terre. D'un coup, le cheval de Leynna prit peur et galopa dans la profonde forêt. Link releva son amie du sol et lui dit que son cheval avait pris la fuite. Il l'invita à monter sur sa belle monture. La jeune fille accepta avec plaisir et monta derrière Link. Elle s'agrippa fortement au dos du jeune homme et ils sortirent de la forêt. De retour au village, Link se demandait pourquoi le cheval de Leynna était devenu si nerveux et qu'il s'était enfui ensuite. Cette question le tourmentait dans sa tête. Il essaya d'oublier et de penser à autre chose. Leynna le regardait se demandant ce qu'il avait. Arrivé devant l'auberge, Link et Leynna posèrent pied à terre. Quand une voix appela Link. Le jeune homme reconnut cette voix et regarda derrière lui. C'est alors qu'il vit son ami Satoru le marchand de potions. (Voir 'Les Ennuis de Link')

-SATORU ! ! ! C'EST TOI ! ! ! s'exclama Link surpris.

-Hé oui, c'est moi ! ! ! Comment vas-tu mon ami ?

-Très bien ! Et toi, les affaires marchent bien en ce moment ?

-Parfaitement bien. Alors, qu'est-ce qui t'amène ici ?

-Ben, je fais un grand voyage dans le royaume.

-C'est très très grand le royaume d'Hyrule. Tu as beaucoup à faire encore. Oh, je vois que tu as une belle demoiselle derrière. Tu me l'as présentes ?

-C'est ma nouvelle amie Leynna, je te raconterai un jour comment ont s'est rencontré.

-Enchanté de te connaître Leynna. Je suis Satoru le grand marchand de potions magiques du royaume. J'ai connu Link il y a quelques mois de ça.

-J'ai déjà entendu parler de vous quelque part. Vous n'avez pas guéri par hasard le Roi ? demanda la jeune fille.

-Exactement ! C'est bien moi !

-Tu viens faire quoi à Stantono ? questionna Link.

-Je viens vendre des potions. Bon... Je dois te laisser. Il faut que je retourne au travail. Amuse-toi bien avec ta nouvelle amie. Au revoir !

-Salut Satoru !

Satoru s'en alla dans une rue et Link parla de son ami à Leynna. Leynna le trouvait très beau et très gentil. Link aida Leynna à descendre de cheval. Au même instant, les deux jeunes entendirent des bruits de pas. Ils se retournèrent pour voir d'où venait ce bruit. Ils virent à l'entrée du village, une grande armée de soldats. Link fut étonné en voyant ça. Quand l'armée de soldats fut assez proche d'eux. Link alla parler au chef de l'armée qui était sur un grand cheval.

-Bonjour ! Que se passe-t-il ?

-Tiens ! Mais c'est le Héros du Temps qui se trouve en face de moi ! Ne sois pas surpris, le Roi m'a beaucoup parlé de toi.

-Ah ! Mais que venez-vous faire ici ?

-Nous sommes venus ici pour mettre fin à une bande de dangereux bandits armés jusqu'aux dents dans la forêt Tazuto.

-La forêt Tazuto ! ! ! s'écria le Héros du Temps.

-Oui, ils mettent la terreur dans les villes et les villages du royaume. Ils ont déjà détruit six villages et deux villes. Rien ne les arrête, même pas la magie. Leur chef est très connu du royaume, son nom est Ashnim le grand bandit. Le Village Stantono est sous sa domination. C'est pour ça qu'il n'est pas détruit. Je te préviens. Ne te présente jamais à lui avec un animal. Il a une haine des animaux.

-Leur cachette se trouve où ?

-Dans la forêt Tazuto. Mais attention ! Elle est très maudite. Il n'y a plus d'animaux dans cette forêt, ils sont tous morts d'une étrange maladie. Je crois que c'est Ashnim qui a demandé à un ami sorcier de jeter un sort sur la forêt. Bien sûr pour nous les humains, nous ne craignons pas cette malédiction. Alors surtout ne t'approche pas de la forêt avec ton cheval.

En entendant ceci, Link eut des sueurs, son cœur se mit à battre très très vite et sa gorge se noua. Il avait peur que son cheval ne tombe malade.

-Bon, je te laisse Héros du Temps. Nous allons nous battre contre cette bande assoiffée de sang. Bonne journée à toi.

Il se remit en route avec ses soldats. Link n'osait même plus bouger. Leynna s'approcha de lui et lui dit :

-Quelque chose ne va pas Link ?

-Euh... La forêt Tazuto... Elle est maudite... Tous les animaux meurent d'une étrange maladie dans cette forêt... Epona est rentrée avec nous dans la forêt... Elle va sûrement tomber malade !

-Oh non...

Il courut vers Epona qui semblait pour le moment très en forme. Il colla sa tête contre sa fidèle monture et commença à trembler d'angoisse.

-Il y a peut-être un médecin qui pourrait te la soigner.

-Tu as raison. Faisons très vite.

Ils cherchèrent dans tout le village s'il y avait un médecin. Les minutes qui suivirent étaient interminables pour Link qui devenait de plus en plus nerveux. Tous les deux eurent beau se démener pour en trouver un. Soudain en plein chemin, Epona eut les premiers symptômes de sa maladie. Elle s'écroula lourdement sur le sol. Link cria de stupeur en la voyant par terre. Les deux adolescents l'aidèrent à se relever doucement. Link demanda à Leynna de continuer à chercher un médecin pendant que lui s'occupe de sa monture. Leynna partit aussitôt et Link attendit impatiemment son retour. Plus de cinq minutes sont passées, quand Leynna revint vers lui très soulagée accompagnée d'un jeune homme qui semblait avoir 17 ans par là. Elle s'arrêta devant lui et lui présenta le jeune homme. Ce jeune homme s'appelait Danoru, son père était un grand médecin, très connu pour avoir étudié toute les sortes de sciences dans une grande université du royaume et il disait qu'il pouvait soigner les animaux. Link commença à devenir moins nerveux. Avec beaucoup d'enthousiasme, ils suivirent le brave jeune homme.

Un peu en dehors de la ville se trouvait une petite ferme, le jeune homme appela son père. Il apparut quelques secondes après. C'était un homme d'assez grande taille, il avait à peu près une quarantaine d'années, portant une chemise marron, un grand chapeau de paille, un pantalon gris et des bottes noires. Il s'appelait Niroobu. Link expliqua très inquiet le problème au médecin. Le médecin se gratta la tête et alla vers la jument. Il examina un peu partout et il lui toucha le front. Il sentit une brûlante fièvre et se retourna vers Link.

-Hum... Ça m'a l'air très très grave. Mais je connais cette maladie, elle s'appelle le symptôme de Tarinulanium Sitalus. Elle est apparue très récemment sur le royaume. J'ai beaucoup étudié sur cette maladie, elle viendrait d'un grand sorcier très dangereux. Mais dis-moi... Tu ne l'aurais pas emmenée par hasard dans la forêt près du village ?

-Ben si... répondit le jeune adolescent.

-Je vois. Je ferai tout pour te la sauver, mais je crains que ça ne serve à rien. La magie d'un sorcier est plus forte que tous les remèdes. Je vais rester un peu avec pour l'étudier plus. Tu es d'accord ?

-C'est d'accord monsieur. Je vous remercie bien.

Le médecin partit avec Epona dans une étable et Link alla vers Leynna.

-Je suis désolée Link.

-Non, ne sois pas désolée. C'est de ma faute. Tu avais raison de ne pas vouloir aller dans la forêt. Mais moi, je suis tellement têtu. J'aurai dû t'écouter. Euh... Tu viens avec moi voir le médecin ?

-Oui, je viens avec toi.

Ils allèrent dans l'étable où se trouvaient le médecin et Epona.

Dans l'étable, les deux jeunes amis virent le médecin en train d'examiner Epona. Link lui demanda comment ça allait :

-Alors ?

-Ben pas mieux.

-Oh zut...

Le Héros du Temps perdit entièrement espoir et baissa la tête. Au même moment, Epona se mit à s'agiter violemment et hennit de douleur. Le médecin recula de l'animal et fit des tous petits gestes pour la calmer. Link essaya lui aussi de la calmer, mais rien à faire. Il s'avança doucement vers elle et voulut la caresser. C'est alors que sa monture se mit à se cabrer près de lui. Link fut surpris sur le moment et tenta de reculer. Puis Epona se calma enfin et posa ses sabots au sol. Link était très choqué de la voir dans cet état. Le médecin regarda le jeune héros et finit enfin par rendre un verdict pénible :

-Hum... Je suis désolé mon garçon, sa maladie ne fait qu'empirer de plus en plus. Elle n'en a plus pour très longtemps à vivre maintenant.

Link eut un violent choc en entendant la mauvaise nouvelle et il s'effondra au sol. Leynna alla à ses côtés et demanda au médecin :

-Pour combien de temps ?

-Je ne dirai pas plus de 10 heures. Donc, jusqu'à ce soir. Vous devriez rester à ses côté durant ses dernières heures.

Quelques larmes sortirent des yeux de Link. Il se releva et sortit dehors. Leynna le regardait partir, mais elle ne le suivit pas. Elle se disait qu'il avait peut-être besoin d'être seul un petit moment. Donc elle se contenta de rester près d'Epona pour la caresser tendrement.

CHAPITRE 3
UNE PERTE TRAGIQUE POUR LINK

Un peu avant 9 heures du soir, Link était couché sur l'herbe d'une prairie à côté de la ferme pour admirer le beau coucher de soleil qui se présentait en face de lui. Mais il n'arrêtait pas d'entendre les mots du médecin résonner dans sa tête. Il prit dans ses mains le collier avec l'image des trois fragments de la Triforce dessus que lui avait donné la Princesse Zelda durant la quête du sorcier André Arkdall et de Ganon. (Voir 'Les Ennuis de Link') Il repensa à tous ses beaux souvenirs avec Epona et ses amis. Leynna arriva et s'assit à côté du jeune homme songeur qui n'avait pas remarqué sa présence. Elle le fixa d'un air triste. Le Héros du Temps finit enfin par la regarder et il lui raconta alors comment il avait rencontré Epona, il y a 9 ans de ça. Leynna éprouvait un sentiment d'impuissance envers lui et se sentit de plus en plus malheureuse. Link la regardait, voyant qu'elle détournait son regard, il remarqua qu'elle ne pouvait retenir ses larmes. Elle se mit à pleurer en évitant le regard du beau jeune homme. Link se sentit très mal en la voyant. Il était tellement mal qu'il laissa couler ses propres larmes sans se retenir. Tous deux n'osaient se regarder et ne disaient rien.

Ils restèrent plus d'une heure à regarder le ciel, quand Link se leva, il s'apprêta à rejoindre Epona dans l'étable. Il s'arrêta brusquement et se retourna vers elle. Il croisa ses bras et réfléchit à quelque chose. Après avoir bien réfléchi, il s'abaissa et de ses lèvres, effleura celles de la jeune fille en lui disant doucement :

-Ne sois pas malheureuse, tu n'y es pour rien.

La jeune adolescente baissa les yeux et ne dit rien. Link la regarda avant de se relever et de partir en direction de la ferme. Leynna resta sur l'herbe à le regarder partir. Elle finit par effleurer ses propres lèvres de ses doigts. Puis elle poussa un long soupir de tristesse. Elle se décida à se lever et à aller rejoindre Link.

De retour à la ferme du médecin, Link entra dans l'étable où il vit sa monture toute mourante couchée sur le foin. À ses côtés, se trouvaient le médecin et son fils très bouleversés. Il lui demanda s'il y avait un changement. Mais le médecin hocha la tête pour lui dire non. Link s'accroupit devant sa fidèle monture agonisante et prit l'Ocarina du Temps. Puis il se mit à jouer avec beaucoup de peine la mélodie préférée de sa monture, le Chant d'Epona. Leynna entendit le chant quand elle arriva devant l'étable. Elle trouvait cette mélodie très émouvante. Tellement émouvante qu'elle se laissa bercer en fermant les yeux. Elle entra dans l'étable. Puis regarda Link jouer avec son Ocarina en train de verser des larmes de tristesse et de tendresse. La jeune fille fut très émue en voyant le Héros du Temps avec sa fidèle monture qui l'avait tant servi dans ses belles aventures. Le médecin et son fils écoutaient le chant avec beaucoup d'attention. Ce fut un moment très émouvant. Un léger vent doux entra dans l'étable et fit bouger les beaux cheveux du jeune héros Link. Leynna s'avança lentement vers Link et s'accroupit près d'Epona. Elle caressa l'animal avec beaucoup d'attachement. Link continuait à jouer de son Ocarina en larmes. Epona leva la tête, elle paraissait vouloir quelque chose. Leynna se mit près de la tête d'Epona et lui caressa sa belle crinière. Sous les caresses de Leynna, Epona affaissa sa tête sur les cuisses de Link. La monture eut un grand frisson et se mit à trembler beaucoup. Pendant plusieurs secondes, elle trembla et finit par s'arrêter. Link et Leynna remarquèrent qu'elle ne bougeait plus.

Elle avait les yeux grands ouverts, fixés sur Link et sans vie. Link s'arrêta de jouer de l'Ocarina et resta sans bouger. Il essaya de se retenir de pleurer. Leynna, elle, ne se retenait point et se mit à pleurer à chaudes larmes. Elle finit par lui dire en suffoquant :

- Ne te retiens pas... Link... Pleure, n'ai pas honte de pleurer ! C'est... Normal !

Le Héros du Temps fixa sa monture sans vie et sans se retenir, pleura à flot en criant de toute ses forces : "Pourquoi moi !"

Il sortit de l'étable en courant et alla s'agenouiller sur l'herbe en sanglot. Leynna tête baissée, resta sur place à pleurer pendant trois minutes, puis elle se leva et alla voir Link. Il était dehors, assis au pied d'un arbre, il avait planté sa belle grande épée offerte par le sorcier André Arkdall lors de ses entraînements avec lui et le bouclier de sa famille qui ressemblait au bouclier Hylien était posé contre l'arbre. Il leva sa tête vers Leynna qui séchait ses larmes. Puis il lui demanda de s'asseoir contre l'arbre. La jeune fille s'assit près de son ami fragile.

La mort d'Epona eut de très graves répercussions sur Link, il disait qu'il ne s'en remettrait jamais et qu'il se sentirait toujours très seul. Mais Leynna essaya de le consoler. Elle réussit quand même à calmer le jeune héros tout doucement. Il la remercia de l'avoir réconforté et il se leva.

-Comment vais-je le dire à Malon, elle va être horriblement triste. Elle qui l'a élevée si petite... Je veux qu'on fasse un enterrement avec les honneurs qu'elle mérite !

Le médecin sortit de l'étable, il alla vers Link et lui répondit :

-Comme tu veux mon garçon. Elle aura un enterrement digne d'une reine.

-Je vous remercie monsieur. Euh... Cela ne vous dérange pas si on l'enterre près de chez une amie à moi ?

-Non pas du tout. Où veux-tu l'enterrer ?

-Au Ranch Lon Lon. Vous savez où c'est ?

-Bien sûr. Je suis un vieil ami du patron du ranch.

-Vous connaissez monsieur Talon ?

-Oui ! Il y a des années qu'on se connaît. Nous partirons demain matin au Ranch Lon Lon, c'est d'accord ?

-Demain d'accord, merci infiniment.

-Si tu veux rester ici avec ta petite amie...

-Ma petite amie ? Non, non, vous vous trompez ! On se connaît depuis peu de temps, rétorqua le jeune Link.

-Ah bon, excuse-moi mon garçon. Je pensais que... Enfin... Je peux t'offrir avec ton amie, le gîte et le couvert pour ce soir. Qu'en dis-tu ?

-C'est bien gentil à vous, mais je me suis installé dans l'auberge du village.

-Très bien. Tu devrais rentrer, il commence à se faire très tard. À demain mon garçon !

-À demain monsieur ! Tu viens Leynna ?

-J'arrive !

Tous les deux retournèrent à pied jusqu'à l'auberge tristement.

Cette nuit là, Link eut beaucoup de mal à s'endormir, il pensait trop à la mort d'Epona. Leynna, elle par contre, s'endormit très vite après une journée aussi difficile que celle-là.

Le lendemain matin à l'aube, Link et Leynna arrivèrent à la ferme du médecin. Ils virent le médecin et son fils qui transportaient Epona dans une grande charrette en bois. Link accourut vers eux pour les aider. Le médecin le remercia de l'avoir aidé et l'invita avec Leynna à monter sur la charrette. Les deux adolescents montèrent à l'arrière auprès d'Epona qui était recouverte d'un grand drap blanc. Link eut mal au cœur en la voyant. Leynna lui dit de penser à autre chose qu'à la mort de sa monture. Et c'est ainsi qu'ils partirent au Ranch Lon Lon qui était à 5 heures d'ici. Pendant le voyage, le médecin chantait une longue chanson. Son fils et les deux jeunes adolescents l'écoutèrent attentivement. Link adorait cette chanson et se mit à la chanter doucement avec lui. Plus de six heures sont passées, quand ils aperçurent le Ranch Lon Lon au loin sur la grande plaine d'Hyrule. Link fit une mauvaise tête en signe qu'il n'avait aucune envie d'annoncer à Malon la mort d'Epona.

Ils s'arrêtèrent devant l'entrée du Ranch Lon Lon, Link ne voulut pas entrer, mais il se força à y aller. Il demanda à Leynna de venir avec lui. Il n'avait pas le courage de l'annoncer à l'une de ses meilleures amies. C'est alors qu'il vit Talon en train discuter avec Ingo. Link se sentit tout vide à l'intérieur et n'osait plus bouger du tout. Talon vit la présence de Link et Leynna. Il courut vers eux et lui souhaita bonjour :

-Bonjour p'tit ! Tu vas bien ?

-Mmmm.......... Euh....... Bonjour Talon....

-Bien le bonjour jeune fille ! Je ne t'ai jamais vue dans le coin ?

-J'habite très loin d'ici. Vers le Village Stantono. Nous sommes venus annoncer une très mauvaise nouvelle à votre fille.

-Quelle mauvaise nouvelle ?

-Celle de la mort d'Epona...

Link baissa la tête et se mit à trembler fort. Talon le prit dans ses bras et lui dit :

-Oh non ! Je suis désolé p'tit. Je n'aurais jamais cru ça un jour. Ma fille va être très malheureuse d'entendre cette affreuse nouvelle. Tu veux que j'aille lui dire ?

-Non, Talon... Ce n'est pas la peine. Je vais moi-même lui annoncer.

Il marcha doucement avec Leynna vers l'enclos au milieu du ranch. Il vit Malon qui était en train de s'occuper des chevaux. Alors il l'interpella, celle-ci se retourna vers Link et courut vers lui.

-Salut Link ! Que je suis contente de te revoir ! Mais... Tu es bizarre ? Que t'arrive-t-il ? Et Epona... Elle n'est pas avec toi ?

Link leva doucement la tête vers Malon, il ne lui répondit pas et c'est alors qu'il craqua. Il éclata en sanglots disant : "Je ne peux pas !" Il s'agenouilla devant elle sur l'herbe. Malon craignait le pire. Le Héros du Temps se décida à dire la vérité. Il cria qu'Epona était morte par sa faute et qu'il n'avait rien pu faire pour la sauver. Malon s'agenouilla près de Link et le prit fort dans ses bras. Elle lui dit que ce n'était pas de sa faute. Link s'accrocha à Leynna, agrippa sa tunique et la serra très fort comme pour se consoler, elle le laissa faire. En le voyant dans cet état, elle commença à renifler et laissa éclater sa peine. Malon les serra très fort contre elle avant de pleurer à son tour. Talon et Ingo les regardaient de l'autre côté de l'enclos d'un air très malheureux. Les chevaux dans l'enclos eux aussi les regardaient sans bouger, comme s'ils pleuraient la mort d'Epona. Tout le monde dans le ranch était en deuil.

CHAPITRE 4
LA DISPARITION D'UN JEUNE BACHELIER

Link et Leynna sortirent du ranch pour se changer les idées, ils se promenaient sur la belle plaine d'Hyrule. Link regardait le ciel tout en marchant, il pensait dans sa tête qu'il n'avait envie que d'une seule chose, s'enfuir loin très loin d'ici et de se laissait mourir. Mais il ne voulait en aucun cas abandonner sa nouvelle amie Leynna toute seule. Tandis que Leynna, elle, marchait tranquillement à côté de lui en le regardant avec des yeux pleins de tristesse. C'est alors que Link se mit à penser à Leynna.

Elle était très jolie, très mignonne aussi, avec ses beaux yeux bleue gris, ses longs cheveux brun clairs qui lui descendaient jusqu'à la moitié de son dos... Les magnifiques courbes de son corps... Son corps hmmmmm...

-Euh... Mais à quoi je pense là ? ! Ce n'est pas le genre de chose à penser quand on est triste. Serais-je amoureux d'elle ? Non... Enfin je ne pense pas... Il faut que j'arrête d'être séduit par la beauté de Leynna, se ressaisit-il.

Il devait être 12 heures, quand les deux jeunes adolescents commencèrent à avoir très faim. Link proposa à Leynna d'aller voir son oncle. Leynna accepta la proposition avec joie, elle voulait beaucoup rencontrer l'oncle du jeune homme. Ils se hâtèrent tous les deux. Arrivés sur les lieux, l'oncle de Link était en train d'arroser son jardin. Link courut vers lui pour lui dire bonjour.

-Bonjour mon oncle !

-Tiens ? Bonjour Link ! Comment vas-tu ?

-Pas bien du tout... J'ai viens de perdre Epona.

-Comment ? Epona est morte ? répondit son oncle très choqué.

-Oui, c'est fini. Je ne la reverrai plus jamais.

-Viens dans mes bras mon pauvre petit. Ça a dû être difficile pour toi. Je suis désolé.

-Il faut que je te présente une amie. Elle s'appelle Leynna. Je l'ai trouvée perdue dans la nature.

-Bien le bonjour jeune fille. Je suis enchanté de te connaître.

-Merci, votre neveu est très gentil avec moi. Sans lui, je serais sûrement morte de froid. J'ai été confrontée moi aussi à la mort d'Epona et je l'ai très mal supporté.

-Vous devez avoir faim. Ça tombe bien, j'ai pêché un gros poisson ce matin dans le Lac Hylia.

-Merci mon oncle.

Link et Leynna s'installèrent sur une table dehors, l'oncle de Link servit le poisson sur un grand plateau d'argent. En voyant celui-ci, Link fut surpris par sa taille. Il demanda combien pesait ce poisson. Son oncle lui répondit 25 livres. Tous les trois finirent par manger le poisson.

Après s'être bien rassasiés, Link et Leynna discutèrent un peu avec l'oncle.

-Tu sais Link, hier j'ai rencontré un jeune homme de 24 ans au Bourg d'Hyrule. C'est un bachelier et il voudrait faire le métier d'écrivain.

-Un étudiant ? Quel est son nom ? demanda Link.

-Euh, attend voir... Je crois que son nom c'est Tanaboru. Il est très sympa, j'ai beaucoup discuté avec lui. Il besoin d'un grand service, tu pourrais l'aider ?

-Bien sûr, quel service dois-je lui rendre ?

-Il veut étudier le Livre de Mudora. Tu sais où il se trouve ?

-Ouais, il est dans la bibliothèque du château d'Hyrule. Je vais dire aux gardes du château de le laisser pénétrer à l'intérieur.

-Merci mon garçon. Tu le trouveras dans l'auberge de l'Épée Enchantée. Si tu y penses, tu lui diras que c'est de ma part.

-C'est d'accord, je vais tout de suite le voir. Au revoir mon oncle !

-Au revoir Link ! Continue bien ton voyage et essaye de garder des bons souvenirs d'Epona !

-J'ai était ravie de vous avoir rencontré monsieur.

-Moi aussi, je te souhaite bon courage ma petite Leynna. Avec Link tu ne risqueras pas d'avoir d'ennuis. Il est bon et très courageux.

-Merci monsieur.

Elle courut rejoindre Link qui s'était déjà remis en route.

Sur le chemin du Bourg d'Hyrule, Link s'était remis à penser de nouveau à Epona. Il fit un grand soupir que Leynna entendit, elle alla à ses côtés pour ne pas le laisser tout seul devant. Ils passèrent le pont-levis du bourg. Leynna regardait tout autour d'elle et trouvait ce bourg très joli. Une fois dans l'auberge du bourg, Link demanda à l'aubergiste s'il y avait un bachelier d'une vingtaine d'années. L'aubergiste lui répondit qu'oui et qu'il était dans la chambre 9 au deuxième étage. Le jeune homme le remercia et il monta avec son amie au deuxième étage. Devant la porte de la chambre 9, Link toqua. Mais personne n'ouvrit, il décida de redescendre voir l'aubergiste. L'aubergiste fut étonné quand Link lui dit que le jeune étudiant n'était pas dans sa chambre. Il monta avec les deux jeunes adolescents à l'étage. Une nouvelle fois devant la porte de la chambre, l'aubergiste toqua à la porte à plusieurs reprises. Toujours rien, alors il prit le double des clefs dans sa poche et il ouvrit la porte. Dans la chambre, c'était le désordre complet, le lit retourné, les meubles dans tous les sens et la fenêtre grande ouverte. L'aubergiste cria de surprise, Link s'avança dans la chambre et chercha s'il y avait quelque chose qui pourrait l'aider. Leynna entra à son tour dans la chambre, elle regarda sous le lit et dans les meubles. Rien à part les affaires de l'étudiant éparpillées de partout. La jeune fille trouva dans un tiroir près du lit, une lettre. Elle fit un petit cri de stupeur en la lisant. Link prit la lettre et lut à son tour. C'était une lettre de menace, mais sans signature. Il demanda à l'aubergiste s'il avait vu un étranger dans l'auberge. L'aubergiste fit non de la tête. Le jeune héros se dirigea vers la fenêtre. Il remarqua qu'elle avait été forcée avec quelque chose. Il se pencha à la fenêtre, du lierre était décroché du mur en dessous de la fenêtre. Il comprit que le bachelier avait été kidnappé par un ou plusieurs inconnus qui étaient repartis par la fenêtre en s'aidant du lierre contre le mur. Il se retourna vers Leynna et l'aubergiste. Il expliqua que le bachelier avait disparu avec quelqu'un. Leynna demanda ce qu'il fallait faire. Le Héros du Temps jura de le retrouver, même s'il ne savait pas où il se trouvait. Quelques minutes après sur la place du marché, Link eut plusieurs pensées qui le dérangeaient. La maison de Leynna détruite, la mort de sa monture Epona et la disparition étrange du bachelier. Trois mystérieuses énigmes à résoudre. Tous les deux repartirent bredouilles en direction de la plaine d'Hyrule.

Tous deux se sentirent très relaxés en marchant côte à côte, la brise très douce soufflait sur la verte plaine, l'air sentait la fraîcheur de plusieurs parfums de fleurs, l'herbe était humide. Le soleil haut dans le ciel, était caché par quelques nuages très fins, c'était le moment idéal pour se coucher sur l'herbe fraîche. À certains endroits, le ciel était d'un bleu éclatant, bleu comme la couleur de l'océan, avec de petits nuages ressemblant à des troupeaux de moutons. Link profita de ces quelques instants de détente pour penser à des choses agréables. Une douce voix se fait entendre, une voix très douce, enivrante, tellement douce que le Héros du Temps laissa tomber ses larmes sur ses joues... Leynna s'était mise à chanter une belle mélodie.

Link se sentit léger comme une plume, il avait l'impression de voler, il vit sa belle monture Epona qui galopait sur les gros nuages blancs. La douce chanson de Leynna le faisait rêver... Il se retrouvait soudainement un enfant âgé de 10 ans. Dans les nuages, il aperçut sa meilleure amie Saria qui lui souriait, de ses yeux coulaient quelques larmes. Le jeune homme avait l'impression de revenir dans son enfance.

Sans se rendre compte, Leynna s'était arrêtée de chanter. Mais Link était toujours dans les nuages et ne regardait même pas où il marchait. La jeune fille avait peur qu'il trébuche sur quelque chose. Elle se décida à l'appeler, mais rien à faire, il était trop dans un autre monde. Elle lui prit le bras droit et essaya de le tirer vers elle. Le jeune homme finalement sortit de ses belles pensées. Il avait l'air pas content du tout. Il se mit à la fixer d'un regard énervé. Puis il brisa le silence :

-Quoi ? ! Que veux-tu Leynna ? Tu viens de me tirer d'un agréable rêve avec Epona et mes amis !

-Arrête de penser à Epona ! C'est fini... Elle ne reviendra jamais... Elle est morte ! Tu m'entends, elle est morte !

-Tais-toi ! Ne reparles jamais d'elle comme ça !

-Mais enfin... Ne pense plus au passé... Pense plutôt au présent ! Ce n'est pas de ta faute, c'est tout !

Link s'énerva, il prit violemment le bras droit de Leynna et le serra très fort. La jeune fille ne se laissa pas faire, elle se débattit de toute ses forces. Mais le Héros du Temps n'avait pas l'intention de la lâcher. Il se remit à marcher en la traînant.

-Lâche-moi Link ! Je n'ai rien dit de méchant !

-Si ! Tu as dis du mal d'Epona ! Je vais t'apprendre à me respecter ! Tu m'as compris !

La pauvre jeune fille se laissa traîner par Link qui était devenu furieux. Elle l'implorait de pitié, mais Link l'ignora et continua à la tirer par le bras. Il tirait tellement fort, qu'elle gémissait de douleur. Il se décida à la lâcher enfin. Elle se frotta le bras droit qui était devenu tout rouge par la force de Link.

-Tu es fou ! Regarde mon bras... Tu me l'as serré comme une brute !

-Tu vas arrêter de geindre comme ça ! Ça devient pénible à la fin !

Elle se tut et baissa la tête en fermant les yeux. Link leva la tête vers le ciel, il avait l'air calmé. Ils restèrent deux minutes sans bouger, quand Link la prit par les épaules et la plaqua contre un arbre. Il la regardait droit dans les yeux. Puis il répondit d'une voix douce :

-Excuse-moi de t'avoir fait ça. Mais j'avais raison... Je ne veux pas qu'on parle de la mort d'Epona... Et puis, je pense que ça me calme de rêver d'Epona, tu me comprends ?

Elle ne répondit pas, elle se contentait juste de détourner le regard de Link.

-Je connais Epona depuis l'âge de 10 ans. Elle m'avait accompagné durant toutes ses années. Elle et moi, on ne s'est jamais séparé. Je ne voulais pas te faire de mal. Jamais je ne t'en ferai, tu peux me croire sur parole. Mais c'est pour une bonne cause que je l'ai fait.

Elle leva la tête d'un air triste et le regarda avec ses yeux qui coulaient. Puis elle les ferma.

-Pardonne-moi Link... Je... J'ai eu tort de parler d'Epona ainsi... Pardonne-moi...

Elle reconnut sa faute, Link lui sourit gentiment. Il la tenait toujours fermement contre l'arbre ne voulant plus la lâcher. Il lui essuya les yeux avec ses doigts et lui dit de ne plus pleurer. Puis il abaissa la tête vers la sienne.

C'est ainsi que le jeune héros embrassa la jeune fille sur les lèvres. Il prit ensuite son visage entre ses mains et recommença l'opération plus tendrement.

Elle se sentit très calme sur le moment et se laissa faire comme si elle appréciait. Il la serrait de plus en plus fort à l'arbre. Puis il retira doucement ses lèvres de celle de la jeune fille, il lui caressa le visage qui était encore mouillé de larmes en lui disant :

-Ce sera notre petit secret, tu es d'accord Leynna ?

Il se détacha d'elle, mais la jeune fille resta collée à l'arbre, très surprise par ce qu'elle venait de faire. C'était bien la première fois de sa vie qu'elle embrassait un garçon. Elle se retira de l'arbre et toucha ses lèvres toutes humides par le baiser de Link. Étant un peu surprise, elle se demandait pourquoi il lui avait fait ça. Elle jura de le respecter, car il avait 19 ans et qu'elle n'avait que 17 ans. Il était donc plus mûr qu'elle. Mais surtout c'était un grand héros... Le Héros du Temps nommé par l'Épée de Légende ou le Héros légendaire par l'Épée Excalibur. Elle se ressaisit avant de suivre Link. Ils se remirent en route comme s'il ne s'était rien passé.

CHAPITRE 5
UNE SOIRÉE AGITÉE DANS L'AUBERGE

Après l'enterrement d'Epona dans le Ranch Lon Lon au début de la soirée, les deux jeunes repartirent avec le médecin et son fils en direction du Village Stantono.

De retour à Stantono vers 23 heures, devant l'auberge du village, le médecin déposa Link et Leynna à l'entrée. Ils remercièrent le médecin d'avoir fait un bel enterrement pour Epona. Puis ils rentrèrent dans l'auberge. Tous les deux étaient à une table, Link demanda à l'aubergiste de l'eau et de préparer un bon poulet. L'aubergiste s'exécuta et partit dans la cuisine. La jeune fille lui demanda si ce n'était pas un peu trop cher. Mais Link lui montra sa bourse d'argent. Elle était remplie à ras bord de rubis, il en avait au moins pour 1500 rubis. Un homme d'assez forte allure qui se trouvait à une table à côté, remarqua la bourse de Link. Il se leva et alla vers le jeune héros qui rangeait sa bourse. Il lui donna une tape dans le dos. Sous l'effet du choc, Link se retrouva la tête sur la table. L'homme l'aida à se remettre droit sur la chaise et s'excusa du coup. Link accepta ses excuses et lui demanda ce qu'il voulait. Le costaud l'invita à boire quelque chose. Leynna le regardait d'un mauvais oeil, elle se méfiait beaucoup des inconnus. L'homme prit une bouteille d'alcool sur sa table et la mit en face de Link qui lui dit qu'il ne buvait pas d'alcool. L'inconnu insista, mais Link refusa. C'est alors qu'il mit en colère l'inconnu qui était apparemment soûl. Il empestait tant l'alcool, que Link dût se boucher le nez pour ne pas sentir cette puanteur.

-PAS D'AlcOOl ? ! ! ! TU OSES NE PAS EN BoiRE ! ! ! TU N'ES QU'UN nABOT et une mAUVIETTE ! ! ! TU N'ES BON QU'À PleuRNIchER saLE mÔME ! ! !

Le Héros du Temps ne supportait pas qu'on le traite de cette façon. Leynna demanda à l'homme d'arrêter d'insulter son ami. Le costaud attrapa la jeune adolescente par le bras gauche et la gifla violemment sur le visage avant de la repousser. Link fut choqué et intervint au même instant. Il bondit sur le buveur d'alcool qui secouait la pauvre fille sur une table. Il attrapa l'intrus et le jeta contre un mur. Puis il s'abaissa près de Leynna qui était à moitié sonnée par la gifle de l'alcoolique et la caressa pour lui dire que c'était fini. Soudain quelque chose le souleva, c'était le l'alcoolique qui le tenait par le col de sa tunique, il saignait de la tête. Link se débattit dans tous les sens. Il lui cracha dessus avec haine. Le buveur d'alcool s'arrêta de bouger et le fixa droit dans les yeux. Il le jeta contre une table. La jeune fille secourut son ami. Elle prit une cruche en fer sur une table et s'avança vers l'agresseur qui cognait à mort le pauvre adolescent couché sur la table. Elle leva la cruche à la hauteur de sa tête et elle le cogna avec. Le buveur d'alcool s'écroula au sol tout inconscient. L'aubergiste félicita le jeune homme et la jeune fille, mais il dit au jeune héros que c'était un des hommes d'Ashnim le grand bandit de la forêt Tazuto et qu'il ne fallait pas le sous-estimer sous peine d'être torturé dans d'atroces souffrances. Mais Link n'avait pas peur de cet homme cruel. Il fouilla dans les affaires de l'homme inconscient et trouva 100 rubis dans une petite bourse. Il prit la bourse et paya l'aubergiste avec. Il lui dit que c'était pour les dommages causés par l'alcoolique. L'aubergiste remercia le jeune sauveur. Pour ne pas faire prendre de risque à Leynna, il décida de dormir dans la chambre de son amie et de décommander la sienne. Il rendit la clef de sa chambre à l'aubergiste. Il lui demanda d'apporter l'eau et le poulet dans la chambre. Puis il monta avec Leynna dans la chambre.

Ils entrèrent, Leynna garda son lit et Link prit le lit de gauche près de la porte. Comme ça, il pouvait surveiller l'entrée en cas d'ennuis. Après avoir mis ses affaires dans la chambre de Leynna, Link sortit, puis descendit pour s'assurer que l'alcoolique n'était plus dans le coin. Leynna resta couchée sur son lit à l'attendre.

Trois minutes après, la porte s'ouvrit doucement. Leynna se releva et s'assit sur le lit.

-Ah enfin ! Tu es de retour Link... Link c'est toi ? dit-elle en souriant.

Cependant personne ne répondit. Elle s'angoissa et se tassa au fond du lit. Elle eut un grand frisson et commença à trembler de peur. Soudain, quelqu'un se jeta sur la jeune Leynna. Elle essaya de se défendre, mais rien à faire avec le poids de l'inconnu. L'agresseur commença par lui déchirer sa tunique. La jeune fille hurla, mais l'agresseur posa sa main gauche sur la bouche de Leynna pour l'empêcher de crier et introduisit son autre main sous la tunique déchirée.

Pendant ce temps là, Link entendit le hurlement de Leynna, alors qu'il faisait une ronde tout autour de l'auberge pour voir si l'alcoolique était parti. Il entra dans l'auberge, se précipita dans les escaliers et courut vers la porte de la chambre. Il remarqua que la poignée était coincée. Il entendit des ricanements à l'intérieur. Alors il défonça la porte avec son pied droit. Puis il entra dans la chambre furax. C'est alors qu'il vit un homme couché sur Leynna qui suffoquait. Il reconnut cet homme, c'était le chef qui était devant la bande qu'il avait vue l'autre jour. Il sortit son épée et le menaça avec.

-ARRÊTE ! ! ! QUI ES-TU ? ! ! !

-Tu veux le savoir pauvre imbécile ! ! ! JE SUIS LE GRAND ASHNIM ! ! ! Recule prestement ! ! ! Sinon je te jure que tu te retrouveras sur une table à gueuler de souffrance comme un porc ! ! !

-Je n'ai pas peur de toi si tu veux le savoir ! ! !

Voyant qu'il n'écoutait pas, de son épée, il fit une marque sur la joue gauche du chef des bandits. Ashnim surpris cria de douleur et se sauva par la fenêtre en jurant de le retrouver. Il fit un grand saut depuis la fenêtre et il prit la fuite. Link le regarda partir fièrement. Il avait osé s'attaquer au plus dangereux des bandits. Il se retourna pour voir où était Leynna. Elle était là, accroupie dans un coin, cachée par la pénombre. Il s'avança vers elle pour la calmer, mais elle l'arrêta d'une voix implorante :

-Non ! Je t'en supplie... Ne t'approche pas de moi... Cette brute m'a salement amochée... Il a touché mon corps... Il m'a violée...

-Ne t'inquiète pas, tu n'as pas était violée, je t'ai sauvée à temps.

En voyant la tunique de Leynna par terre toute déchirée, il enleva sa tunique verte et la lança à Leynna en lui disant de se couvrire avec. Elle se couvrit et Link s'avança vers elle. Il la prit dans ses bras. La jeune fille était en sanglot. Mais le Héros du Temps la caressa sur les longs cheveux. Il lui dit qu'il ne laissera plus jamais toute seule. Pendant qu'il lui parlait, il remarqua quelques éraflures sur les bras et le visage.

-Quelle pourriture ! Il t'a violemment fait mal.

-Il m'a mordu sur les oreilles... Il... Il m'a touché... La poitrine... Je me sens toute sale !

-Mais non, pas du tout. Ne pense plus, c'est fini.

Il la posa sur son lit et il sortit de la chambre pour aller demander à l'aubergiste du matériel de couture. Il revint en vitesse dans la chambre avec une boite en bois. Il la posa près du lit et s'assit près de Leynna toute tremblante. Il prit la tunique déchirée de Leynna et se mit à la recoudre avec beaucoup de soin. Leynna le regardait avec admiration et étonnement. Elle ne savait pas qu'il savait recoudre des habits. Quand il eut fini le travail, il le passa à Leynna. Sans se faire attendre, elle se leva et se mit dans un coin pour remettre sa tunique recousue. Puis elle redonna la tunique verte à Link qui la remit aussitôt. Le jeune homme prit son propre lit et le poussa près de celui de Leynna. L'aubergiste arriva avec un poulet dans un plateau en bois, une cruche d'eau, deux assiettes avec les couverts et du pain. Link le remercia et prit le tout dans ses mains. Leynna prit une des deux assiettes et ils allèrent s'attabler sur une table à côté des deux lits. Link donna un morceau de poulet à Leynna. Celle-ci ne se fit pas prier pour se jeter dessus, elle avait faim. Link fit de gros yeux en la regardant. Puis sans attendre, il mangea son morceau de poulet. Ils passèrent la fin de la soirée à discourir de choses plaisantes.

Quelque part dans la forêt Tazuto, Ashnim arriva devant la cachette des bandits. Un homme alla vers lui, il semblait être très important. Cet individu n'était autre que le fidèle serviteur d'Ashnim. Le grand buveur de sang, Tortanok le bandit sanglant.

-Alors Ashnim, tu as fait quoi dans le Village Stantono ?

-Humpf ! Rien du tout... J'ai été lâchement attaqué par un gringalet de gamin !

-Quoi ? Un gosse t'a attaqué dans le village ?

-Exactement ! Moi, le grand Ashnim ! Me faire battre par un nabot... Grrrrrrr... C'est intolérable ! Je me sens humilié par cette infamie ! Regarde ce qu'il m'a fait ce saligaud !

-Oh ! Il t'a coupé la joue ce cinglé ! Mais tu faisais quoi à ce moment là ?

-J'étais en train de violer une sale petite garce dans l'auberge du village !

-C'est sûrement un rebelle ce gamin. Il veut te sous-estimer et te mettre la honte.

-Eh bien en tout cas, ses jours sont comptés ! Avant qu'il meure ce petit insolent, je veux qu'il me voie en train de violer sa petite amie ! Ha, Ha... Hum... Comment vont les prisonniers au fait ?

-Bien, mais le général est le plus excité. Il a même réussi à cogner un de nos hommes en se débattant. Mais il a été très vite neutralisé. Nous allons en faire quoi de tous ces soldats ?

-Nous allons les sacrifier à la prochaine lune en hommage à notre ami le sorcier Tomnok ! Ha, Ha, Ha, Ha ! ! ! Bon... Je vais interroger le général. Toi, va voir le sorcier Tomnok et dit-lui d'apporter sa table de sacrifice sur le haut de sa pyramide.

-Entendu Ashnim !

-Quant à moi, je vais préparer dix hommes pour capturer ce mioche. HA, HA, HA, HA, HA ! ! !

Le lendemain matin à 7 heures et demi, Leynna se réveilla. La fenêtre de la chambre était grande ouverte, laissant les rayons de soleil pénétrer dans la salle. Link était à la fenêtre, il admirait le lever du soleil sur les toits des maisons du village. Elle ouvrit doucement les yeux, s'étira longuement et se leva de son lit. Elle s'avança vers Link avec ses yeux presque fermés. Link se retourna pour regarder sa jeune amie, ses yeux magnifiques sous la lueur du soleil brillaient de mille éclats. Il se laissa séduire par ses beaux yeux bleue gris, son corps envoûtant, ses cheveux pleins de vigueur et sa bouche sensuelle. Puis il lui dit gentiment bonjour. La jeune fille fit pareil et alla à ses côtés. Elle avait les yeux rivés sur le village et le soleil. Elle posa sa tête sur l'épaule droite du Héros du Temps. Il sourit en la regardant et mit son bras autour des épaules de Leynna. Il ressentit une sensation de bien-être en la serrant contre lui, c'est dû sûrement au baiser de l'autre jour. Tous deux se sentirent bien devant la fenêtre à respirer l'air frais de l'aube.

Vers 8 heures, Link sortit de la chambre pour laisser Leynna s'habiller dans son intimité. Quand elle eut fini de s'habiller, tous deux descendirent de leur chambre. En passant, ils saluèrent l'aubergiste. Link lui demanda s'il y avait un lac dans les environs. L'aubergiste répondit qu'il y avait un lac vers le Sud du village, le Lac Nidora. Ils sortirent dehors et se mirent en route pour le Lac Nidora. En chemin, Link s'était mis à conter ses exploits à Leynna qui l'écoutait passionnément. Elle admirait sa force, son courage et sa sagesse. Il lui parla de la Sainte Relique Sacrée, la Triforce, symbole de la création d'Hyrule. Il lui montra aussi la marque de la Triforce sur le dos de sa main gauche. Elle fut stupéfaite en voyant la marque sur la main. Elle montra le dos de sa main droite, elle avait une marque très étrange. Link l'étudia de plus près. Il y avait un cercle avec au milieu une pyramide et les trois fragments de la Triforce. Cette marque n'était pas similaire à la marque du porteur du fragment, tout comme le Héros du Temps Link, la Princesse Zelda et le Seigneur du Malin Ganondorf. Quelqu'un pouvait les aider sur ce mystère. L'un des sept anciens Sages, le Sage Sahasrahla. (Voir 'A Link to the Past')

CHAPITRE 6
UNE NOUVELLE MONTURE

Arrivés au Lac Nidora, les deux jeunes adolescents se prélassèrent au bord de l'eau. L'eau était d'un beau bleu clair, transparente comme le verre et pure comme l'air. Link très dispos eut une idée, louer une barque pour faire le tour du lac. La jeune fille était d'accord. Par chance, il y avait au bord du lac, un stand de bateaux à vendre ou à louer. Ils coururent au stand afin de voir si s'était ouvert. Un homme s'y trouvait, c'était sûrement le patron du stand. Link le salua et lui demanda s'il y avait un bateau à louer. Le patron lui montra une jolie petite barque de couleur bleue. Le jeune homme accepta. Il lui paya et prit la barque avec Leynna. Ils le mirent à l'eau. Link monta le premier, suivit de Leynna. Il prit les rames et commença à ramer. Leynna toucha l'eau avec son doigt, elle était un peu froide. Ils croisèrent une autre barque avec à son bord un jeune couple. Les deux adolescents les saluèrent en passant.

Après avoir bien vogué, les deux jeunes adolescents posèrent pied sur le sol. Ils rendirent la barque au patron du stand. Puis ils se remirent en route vers l'Est du lac.

Pendant ce temps là sur la grande pyramide de Tomnok le sorcier, Ashnim rendait une visite au sorcier. Il monta les grands escaliers de la pyramide. Tomnok l'attendait depuis en haut.

-Mes salutations grand Tomnok ! Je viens te rendre une petite visite de courtoisie.

-Ah ! C'est très aimable de ta part d'être venu. Alors, tu as quelque chose à me dire Ashnim ?

-Exactement Tomnok, je suis là pour une histoire qui me tarabuste. Tu peux m'aider ?

-Sûrement Ashnim. Quelle est la raison de cette histoire ?

-Eh bien... Il y a un gamin qui s'est rebellé contre moi hier soir. J'ai senti quelque chose de pas net chez lui.

-Décris-le-moi ce rebelle.

-Il doit avoir 19 ans, il porte une tunique verte, des bottes marron, les cheveux blond doré, le pantalon blanc et une chemise blanche. Mais surtout le plus étrange, c'est qu'il porte un bonnet vert sur la tête.

-Hum... Je ne sais pas... Mais c'est peut-être le garçon qui devrait te détruire selon la prédiction.

-Mais non, ce n'est pas ce bébé là qui va me mettre à mort. Grrrrrrrr... J'aurai sa peau à ce morveux !

-Sois prudent ! Ce garçon peut être très dangereux.

-Je n'ai pas peur de lui !

-Comme tu veux Ashnim. Alors... Va !

Ashnim redescendit de la pyramide et retourna dans la forêt Tazuto très énervé par cette histoire.

Dans une petite prairie près du Lac Nidora, Link et Leynna s'étaient couchés sur l'herbe verdoyante. Link avait envie de monter sur Epona, mais il savait que tout ça c'était fini. Leynna eut une idée.

-Si ça te manque de galoper, achète-toi une nouvelle monture !

Link n'avait pas du tout pensé à en acheter une, mais il hésitait beaucoup, il pensait que se serait injuste de sa part pour la mémoire d'Epona. S'il avait un autre cheval, il oublierait son ancienne monture et ça, il ne le voulait en aucun cas. Mais Leynna lui prouva le contraire. Elle lui proposa d'aller dans un ranch pas très loin du Village Stantono où il pourrait sans doute trouver une nouvelle monture.

Après longue hésitation, il accepta en jurant de ne jamais oublier Epona. Et c'est alors qu'ils prirent le chemin du ranch.

Ils arrivèrent tous les deux à l'entrée du ranch, Link regarda la pancarte. Leynna entra la première, suivie de Link qui hésitait. C'est alors qu'une voix se fit entendre :

-Tiens ! Mais c'est la petite Leynna !

Link porta son regard sur un homme d'une trentaine d'années. Qui ça pouvait-il bien être ?

-Bonjour monsieur Madoru ! Tout va bien ici ? demanda la jeune fille.

-Très bien...

Un appel coupa la parole du monsieur, c'était une petite fille qui accourait vers eux.

-Leynna ! Grande sœur ! Que je suis contente de te revoir ! Tu m'as beaucoup manquée !

-Moi aussi, petite sœur ! Comment vas-tu ?

La petite fille se jeta dans les bras de Leynna. Link était surpris d'entendre le mot sœur, Leynna ne lui avait pas dit qu'elle avait de la famille. Mais pourquoi sa petite sœur était dans ce ranch au lieu d'être chez elle avec ses parents ?

-Link ! Approche... Je te présente ma petite sœur... Maria !

-Bonjour Maria. Je m'appel Link, je suis enchanté de te connaître.

Il se tourna vers Leynna pour savoir ce qu'elle faisait ici.

-Tu ne m'as pas dit que tu avais de la famille.

-Euh oui... J'ai oublié de te dire que j'avais une petite sœur.

-Et tes parents où sont-ils...

-Bonjour mon garçon. Bienvenue dans le Ranch Stantono, je suis le père adoptif de Maria.

-Euh, bonjour monsieur, je suis Link.

-Monsieur Madoru, mon ami Link voudrait une monture pas trop cher. Cela ne vous dérange pas ?

-Pas du tout Leynna, je lui ferai un très bon prix. Suivez-moi les enfants !

Il leur montra l'enclos aux chevaux et demanda à Link celui qu'il voulait. Link regarda tous les chevaux. Il fixa ses yeux sur un magnifique destrier blanc et le montra à Madoru. Celui-ci fut surpris par le choix de Link.

-Non, non mon garçon ! Pas celui-là ! Il est trop sauvage pour le monter ! Il appartenait à un grand chevalier du Roi. Alors ne sois pas entêté voyons... Prends-en donc un autre, s'il te plaît.

Mais Link resta catégorique, il voulait ce cheval. Alors le patron du ranch le laissa entrer dans l'enclos d'un air inquiet. Link s'avança lentement vers le cheval blanc. Leynna le regarda avec enthousiasme. Quand il fut assez près de la monture fougueuse, le Héros du Temps leva sa main gauche doucement pour la poser sur le museau de l'animal. Le cheval finit par paniquer. Link retira sa main et recula en gardant son calme, puis il prit peur en voyant la monture galoper dans sa direction. Madoru lui cria de revenir et Leynna trembla d'angoisse. Elle avait une peur bleue que Link se fasse écraser par le destrier. Link courait à toutes jambes dans l'enclos, suivi de la bête enragée. Au bout de deux minutes, essoufflé, il s'arrêta en pleine course et s'effondra au sol, laissant le cheval arriver jusqu'à lui. La monture s'arrêta et se cabra devant lui. Link était terrorisé, il se sentit très mal à l'aise, le cheval allait l'écraser sous ses sabots. Ne sachant plus trop quoi faire, il se coucha sur le ventre avec les yeux fermés et crut que sa dernière heure était venue. Leynna ne voulut pas regarder la situation de Link, elle détourna la tête. Madoru accourut vers le jeune homme presque évanoui et chassa l'animal avec un bâton. La jeune fille à son tour alla s'agenouiller auprès du jeune héros couché sur l'herbe. Link sentit qu'il était toujours en vie et se demanda bien pourquoi. Il ouvrit les yeux et leva la tête. Il aperçut Leynna qui était à genoux devant lui. Il soupira de soulagement et s'assit sur l'herbe. Il se mit à regarder le cheval qui était à l'autre bout de l'enclos.

-C'est celui-là que je voudrais ! Pas un autre. J'essayerai de le dresser.

Son choix était fait, Madoru l'encouragea à le faire. Mais il craignait qu'il se fasse très mal pendant son dressage. Ils restèrent tout le reste de la journée au ranch.

À la nuit tombée, tout le monde était attablé dehors, tous, sauf deux, Link et Leynna, ils étaient en train de faire un tour près du ranch après avoir assisté au coucher du soleil. Le ciel était recouvert de milliers d'étoiles, la lune se levait, elle était brillante comme la lumière du jour et l'air était doux comme les caresses d'une mère avec son enfant. Comme il était de coutume chez Link, il s'assit sur l'herbe pour se laisser combler par le ciel étoilé. Leynna en fit autant. Tous deux admiraient le ciel et la lune. Au bout de quinze minutes, tous les deux étaient couchés sur l'herbe. Link avait le bras droit autour des épaules de sa jeune amie, Leynna se serra à lui en frémissant.

-Link ? Euh... Je peux te poser une question ?

-Bien sûr, vas-y...

-Je voudrais savoir... Qu'est ce qui t'a pris à vouloir m'embrasser l'autre jour au pied de l'arbre ?

-Ben... Euh... Je n'en sais trop rien ce qui m'a pris, j'avais juste envie voilà tout...

-Envie... C'est tout ? En tout cas, j'ai trouvé ça très bon.

Elle voulait connaître la vraie raison de cet acte, mais Link resta muet. Il mit sa main droite dans les cheveux de sa partenaire. La jeune fille sentit sa main douce sur ses cheveux. Elle poussa un petit soupir et posa sa tête sur le torse du jeune héros très serein. Il resserra son étreinte, soupira à son tour et fredonna la Berceuse de Zelda. Dans le ciel, une étoile filante apparut sous le regard des deux sentimentaux. Tous deux firent un vœu dans leur cœur.

Pendant ce moment de tranquillité, quelque chose vint déranger les jeunes penseurs. C'était la petite sœur de Leynna qui venait vers eux. Elle s'arrêta derrière et les vit l'un contre l'autre couchés sur l'herbe.

-Eh bien, c'est quoi ça ? Nous mangeons au ranch et vous pendant ce temps là, vous êtes-là sur l'herbe en train de profiter pour vous faire des bisous et des câlins !

-Pas du tout Maria ! Ce n'est pas ce que tu crois ! Nous étions en train de regarder les étoiles. Viens te mettre à côté de nous pour regarder.

Link se détacha de Leynna et laissa la petite s'installer entre eux. Il commença par lui expliquer sur les constellations et les étoiles. Il avait beaucoup appris sur la science et les astres grâce à son ami André Arkdall qui était un grand philosophe. Les deux sœurs étaient captivées par les paroles du Héros du Temps.

La petite Maria s'endormit dans le bras gauche de Link, Leynna voulait en savoir un peu plus sur cet André Arkdall. Il lui dit que c'était un grand sorcier âgé de 47 ans, qui connaissait tout dans le monde, très intellectuel, mais aussi très amusant et très drôle. Elle lui demanda où il était en ce moment. Il répondit qu'il était parti en vacance à Termina pour étudier cet endroit. Puis il se leva doucement et prit la petite Maria entre ses bras, la porta jusqu'à sa maison et la déposa dans son lit. Il la recouvrit soigneusement avec la couverture et retourna auprès de Leynna. De retour vers Leynna, Link vit qu'elle dormait. Il décida de la prendre dans ses bras malgré son poids. Seulement la jeune fille ne dormait point, elle faisait semblant de dormir. Elle espérait qu'il ferait la même chose que pour sa sœur. Elle remarqua qu'il ne bougeait pas, elle ouvrit un oeil pour voir ce qu'il faisait. C'est alors qu'elle le vit les yeux fixés sur ses seins. Le Héros du Temps voulut même les toucher. La jeune fille ne resta pas sans rien faire. " BAAAAF ! ! ! " Sa main était partie toute seule.

Surpris par la claque de Leynna, Link se tint la joue gauche et lâcha la jeune fille qui tomba sur l'herbe.

-Mais ! Qu'est ce qui te prend ? ! Pourquoi me gifles-tu ?

-À ton avis ! Tu regardais ma poitrine ! Ne fais pas l'innocent je t'ai vu pervers ! Malotru ! Regarder les seins des filles, tu n'as pas honte !

-Euh... Ben... C'est normal, je suis un garçon ! Je les admire beaucoup, ils sont très jolis tu sais ! Tu ne dormais pas alors ? ! J'avais cru !

Il était tout rouge de honte. Leynna en voyant la tête du jeune voyeur se mit à éclater de rire. Il se tenait toujours la joue. Comme il était un peu fragile, des larmes vinrent à sortir de ses yeux. Il se sentit contrarié. C'était la première de sa vie qu'il se faisait gifler. Le voyant avec ses larmes, Leynna ne put s'empêcher de s'excuser, elle avait compris son erreur. Elle lui retira la main de la joue et posa la sienne dessus. Puis se mit à la caresser avec douceur et tendresse. Link frissonna et s'attendrit sous ses caresses, il la regardait dans les yeux, prit la main sur sa joue et la caressa lentement. La jeune fille devint rouge à son tour. Il lâcha la main de sa jeune amie et lui dit que c'était l'heure de retourner à l'auberge pour se coucher. Ils allèrent dire bonsoir à tout le monde dans le ranch et ils retournèrent à l'auberge.

Cette nuit là, Link repensait à la claque qu'il avait reçue, mais il repensait surtout aux seins de sa jeune compagne. Il était envoûté par cela. En plus, il revoyait les plus beau moment avec Zelda. Ceci le fit gémir de tristesse très doucement pour que Leynna ne l'entende pas. Il secoua la tête pour essayer de ne plus y penser. Tandis que Leynna, elle, repensait au baiser sous l'arbre et aux caresses du Héros du Temps. Elle frémissait beaucoup dans son lit.

Le lendemain matin, Link partit chercher du lait et du pain avant que Leynna ne se réveille. Pendant ce temps là, Leynna ouvrit les yeux doucement et regarda le lit de Link, mais elle ne le vit pas. Elle se dit qu'il était sûrement parti chercher le petit déjeuner en bas. Elle s'étira fortement en poussant un long bâillement, se leva et prit ses habits sur une chaise près du lit. Elle s'habilla en chantonnant et regarda par la fenêtre. Il faisait très beau. Elle se dirigea vers son lit. Puis elle le fit soigneusement. Au même moment, Link rentra dans la chambre et vit son amie faire le lit. Il la salua en donnant un petit baiser sur la joue droite de Leynna. Il posa le lait et le pain sur la table. Leynna alla s'asseoir après avoir fait son lit. Link versa le lait dans le bol de Leynna et coupa le pain moelleux en tranche. La jeune adolescente trempa son pain dans le bol et lui demanda s'il avait bien dormi. Celui-ci lui répondit qu'il avait dormi comme un loir. Ainsi ils prirent le petit déjeuner.

Plus tard au Ranch Stantono, Link était de nouveau fin prêt pour dresser le destrier blanc. Madoru lui conseilla d'aller doucement et de ne pas prendre de risque. Le jeune homme prit une grande respiration et s'avança dans l'enclos où était actuellement le cheval. Il le vit au milieu de l'enclos. Il s'approcha avec douceur pour ne pas effrayer l'animal. Le cheval sentit la présence de Link. Au lieu de paniquer une nouvelle fois, il resta tranquillement à manger l'herbe. Link marcha pas à pas, il se retrouva près du destrier qui paraissait très calme. Leynna était agrippée aux barreaux de l'enclos et regardait les moindres mouvements de Link. Le jeune héros posa sa main sur le flanc du cheval. Le destrier blanc ne bougeait pas, il resta sur place. Le patron du ranch fut ébahi, il était très surpris que le jeune homme réussisse à dresser un animal aussi fougueux. Link essaya de grimper dessus. Il y arriva, mais il ne criait pas victoire. Quand le cheval se mit à lever ses pattes avant, le Héros du Temps s'accrocha de toute ses forces à sa crinière, mais en vain. Il la lâcha et s'écrasa violemment sur le dos au sol.

-Argh ! Rhhhhhhhhaaaaaaaaa ! MON DOS ! ! ! Ouh... Mon dos !

Leynna courut vers Link qui restait au sol et l'aida à se relever.

-Tu as mal au dos ?

-Ouh ! Je crois bien qu'oui... Mais ça y ira... AÏE ! ! !

Avec beaucoup de mal, il se releva aidé par sa jeune amie. Il se tint les reins et la remercia de l'avoir aidé. Il se redressa bien, quand son dos fit un gros craquement. Il se mit à geindre de douleur.

-AHHHHHHHHHHHH ! ! ! Ouh... Que j'ai mal ! J'ai dut me casser le dos avec cette chute.

Il voulut continuer à dresser le cheval, mais Leynna l'empêcha à tout prix. Elle lui dit d'attendre quelques minutes avant de reprendre. Elle proposa de lui masser son dos douloureux. Ce n'était pas de refus pour le jeune homme souffrant. Ils sortirent de l'enclos et allèrent s'asseoir sur un banc en bois en face. Leynna commença à masser son dos avec ses mains douces et lui demanda de se détendre. Link l'écouta sans dire quelque chose et se décontracta. Il profita pleinement de ce massage en fermant les yeux. Au fur et à mesure de son massage, Link sentit de moins en moins sa douleur. Il se retourna vers Leynna, la prit dans ses bras et lui toucha le visage. Il ressentit une sensation de désir envers Leynna. La jeune fille rougit. Il rapprocha son visage vers celui de Leynna et il posa ses lèvres sur les siennes. Il la serra très fort contre lui pour sentir son corps et ils se couchèrent sur le banc toujours en se dévorant de leurs lèvres. Soudain il y eut un petit rire, Link et Leynna s'arrêtèrent de s'embrasser. Ils regardèrent qui c'était. Ce n'était autre que le patron Madoru.

-Hé, hé ! Non, ne faite pas attention à moi les amoureux. Je viens chercher du foin dans l'étable, dit-il.

Il partit dans l'étable pas loin de l'enclos. Les deux jeunes amoureux eurent un grand sourire. Link se sépara de Leynna qui était toute épanouie et il retourna dans l'enclos pour recommencer son opération. Dès qu'il fut assez près du cheval, Link le caressa en douceur sur le museau. Il lui donna ensuite un peu de foin que lui avait apporté Madoru à l'instant. Le cheval finit par s'apprivoiser. Link fut content du résultat. Mais ce n'était pas terminé, pourrait-il le chevaucher maintenant. Le jeune Héros du Temps s'avança vers l'animal, mit un pied sur l'étrier et se souleva jusqu'à hauteur du dos de la monture. Il monta dessus sans problème. Leynna était émerveillée. Link avait enfin réussi à dresser un cheval pour la première fois de sa vie. Il se sentait fier de l'avoir fait. Il lui caressa la crinière pour le récompenser. Leynna s'approcha de Link et de sa nouvelle monture.

-Tu as été merveilleux Link !

-Merci Leynna. Tu viens avec moi ?

-Je veux bien, oui.

Link l'aida à monter sur le devant de la selle de la monture. Pour plus de sécurité, Link resta à l'arrière en tenant la jeune fille par la taille en cas d'une éventuelle chute. Le jeune homme demanda à Madoru qui était tout sidéré comment s'appelait le cheval.

-Monsieur Madoru, comment s'appelle-t-il ?

-Attends voir ! Je crois que c'est... Zal... Zaltam ! Enfin, c'est ce que m'a dit le chevalier du Roi.

-Zaltam, c'est parfait comme nom pour un cheval. Je vais galoper un peu pour voir. Allez ! YA Zaltam ! ! ! Montre-moi ce que tu sais faire !

Zaltam se mit à galoper dans l'enclos. Link était content, il le trouvait très bien. Il galopait très vite et sautait parfaitement les obstacles. Le chevalier avait dû bien le dresser auparavant. Link et Leynna firent un petit tour dans le ranch sur le dos de leur nouvelle monture Zaltam. Link tenait fermement sa jeune compagne par la taille. Ils passèrent une nouvelle journée dans le ranch à bien s'occuper du cheval.

Ce fut enfin le soir, Link et Leynna remercièrent Madoru pour le cheval. Leynna alla dire au revoir à sa petite sœur pendant que Link sellait sa monture. Quand Leynna revint vers Link, elle monta sur le cheval. Puis ils partirent du ranch.

CHAPITRE 7
L'ATTAQUE DU CHÂTEAU D'HYRULE

Link et Leynna retournèrent au Village Stantono. Pendant ce temps là, sur la Plaine d'Hyrule, le Seigneur du Malin, Ganondorf, donna l'ordre aux Gerudos d'attaquer les remparts du Bourg d'Hyrule. Le Roi d'Hyrule était très inquiet. Il ordonna à tous ses soldats de repousser les Gerudos et Ganondorf de la plaine. Mais les soldats n'osaient pas y aller, ils savaient ce qu'il se passerait s'ils les attaquaient. (Voir 'Ocarina of Time') Les Gerudos étant de très fortes guerrières, pouvaient battre une armée du Roi en moins de deux jours. Donc, la situation était délicate. Il était trop tard pour préparer un plan de stratégie, les Gerudos étaient déjà dans le Bourg d'Hyrule. Les gens du bourg étaient terrorisés, ils se sauvaient dans tous les sens en hurlant de peur. C'était la panique totale. Au même moment, le Roi envoya un messager pour aller voir l'oncle de Link. Il voulait savoir si le Héros du Temps était là pour chasser Ganondorf. Le messager partit sur-le-champ sans se faire repérer par les Gerudos. Pendant qu'il sortait par un chemin désert, le Roi se rendit sans que son armée ne se soit défendue. Ganondorf fut content de cette défaite pour l'armée d'Hyrule. Il se tint triomphant sur le royaume d'Hyrule tout entier et sur le Saint Royaume Sacré. C'est ainsi que le Seigneur du Malin devint roi d'Hyrule.

Le soleil se leva sur le Village Stantono. Comme tous les matins, Link se leva avant Leynna pour aller chercher du lait et du pain pour le petit déjeuner. Après ce petit déjeuner bien équilibré, les deux jeunes adolescents se levèrent de table. Link prit son miroir dans son sac pour se faire beau, Leynna fit son lit comme d'habitude. Quant au même instant, on toqua à la porte. Link demanda qui c'était. Il entendit la voix de son oncle. Il fut très surpris que son oncle soit là. Il ouvrit la porte.

-Salut mon oncle. Qu'est-ce qui t'arrive ?

-Bonjour Link... Je viens t'annoncer une très mauvaise nouvelle.

-Comment ça une mauvaise nouvelle ? Il se passe quelque chose de grave ?

-Oui, un messager du Roi est venu chez moi. Il m'a dit que Ganondorf est venu sur le royaume.

-Ganondorf ! Encore lui ! Il est toujours aussi têtu ce gros porc ! Jamais il aura la Triforce au complet ! s'exclama Link.

-Attend ! Ce n'est pas tout ! Le pire c'est qu'il est arrivé avec une armée de Gerudos.

-Des Gerudos ! Où sont-ils ?

-Au château d'Hyrule. Ganondorf l'a envahi sans problème. C'est le Roi qui s'est rendu, il ne voulait pas voir le sang couler sur le royaume. Je crains que maintenant Ganondorf n'essaye d'ouvrir le passage du Saint Royaume !

-Oh non ! S'il entre dans le Saint Royaume Sacré, il va avoir la Triforce entière ce fumier ! Enfin, il devra me détruire si il veut la Triforce du Courage ! Il faut que je l'arrête tout de suite avant qu'il ne soit trop tard ! Leynna, prenons nos affaires ! Nous partons immédiatement au château d'Hyrule !

Sans perdre un instant, Link et Leynna préparèrent leurs affaires en vitesse avant de rejoindre l'oncle en bas. À l'entrée de l'auberge, Link rendit la clef à l'aubergiste. Puis il sortit avec Leynna et ils se mirent en route pour le château d'Hyrule.

Après une longue route, tous les trois arrivèrent en vue de la Plaine d'Hyrule. La plaine était envahie par les Gerudos. Il y avait un grand campement de tentes devant le pont-levis du bourg. Link demanda à son oncle de retourner chez lui. L'oncle du Héros du Temps repartit. Link expliqua à Leynna comment ils entreraient dans le bourg sans se faire voir par les Gerudos. Il attacha Zaltam à un arbre et il se dirigea vers les douves du bourg. Puis il plongea dedans et appela Leynna pour qu'elle fasse de même. Sans poser de question, elle plongea à son tour dans les douves. Ils nagèrent jusqu'au pont-levis qui était heureusement baissé. Link s'agrippa au pont-levis et monta dessus. Il hissa la jeune fille vers lui. Puis il regarda si personne ne les avait repérés. Il prit la main droite de Leynna et ils coururent à l'intérieur du Bourg d'Hyrule.

Link aperçut trois Gerudos qui surveillaient la place du marché. Soudain une garde Gerudo les vit et s'avança vers eux.

-HALTE ! ! ! Qui êtes-vous ? !

-Zut ! Une Gerudo ! Nous sommes pris !

Il sortit son épée de son fourreau et marcha vers l'intruse. Il commença à se battre contre elle. Leynna avait peur que la Gerudo n'alerte les autres. Elle décida de prendre une petite planche en bois posée par terre. Elle la prit et alla vers la Gerudo pour l'assommer avec. Ce fut un succès, la Gerudo s'effondra au sol sans avoir crié. Le jeune héros la remercia de l'avoir assommée. Pour ne pas laisser de trace, il prit la Gerudo et la tira dans un coin où personne ne la trouverait. Puis il déchira un morceau du pantalon de la garde Gerudo et la bâillonna avec. Il l'attacha avec une corde que Leynna avait trouvée dans la rue. Le travail terminé, le Héros du Temps marcha doucement vers la place du marché. Les trois Gerudos était toujours là. Il réfléchit, quand il eut une idée. Il se cacha avec Leynna derrière le mur d'une maison et prit la voix de Ganondorf :

-Hum... Hum... GARDES ! ! ! RETOURNEZ AU CAMP ET LEVEZ LE PONT-LEVIS AVANT DE PARTIR ! ! ! JE PENSE QUE PERSONNE NE VIENDRA ME DÉRANGER ! ! !

Tous les gardes Gerudos qui étaient dans le bourg entendirent l'ordre de Link. Ils rejoignirent en vitesse leur campement dans la plaine. Link fut content de les voir partir, il avait réussi son plan de ruse. Ils attendirent que le pont-levis soit levé pour sortir de leur cachette. Quand la voie fut libre sur la place du marché, les deux adolescents se tinrent la main et coururent en direction du château d'Hyrule.

Arrivé devant le portail du château évidemment désert par l'ordre de Link, Link remarqua que Ganondorf n'avait pas détruit le château d'Hyrule, il se demanda bien pourquoi. Ganondorf n'était pas bête du tout, il avait entendu la voix de Link ordonner aux Gerudos de partir. Il était sur le toit du château et regardait les deux jeunes en bas. Il se mit à ricaner si fort que Link l'entendit et leva la tête dans sa direction. Leynna avait peur, elle se blottit contre Link qui était énervé de voir Ganondorf. Le Seigneur du Malin éclata d'un grand rire diabolique, Leynna tremblait si fort dans les bras de Link, qu'elle gémissait d'angoisse.

-HA, HA, HA, HA ! ! ! Alors mon jeune Héros du Temps ! ! ! On vient se battre contre le grand Ganondorf ? ! ! s'exclama le Roi des Gerudos.

-Ganondorf ! ! ! Tu ne perds rien pour attendre ! ! ! Je t'aurai de toute façon ! ! !

-Tu crois ? ! ! Alors fait-moi voir ta force mon garçon ! ! ! Si un jour, j'ai la Triforce dans les mains, je pourrai faire ce que je veux de toi ! ! ! TU M'ENTENDS ! ! ! DE TOI ! ! ! HA, HA, HA, HA, HA ! ! !

Link savait qu'il ne pouvait pas monter jusqu'au toit du château. Ganondorf avait crée une barrière magique pour repousser tout ceux qui oserai entrer. Heureusement, il avait son arc et son carquois rempli de flèches derrière son dos. Il prit son arc, mit une Flèche de Lumière et tendit son arc en direction de Ganondorf qui n'avait pas aperçu qu'il le visait. Puis il décocha la Flèche de Lumière qui alla se planter dans le bras droit de Ganondorf.

-AHHHHHHHH ! ! ! IMBÉCILE, TU M'AS TIRÉ UNE FLÈCHE DE LUMIÈRE ! ! !

-Arrête de te plaindre ! ! ! Tu as de la chance que ce ne soit pas une Flèche d'Argent ! ! ! Je t'aurais détruit avec ! ! !

Ganondorf s'énerva méchamment, il baissa les bras et prit son trident géant. Il le pointa sur le jeune homme, puis tira un rayon bleu sur lui. Link sauta sur le côté droit pour l'éviter, mais l'étendue du rayon était trop grande. Link le heurta de plein fouet et disparut au même moment. Leynna cria son nom, elle avait cru qu'il était désintégré par la magie de Ganondorf. Soudain, Ganondorf avec sa magie fit venir la jeune fille jusqu'à lui. Elle ne pouvait rien faire, à part obéir au nouveau Roi d'Hyrule.

Quelque part, Link se réveilla péniblement. Il ouvrit les yeux et scruta le ciel. Il remarqua qu'il était rouge avec beaucoup de nuages. Il avait une vague impression de déjà vu. Il se leva du sol. Devant lui, se présentait la Montagne de la Mort. Le soleil brillait à l'horizon sur la montagne. Il regarda sous ses pieds et vit que c'était la Pyramide du Pouvoir du Saint Royaume ou de la Terre d'Or (Le Temple de la Lumière). (Voir 'A Link to the Past')

-Oh ! Mais... C'est le Saint Royaume ! Ganondorf m'a envoyé dans ce monde ! Pourvu que j'aie mon Miroir Magique pour retourner dans mon monde.

Il fouilla dans son sac et trouva ce qu'il cherchait. Il le trouva au fond. Très soulagé en le prenant, il le leva en direction du soleil. Le Miroir Magique commença à briller dans sa main gauche. Il fut aussitôt renvoyé dans son monde.

Link se retrouva sur le toit du château d'Hyrule, il vit Ganondorf avec Leynna dans ses bras qui se débattait. Ganondorf était surpris de le revoir.

-QUOI ? ! ! Tu es revenu ici ? ! Comment as-tu fait petit insolent ? !

-À ton avis ! Avec mon Miroir Magique, tu te rappelles ?

-Oh oui, je me rappelle très bien ! Je croyais que tu serais prisonnier à tout jamais du Saint Royaume ! Mais je vois que je me suis trompé... Enfin... Je vais m'apprêter à sacrifier ta jeune amie pour m'amuser !

-Pas tant que je serai vivant !

-Si tu veux, je vais de ce pas te montrer comment est le grand Ganondorf !

La pauvre Leynna était essoufflée tellement qu'elle s'était débattue. Avec haine, elle finit par mordre la main droite de Ganondorf. Celui-ci hurla :

-AÏE ! ! ! Sale petite idiote ! ! ! Comment oses-tu faire ça ! ! ! Tu vas payer cet affront de ton corps ! ! !

Il lui prit violemment la main droite, quand il vit la marque sur le dos de la main qui brillait. Très surpris, il répondit d'une voix sombre :

-Tiens, tiens ! C'est toi la porteuse de la marque du Saint Royaume ! Ce n'était donc pas une légende ! Ha, Ha ! Je vais me faire un honneur à te faire souffrir et à te tuer pour devenir le maître du Saint Royaume !

Il sortit un grand sabre d'un étui couleur rouge sang. Il lui sourit de toutes ses dents et leva son sabre. Le jeune homme fut projeté contre un mur. Il se retrouva attaché avec une corde. Il essaya de s'en défaire, mais en vain. C'était peine perdue, il ne pouvait rien faire à part regarder Ganondorf et Leynna. De son sabre, Ganondorf le planta dans la hanche droite de la jeune fille qui hurlait de douleur. Link horrifié en voyant le spectacle, cria de toute ses forces en insultant Ganondorf. Celui-ci retira doucement son sabre pour qu'elle hurle plus fort. Les hurlements de la jeune fille faisaient rire le grand Ganondorf. Il la laissa tomber au sol et attendit qu'elle succombe à sa blessure. Le Héros du Temps arracha la corde en se faisant mal aux mains, tellement il était furieux et il bondit sur le dos du Seigneur du Malin qui fut interrompu de rire.

-Espèce de pourriture ! ! ! Salaud ! ! ! Ordure ! ! ! Tu oses faire du mal au plus faible ! ! ! Je te jure que je te découperai la tête ! ! !

Il s'agrippa de toute ses forces sur son pire ennemi. Il n'hésita pas à enfoncer son poignard attaché à sa ceinture dans le dos de Ganondorf. Le Seigneur du Malin s'arrêta de bouger et il voulut tomber sur le dos pour écraser Link sous son poids. Mais Link sauta et fit un saut périlleux en arrière. Ganondorf s'écroula lourdement au sol. Link courut vers Leynna qui gémissait tellement qu'elle avait mal. Il examina sa hanche pour voir la profondeur de la blessure. Elle était très profonde. À l'instant où il touchait la hanche, elle eut très vite une hémorragie spectaculaire. Son sang coulait à flot. Le jeune homme paniqua, il secoua la jeune fille pour qu'elle reste réveillée, sinon c'était la mort directe. Il prit Leynna dans ses bras et courut en bas du château.

Une fois au Bourg d'Hyrule, Link baissa le pont-levis. Il sortit en courant et alla vers Zaltam. Cinq Gerudos l'aperçurent et prirent leurs arcs. Une des Gerudos tira dans la cuisse gauche de Link qui tomba aussitôt au sol. La jeune fille tomba elle aussi. Elle était couchée sur le ventre suite à la chute de Link. La flèche avait transpercé le pantalon et la cuisse. Le jeune héros s'assit sur l'herbe, cassa la partie avant de la flèche qui s'était bien plantée dedans, puis il tira la partie arrière. Il ne put s'empêcher de hurler, il hurla tellement que les Gerudos l'entendirent de loin. Il avait oublié de se mettre un bâton entre les dents pour le faire en silence. Il se releva difficilement et marcha vers sa monture avec Leynna sur son dos malgré sa blessure à la cuisse. Il la hissa sur la selle et se retourna pour voir si les Gerudos allaient le poursuivre. Une armée de Gerudos était à ses trousses, il sauta sur Zaltam et galopa en vitesse au Village Cocorico, là où il serait tranquille pour essayer de soigner Leynna.

CHAPITRE 8
UN REPOS BIEN MÉRITÉ

Link savait où il allait. C'est à dire à la maison de la nourrice Impa. Il se doutait fort bien que la nurse de la Princesse Zelda serait ici après l'attaque du château d'Hyrule. Il s'arrêta devant les escaliers qui mènent à la maison et il descendit de sa monture avec Leynna qui était en sueur. Il frappa à la porte de la maison et supplia qu'on vienne lui ouvrir. La porte s'ouvrit, c'était Impa. En voyant la jeune fille mourante, elle lui dit d'entrer en vitesse. Cependant, elle n'était pas toute seule, il y avait Sheik qui était assis sur une chaise. Il se leva et se dirigea vers Link. Tous les trois la portèrent délicatement sur le lit. Sheik se précipita vers une armoire pour prendre une bassine d'eau, un tissu et de l'alcool. Impa s'inquiéta de la blessure de Link, mais celui-ci lui dit de s'occuper d'abord du cas de Leynna. Il se contenta de se mettre un morceau de tissu sur sa blessure. Sheik revint avec tout ce qu'il fallait pour soigner Leynna. La nurse trempa le tissu dans la bassine et épongea la sueur sur le front de la jeune adolescente. Link prit la main droite de son amie et lui dit qu'elle était entre de bonnes mains. Le jeune Sheikah regarda de près la blessure, il fit de gros yeux. Link avait peur qu'elle ne succombe suite à sa blessure. Impa se lava bien les mains avant de commencer les soins. Elle reprit le tissu et appuya sur la plaie pour arrêter l'hémorragie. La pauvre Leynna poussa un cri de douleur. Link et Sheik la tinrent fermement sur le lit. Le Héros du Temps la tint d'une main et de l'autre main il caressa le front qui coulait à nouveau de sueur. Impa lui dit de la tenir plus fort, car elle allait mettre de l'alcool pour désinfecter la plaie. Elle prit la bouteille d'alcool et imbiba un autre tissu. Les deux garçons tinrent de plus en plus fort la jeune fille. Impa mit le tissu imbibé d'alcool sur la plaie. La jeune fille hurla de toute ses forces. Link cru qu'elle allait mourir en entendant ses hurlements. Enfin, la nourrice de Zelda retira le tissu de la plaie et Leynna écroula la tête sur l'oreiller après avoir enduré la souffrance. Elle était à bout de forces, fatiguée par ses cris et sa blessure. Link et Sheik retirèrent leurs mains de la jeune fille. Le Héros du Temps prit une main de sa jeune amie qui soufflait. Il lui tapotait doucement sa main en lui disant d'une voix caressante :

-C'est fini... Tu peux rester tranquille maintenant... Tout ira bien, tu verras.

Impa épongea de nouveau la sueur sur le front de Leynna. Elle demanda à Link de montrer sa cuisse. Ce dernier retira ses grandes bottes, releva la jambe gauche de son pantalon et dénoua le tissu qu'il s'était mit autour de sa blessure. La nurse examina la blessure causée par la flèche, prit l'alcool et un morceau de tissu. Link serra les dents, prêt à endurer la brûlure de l'alcool. Il se retint de crier quand Impa passa le tissu sur sa blessure. Il grogna mais resta calme malgré tout. Pendant ce moment là, Leynna s'était endormie tellement elle était épuisée. Le jeune Sheik posa une couverture sur elle. Link la regarda, il avait l'air soulagé, mais il était aussi un peu inquiet.

Après que la nourrice de Zelda eut soignée la blessure, Link la remercia pour Leynna et pour lui. Mais Impa refusa les remerciements du Héros du Temps. Link n'insista pas sur ce sujet et il lui demanda ce que faisait la Princesse Zelda dans son voyage au Sud du royaume. Elle répondit qu'elle allait très bien et qu'elle se sentait en sécurité avec le chef de l'armée d'André Arkdall, le général Antoine Askcatony. (Voir 'Les Ennuis de Link') Il a été chargé de prendre soin de la Princesse pendant son voyage. Link savait qu'il pouvait faire confiance à André. Impa lui proposa de se reposer sur son lit. Le jeune homme voulut se mettre à côté de Leynna. Alors Impa prit son lit et le tira vers celui de Leynna. Le jeune héros se coucha dessus. À peine fut-il sur le lit, qu'il s'endormit aussitôt. Impa et Sheik le regardèrent dormir, ils le trouvaient très courageux et très brave.

Le lendemain matin, l'oncle de Link était chez Impa depuis l'aube pour voir comment allaient son neveu et Leynna. Il avait appris la nouvelle par Sheik qui était venu chez lui dans la nuit. Il était assis sur une chaise entre Link et Leynna qui dormaient encore. Leynna se réveilla la première, elle ouvrit les yeux et découvrit l'oncle de Link. Elle ne pouvait pas parler, elle était trop épuisée même si elle avait dormi toute la nuit. L'oncle du héros lui souriait en lui disant qu'elle avait beaucoup de chance. La jeune fille réussit à faire un sourire de ses lèvres. L'oncle posa sa main gauche sur son visage. C'est alors qu'une voix se fit entendre, c'était Link qui s'était enfin réveillé.

-Salut mon oncle... Tu es venu nous voir.

-Bonjour Link, tu vas mieux ? Ta blessure ne te fait pas trop mal ?

-Non, ça va. Impa m'a désinfecté la cuisse. Je me sens mieux, même si j'ai une petite douleur. Euh... Comment va Leynna ?

-Eh bien, laisse-la se réveiller. Elle te le dira tout à l'heure.

-Ce salaud de Ganondorf a faillit tuer Leynna ! Ma Leynna ! Sale gros porc, je t'aurai un jour !

Link regarda Leynna dans le lit. Il voulut se lever, mais il vit qu'il n'avait pas son pantalon sur lui. Il demanda à son oncle de prendre son pantalon sur la table. Son oncle le prit et le passa à Link. Link remarqua que son pantalon avait était recousu. Il n'y avait plus le trou fait par la flèche, ni les taches de sang. D'ailleurs, le pantalon sentait bon le frais, mais était aussi un peu humide. Impa ou Sheik l'avaient lavé pendant son sommeil. Sans attendre, il l'enfila et se leva doucement du lit. Il se sentait un peu lourd, mais c'était normal. Il alla prendre une chaise et la posa près du lit. La jeune Leynna regarda le jeune Héros du Temps. Elle essaya de lui dire quelque chose, elle se força et articula péniblement :

-Salut, Lin... Link, je... Merci... Grâce à toi... J'ai tenu le coup.

Link se baissa vers elle. Leynna souleva la tête très difficilement. Elle voulait qu'il s'abaisse plus vers son visage. Link lui dit de ne pas s'épuiser trop en se levant. Il marqua un temps, puis il baissa la tête. Leynna croyait qu'il voulait lui parler. Au lieu de ça, il lui déposa un petit baiser sur la bouche. Puis il lui susurra à l'oreille un petit : "Je t'aime !" La jeune fille lui répondit la même chose, mais plus lentement. L'oncle fut surpris de voir son neveu donner un baiser à sa nouvelle amie. Il fit comme s'il n'avait pas vu. Mais Link lui dit de ne pas détourner la tête. Leynna eut un petit rire. Link s'y mit lui aussi.

-Ben, mon oncle. Pourquoi as-tu détourné ton regard ? Tu es choqué que je sois amoureux d'une autre fille ?

-Euh... Oui, bien sûr. Je pensais que tu resterais avec la Princesse Zelda... Non ?

-C'est à dire que... C'est une princesse. Moi, je ne peux pas devenir Roi d'Hyrule. Nous avons décidé de ne plus être fiancés, mais plutôt de devenir des amis pour toujours. C'est peut-être mieux ainsi. Si je m'étais marié avec elle, j'aurai était roi et puis je ne serais plus jamais libre de ma vie.

-Je sais que... C'est dur... Pour toi Link... Mais être ami... C'est aussi important... Que d'être fiancé... dit Leynna en regardant Link.

Il l'aida à se mettre assise sur le lit. La jeune fille tint la couverture jusqu'au cou pour ne pas montrer sa nudité. Puis, Link s'assit sur le rebord du lit et regarda la jeune fille dans les yeux. Son oncle sortit faire un petit tour dans le village. Donc les deux jeunes amoureux étaient tout seuls dans la maison, puisque Impa était partie faire les courses et que Sheik, lui, était en train de préparer le petit déjeuner dehors à l'entrée de la maison. Link demanda à Leynna de montrer sa plaie. Celle-ci ne voulait pas montrer son corps si peu couvert à Link qui était un garçon et surtout elle lui dit qu'elle aurait honte. Mais Link lui dit qu'il n'y avait aucune honte à présenter son corps à quelqu'un et puis, qu'il connaissait le corps d'une fille mieux que n'importe qui. Elle hésita quelques instants, puis elle accepta seulement s'il ne regardait rien d'autre que sa blessure. Link lui promit de ne rien regarder de son corps. C'est alors qu'elle baissa la couverture. Puis, défit les bandages que Impa lui avait mis. Le jeune homme se pencha pour mieux voir. Il se forçait à fixer la blessure. La plaie allait mieux. La jeune adolescente cachait quand même avec ses mains les parties les plus intimes de son corps séduisant. Quand il eut fini de regarder la plaie de Leynna, il détourna vite la tête. Leynna se recouvrit et se blottit en dessous de la couverture. Link lui cajolait le front en souriant.

-Tu vois. Je n'ai rien fait d'autre que de regarder ta blessure à la hanche. Je te jure, mes yeux ne se sont pas rivés sur tes seins, ni sur une autre partie de ton corps délicieux... Euh non ! Très jolis, je voulais dire... Hum... Tu peux me croire.

Sous ses mots, la jeune fille rougit, c'était bien la première fois qu'elle montrait son corps à un jeune homme de son âge. Ils se regardèrent d'un regard langoureux. Link se baissa vers Leynna et l'embrassa une nouvelle fois, cette fois-ci avec la langue. L'adolescente en fit autant. Elle passa ses bras autour du jeune homme. Link s'allongea doucement sur elle en faisant attention de pas lui faire du mal à sa hanche. Les langues des deux adolescents s'enlacèrent tendrement. Tous deux savourèrent ce baiser. Dehors, Sheik avait enfin terminé de préparer le petit déjeuner, il s'apprêta à rentrer dans la maison. Il ouvrit doucement la porte. Surpris, il vit les deux jeunes s'embrasser langoureusement sur le lit, il fit de gros de yeux en voyant la scène.

-Oups ! Excusez-moi... Je... Euh... Je reviendrai plus tard !

Il sortit de la maison, laissant le plateau du petit déjeuner sur la table d'un air étonné.

Tous les deux couchés sur le lit le regardèrent partir. Ils se mirent à s'esclaffer en repensant à la tête qu'avait fait Sheik en entrant. Les rires durèrent plus d'une minutes, quand ils se calmèrent. Link n'en pouvait plus de rire. Leynna avait bien chaud sous le poids de Link. Il resta un instant sur elle, puis se releva pour voir le temps qu'il faisait dehors. Le ciel était bleu, le soleil brillait déjà bien haut dans ciel et le Mont du Péril était bien éclairé par le soleil. Du côté du moulin, l'oncle de Link discutait avec un habitant du village. Link s'étira les bras et respira à pleins poumons l'air frais du matin. Il sentit de la fumée qui venait d'une cheminée. Il adorait l'odeur de la fumée. Cette odeur le fit oublier sa blessure à la cuisse, ainsi que les atroces souffrances de Leynna causées par Ganondorf. D'un coup, il eut une envie de boire du lait. Heureusement dans la maison d'Impa, il y avait une vache. Il prit un seau en fer et entra dans la maison. Leynna le regardait se diriger vers le fond de la pièce. Elle aperçut la vache derrière elle. Link se lava les mains dans un tonneau d'eau. Puis il s'assit sur un tabouret. Il se retourna vers Leynna et lui demanda si elle voulait un peu de lait. La jeune fille hocha la tête pour dire oui. Il se retourna vers la vache, posa le seau, retroussa ses manches, prit entre ses doigts le pis et commença à traire. Il le faisait soigneusement, il ne renversait aucune goutte de lait sur le sol. Leynna se disait dans sa tête qu'il était un garçon très soigneux. Elle eut très soif en voyant le lait couler dans le seau. Elle se léchait les lèvres. Le jeune homme prit un gobelet en bois et le plongea dans le seau rempli. Il se leva du tabouret et s'avança vers Leynna qui tendait sa main droite pour prendre le gobelet. Elle le prit dans sa main et but lentement. Link la regardait boire. Ensuite, Leynna passa le gobelet à Link. Sur les lèvres de Leynna, restaient quelques gouttes de lait posées dessus. Link déposa le gobelet par terre. Il plaça un doigt sur les lèvres de la jeune fille et essuya doucement avec. Puis il mit son doigt mouillé de lait dans sa bouche. L'adolescente le fixait, elle lui retira le doigt de sa bouche et le guida vers ses lèvres sensuelles. Link la laissa faire. Elle ouvrit sa bouche et mit le doigt de Link à l'intérieur. Sa bouche se referma, Link pouvait sentir la langue de sa compagne lui chatouiller le bout du doigt. Il se mit à rougir, il pensait que lui et elle, iraient loin dans leur relation amoureuse.

Dans l'après-midi, Link discutait avec son oncle dehors, autour d'une table placée à côté de l'entrée de la maison d'Impa. Dans la maison, les deux Sheikahs soignèrent de la jeune Leynna. Link racontait comment il avait connu Leynna il y a quelques jours de ça. Son oncle écoutait chaque paroles de son neveu. Il était très intéressé par ses voyages et ses quêtes. Seulement pour Link, une grande péripétie l'attendait. Son destin était scellé pour être le héros d'Hyrule et de sauver le monde. Il doit retrouver celui qui avait brûlé la maison de Leynna, découvrir la nature de la maladie d'Epona, rechercher le bachelier Tanaboru qui était entre les mains d'une bande d'inconnus et la signification de la marque sur la main de Leynna. L'oncle du Héros du Temps était un peu inquiet de le laisser partir dans une aventure aussi mystérieuse et dangereuse. Mais il ne refusait pas que Link parte avec Leynna à la recherche de ces énigmes. Il pensait qu'avec Leynna, il serait mieux et que ça pourrait bien finir pour tous les deux. Link pouvait lire dans son regard : "J'ai peur pour toi !" Link baissa la tête. Son oncle posa sa main sur l'épaule de son neveu le plus cher. La crainte dans les yeux de son oncle, l'angoissait beaucoup. Il avait le pressentiment qu'il allait y laisser la vie. Peut-être que la mort l'attendait au bout de cette histoire, ainsi que pour Leynna. Mais peut-être aussi, se cachait le bonheur pour lui et pour elle. Si Leynna mourait pendant cette aventure, il se tuerait lui aussi. Sans elle, il n'aurait plus goût à cette vie cruelle. Il murmura un petit : "J'ai peur !" Son oncle le prit dans ses bras. Il pouvait le sentir trembler. Link ne put se retenir de verser quelques larmes. Il avait déjà perdu sa monture, il avait maintenant peur pour Leynna et non pour lui. Il était bien obligé de chasser Ganondorf de la terre d'Hyrule pour que le royaume retrouve une existence paisible, afin que le peuple goûte une paix éternelle et fragile. Jamais le Héros du Temps n'avait eu des sentiments de cette manière. Il avait mûri depuis qu'il était amoureux de Leynna. Il se ressaisit, sécha ses larmes et se leva. Son oncle le regardait rentrer dans la maison d'Impa.

Link était assis sur une chaise à côté de Leynna qui allait beaucoup mieux grâce à Impa et Sheik. Il tenait la main de sa jeune compagne, il était calme en restant près d'elle. Il lui parlait de ses amis et de Zelda. Leynna trouvait que Zelda était une très gentille fille, elle désirait la rencontrer un jour. Link lui promit de la présenter dans quelques temps.

CHAPITRE 9
L'OMBRE DU MAL

Leynna était maintenant rétablie depuis une semaine. Avec les soins d'Impa et de Sheik, la jeune fille allait bientôt être sur pied. Link était resté tout le temps à côté d'elle pour la veiller. Depuis une semaine, Ganondorf et les Gerudos avaient pris tout le contrôle de tout le royaume d'Hyrule. Quand quelques gardes Gerudos venaient faire une inspection dans le Village Cocorico, Link et Leynna allaient se cacher dans le grenier de la maison. Certaines personnes prétendaient que Link était devenu hors-la-loi. Link préférait rester calfeutré dans la maison d'Impa pour ne pas être vu. Il en avait déjà fait l'expérience il y a quelques années. (Voir 'A Link to the Past') Si jamais un villageois qui le prenait pour un hors-la-loi l'apercevait, il serait en danger de mort. Le Seigneur du Malin avait promis d'arracher la tête du Héros du Temps s'il était son prisonnier. Mais comme s'il n'avait pas assez d'ennuis, les hommes d'Ashnim le bandit, le recherchaient eux aussi. Le chef des bandits avait un compte à régler avec lui. Le jeune Héros du Temps essayait de garder son sang-froid et ne montrait pas sa peur à Leynna. Leynna le voyait tourner en rond dans la salle, il regardait sans cesse la fenêtre. Sheik lui disait de se calmer et de s'asseoir un peu. Link écouta les conseils de son ami Sheikah. Il s'assit sur la chaise près de Leynna qui mangeait quelques fruits bien mûrs. Impa guettait sur le toit de sa maison, s'il y avait des ennuis qui pouvaient nuire à Link. Elle descendait quelques fois pour prendre à manger et à boire. Quand Impa avait fini ses heures de garde, c'était au tour de Sheik de surveiller sur le toit. Chacun faisait deux heures de garde.

Le soir venu sur le Village Cocorico, Link et Sheik étaient à l'entrée de la maison, ils discutaient. En haut, Impa faisait sa garde comme à l'ordinaire. Leynna était dans la maison, elle se reposait tranquillement. Soudain, elle entendit du bruit à côté d'elle. Elle eut un frisson en entendant. Elle se redressa, regarda de fond en comble la pièce. Dans la maison, il faisait noir. Sheik avait éteint les bougies. Elle ne pouvait pas bien voir. Seule la lumière de la fenêtre, l'aidait à mieux regarder. Ses yeux s'habituèrent au noir. Sa peur grandissait de plus en plus, son cœur battait très vite, sa gorge se nouait et son visage transpirait de peur. Elle se dit que ce n'était peut-être que des rats ou des souris. Elle se reprit voulant montrer qu'elle n'avait pas peur. Elle sursauta, quand elle entendit de nouveau le bruit. Elle se tourna vers là où il y avait le bruit. C'est alors qu'elle aperçut une petite souris qui courait le long du mur. Soulagée, elle rit et reposa la tête sur le coussin. Une chose surgit et attrapa les cheveux de la jeune fille, c'était une main. Une autre main se plaça sur sa bouche qui l'empêchait de pousser un cri pour alerter Link et les deux Sheikahs. Lorsque qu'elle fut arrachée de son lit violemment, elle se débattit de toute ses forces, malheureusement, trop faiblement suite à sa blessure à la hanche. Elle eut un choc d'une grande violence sur le dos. Elle avait été plaquée contre un mur. La main qui tenait les cheveux de Leynna se retira. Elle sentit alors une douleur vive à la hanche. Elle gémissait, des larmes sortirent de ses yeux. Elle l'implorait d'arrêter de toucher la hanche douloureuse. L'agresseur était en train d'appuyer sur sa blessure. À bout de force, elle s'arrêta de gigoter dans tous les sens. L'inconnu baissa les bandages sur la hanche et introduisit un doigt dans la plaie. Leynna se sentit très mal. L'agresseur lui dit enfin d'une voix sombre en poussant son doigt plus profondément dans sa blessure :

-Hurle ! Je veux que tu hurles de toute tes forces ! Amène-moi le Héros du Temps ! J'ai des choses à lui dire à cette face de rat !

Il retira sa main de la bouche de Leynna et appuya très fort sur la plaie. Cette dernière sous l'effet du doigt de l'agresseur, hurla de douleur et de souffrance :

-AAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHAAAAAAAA ! ! ! ! ! ! ! ! !

L'agresseur enleva son doigt recouvert de sang. La plaie de Leynna s'était de nouveau ouverte. En même temps, elle se sentit soulagée.

Dehors, Link, Sheik et Impa entendirent le hurlement. Tous les trois se précipitèrent dans la maison. Ils se retrouvèrent nez à nez devant un homme noir tenant la jeune fille dans ses bras. Link s'écria de surprise en le voyant avec sa jeune amie toute en sanglots. Il remarqua une longue trace de sang sur le sol. Il vit la plaie de Leynna qui coulait beaucoup.

-Montre-toi ! ! ! Je veux voir ton visage ! ! ! ordonna-t-il.

L'agresseur sortit de l'ombre, Link pouvait déjà voir deux points rouge qui étaient ses yeux. Il eut un petit cri de stupeur, lorsque qu'il vit son visage. Il reconnut un de ses anciens ennemis qu'il avait connu il y a très longtemps de ça. C'était son double, son ombre, Dark Link. (Voir 'Ocarina of Time') Il le rencontrait pour la première fois. Car avant, c'était dans le futur qu'il s'était battu contre lui.

-Toi ! ! ! Mon ombre ! ! ! Que veux-tu sale larbin de Ganondorf ? ! !

-Je voulais te voir !

-Que fait-tu avec Leynna ? ! !

-J'ai besoin d'elle ! Mais ne dis pas que je suis un larbin de Ganondorf ! Pour tout te dire, je ne suis plus au service de ce gros porc ! Je fais semblant d'être encore avec lui !

-Tu es au service de qui, alors ? ! !

-De moi-même, pauvre idiot de Héros du Temps ! J'ai trahi cet imbécile de Ganondorf ! Il est bon à rien !

Link essayait de s'avancer vers son double, mais celui-ci, se sauva par la fenêtre avec Leynna. Link sortit en vitesse de la maison. Son ombre était sur un cheval noir. Il ricanait en regardant le jeune homme furieux.

-Je te préviens, si tu veux revoir ta petite chérie ! ! ! Viens donc la chercher, je t'attends ! ! ! Ha, Ha, Ha, Ha ! ! ! YA ! ! !

Link courut vers lui avec son épée à la main, mais Dark Link lui sourit et se sauva aussitôt sans que le jeune héros ne parvienne à le rattraper. Link avait les yeux pleins de rage. Le rire de Dark Link retentit au loin. Le Héros du Temps enfourcha sa monture et se mit à la poursuite de son ennemi juré. Sheik ne voulait pas le laisser tout seul combattre. Il monta sur son cheval et rattrapa son jeune ami. Impa les regardait partir en direction de la plaine d'Hyrule.

Sur la plaine d'Hyrule, Link vit Dark Link entrer dans le Bourg d'Hyrule. Il continua à galoper. Il passa dans le camp Gerudos sans se soucier des gardes. Sheik cria de stupeur. Il lui hurlait de revenir. Mais Link était trop préoccupé par Leynna. Ses yeux étaient en larmes, tellement qu'il avait peur qu'il n'arrive quelque chose à Leynna. Des flèches volaient dans tous les sens, mais aucune n'atteignit Link. Le jeune Sheikah ne pouvait pas le suivre, il risquait de mourir. Ainsi, Link pénétra dans le Bourg d'Hyrule. Sur le chemin de la place du marché, le cheval de Dark Link était attaché à un arbre. Une rue se trouvait juste à côté. Il alla dans la rue pour être sûr que Dark Link était bien là. Le bourg était grouillant de Gerudos armées jusqu'aux dents. Dans la rue très sombre, un grincement de porte se fit entendre. Très perplexe, Link s'avança un peu plus vers le fond de la rue. Il se retrouva devant un cul-de-sac, sur sa gauche, une porte était entrouverte. Il poussa doucement la porte, pointant son épée en avant. Il entra à l'intérieur avec prudence. Une fois dans le noir, la porte se referma derrière lui. Il sursauta, mais resta tout de même calme. Il s'aida de ses mains pour voir où il marchait. C'est alors que les deux points rouge apparurent devant lui. Dark Link était là. Espérant qu'il ne l'avait pas remarqué, il lui sauta dessus. Mais hélas, Dark Link lui cogna la tête violemment. Le Héros du Temps s'écroula inconscient au sol.

Après plusieurs minutes d'inconscience, Link se réveilla. Il avait mal à la tête, il se sentait très bizarre. Il était dans une toute petite pièce, sur les murs étaient accrochées des tapisseries morbides et des tableaux avec l'effigie de Dark Link dessus. Il sentit un souffle malfaisant dans ses cheveux. Il se retourna, Dark Link était à ses côtés. Surpris, il recula un peu. L'ombre de Link avait son épée et son bouclier dans ses mains. Il essaya de se lever, mais il n'y arrivait pas. Il gisait au sol, souffrant de maux de tête. Il se demandait ce qu'il avait. Dark Link rigola et lui répondit :

-Ha, Ha ! Je t'ai drogué avec ma magie. Mais les effets sont temporaires, alors tu t'en remettras très vite. Surtout un garçon comme toi.

-Que veux-tu de moi Dark Link ?

-Rien du tout. La seule chose que je veux ! C'est la TRIFORCE ! ! ! Et tu vas m'aider à la récupérer !

-Jamais ! Je ne vais pas obéir à une pourriture comme toi, Dark Link !

-Eh bien, pourtant tu devras bien le faire ! Regarde de moi dans les yeux...

Link fixa les yeux rouges de son ombre, il paraissait possédé.

-Je veux que tu voles la Triforce pour moi ton seigneur et maître !

-Oui, Grand Seigneur Dark Link... Je ferai tout ce que tu voudras... Je me plierai à chacune de tes volontés...

Il se leva doucement et se dirigea vers Dark Link qui lui faisait des signes de ses mains. Link se mit à genoux devant lui.

-Maintenant... Va ! Rapporte-moi la Triforce entière !

Le Héros du Temps envoûté, alla vers la porte, quand quelqu'un surgit devant lui. C'était Sheik, il avait réussi à entrer dans le bourg par un autre endroit. Il fut surpris de voir Link dans cet état. Dark Link ordonna au jeune héros de tuer Sheik. Link obéit strictement à son nouveau maître. Le Sheikah remarqua que Dark Link contrôlait son ami. Il prit son épée et le menaça avec. Celui-ci ne répondit pas, il se contenta de faire empirer l'état de Link. Sheik n'attendit pas, il planta son épée dans l'ancien serviteur de Ganondorf. Link se réveilla aussitôt et se demanda ce qu'il lui était arrivé. L'ombre de Link hurla de colère, il retira l'épée de son torse. Sheik prit Link par le bras, il lui dit de sortir en vitesse de cet endroit malsain. Link écouta son conseil, ils sortirent de la salle et se sauvèrent. Soudain, Link s'arrêta en plein chemin et pensa à Leynna.

-Leynna ! Je ne peux pas la laisser entre les mains de ce type ! Il faut que je la retrouve immédiatement !

-Je te suis ! Faisons attention dans cette maison ! Je sens des choses étranges dans le coin...

Dans un autre endroit, Leynna reprit connaissance. Elle se trouvait dans une pièce très sombre, très humide, les murs étaient recouverts de moisissure et devant elle, se trouvait une veille porte rouillé toute rongée par l'humidité. Elle était couchée sur le sol détrempé. La pièce puait d'une odeur de pourriture, cette odeur pestilentielle rendait la jeune fille très mal à l'aise. Elle se croyait en enfer. Quand elle bougeait, elle avait mal. Sa blessure saignait toujours, mais doucement. Elle repensait aux yeux de Dark Link quand il poussait son doigt dans la plaie. Elle appela de l'aide :

-Hou, hou ? Y a personne ? Répondez-moi... Est-ce qu'il y a quelqu'un ? !

Un peu après son appel, un bruit se fit entendre. C'était les pas d'un homme. Puis il y eut un bruit de serrure. Leynna se colla au mur, terrorisée. La vieille porte rouillée s'ouvrit. Un homme entra, il posa sa main gauche contre le mur et se mit à parler. C'était évidemment son agresseur Dark Link. Avec son autre main, il se tenait le torse qui avait une grosse ouverture qui saignait. Sans doute à cause de l'épée de Sheik. Il avait une voix qui semblait envoûtante pour la jeune fille.

-Ah... Te voilà réveillée ! C'est bien... J'espère que ta blessure te fait mal ? Je l'ai fait exprès. C'est pour que tu ne bouges pas d'ici. Je pense que ton petit chéri, mon supposé satané de double... Il viendra te sauver dans peu de temps...

La jeune fille avait ses yeux rivés sur ceux de Dark Link, elle était comme possédée comme Link. Elle finit par sortir un mot de sa bouche :

-Qui... Qui êtes-vous ?

-Mon nom n'a aucune importance. Tout ce que je veux... C'est de te voir à mes pieds.

Il s'approcha d'elle en la regardant toujours dans les yeux. Leynna recula, elle pensait qu'il allait lui faire des choses affreuses. Dark Link lui ordonna de le regarder dans les yeux sans attendre. Elle obéit sans protester une seule fois. Le petit ricanement de Dark Link finit par angoisser la jeune fille qui était maintenant dans l'angle de la pièce. Il s'accroupit contre elle, lui releva ses mèches de cheveux qui lui tombaient sur son visage pâle et l'embrassa soudainement. La jeune fille ne se riposta pas, elle se laissa faire et resta sans bouger. Il se releva doucement. Leynna n'avait pas remarqué que c'était fini.

-C'est bien... Tu t'es laissée faire comme une grande. Je reviendrai plus tard !

Il sortit en chantonnant un chant de mort. Leynna resta dans l'angle à pleurer. Elle était choquée d'avoir embrassé ce démon.

Toujours en train de chercher, Link et Sheik fouillèrent chaque salle de la maison de fond en comble. Le jeune Sheikah était nerveux, il n'aimait guère cet endroit du tout. Pour Link, il était beaucoup trop absorbé par les pensés de Leynna. Dès qu'il voyait un tableau de son double sur son passage, il le prenait violemment dans ses mains et le jetait de toute ses forces contre un mur. Tel un amoureux qui était arraché à sa bien-aimée. Dans ses beaux yeux bleu on pouvait lire : "Je te retrouverai ma douce, même s'il fallait que je me sacrifie !" D'un coup, Sheik le tira par le dos de sa tunique. Ils se cachèrent derrière un grand meuble, le Sheikah annonça que quelqu'un arrivait par ici. Link n'avait rien entendu. Des pas retentissent dans le couloir. Les bruits se rapprochaient de plus en plus près des deux jeunes. Link se retint de respirer. Sheik fit la même chose que son ami Hylien. Ils se serrèrent l'un contre l'autre pour se faire moins voir. Un homme passa à côté d'eux, c'était Dark Link qui se dirigeait en sens inverse. Link comprit que Leynna était non loin d'ici. Dès que Dark Link disparut du couloir, les deux jeunes se levèrent et marchèrent d'où venait Dark Link. Devant eux, un grand escalier descendait au sous-sol. Ils descendirent prudemment dans le noir. Link surmonta sa peur. Il ne tremblait pas. Seul son cœur s'emballait. Il tint fermement son épée et son bouclier. Ils sentirent une odeur nauséabonde. Link et Sheik pataugeaient dans l'eau, une eau sale, boueuse et puante. Ils étaient sûrement dans les égouts du bourg. Mais rien ne les décourageait.

Soudain, Link aperçut une lumière faible au fond du tunnel. Ils coururent difficilement malgré l'eau boueuse. Dès qu'ils furent proches du lieu, ils virent une torche allumée accrochée contre le mur. Sur la gauche de la torche, une grande porte rouillée s'y trouvait. Le Héros du Temps la poussa avec ses gantelets. Tous les deux entendirent des petits gémissements de tristesse. Leynna était ici, accroupie contre le mur. Elle crut que c'était Dark Link qui revenait pour elle. Link s'avança vers elle. Il posa ses mains douces sur son visage. Elle reconnut les mains chaudes et douces. Elle leva la tête et ouvrit les yeux. Link et Sheik étaient à ses côtés. Link avait ses yeux trempés. Leynna eut un léger sourire. Puis elle soupira un bon coup. Sheik examina sa blessure. Link la serra dans les bras en lui disant d'une voix tremblante :

-Ça va ? Tu n'as rien ? J'ai eu si peur de ne jamais te revoir...

Il pleurait dans les bras de sa jeune compagne qui lui donnait un petit baiser sur ses cheveux. Sheik regardait tout au tour de lui, il semblait inquiet. Il prévint Link que quelque chose de pas net allait se produire ici. Il voulut sortir de la pièce. Il fit un cri de stupeur. Link se retourna pour voir ce qu'il avait. À la porte se trouvait son double, l'air très énervé. Leynna ne voulait plus voir son visage noir. Sheik qui était en face de lui, le regardait bouche bée. Link n'avait aucune envie de laisser Leynna. Il la posa doucement, se leva et se tourna dans sa direction. Il était furieux, il serrait les dents et ses yeux étaient pointés sur son ennemi. Il mit sa main sur le manche de l'épée et dégaina aussitôt. Sa haine devenait plus grande. Prêt pour transpercer son double. Croyant que ça allait marcher, il se précipita sur Dark Link pour le surprendre. Son ombre fit un petit saut sur le côté pour laisser le héros passer la porte. Le Héros du Temps trébucha dans l'eau sale, il hurla de rage. Sheik voulut aider son ami, mais Dark Link l'empêchait de le faire. Le jeune Link se releva de la boue. Il en était couvert de partout, mais ceci ne le dérangeait point. Il reprit son épée qui était au sol. Au moment où il allait la prendre, Dark Link de ses yeux fit venir son épée jusqu'à lui. Link essaya de la reprendre en vain. L'ombre de Link tenait en main l'épée du Héros du Temps. Pour Link, la bataille n'était pas finie. Il balança son bouclier dans la tête de son ombre. Très surpris, Dark Link s'abaissa aussi vite qu'il ne put. Sheik tenta d'arracher l'épée de Link des mains de Dark Link. Celui-ci se retourna et le poussa violemment en arrière. À ce moment-là, le choc de Sheik fit évanouir Leynna. Elle pensait que c'était la fin pour tous les trois. Link profita pour sauter sur son ennemi. Les deux Link se battaient à poings fermés.

Le combat dura environ une bonne dizaine de minutes, Link avait mal à la cuisse. Dark Link lui donnait des coups de poings dessus pour l'affaiblir. Mais le Héros du Temps tenait le coup, il commençait à s'essouffler, il était à bout de forces. Dark Link semblait encore en forme pour combattre. Sheik décida de prendre la relève. Il attrapa Dark Link par le dos et le retourna vers lui. C'est alors qu'il lui mit un fort coup de poing sur le front pour que Link ait le temps d'aller vers Leynna qui reprenait lentement connaissance. Dark Link n'appréciait pas le poing de Sheik, il s'acharnait sur lui. Le Sheikah évita la plupart des coups de l'ombre de Link. Pendant le combat, Link alla au côté de sa petite amie. Il lui demanda si elle allait mieux. Comme elle était trop fatiguée pour parler, elle lui sourit en hochant la tête. Link la prit dans ses bras et lui dit que Sheik était en train de s'occuper de son double. Elle bougeait un peu, lorsque qu'elle sentit une grosse douleur dans la hanche. Sa blessure saignait de plus belle, Link aperçut le sang qui coulait sur le sol. Il essaya d'arrêter l'hémorragie. Voyant que ça ne suffisait pas, il prit dans son sac un grand tissu blanc et enveloppa la hanche avec. Les deux combattants se roulaient par terre. Dark Link était sur Sheik qui essayait de se libérer. Il mettait des coups de coude dans le torse du jeune Sheikah. Mais Sheik réussi enfin à le repousser et à se relever. Le double de Link attrapa Sheik par la jambe qui voulait s'éloigner de lui. Il se leva, la tête en sang avec un regard de haine. Sheik tirait sur sa jambe, mais il n'y arrivait pas. Dark Link n'allait pas le laisser comme ça. Sa main serrait de plus en plus. Sheik criait, sa jambe saignait sous la pression de la main. Dark Link prit l'autre jambe du Sheikah et le tira violemment vers lui. Sheik tomba sur le sol, il s'agrippait de toute ses forces aux creux du mur. Dark Link l'attrapa par les cheveux et mit le visage de son adversaire face au mur. Sheik craignait le pire, ses deux bras étaient pris par une main de Dark Link. L'autre main était sur son cou, il serrait très fort. L'ennemi de Link commença à cogner la tête de Sheik contre le mur. Link ne pouvait laisser son ami se faire cogner à mort. Il se leva prestement et alla secourir Sheik qui saignait fortement. Il fit un croche-pied à Dark Link. Ce dernier retomba en arrière. Le Héros du Temps se coucha sur lui, prit sa gorge entre ses mains et serra de toute ses forces. L'ancien serviteur de Ganondorf se débattait, il n'avait pas la force de se défaire. Link pressait de plus en plus sur la gorge. Il grognait en le regardant s'étouffer. Dark Link commença à suffoquer, il avait l'impression de partir dans un autre monde. Link sentit que son pouls cessait de battre, ses yeux était grands ouvert, sa langue sortait de sa bouche et du sang sortait de son cou, tellement que Link avait pressé dessus. Il retira ses mains de son cou, se leva et regarda le corps sans vie de Dark Link qui gisait sur le sol.

Leynna avait ses mains sur les yeux pour ne pas voir ce qui s'était passé. Sheik était assis contre le mur, il s'essuyait le sang sur le front. Link prit Leynna sur son dos. Il demanda à Sheik s'il pouvait marcher. Sheik lui répondit qu'oui. Il se tint à l'épaule droite de Link. Ils sortirent de la salle, Link jeta un dernier oeil sur Dark Link. Puis ils se mirent à marcher jusqu'à la sortie des égouts et de la maison.

Grâce au passage que Sheik avait découvert, ils purent sortir du bourg sans problème. Enfin, ils prirent le chemin de Cocorico.

De retour dans la maison d'Impa, Link alla déposer la jeune fille sur le lit et demanda à Impa de soigner sa plaie. Sheik alla se nettoyer le visage et sa blessure à la jambe. Link prit une grande bassine en bois, fit chauffer de l'eau. Il allait prendre un bain pour se décrasser. Les autres détournèrent leurs regards pour ne pas le voir se déshabiller. Dès que l'eau fut bien chaude, il versa plusieurs seaux remplis dans la bassine. Il était impatient de plonger dedans. Enfin, il versa son dernier seau et se hâta de se dévêtir. Il trempa un pied dans l'eau, il la trouvait bonne. Une fois dans l'eau, le jeune héros se mouilla entièrement le corps, ainsi que son visage crasseux. Jamais il n'avait été aussi bien de sa vie dans un bain. Pendant ce temps, Impa s'occupait des blessures de Sheik. Leynna regardait Link siffloter en se frottant bien de partout. Tout le monde pouvait enfin avoir un repos bien mérité après plusieurs jours difficiles.

CHAPITRE 10
UNE LONGUE JOURNÉE

Deux semaines après la mort de Dark Link, Leynna était maintenant entièrement rétablie. Elle pouvait marcher parfaitement et bien courir. Link l'avait aidé à progresser pas à pas dans son rétablissement. Sheik, lui, était de nouveau sur ses deux jambes.

9 heures dans le Village Cocorico, Link regardait Leynna courir dans le village paisible. Il surveillait son état. Chaque jours, elle courait de mieux en mieux. Link était très heureux de la revoir sur ses pieds. Devant la maison, Impa balayait devant la porte, elle était enthousiasmée de voir la jeune fille courir. Même Sheik regardait Leynna par la fenêtre. Ils étaient bien au calme, les Gerudos ne venaient plus les déranger. D'ailleurs, le camp devant le pont-levis n'était plus là. Toutes les guerrières s'étaient installées dans les maisons du Bourg d'Hyrule. Donc pour Link, il lui était impossible de pénétrer à l'intérieur. Personne ne savait ce que faisait Ganondorf en ce moment. Leynna s'assit à côté de son jeune compagnon. Elle demanda s'il voulait bien s'entraîner à l'épée. Link fut d'accord. Il se leva, alla prendre son épée et celle de la jeune fille dans la maison. Puis il revint avec les deux épées dans ses mains. Il passa l'épée à Leynna. Une fois en place, tous les deux croisèrent leurs épées. Bien entendu, Link n'allait pas frapper trop fort pour ne pas la fatiguer, elle qui venait de se remettre d'un long rétablissement. Durant tout le combat, c'est effectivement Link qui gagnait à tous les coups. À chaque fois, l'épée de la jeune fille tombait à terre.

-Encore ! ! ! Tu n'arrêtes pas de gagner ! ! ! Et moi... Je n'ai pas le droit de gagner un peu...

-Ce n'est pas grave, tu apprends. Tu verras dans quelques mois, tu serras aussi forte que n'importe qui ! Mais... Pas autant que moi, hé, hé ! Tu n'arriveras pas à ma hauteur. Eh ouais, c'est comme ça.

-Ah ouais ? ! ! C'est ce qu'on va voir ! ! !

Elle se mit à trottiner vers lui. Link continuait à rire en reculant. Il se mit à courir pour échapper à sa poursuivante. Elle essaya de l'attraper, mais le jeune homme était trop rapide. Tellement rapide, que Leynna s'arrêta en pleine course. Voyant qu'elle s'était arrêtée, il courut vers elle. Elle poussa des éclats de rire, puis se remit à courir. Il la rattrapa finalement et se mit à la chatouiller de partout. La pauvre jeune fille se roula par terre en se tordant de rire, le suppliant d'arrêter quand il lui chatouillait le ventre. Mais le taquin reprit de plus belle. N'en pouvant plus, Leynna se recroquevilla sur elle. Il décida d'arrêter et il se mit au-dessus d'elle, afin de l'empêcher de se sauver. Leynna se rendit, elle était complètement épuisée par les chatouilles de son ami. Il la laissa se relever, puis s'assit sur l'herbe en souriant. Très attachée au jeune homme, elle se blottit contre lui. Elle commençait à frémir. Impa retourna dans la maison pour demander à Sheik de préparer le repas pour midi. Les deux adolescents restèrent un long moment l'un contre l'autre. Au bout de ce long moment, Link eut un léger soupir. Il regarda le visage de la jeune fille, mit son nez sur les longs beaux cheveux de Leynna et les sentit. Leynna sentit son souffle, ça la faisait sourire. Il se laissa complètement aller et commença à l'embrasser sur le front, ensuite sur les lèvres, puis sur la joue toute fraîche par l'air du matin et de plus en plus bas dans la nuque. Il contemplait son magnifique collier qu'elle portait soigneusement autour du cou. Comme c'était Link, elle se laissait faire. Pour Leynna, c'était la première fois que quelqu'un lui faisait ça. Elle n'avait jamais rencontrée un garçon avant lui. Bien sûr, Link le faisait souvent avec la Princesse Zelda quand ils étaient fiancés. Pendant qu'il l'embrassait, ses mains se glissèrent sur les nœuds du corsage. De ses mains, il défaisait lentement la tunique de Leynna qui commençait à s'agiter et à frissonner. L'une des mains se glissa légèrement sous la tunique. Mais au moment où il allait entrer en contact avec sa poitrine, elle lui demanda de s'arrêter. Link était surpris, il comprit qu'elle n'était pas encore prête pour ce genre de chose. Il s'excusa en baissant la tête d'un air honteux.

-Euh... Désolé... Je... Excuse-moi, je me suis un peu trop laissé emporter...

-Non, ne t'excuse pas ! Ce n'est pas grave... C'est que... Je ne suis pas vraiment prête pour ça. Tu me comprends ?

-Oui, je te comprends. C'est normal, c'est nouveau pour toi. Alors, prends tout ton temps, ça peut attendre.

Il l'aida à se relever. Au même moment, Sheik les appela depuis la fenêtre de la maison pour dire que le petit-déjeuner était prêt. Tous deux se ruèrent en direction de la maison d'Impa.

En fin d'après-midi, Link annonça aux deux Sheikahs et à Leynna qu'il allait repartir pour le Village Stantono. Sheik voulait qu'il reste encore peu, mais Link hocha la tête. Le jeune Sheikah n'insista pas. Link remercia Impa et Sheik de leur hospitalité. Il monta avec Leynna préparer les affaires. Puis ce fut le temps des adieux, Link et Leynna montèrent sur Zaltam qui était en pleine forme pour galoper. Il était bien nourri et bien soigné pendant ses jours de tranquillité. Enfin, ils partirent du Village Cocorico.

Stantono était en vue, Link était impatient de dormir après un long voyage. D'autant plus que Leynna dormait déjà agrippée à son dos. Dès qu'ils arrivèrent à l'auberge, Link prit dans ses bras Leynna et la porta doucement à l'intérieur. L'aubergiste l'aperçut et le reconnut aussitôt. Sans rien dire pour ne pas réveiller la jeune fille, il donna la clef de la chambre. Link le remercia à voix basse et il monta à la chambre. Il la posa délicatement sur son lit qui était resté à la même place près de la fenêtre, retira doucement ses bottes, prit une couverture et la mit sur elle. Il lui caressa un peu les cheveux et lui donna un petit baiser sur la joue avant d'aller se coucher sur son lit. Quand il fut bien au chaud dans son lit, il la regarda dormir. Petit à petit ses yeux se fermèrent, laissant place à ses beaux rêves.

C'était l'aube, Link était déjà debout. Il regardait sa jeune amie qui dormait encore. Ensuite, il descendit voir l'aubergiste qui déjeunait. Il le salua, l'aubergiste lui souhaita le bonjour et l'invita à manger quelque chose. Link accepta de déjeuner avec lui. Il s'assit sur un tabouret et regarda ce qui avait. Du lait, du pain, du beurre et des fruits. Il prit du pain et le tartina avec du beurre. L'aubergiste discutait sur le grand bandit Ashnim. Pendant l'absence de Link, Ashnim était venu dans le village pour faire régner la terreur, depuis sa défaite sur Link. Mais pour le Héros du Temps, il n'avait surtout pas peur de ce bandit. Il voulait même le revoir pour lui montrer ce qu'il était. L'aubergiste lui disait que plus personne ne venait dans l'auberge suite à cet affront. Le village vit dans la terreur d'Ashnim, les gens travaillaient nuit et jour pour servir le grand bandit. Link fit le serment de chasser Ashnim et sa bande du Village Stantono.

Après avoir bien parlé avec l'aubergiste, Link retourna dans la chambre. Leynna était à la fenêtre, elle regardait le soleil qui luisait sur son visage resplendissant. Il s'approcha d'elle. La jeune fille ne se retourna pas, elle continuait à regarder le soleil levant. Le jeune Link se plaça derrière sa compagne et la prit par la taille. Puis rapprocha son visage du cou de la jeune adolescente. Elle sentit sa respiration lui effleurer son cou. Tous les deux passèrent un petit moment de calme. Soudain un grand cri vint les perturber, cela venait de dehors. Link regarda par la fenêtre. C'était Ashnim qui fouettait un vieil homme. Il devint tout rouge de rage en le voyant faire du mal à un innocent. Il se précipita dehors avec son épée et cria au bandit :

-ASHNIM ! ! ! Cesse de fouetter ce pauvre vieil homme souffrant ! ! !

-Qui es-tu pour me donner des ordres, jeune impudent ? ! !

-Regarde-moi mieux et tu le sauras aussitôt !

-Oh ! C'est toi... Le sale mioche qui m'a éraflé la joue ! Quelle surprise, je me demandais si tu reviendrais un jour.

-Moi, je reviens toujours pour me battre contre mes adversaires ! Pendant qu'il est encore temps, retourne chez toi et ne dérange plus ces pauvres gens ! Ils souffrent déjà trop avec tout ce que tu leur fais subir !

-Ha, ha ! Vraiment ? Tu me fais trembler de peur ! Regarde mes jambes, je suis paralysé avec tes mots.

-Ça suffit ! Je n'ai pas le temps de parler de choses stupides ! Alors fais attention, un jour les gens seront avec moi et ils se rebelleront contre toi !

-Peuh ! Tu oses vouloir faire une rébellion contre ma bande et moi ? Ha, ha, ha, ha, ha ! ! !

-Oui !

-Très bien, si c'est ce que tu veux. Le Village Stantono va enfin connaître le feu et le sang ! À ta mort, je clouerai ton cadavre en voie de décomposition contre un arbre. Mes hommes te cracheront dessus, moi aussi je le ferai si ça peut te faire plaisir. Sur ta tête, une pancarte dira : "Voici le Héros des Lâches !"

-Tes paroles ne me font aucun effet !

-Tu fais le gros dur qui n'a peur de rien ? Au fait, comment va ta petite putain ? J'espère qu'elle se rappelle de ce moment délicieux avec moi dans l'auberge.

-Tais-toi ! ! ! Ne traite pas Leynna de putain ! Injurie-moi plutôt ! Si jamais je te vois la retoucher, ne serait-ce qu'un brin de cheveu... Je t'étripe de haut en bas !

-Bon, très bien. Alors prépare-toi à combattre contre ma bande. Demain matin à 10 heures, je veux te voir à l'entrée du village avec tout le monde. Nous allons bien nous amuser tout les deux. Je te laisse avec ta petite garce.

Puis il partit du village. Link était furieux, il voulait le tuer plus que tout. Le vieil homme remercia infiniment le jeune Héros du Temps. Avec beaucoup de cœur, Link lui donna 400 rubis. Leynna remarqua le geste aimable de son compagnon, elle comprit qu'il était très bon avec le peuple Hylien. Puis il s'en retourna dans l'auberge. À peine il entra dans la chambre que Leynna lui sauta dans les bras. Très étonné, il lui demanda ce qui la rendait si heureuse que ça. Elle répondit qu'il était un garçon plein de bonté pour l'acte qu'il venait de faire. Cette réponse le fit rougir. Pendant la journée, tous les deux allèrent convaincre le plus d'habitants possible pour faire une rébellion contre Ashnim. La plupart des habitants hésitaient, mais ils préféraient mourir que de devenir les esclaves d'un être aussi fourbe. Le soleil allait se coucher, Link et Leynna étaient épuisés. Mais leur plan avait bien marché. Ainsi Link devint le commandant en chef de cette bataille. Les gens de la ville le respectaient, ils savaient qu'il pouvait les conduire à la liberté.

Sur un balcon de l'auberge en face du soleil couchant, les deux jeunes adolescents comme d'habitude admiraient le ciel orange et les petits nuages gris sur le soleil. C'était le moment le plus reposant pour tous les deux. Leurs têtes posées l'une contre l'autre. Peut être était-ce le dernier coucher de soleil qu'ils verraient. Ils allèrent dormir plus tôt pour être fin prêts pour le combat de demain. Le matin très tôt, il faisait encore nuit, Link et Leynna s'étaient réveillés. Link s'était mis dans le lit de la jeune fille. Couchés l'un à côté de l'autre à attendre les premières lueurs du soleil par la fenêtre. En même temps, ils discutaient de leur enfance.

À 8 heures et demi, tout le monde se trouvait devant l'auberge. Ils attendaient leur futur héros de Stantono. Le maire du village était lui aussi là, il était sur un tonneau à parler des consignes de Link pour le combat. Les femmes, les enfants et les vieux étaient mis à l'abri. Dans la foule se trouvait le médecin Niroobu et son fils. Le Héros du Temps sortit enfin de l'auberge avec Leynna et l'aubergiste. Il alla vers le maire qui lui dit :

-Bien le bonjour, grand Héros du Temps ! Stantono tout entier est prêt pour l'affrontement avec la bande d'Ashnim !

-Merci monsieur Sidoru, dites-leur de se mettre en position d'attaque. L'ennemi va arriver d'un moment à l'autre.

-Entendu jeune homme. Que tout le monde se prépare à être en position ! ! !

Tous les hommes du village s'exécutèrent. Link demanda au maire et à Leynna de se mettre à l'abri dans l'auberge. L'aubergiste les conduisit à l'intérieur. Enfin Link se dirigea vers le côté Est de la ville là où se trouvaient Niroobu et son fils. Tous les deux étaient contents de le revoir. Link voulait combattre près d'eux. Ce qui rendait ses deux amis plus motivés. Soudain, ce fut un silence complet. Plus un seul bruit. Un léger vent balayait le sol. De la chambre des deux jeunes, Leynna, le maire et l'aubergiste regardaient. Leynna ne quitta pas Link des yeux. Elle avait peur qu'il ne lui arrive malheur. Au loin en entendit des gros bruits de pas. Ils arrivaient en effet. Le village se tenait prêt à repousser la bande d'Ashnim. Un grand nuage de poussière fonçait sur le village. Des cris de bandits s'approchaient de plus en plus. Certains villageois terrorisés se forçaient à rester. Devant la bande de bandit, Ashnim tenant la grosse et grande épée entre ses deux mains. Près de lui, Tortanok avec entre les dents un couteau, une hache en main et un grand arc derrière son dos. Link ne le connaissait pas du tout. Les villageois n'avaient pour armes que des fourches, des pelles, des pioches et quelques lances. Link n'avait pas pris son grand arc qu'il avait utilisé durant le combat contre Ganon dans le Monde des Ténèbres. (Voir 'A Link to the Past') Mais il avait prit l'Arc des Fées, il était plus petit et plus pratique pour décocher des flèches. Leynna se sentait mal, elle n'en pouvait plus de rester loin de Link. Sur ce, elle sortit de la chambre en courant, le maire voulut l'en empêcher, mais l'aubergiste l'arrêta et lui dit de la laisser rejoindre son compagnon. Dehors, elle criait de toute ses forces le nom de son amour. Le jeune homme se retourna, vit Leynna courir vers lui. Il fut surpris, il lui dit de retourner dans l'auberge immédiatement. Mais la jeune fille refusa, elle s'agenouilla près de lui. Link la prit dans ses bras et se recroquevilla sur elle pour la protéger un maximum des ses ennemis. À l'instant où ils allaient attaquer le village, Ashnim leva la main droite et fit arrêter sa bande. D'une grosse voix, il dit aux villageois :

-C'est votre dernière chance, si vous ne voulez pas que j'anéantisse votre minable village, ainsi que vos petites vies sans importance ! ! ! Abandonnez directement votre plan d'attaque et joignez-vous à moi ! ! !

-Tu peux toujours causer Ashnim ! ! ! Les villageois veulent plutôt mourir que d'être à ton service ! ! ! lança Link d'un ton supérieur.

-Bon choix gamin ! ! ! Je vais me faire un régal à faire couler le sang ! ! ! N'oublie pas ce qui se passera pour toi dans pas longtemps ! ! ! Je te clouerai contre un...

-Ce n'est pas la peine de me le répéter une nouvelle fois ! ! ! Ta bande est toute petite, comparée au nombre de villageois ! ! !

-Peut-être, mais ma bande est plus puissante qu'une armée de soldats ! ! ! Tu sais, j'ai capturé une armée du Roi il y a environ trois semaines, alors qu'ils faisaient irruption dans la forêt Tazuto ! ! ! Depuis, ils attendent le verdict du sacrifice qui aura lieu dans cinq jours à compter d'aujourd'hui ! ! ! Bon... Je ne vais pas te raconter tout ce que je fais ! ! ! Alors, prépare-toi à voir mon massacre ! ! ! EN AVANT MES HOMMES ! ! ! RASEZ-MOI CE VILLAGE ! ! !

-Une minute Ashnim ! ! !

-Quoi encore jeune insensé ? ! !

-J'ai dans ma main gauche, une épée magique forgée par un grand sorcier ! ! ! Il me l'a offerte en cadeau ! ! !

-Qui c'est ce sorcier idiot ? ! ! demanda le grand chef des bandits.

-Je doute que tu le connaisses ! ! ! C'est le grand sorcier André Arkdall ! ! !

-Et alors ? ! ! Dois-je avoir peur de ce crétin ? ! !

-Hum... Moui... Cette épée est puissante, elle peut faire une attaque cyclone cinq fois plus puissante que la normale transmise par notre peuple ! ! !

-Ah oui, montre-moi là cette attaque si terrible ? ! !

Le Héros du Temps se montra et tendit son épée en arrière de toute ses forces. Une lumière rouge entoura l'épée. Dix secondes après, il relâcha son épée qui fit un énorme cercle de feu autour de lui. Les villageois s'étaient mis à l'abri derrière des maisons. Leynna se trouvait derrière son ami. Cette attaque eut des conséquences terribles sur Ashnim et ses hommes. Le chef des bandits fut gravement touché aux pieds. Pour montrer que l'épée était plus puissante, Link la planta violemment au sol. Des flammes surgirent de la terre et commencèrent à brûler les jambes des bandits. C'est alors qu'Ashnim donna l'ordre à ses hommes de battre en retraite. Il jura au Héros du Temps qu'il se vengerait. Link entendit les cris de Leynna, il regarda derrière lui. Elle n'était plus là. Il se retourna et la vit dans les bras de Tortanok qui ricanait. En la voyant dans les mains de ses ennemis, il s'effondra au sol.

-Tu vois que je n'ai pas totalement perdu ! ! ! Ta petite amie sera ma récompense pour cette bataille qui n'a pas eu lieu ! ! ! Ha, ha, ha ! ! ! RETOURNONS À LA CACHETTE ! ! ! se réjouissait Ashnim en rigolant de joie.

Puis ils firent demi-tour dans la forêt Tazuto, Link et les gens du village les regardaient partir. Le jeune homme se mit à pleurer. Niroobu alla à ses côtés pour le réconforter un peu. Link finit par se calmer, il remercia Niroobu de l'avoir aidé à surmonter sa tristesse. Il se leva et décida de retrouver Leynna. Niroobu voulait pas le laisser tout seul s'attaquer à la bande d'Ashnim. Link accepta d'aller avec lui. Avant de partir, le maire de Stantono appela le jeune héros pour le remercier d'avoir vaillamment défendu le village. Il l'invita à faire un banquet tout de suite. Mais Link lui dit qu'il devait sauver sa jeune amie des bandits. Le maire était d'accord pour attendre jusqu'à ce soir. Ainsi, Link et Niroobu partirent en direction de la grande forêt Tazuto sans prendre de monture.

À l'intérieur d'une grande caverne, Leynna était enchaînée à un mur. Elle portait une grande robe blanche. Ses habits étaient posés par terre. Face à elle, Ashnim la regardait avec son ami Tortanok. Elle essaya de se défaire des chaînes, mais elles étaient trop dures pour être brisées. Le chef Ashnim sortit une vieille clef, il détacha Leynna de ses chaînes.

-Pourquoi vous m'avez mis cette robe blanche ? demanda Leynna angoissée.

-C'est pour te préparer à avoir le plus beau moment de ta vie avec moi !

Tortanok la tenait par les bras, quand il vit la marque sur le dos de la main. Il demanda à Ashnim c'était quoi. Celui-ci ricana avant de dire quelque chose :

-Tiens, tiens... C'est la marque du Saint Royaume ! Avec l'image de la Triforce !

-La Triforce ? La relique que tu recherches pour devenir le grand maître d'Hyrule ?

-Exactement Tortanok. Si je deviens le grand maître d'Hyrule, la prophétie de ma mort n'arrivera jamais ! Grâce à cette petite idiote, je vais enfin savoir où se trouve le Saint Royaume et la Triforce ! Réponds-moi ! Où se cache la Triforce ?

-Mais ? Je ne vois pas de quoi vous voulez parler ? répondit la jeune fille horrifiée.

-Tu es sourde petite insolente ! Pour la dernière fois... Dis-moi où est le Saint Royaume ? Sinon je te préviens que je vais...

-Non ! Ne me faites pas de mal ! Je connais quelqu'un qui sais où se cache le Saint Royaume...

-Un homme ? Qui ça ?

-Son nom est Ganondorf...

-Ganondorf ! Le gros porc devenu le nouveau roi d'Hyrule. Mais c'est parfait dans ce cas... Il est tellement bête celui-là, qu'on pourrait lui voler la Triforce entière en une minute ! Bien sûr, s'il avait avec lui ! Ha, ha, ha ! ! !

-Je pars chercher le Saint Royaume au château d'Hyrule avec ma bande personnelle, s'exclama le fidèle serviteur d'Ashnim.

-Va ! Tortanok, je te souhaite bon courage !

Tortanok partit avec un grand sourire. La jeune fille avait baissé la tête, mais Ashnim lui releva rapidement. Il lui prit le cou avec une main et la serra fort pour la faire souffrir. En même temps qu'il lui faisait du mal, il passa l'autre main sous la robe blanche de Leynna alors qu'elle se débattait. Elle sentait la main se glisser lentement vers les cuisses. C'est alors qu'elle eut une idée. Elle fit semblant d'être calme et de se laisser faire. À un moment, elle rapprocha son visage de celui de son agresseur. Ashnim crut qu'elle voulait l'embrasser. À l'instant où il allait lui faire la même chose, Leynna lui mordit le nez. Ce dernier, hurla aussitôt de douleur. Il poussa Leynna violemment en arrière et ordonna à dix de ses hommes de la violer. Dix bandits s'approchèrent de la pauvre jeune fille qui sanglotait. L'un d'eux se jeta sur elle. Puis ce fut les autres à leur tour. Leynna hurlait. Certains lui arrachaient la robe qu'elle portait. Elle connut le plus horrible moment de sa vie. Mourir, c'était ce qu'elle voulait. Soudain, une voix ordonna d'arrêter. C'était Tortanok qui était ligoté. Derrière lui, Link qui tenait son poignard sur le cou. Il avait trouvé la cachette des bandits. Niroobu était resté dehors pour surveiller. Le Héros du Temps n'avait pas vu que sa jeune compagne. Elle se trouvait en dessous des bandits qui regardaient le jeune homme. Quand, il entendit des gémissements de souffrance et des suffoquement. C'était elle qui implorait la pitié.

-Leynna ! C'est toi !

-Link... Aide-moi... Je t'en supplie...

Il regarda Ashnim dans les yeux et devint tout rouge de haine.

-Tu... Tu étais en train d'organiser un viol collectif... TU OSES FAIRE ÇA A LEYNNA ! ! ! Espèce de... Comment tu peux faire des choses aussi dégoûtantes que cela ! Tu es vraiment une ordure...

Il serra le poignard de plus en plus sur le cou de Tortanok qui arrivait à peine à respirer. Il alla vers Leynna qui était couchée sur le sol avec la robe en lambeaux. Forte heureusement, elle n'avait subie aucuns attouchements, à part qu'elle avait des petites plaies sur le visage. Il lui dit d'une voix douce de s'accrocher à son épaule. Elle se leva péniblement, prit ses vêtements et s'appuya à l'épaule de son amoureux. Link fixait Ashnim d'un regard de haine. Il ne put s'empêcher en passant devant lui de lui couper violemment l'oreille gauche avec son poignard. Ashnim hurla sous l'effet de la douleur. Dès qu'il fut assez loin d'eux, il lâcha Tortanok et prit sur son dos Leynna qui tenait ses vêtements en mains. Puis il se sauva en courant. Ashnim enrageait par ce qu'il venait de lui arriver, il ordonna de les assassiner. Il les poursuivit avec les bandits. Link courut aussi vite qu'il put. La lumière de la sortie était en vue. Niroobu les vit et leur demanda de se dépêcher. Tous les trois se sauvèrent. Pendant une fraction de seconde, ils disparurent dans les buissons de la forêt. Ashnim regardait autour de lui. Rien ne bougeait, pas même une branche. Il hurla pour que Link l'entende :

-JE TE FERAI LA PEAU SALAUD DE HEROS ! ! !

Il s'en retourna dans sa cachette pour faire soigner son oreille dont-il n'en resté plus grand chose.

À la sortie de la forêt, Link et Niroobu étaient soulagés d'avoir réussi à sauver Leynna. La jeune adolescente était inconsciente après avoir vécu ce viol qui heureusement n'a pas été plus loin. Elle avait encore échappée. C'est ainsi qu'ils retournèrent au village où tout le monde attendait le Héros du Temps.

Le soir venu dans l'auberge, Leynna était dans son lit. Link se trouvait assis à côté d'elle sur le rebord du lit. Il avait une main posée sur le visage. Niroobu et son fils faisaient la fête au banquet avec les habitants. La jeune fille demanda quelle heure il était. Link lui répondit qu'il était 21 heures. Elle voulut se lever pour venir au banquet. Link l'aida et sortit de la chambre pour la laisser se vêtir librement. Quelques minutes après, elle sortit. Link la trouvait déjà mieux en forme. Ils se tinrent la main en sortant de l'auberge. Devant l'auberge, la table du banquet était placée dans la longue rue terreuse qui séparait le village en deux. Tous deux allèrent s'asseoir l'un à côté de l'autre. Lorsque que le maire les vit, il se leva aussitôt de sa chaise et il commença à parler :

-Bonsoir jeune Héros du Temps ! Je suis ravi que tu soies venu à notre table ! C'est grand honneur ! Mais aussi, je suis très content pour toi, jeune compagne du héros !

-Merci à vous. Vous êtes très aimable monsieur le maire. Je suis très flattée par vos paroles, répondit Leynna qui était toute émue.

-Vraiment... Eh bien !

Puis il continua à discourir sur le jeune homme. Link tout en l'écoutant, regardait Leynna dans les yeux. Ils se tenaient la main, ne voulant plus se détacher l'un de l'autre. La fête du village dura toute la nuit. Pour Link et Leynna, ils étaient partis au milieu de la fête pour se coucher. Ils avaient vécu une journée très agitée surtout pour la jeune fille.

CHAPITRE 11
LES MYSTÉRIEUX PRÊTRES

Vers le début de la matinée. Pour une fois, Link et Leynna se réveillèrent presque en même temps. Une belle journée s'annonçait, Link se leva pour aller chercher le petit-déjeuner pour tous les deux. Un peu plus tard, ils allèrent faire une petite balade dans le village qui retrouvait enfin une existence paisible. Chaque villageois qui passait à côté d'eux les saluait et leur souhaitait le bonheur d'être heureux. Link avait un bras autour de la taille de Leynna. Il discutait beaucoup sur ses amis Kokiris et surtout sur sa meilleure amie Saria. Leynna adorait écouter la vie du jeune héros. Dans l'après-midi, tous les deux firent une promenade dans une grande plaine au Nord de Stantono. Sur cette plaine se trouvait un grand arbre, Link proposa à Leynna d'aller se mettre au pied de cette arbre. Ils s'assirent contre l'arbre, ils firent un pique-nique. Link avait un panier avec beaucoup de chose à l'intérieur, ainsi qu'une grande bouteille de lait frais qu'il avait passé à Leynna. La plaine était recouverte d'une herbe verte comme la tunique de Link, il faisait très bon au soleil. Rien ne vint perturber les jeunes amoureux.

Après avoir bien mangé, ils se couchèrent sur l'herbe pour regarder le ciel bleu sans nuage et faire ensuite une petite sieste. Zaltam était à l'ombre de l'arbre en train de manger de l'herbe. Pendant la sieste, Link rêvait qu'il était avec Leynna sur le Mont du Péril. Leynna, elle, rêvait qu'elle regardait le soleil couchant sur un banc avec Link qui la prenait dans les bras. Ils passèrent le reste de l'après-midi à se reposer sous le grand arbre.

Vers 7 heures du soir, tout les deux étaient de retour à Stantono là où ils prirent un bon repas dans l'auberge. Un peu plus tard dans la soirée, ils allèrent à la mairie qui se trouvait en face de l'auberge. Le maire leur avait envoyé une lettre pour leur dire qu'ils allaient êtres décorés pour avoir sauvé son village de l'infâme Ashnim. Link se sentait très content d'avoir fait une bonne action. Leynna était heureuse de voir que Link était un grand sauveur. D'ailleurs, Link se réjouissait de la voir heureuse comme ça, il pensait qu'elle avait déjà oublié les horreurs qu'elle avait subies depuis le début de sa rencontre.

En sortant de la mairie, Link et Leynna allèrent s'asseoir sur un banc près de l'entrée. Tout les deux se serraient bien fort et ne se détachaient point. Leurs yeux avaient le regard sur le ciel du soir avec les premières étoiles qui apparaissaient. Soudain, ils virent à la lisière de la forêt Tazuto, une bande de dix hommes qui portaient une réplique de la Triforce en bronze sur un grand plateau. Link fut étonné de voir la Triforce. Il décida d'aller les interroger. Ils se levèrent du banc et s'approchèrent de ces hommes. Ils étaient vêtus de robes noires avec sur leurs têtes des capuches. L'un d'eux s'arrêta et demanda ce que voulait le jeune homme :

-Que veux-tu jeune guerrier ? Fais place ! Laisse passer les prêtres du Temple Saduto !

-Une seconde ! Je veux savoir qui vous êtes et pourquoi vous portez une réplique de la Sainte Relique ?

-Désolé, je ne puis dire quelque chose. Nous devons en garder le secret. Bon, laisse-nous passer maintenant !

-Pas tant que je ne saurai pas ce secret étrange ! Je suis Link le Héros du Temps ! Porteur de la Triforce du Courage ! Voilà la marque sur ma main !

-Oh ! En effet... Dans ce cas, je vais te le dire. Nous sommes les prêtes du Temple Saduto, gardiens d'un passage qui relie le Saint Royaume au royaume d'Hyrule.

-Un passage ? Vous voulez dire la chose bleue qui nous envoies dans le Saint Royaume. (Voir 'A Link to the Past')

-Oui, jeune aventurier.

-Mais je pensais qu'il n'existait plus de passage pour se rendre dans ce monde ?

-Effectivement ! Mais un seul passage a put résister, seulement il est impossible d'y aller. Une barrière de feu empêche de s'approcher du passage. C'est sûrement le Seigneur du Malin qui crée cette barrière pour que personne à part lui n'entre dans ce monde. Le Saint Royaume Sacré est redevenu son deuxième monde, mais il ne possède que la Triforce de la Force.

-Je sais qu'il est de nouveau le maître du Saint Royaume ! C'est sans doute pour ça que l'autre fois il m'a envoyé là-bas avec son trident. Il va falloir qu'il quitte le Saint Royaume avant qu'il ne le transforme en Monde des Ténèbres comme il avait fait il y a quelques années de ça ! (Voir 'A Link to the Past')

-Tu es bien courageux jeune héros, mais fais attention à lui.

-Je n'ai pas peur de Ganondorf ! Une chose ! Pouvez-vous m'aider à savoir ce que veut dire la marque sur la main de cette jeune fille. Approche Leynna, montre-lui la marque.

Leynna s'approcha du prêtre et montra sa marque sur la main. Le prête fut choqué.

-Mais ! C'est la marque du Saint Royaume Sacré ! Un grand malheur va s'abattre sur Hyrule ! Vite, continuons notre route !

Et sans rien dire, il se remit en route avec les autres prêtres. Link voulut savoir ce que voulait dire la marque de Leynna. Mais les prêtres étaient déjà trop loin pour l'entendre. Il se retourna vers Leynna et lui dit qu'il allait chercher le temple dont parlait le prêtre. Leynna était un peu inquiète de le laisser pénétrer dans un lieu culte. Link décida d'y aller ce soir, c'était plus prudent de voyager. Dans la nuit vers 1 heure, Link et Leynna sortirent de l'auberge sans réveiller les gens. Ainsi, ils prirent le chemin de la forêt Tazuto.

Quelque part dans l'immense forêt, Link chercha de partout s'il y avait quelque chose qui ressemblait à un temple. Leynna restait bien derrière lui pour ne pas le perdre de vue. C'est alors qu'ils arrivèrent dans une petite clairière. Le Héros du Temps trouvait cette clairière très étrange. Sur le sol, il y avait des rochers. Il se disait peut-être qu'un passage secret se trouvait en-dessous. Il commença à en pousser plusieurs avec Leynna. Rien du tout, mais Link refusa de quitter la clairière. Leynna s'assit sur un rocher pour se reposer. Elle le regardait fouiller de partout. À l'instant même, elle vit de la lumière à travers les arbres et les buissons. Elle appela Link pour qu'il se cache en dehors de la clairière. Aussitôt, ils allèrent se cacher derrière un grand buisson. La lumière s'approchait de plus en plus. Grâce à la lumière de lune, ils pouvaient mieux voir qui c'était qui venait par ici. C'était les prêtres qui revenaient, ils s'étaient arrêtés au milieu de la clairière. Les deux jeunes adolescents les observaient attentivement. Un prêtre s'avança vers un rocher que le jeune homme avait dû oublier de pousser. Il le poussa, laissant place à un escalier. Un à un, les prêtres descendirent dedans sauf un seul. Link et Leynna attendirent que le prêtre restant remit le rocher en place. Le jeune héros décida de passer à l'action. Il courut vers le prêtre et l'assomma avec son bouclier. La jeune fille alla le rejoindre et lui demanda si s'était bien d'avoir fait ça. Link lui répondit que ce n'était pas grave. Ils poussèrent doucement le rocher pour ne pas faire de bruit. Dès que le passage fut libre, tous les deux descendirent. Forte heureusement personne ne les avait vue ni entendu. Leynna resta bien à côté de Link en se tenant la main. Les escaliers descendirent très bas, tout le long du chemin il y avait des torches allumées. Au bout des escaliers se trouvait un couloir qui allait dans les deux sens. Le jeune homme hésita entre la gauche et la droite. Il laissa à Leynna le choix de prendre le couloir qu'elle désirait. Celle-ci voulait emprunter le couloir de droite. Link était d'accord du choix de sa jeune compagne. Ainsi, ils prirent le couloir que Leynna voulait. Sur les murs étaient accrochés des étagères et des tableaux avec Ashnim sur un tas de morts vaincus. Link fut surpris de le voir, il avait compris que c'était des prêtres du chef des bandits. Mais pourquoi Ashnim avait-il des prêtres à son service ? Il décida d'en découvrir la raison. Leynna ne voulait plus voir la figure de ce violeur. Après avoir parcouru le couloir, ils arrivèrent en face d'une grande salle ressemblant à un temple. Il y avait des bancs et au milieu était placée une statue d'un sorcier. Mais personne ne s'y trouvait dans cette salle. Ils s'approchèrent doucement de la statue. Sur la statue était gravés des inscriptions.

-C'est écrit... Je n'arrive pas bien à lire... À notre créateur suprême, le sorcier Tomnok le grand. Toute personne essayant d'entrer en ce lieu sacré, se verra être sacrifiée en son honneur.

-Link... J'ai peur. Je ne veux pas être sacrifiée.

-N'ai pas peur, je suis là. Personne ne te touchera, je t'en fait le serment.

-Eh vous ? !

Link et Leynna se retournèrent, c'était le prêtre avec qui Link avait parlé. Il était armé d'une lance. Alors le jeune Héros du Temps prit la parole :

-C'est quoi cette endroit ?

-Ici, c'est le Temple Saduto, jeune homme. Vous n'avez pas le droit de pénétrer dans l'enceinte du temple. Je vais devoir vous sacrifier à mon créateur.

-Un créateur ? Ce sorcier humain ?

-Mesure tes paroles avorton ! C'est un dieu et non un humain ! Et puis, j'ai assez parlé ! Mes frères, attrapez ces deux créatures ! ! !

Link poussa la statue du sorcier violemment qui se brisa en deux morceaux. Le chef des prêtres fut choqué, quand Ashnim et Tortanok arrivèrent dans la salle. Ils furent surpris de les voir ici. Tous les prêtres se mirent à genoux devant eux. Link brandit son épée en direction du chef des bandits. Tortanok ricanait de toutes ses dents. Il lui disait qu'il voulait son sang et de couper ses oreilles. Il s'approcha lentement de lui, mais Link recula avec Leynna derrière lui. Le serviteur d'Ashnim prit sa hache qui était accrochée à la ceinture de son pantalon. Le jeune homme s'arrêta de reculer et utilisa son bouclier pour se protéger de la hache coupante. Ils se regardaient dans les yeux. Ashnim demanda à Tortanok de le laisser quelques minutes. Il allait lui révéler pourquoi il avait des prêtres.

-Alors ? Tu veux savoir pourquoi ces prêtres sont à mon service ?

-Oui ! Je veux aussi connaître la raison de ce plateau avec la Triforce en bronze dessus ?

-Bien, je vais te le dire... Il faut que tu saches que je veux la Triforce pour devenir le maître du royaume d'Hyrule. Je suis un adorateur de la Sainte Relique Sacrée ! J'ai érigé ce temple en honneur à un de mes anciens bandits devenu un grand sorcier. Lui aussi, il veut la Triforce plus que tout ! Je dois le satisfaire au plus vite.

-Le prêtre m'a dit qu'il y avait un passage pour aller dans le Saint Royaume Sacré. Où se cache-t-il ?

-Je te concède cet honneur avant que tu ailles rejoindre tes ancêtres dans l'autre monde. Le passage que tu veux savoir se trouve dans un endroit secret près des Bois Perdus. Mais tu n'auras pas besoin d'y aller, puisque tu vas mourir maintenant. Voilà, c'est tout ce que j'ai à dire... Désolé pour toi jeune fille, je ne pourrai pas te violer avant ta mort. Tortanok... Massacre-moi ces deux gamins sans intelligence !

-Hé, hé, hé ! Bien Ashnim, je vais te montrer comme je suis généreux avec toi. L'heure est venue pour vous deux de mourir dans d'atroces douleurs !

Leynna tremblait et pleurait de toute ses larmes. Tortanok n'était sensible à aucun sentiment. Au contraire, ça l'encourageait à être plus cruel avec les deux adolescents. Il leva sa hache en direction de la tête de Link qui se protégeait derrière son bouclier. D'un coup, les prêtres eurent de la pitié pour la jeune fille qui sanglotait fort. Le chef des prêtres arrêta la hache de Tortanok avec sa lance. Très surpris du geste que venait de faire le prêtre, Tortanok demanda pourquoi il avait fait ça. Il lui dit qu'il avait de la pitié pour Leynna. Le fidèle serviteur d'Ashnim s'énerva. Il le poussa violemment en lui disant qu'il n'avait aucun ordre à recevoir. Il se retourna vers les deux jeune amoureux et leur sourit méchamment. Le chef des prêtres ne resta pas sans rien faire, il sauta sur le dos de Tortanok qui lâcha sa hache. Il leur dit de s'enfuir le plus vite possible d'ici. Ashnim prit son épée derrière son dos et alla donner une leçon au prêtre. Link voyant qu'il allait se faire tuer, lui fit un croche-pied. Le chef des bandits tomba sur le dos. Le jeune héros le prit par le col de sa chemise et le plaqua contre un mur. Puis il courut avec Leynna et le prêtre par où était la sortie. Ils remontèrent quatre à quatre les escaliers et sortirent enfin du temple. Ashnim et Tortanok étaient à leur poursuite. Ashnim hurlait des insultes au Héros du Temps. Mais pour le jeune Link, ce n'était que des mots sans effets sur lui. Lui et le prêtre poussèrent le rocher pour les empêcher de sortir. Ils étaient sauvés. Link remercia le chef des prêtres de l'avoir aidé. Il lui demanda pourquoi il avait les sauvés. Le prêtre répondit qu'il avait eu de la pitié envers Leynna et qu'il ne voulait plus être au service d'Ashnim. Le jeune homme et la jeune fille l'invitèrent à prendre une chambre dans l'auberge. Celui-ci fut d'accord pour l'invitation. Sur ce, ils retournèrent au Village Stantono.

CHAPITRE 12
LES ORIGINES D'UNE JEUNE FILLE

Deux jours après la découverte du Temple Saduto, Link et Leynna s'étaient encore plus rapprochés l'un de l'autre, mais il ne se passait toujours rien entre eux. Pendant ces deux jours là, ils faisaient des promenades pas loin du village. Ils étaient aussi retournés voir la petite Maria avec ses parents adoptifs au Ranch Stantono. Ce jour-là, il pleuvait sur le village. Link et Leynna restaient dans leur chambre à l'auberge. Ils trouvaient des occupations pour ne pas s'ennuyer. Ils discutaient et faisaient des jeux sur la table. L'aubergiste leur apportait le repas de midi. Leynna se délectait beaucoup d'une soupe que l'aubergiste lui avait préparée. Pour le jeune héros, il se contentait d'un beau poisson très appétissant. Entre temps, ils aidaient le prêtre à chercher une maison comme il ne faisait plus partie de la bande d'Ashnim. Niroobu venait des quelques fois rendre visite aux deux jeunes pour leur tenir compagnie. Cependant, Link n'était pas tranquille. Il se disait qu'Ashnim pourrait appeler du renfort pour raser le village et violer sa petite amie avant de l'assassiner. Il ne pouvait laisser en aucun cas Ashnim faire tout ça. Il décida de chercher un moyen de battre le chef des bandits et de mettre fin à sa bande de buveurs de sang. Il voulait surtout rencontrer le sorcier Tomnok dont il avait entendu parler.

Dans la journée, Link et Leynna demandèrent à plusieurs personnes s'ils connaissaient un sorcier dans les environs. Mais personne n'avait entendu parler d'un sorcier qui vivait par ici. Link pouvait toujours demander à l'ancien chef des prêtres. Comme il était au service d'Ashnim, il connaissait peut-être la cachette du sorcier Tomnok. Ils allèrent aussitôt chez lui. Par chance, le prêtre savait où était la cachette. Mais il ne se rappelait plus trop du chemin. Mais pour Link s'était amplement suffisant. Il devait donc chercher dans la forêt Tazuto une grande pyramide au milieu d'une grande plaine entourée d'arbres. Les deux adolescents partirent une nouvelle fois dans la forêt Tazuto dans l'espoir de trouver cette pyramide.

Plusieurs heures s'écoulent et toujours aucune pyramide en vue, Link commençait à se décourager. Mais il se força à chercher encore. Leynna, elle, restait toujours derrière lui. Soudain, ils virent au fond des arbres de la lumière. Tous les deux pensaient que c'était la grande clairière avec la pyramide. Ils s'approchèrent de plus en plus du lieu. Link eut un soupir de soulagement. Ils étaient arrivés. L'endroit était magnifique, il y avait une grande plaine toute verte avec au centre une immense pyramide. Seulement, elle se trouvait derrière une grande palissade en bois. Leynna demanda à son compagnon comment ils allaient entrer dans la pyramide. Le Héros du Temps réfléchit un peu. En même temps, ils s'avançaient plus vers la grande palissade. Elle était très grande, il ne pouvait l'escalader sans un grappin. Mais Link étant quelqu'un qui pensait à tout, il avait pensé à prendre son grappin et deux bombes. Il prit son grappin dans son sac et l'utilisa en direction du sommet de la palissade. Le crochet s'agrippa entre deux colonnes. Il fut aussitôt projeté de l'autre côté. Leynna restait toujours derrière, elle attendait que Link ouvre la grande porte. Link examina l'endroit. À l'entrée de la pyramide, une grande barrière magique de couleur violette empêchait n'importe qui de s'introduire à l'intérieur. En bas des escaliers de la pyramide, se trouvaient deux longues tentes rouges avec quatre gardes portant un arc derrière leurs dos. Il se dépêcha d'ouvrir la grande porte de la palissade pour laisser la jeune fille entrer à son tour. Les gardes entendirent le grincement de la porte, ils coururent voir. Pendant ce temps là, Link et Leynna se précipitèrent sans être vus vers les escaliers non surveillés. Ils montèrent au sommet de la pyramide. Au même moment, Link percuta la barrière magique qui l'envoya en arrière. Leynna l'aida à se relever. Elle lui demanda s'il avait mal quelque part. Le jeune homme répondit qu'il n'avait rien du tout. Il s'approcha une nouvelle fois de la barrière. Très suspicieux, il regarda la barrière qui faisait comme les mouvements de l'eau. Il prit son épée et frappa contre la barrière, mais rien n'y fit. Il essaya l'attaque cyclone. La barrière fit une ouverture qui se referma cinq secondes après. Il dit à Leynna de se préparer à sauter quand le trou sur la barrière apparaîtra. Elle se mit en position quand Link fit une nouvelle attaque cyclone. Elle bondit de l'autre côté dès qu'elle vit l'ouverture. Le jeune héros recommença l'opération pour lui. Une fois de l'autre côté de la barrière magique, Link demanda à Leynna de bien avoir l'œil sur tout se qui bouge. Ils entrèrent à l'intérieur de l'enceinte de Tomnok.

Link et Leynna empruntèrent un long escalier qui descendait. Le plus étrange c'est qu'il n'y avait aucun garde. C'est alors quand ils arrivèrent en bas qu'ils virent une grande salle avec une grande chaise. Sur cette chaise était assis un homme. Link se doutait bien que c'était le sorcier Tomnok. Leynna se colla à Link. La salle était remplie de soldats en armure. C'était sûrement pour ça que personne ne se trouvait dehors. Au centre de la salle, un jeune homme et un général étaient ligotés sur une table. Les deux jeunes adolescents reconnurent le général de l'armée du Roi. Au côté du sorcier Tomnok, Ashnim et Tortanok s'y trouvaient. Ils discutaient avec le sorcier. Link eut une idée. Il prit dans son sac la première bombe et l'alluma. Puis il la lança sur un endroit où il y avait des soldats. Des soldats virent la bombe rebondir sur le sol. L'un d'eux cria :

-UNE BOMBE ! ! ! ATTENTION ! ! !

-Une bombe ! ! ! Vite tous aux abris ! ! ! s'écria le sorcier Tomnok.

Mais la bombe explosa au même moment. Plusieurs soldats furent tués sur le coup. Une voix se fit entendre, c'était Link qui voulait parler à Tomnok :

-Tomnok ! ! ! Je suis le héros Link ! ! !

-LINK ! ! ! Encore toi ! ! ! s'exclama Ashnim.

-Que veux-tu gamin ? ! ! Si tu veux me vaincre, ce n'est pas comme ça que tu m'auras ! ! ! Moi le grand Tomnok le sorcier ! ! !

-Non ! Je ne viens pas pour ça ! Je suis ici pour te dire que je veux que tu arrêtes tes serviteurs de s'en prendre au village Stantono et aux autre villes du royaume !

-Ah oui ? Désolé, mais je ne peux écouter les paroles d'un jeune rebelle !

-Maître ! Laissez-moi lui mettre fin à ses jours à ce jeune impudent ! répliqua Ashnim qui sortit son épée.

-Non, Ashnim laisse-le ! Raconte-lui plutôt l'histoire sur la jeune Leynna.

-Mais ? D'accord maître... Tu sais mon jeune adversaire, ta chère petite Leynna. Je connais très bien ses origines. Je doute fort que tu veuilles savoir d'où elle vient, n'est-ce pas ?

-Comment ? Vous connaissez les origines de Leynna ?

-Non ! Ne faite pas ça ! supplia la jeune fille.

Apparemment, elle ne tenait pas à ce que Link connaisse son passé. Mais Ashnim n'écouta pas les paroles de la jeune fille et se mit à lui raconter.

-Eh bien, pour commencer... Ces parents, tu ne sais pas du tout où ils sont ? Pour te dire, ils sont morts quand elle avait 14 ans. Elle dut élever seule sa petite sœur Maria pendant environ deux ans. Je connais également sa grande sœur Rhan qui avait 18 ans comme elle. Elle était partie depuis bien longtemps de chez elle...

-Comment sais-tu tout ça, Ashnim ? ! questionna Link.

-Par mes espions ! Il y en a un peu partout dans le coin. Un espion c'est fait passer pour un ami de la famille. Pendant longtemps, il les a espionnés un par un, ainsi que la petite Leynna. J'ai reconnu que c'était ta petite amie, grâce à la marque qu'elle porte sur sa main comme m'a dit mon espion. Laisse-moi te conter la suite... Elle va te plaire très vite, j'en suis sûr. La belle épée qu'elle porte toujours sur elle dans son magnifique fourreau, c'est l'épée qu'elle a héritée de son père. Le jour où ses parents furent tués par mes braves hommes. Leynna, de peur de ne plus avoir de souvenir de ses parents auprès d'elle, prit l'épée de son père, ainsi que certaines armes avant de se sauver loin avec sa petite sœur. Je le sais, car j'était là quand j'ai assassiné ses parents. Je l'ai vue se sauver avec sa petite Maria dans les bras.

Leynna pleurait à chaude larmes en repensant à ce jour où ses parents furent assassinés sous ses yeux et ceux de sa petite sœur. Elle revoyait sa mère avant de mourir, elle se trouvait à genoux devant un homme qui semblait être Ashnim, ses yeux étaient en larmes, elle implorait sa pitié avant que l'assassin ne lui plante violemment son épée dans le cœur. Son pauvre père était entouré de bandits qui lui donnaient des coups de pieds jusqu'à ce qu'ils le pendent à une branche d'un arbre. Link fut terriblement choqué par la nouvelle. Il prit Leynna dans ses bras et essaya de la réconforter le plus possible. Tous le monde éclatait de rire, surtout Ashnim et Tortanok. Link ne pouvait entendre plus longtemps ces rires sadiques qui torturaient Leynna et qui empiraient sa tristesse.

-Arrêtez, j'en ai assez de vous entendre ! ! ! Comment pouvez-vous arracher des enfants à leurs parents ! ! ! Je trouve ça répugnant ! ! ! dit-il en criant à tout le monde.

-Oh ! Le pauvre garçon... Il est sensible aux horreurs que nous faisons ! fit Tortanok qui n'attendait plus qu'une chose, les mettre à mort.

-IL SUFFIT ! ! ! Tortanok ! Arrête de les rendre encore plus malheureux ! Je suis ton seigneur, c'est valable pour toi aussi Ashnim !

-Mais je...

-Il n'y a pas de mais ! Dis-lui pour quelle raison tu as assassiné les parents de la jeune fille.

-D'accord maître. Je les ai assassinés pour quelque chose qui me rendait nerveux depuis quelques années.

-Quelle chose ? Dis-le-moi vite ! demanda le Héros du Temps qui séchait les larmes de Leynna.

-Une prédiction ! Mon maître, ma dit que dans quelques temps, je serai vaincu par un héros et une jeune fille. Je crois bien que c'est vous. Pour que cette prédiction ne se réalise pas, il fallait que je tue tous les gens et que je rase les villages pour être sûr que j'ai anéanti celui qui devrait me mettre à mort un jour, ainsi que ma bande de bandits. Mais je vois que j'ai échoué sur ce plan...

-C'est pour ça que tu détruis des villages et que tu assassines des gens ! Pour une prédiction... Je suis le responsable de tous ces malheurs... C'est de ma faute, si les parents de Leynna sont morts...

-Non, Link... Tu n'y es pour rien. Ce n'est pas toi qui les as tués, dit Leynna qui suffoquait de tristesse.

Link ferma ses yeux et baissa la tête. Il se sentit coupable. Ses mains tremblaient, il tremblait tellement, qu'il lâcha son épée lentement. Il leva la tête et regarda Leynna d'un air désemparé. La jeune fille ne voulait pas le voir dans cet état. Elle le prit dans ses bras et lui dit d'une voix très douce que ce n'était pas de sa faute. Ashnim profita de la faiblesse de Link pour le ligoter. Mais Leynna se mit devant son compagnon, elle ne voulait sûrement pas que Link reste sans se défendre. Elle retira son épée du son fourreau et pointa sa lame sur le chef des bandits. Ashnim recula. Puis sans broncher, il s'en retourna auprès de Tomnok. Le sorcier Tomnok se leva de son trône.

-Hier, un homme est venu se joindre à nous. Tu dois le connaître, jeune Héros du Temps. Approche mon ami, montre-toi.

Un homme tout noir sortit de l'ombre. Les deux adolescents eurent un cri de surprise. C'était bien Dark Link, il était bel et bien vivant. Il marcha vers le sorcier Tomnok fièrement tout en regardant Link et Leynna.

-Nos chemins se recroisent de nouveau, Link. Eh bien, tu en fais une tête ? Ça t'en bouche un coin de me revoir en pleine forme ? C'est à dire que Ganondorf m'a ressuscité après que tu m'aies étranglé de toutes tes minces forces. Il ne sait toujours pas que je suis un traître ! Ha, ha, ha !

-Que fais-tu avec Ashnim, Dark ?

-Je travaille avec lui pour un temps limité, c'est moins ennuyeux qu'avec ce gros porc de Ganondorf. J'adore les êtres assoiffés de sang comme Ashnim et sa bande de bandit.

-Tu es important dans la bande ?

-Bien sûr, mon travail consiste à trahir et à espionner mes faux alliés. Telle est ma nature. Ashnim veux la Triforce, tout comme moi. Le Pouvoir d'Or est la seule chose que nous souhaitons !

-Évidemment, c'est pour conquérir Hyrule et le monde entier. Je ne suis pas sot, je sais comment tu es.

-Hum... Euh... Tais-toi, ne dis plus rien devant Tomnok mon nouveau maître !

-Non, Dark Link... Laisse-le dire ce qu'il veut. Ça m'amuse de l'entendre parler. Jeune homme... Tu es le premier à voir mes sacrifices. Mais il faudra ensuite que je te fasse disparaître de ce monde. Tu connais notre secret et je ne peux te laisser partir avec ta compagne, rétorqua le chef suprême des bandits.

Il s'avança doucement vers la table où le général du Roi et le jeune homme étaient allongés. Tous les deux dormaient où étaient dans une sorte de transe. Link voulut bien les aider à s'enfuir, mais il ne pouvait rien faire contre une armée entière de bandit. Dans sa tête, il cherchait un moyen d'empêcher ce sacrifice d'avoir lieu. Soudain, il sourit. Leynna se demandait ce qui lui prenait de sourire pendant ce moment critique. Pour que personne n'entende, le Héros du Temps expliqua à la jeune fille qu'il avait un merveilleux plan. Cette nouvelle réjouit Leynna qui avait encore les yeux en larmes. Il sortit sa deuxième bombe, l'alluma et se dirigea vers Tomnok qui s'apprêtait à sacrifier. D'une voix forte, il dit :

-Fais ça ! ! ! Et je fais tout sauter ! ! !

Pendant ce temps, Leynna remonta les escaliers pour éviter d'être prise par un soldat au cas où le plan se déroulerait mal. Personne n'avait remarqué qu'elle se sauvait. Link tint toujours la bombe dans ses mains, ses yeux fixés sur ceux de Tomnok qui paniquait à la vue de la bombe. Le jeune homme pour que la bombe n'explose pas tout de suite, y avait mis une longue mèche. Ashnim voulut prendre Link par surprise, mais celui-ci se retourna et lui dit que ce n'était pas une bonne idée. D'en haut, Leynna pouvait voir ce que faisait Link. Inquiète de ce plan, elle tremblait de partout. La mèche se consumait vite, il ne restait que la moitié. Link ordonna à Tomnok de faire partir tous les soldats de la pyramide. Son regard menaçant fit obéir le sorcier. Tomnok fit signe à ses soldats de prendre la fuite. Mais les soldats restèrent sans bouger. Le sorcier s'énerva, il cria aux soldats d'exécuter cet ordre rapidement. Enfin, les soldats remontèrent un par un. Leynna était redescendue, elle se trouvait à côté de Link. Soudain, Link posa la bombe au sol. Il dit qu'il avait enlevé la poudre à l'intérieur pour éviter toute explosion. Il sortit rapidement son épée, ainsi que sa jeune amie. Le Héros du Temps pointa son épée sur le cou du sorcier Tomnok qui recula contre un mur. Au même moment, Leynna alla vers Ashnim qui fut étonné. Elle tenait fermement sa belle épée dans ses mains. Elle voulait lui donner une sérieuse leçon. Link la remarqua et lui dit de ne par faire ça. Mais la jeune fille refusa. Ashnim sortit sa grande épée toute tachée de sang. Tortanok le laissait faire, il ricanait de la situation. Dark Link d'un large sourire, regardait les deux combattants qui allaient s'affronter. Face à l'autre, ils commencèrent le combat à l'épée. "La jeune Leynna contre le grand assassin Ashnim".

Malgré son court entraînement à l'épée, Leynna se défendit vaillamment. De toute ses forces, elle résistait aux coups de l'énorme épée d'Ashnim. Mais bientôt, elle s'épuisa très vite. Elle ne faisait pas le poids contre un homme brutal. Le chef des bandits la poussa en arrière. Elle se retrouva au sol alors qu'Ashnim posait un pied sur son ventre. Il fit un grand rire, leva son épée et regarda une dernière fois la jeune fille avant de la tuer. Leynna ferma les yeux, pour elle c'était fini.

" KLIIIING ! ! ! "

Elle ouvrit les yeux pour voir d'où venait ce bruit. Link était à genoux, tenant son épée contre celle d'Ashnim. Il s'était interposé entre eux. D'un geste vif, il retira son épée et la planta directement dans la jambe du chef des bandits. Celui-ci hurla de douleur. La jambe perdait beaucoup de sang. Puis il s'évanouit lentement. Tortanok, ne pouvant pas laisser son maître dans cet état, prit sa hache et se lança sur Link qui l'aperçut. Le jeune héros se protégea avec son bouclier. Il profita du moment pour lui donner un coup sur la tête avec le manche de son épée. Le serviteur d'Ashnim s'écroula au sol. Link regardait qui il y avait. Très bizarrement, Dark Link ne se trouvait plus dans la grande salle. Son ombre avait sûrement pris la fuite. Tomnok restait toujours contre le mur, il semblait attendre quelque chose. À peine Link fit-il un pas que Tomnok leva les bras et disparut brusquement dans un rideau de lumière bleu. Link voulut le rattraper vainement.

Leynna était étalé au sol, des larmes coulaient sur ses joues. Link n'aimait pas la voir aussi triste. Il se hâta de la relever du sol, de la prendre dans ses bras et de la serrer très fort contre lui pour la consoler. Il lui dit de pleurer autant qu'elle voulait. Il ne lui posa pas de question pourquoi elle ne lui avait rien dit sur ses parents. Il se disait peut-être qu'elle ne voulait plus jamais revoir cette vision d'horreur qu'elle avait vécue. Il trottina avec elle vers les deux prisonniers sur le table. Il prit son poignard, coupa les cordes autour des poignets et essaya de réveiller l'un d'eux. Ce fut le général qui se réveilla le premier, il fut étonné de voir le Héros du Temps à ses côtés. Mais il n'avait pas la force de parler, mais il pouvait heureusement marcher. Il se redressa doucement et reprit un peu ses esprits. Link réveilla le jeune homme à côté du général. Celui-ci ouvrit les yeux et découvrit Link. Il sortit un mot de ses lèvres :

-Qui... Qui... Êtes-vous ?

-Je suis Link, je viens de te libérer. Mais ne parle pas trop, tu es trop fatigué.

Sans attendre, tous les quatre sortirent de la pyramide. À la sortie, tous les soldats de Tomnok les attendaient. Link avait repris la fausse bombe et il la lança sur eux. Bien sûr, les soldats se sauvèrent. Le jeune homme rigolait en les voyant se sauver dans tout les sens. C'est alors que le chemin fut de nouveau libre, ils purent finalement sortir du territoire du sorcier Tomnok.

Quand ils arrivèrent à l'auberge de Stantono, il faisait nuit. Les deux anciens prisonniers de Tomnok avaient repris connaissance. Le Héros du Temps avait des questions à poser. Avant toute chose, il laissa Leynna toute seule dans la chambre, elle avait besoin de se laisser aller, de pleurer un bon coup et de réfléchir. Quand il referma la porte de la chambre derrière lui, il entendit sa compagne éclater en sanglots. Quelques larmes se répandirent sur les joues de Link, puis de plus en plus jusqu'à pleurer de tout son cœur pour laisser exprimer ses émotions et son chagrin, il était très sensible à la tristesse de Leynna.

Après avoir laissé sa tristesse s'exprimer, il descendit voir le général et le jeune homme. Pendant qu'il descendait, il s'essuyait les larmes sur les joues et les yeux. Quelques minutes après, Link discutait avec les deux nouveaux amis. Le jeune homme s'était présenté, il n'était autre que le bachelier Tanaboru. Celui dont Link avait pour mission de retrouver. Link lui demanda pourquoi il avait été capturé. Le jeune bachelier n'en savait trop rien. Après une longue conversation, tous trois commençaient à avoir sommeil. Link remonta dans sa chambre. Le général demanda à l'aubergiste la clef de la chambre.

Quand Link entra dans la chambre, Leynna dormait paisiblement dans son lit. Le jeune homme s'avança vers son lit et recouvrit bien sa couverture sur elle. Puis il s'abaissa pour lui donner un léger baiser sur le cou et la joue humide par les larmes qu'elle a versées. Il se dirigea ensuite vers son lit et se dépêcha de se déshabiller. Il se coucha et pensa un peu à l'avenir qu'ils auraient ensemble...

Le lendemain matin dans la chambre, Link était assis sur son lit. Au même instant, il entendit un long gémissement. C'était Leynna qui se réveillait petit à petit. Le Héros du Temps l'examina d'un air tendre. La jeune fille se leva, elle avait une très mauvaise mine, des gros cernes sous les yeux à moitié fermés, les lèvres toute tombantes et les cheveux en pétard. Elle passa devant Link sans rien dire et sans regarder. Celui-ci soupira, il se leva et décida de lui remonter le moral. Tout d'abord, il la suivit. Elle ne remarqua même pas qu'il était derrière elle. Il continuait à la suivre, puis il lui demanda si elle avait bien dormi cette nuit. Rien ne sortait de la bouche de la jeune fille. Il s'approcha d'elle et lui dit au creux de l'oreille des mots très doux et affectueux. Mais aucune réaction de la part de la jeune fille.

-Rien du tout ? Très bien ! Tu l'auras voulu Leynna !

Il se mit derrière elle et d'un geste, mit sa main droite aux fesses de la jeune fille. Là quand même, elle se réveilla. Celle-ci réagit aussitôt par une grosse claque à la figure du jeune héros qui retira vite fait sa main. Il regarda la réaction qui suivit. La jeune fille avait de gros yeux, elle semblait être troublée de le voir sourire alors qu'elle venait de mettre une gifle à son petit ami.

Link lui supplia d'arrêter de penser à son douloureux passé et de penser plutôt à son avenir. Elle put comprendre qu'il avait raison sur ce sujet. Elle se sentit beaucoup mieux et pour le remercier de lui avoir rendu le sourire, lui fit un délicieux suçon sur la nuque. Le jeune homme eut un petit rire, il était content et adorait le petit remerciement de sa douce compagne...

Quelques jours plus tard, Link essaya de la rendre la plus heureuse possible et de lui faire oublier les ennuis du passé. D'ailleurs, elle avait dans la tête de le remercier en faisant tout ce qu'il voudrait. Pour garder la surprise, elle ne lui en parlait pas, du moins pour l'instant. Entre temps, Link, pour lui prouver son affection, lui offrait souvent un doux baiser dans le cou. À chaque fois, elle appréciait et le laissait faire, elle savait qu'un jour il s'aventurerait dans des endroits inexplorés. Si cela devait un jour arriver, elle se laisserait faire. Bien sûr, Link n'en sachant rien, ne s'aventurait nulle part.

Par un beau temps de midi, un messager du Roi arriva avec une belle enveloppe dans ses mains. Il s'arrêta à l'auberge et alla près de l'aubergiste qui balayait devant l'entrée, il le salua et lui demanda si le Héros du Temps était toujours là. Le brave aubergiste répondit qu'il se trouvait à table avec Leynna. Le messager du Roi entra dans l'auberge et regarda où était Link. Il le vit avec la jeune fille qui rigolait. Link remarqua celui-ci, puis se leva de sa chaise. Il reconnut le messager de la Princesse Zelda.

-Tiens ! Mais c'est le messager de Zelda ! Bonjour monsieur le messager.

-Bonjour à toi, jeune héros d'Hyrule. Je viens t'apporter une lettre de la Princesse.

-Une lettre de Zelda ? Oh, des nouvelles d'elle, comme je suis content.

Il prit la lettre et la lut aussitôt, il voulait trop savoir ce qu'elle disait.

Mon très cher Link.

Bonjour Link, je suis très heureuse de t'écrire, car cela fait longtemps que je ne t'ai pas écrit. J'espère seulement que tu vas bien et que tu ne souffres pas trop de mon absence. J'ai hâte de te revoir et de te raconter ce que j'ai fait pendant mon voyage avec le brave général de André Arkdall.

À propos... Je trouve le général Antoine Askcatony très honnête et très serviable, je n'ai jamais vu un aussi grand protecteur que lui. Je t'ai écrit cette lettre hier, comme ça tu la recevra le lendemain de mon envoi.

La seule chose qui me rend un peu triste, c'est que Ganondorf a de nouveau repris mon château. Mais il ne semble pas vouloir faire des bêtises comme à l'ordinaire. Tu as dû sans doute essayer de le chasser, mais tu n'as pas réussi. Ce n'est pas grave, je ne veux pas que tu prennes de risque. Le principal c'est que mon père va bien, il est avec moi, Ganondorf ne voulait pas le garder avec lui.

Je ne sais ce que tu fais en ce moment, mais je te souhaite un grand bonheur. Je voudrais que tu viennes à mon anniversaire qui aura lieu ce soir dans mon palais improvisé comme chaque année. C'est une grande soirée dansante que j'organise en honneur de mon anniversaire. Si pendant mon absence tu as rencontré une petite amie, n'ai pas honte de me la présenter.

Voilà, c'est tout ce que je peux te dire...

Je t'embrasse très fort...

Ta meilleure amie pour toujours

ZELDA

Link avait des gouttes de larmes sur ses yeux, cela faisait un peu plus d'un mois qu'ils ne s'étaient vus. Il remercia le messager et lui demanda comment il avait fait pour le trouver ici. Celui-ci répondit que c'était son oncle qui lui avait dit, puisque il était venu le jour où Ganondorf avait pris le château d'Hyrule. Link décida de partir de Stantono et de retourner chez lui. Leynna allait enfin connaître sa petite maison après un mois de rencontre. Le messager resta le temps pour les deux amoureux de se préparer. Avant de partir, les deux adolescents allèrent dire au revoir à leurs amis dans le village, ainsi qu'à Niroobu et à l'ancien chef des prêtres. Puis ils partirent vers la fin de l'après-midi pour être à l'heure pour la fête. Le général et le bachelier Tanaboru partaient avec eux.

CHAPITRE 13
LA SOIRÉE DANSANTE

La durée du voyage prit cinq bonne heures. Ils arrivèrent enfin dans le Village Cocorico, là ils déposèrent le général et le bachelier. Ils étaient fatigués de ce long voyage. Mais pour Link et Leynna, ils avaient la grande forme pour danser. Surtout pour Link qui avait une grosse envie de revoir la Princesse Zelda.

Après avoir déposé Tanaboru et le général du Roi dans le village, les deux adolescents partirent aussitôt à la fête. En chemin, Link eut une inquiétude. C'était la Princesse Ruto. S'il la voyait avec Leynna, ce serais une catastrophe, le désastre, le carnage. Plusieurs mois après, elle était toujours furieuse envers Link. Tout ça pour la raison qu'il avait refusé de la prendre comme épouse. Il n'aimait pas du tout Ruto, son caractère d'un garçon manqué la rendait insupportable. Il essayerait de l'éviter, si elle venait à la soirée. Leynna détestait de porter une robe, de plus, elle n'en avait pas. Pour Link, il n'avait que sa tunique verte, il ne tenait pas à se mettre autre chose. Les smokings ce n'était pas son truc.

Un peu après, ils arrivèrent dans le jardin du palais de Zelda. Ils allèrent mettre leur monture à l'écurie qui se trouvait à quelques pas du somptueux palais. Puis se tenant par la main, ils se dirigèrent vers la salle des fêtes, là ils rencontrèrent beaucoup de monde. Pas mal d'habitants d'Hyrule venaient aussi fêter l'anniversaire de la Princesse. Le Roi était parti dormir très tôt. Soudain Link s'arrêta. Leynna regardait dans la direction où son compagnon fixait des yeux. La Princesse Zelda, c'était elle qui se trouvait sur un banc l'air de s'ennuyer... Link marcha doucement vers elle, puis lui dit d'une douce voix :

-Bonsoir Zelda... C'est moi Link...

La Princesse d'Hyrule leva la tête pour le découvrir. Elle eut un sourire avant de s'exclamer :

-Link... Oh, comme je suis heureuse de te revoir ! Tu m'as tellement manqué...

Ils se prirent dans les bras. Ils pleuraient de joie, un mois les avaient séparés. Leynna les regardait avec un sourire sur les lèvres. Link demanda à sa compagne de venir vers la Princesse. Celle-ci s'approcha lentement. Link lui présenta sa nouvelle fiancée Leynna. Zelda fut émerveillée, elle trouvait que Link et Leynna formaient un mignon petit couple.

-Oh, comme vous êtes très mignon tout les deux... Je n'ai jamais vu un aussi joli petit couple. Je vous trouve très tendres l'un à côté de l'autre... Vraiment Link, je suis très heureuse que tu aies trouvé la fiancée de tes rêves. Je disais vrai dans ma lettre, alors. Merci Leynna d'avoir rendu heureux Link, je pense que tu le trouves très gentil.

-Plus que n'importe qui, Princesse Zelda. Link est le plus doux et plus merveilleux des garçons que j'ai connus depuis mon enfance, répondit Leynna qui était charmée par ses paroles.

-Appelle-moi tout simplement Zelda, je suis ton amie, tu sais.

-Merci...

Zelda les regarda un dernier instant et demanda toute l'attention des invités. Au même instant, un homme alla aux côtés de la Princesse. Link le reconnut très vite, c'était Antoine Askcatony. Sur ce, il le salua :

-Bonsoir monsieur Antoine !

-Tiens, mon jeune ami ! Bonsoir, tu es venu ?

-Eh oui, je viens voir Zelda. Et vous, ça va bien ?

-Absolument bien, le voyage de la Princesse s'est passé à merveille ! Nous avons visité des tas de belle villes.

-Je suis heureux de l'apprendre. Au fait... Comment va notre ami André ? Il se porte bien à Termina ?

-Ça oui ! Il m'a écrit il y a deux jours. Il dit qu'il adore cet endroit, je me demande s'il va vouloir rester encore plus longtemps que prévu ? Enfin... Pas d'ennuis quoi...

-Tans mieux alors... Ah ! Zelda va parler ! Écoutons-la.

Zelda s'était mise à discourir, elle remerciait tout le monde d'être venu à son anniversaire. Elle leur présenta les deux jeunes amoureux. Tout le monde les applaudit. Link et Leynna furent très émus de tous ces applaudissements. D'ailleurs, Link était le grand invité d'honneur, les gens connaissaient le jeune Héros du Temps. Link regardait partout, il avait peur d'apercevoir celle qui pourrait bien casser l'ambiance de la fête. Bientôt, il ne pouvait plus voir. Les invités s'étaient mis à danser sur la piste.

À l'instant où il regardait les danseurs, plusieurs jeunes filles de son âge qui étaient jalouses de Leynna l'assaillirent. Il fut entraîné dans la foule par une belle jeune fille aux cheveux blonds, laissant Leynna toute seule sur un banc. Le Héros du Temps, résistait tant bien que mal à la beauté de la jeune fille avec qui il dansait. Il fixait seulement Leynna qui avait la tête baissée. Ne pouvant plus la laisser toute seule, il partit la retrouver, mais la jeune fille le tenait fermement par le bras. Apparemment, elle tenait à danser avec lui. Mais Link refusa de rester plus longtemps, il arracha son bras violemment des mains de la jeune fille et alla rejoindre sa bien-aimée sur le banc. Dès qu'il fut à côté d'elle, il l'invita à danser. Sans faire attendre Link, elle accepta. Tous deux dansèrent un slow parmi les invités de la Princesse d'Hyrule. La jeune fille se serait fort contre lui, la tête posée sur l'épaule de son charmant partenaire. Lui, se sentait heureux de danser avec elle. Pour rien au monde il ne danserait avec une autre jeune fille. Zelda les regardait avec un grand sourire. Link lui répondit avec ses yeux doux comme il faisait souvent avec elle.

La fête se passait pour le mieux, Link dansait toujours avec sa compagne. Ils ne voulaient en aucun cas se séparer. Ils étaient trop bien, l'un contre l'autre. Lorsque tout à coup, quelques Zoras arrivèrent dans la salle de danse. Bien sûr, la Princesse Ruto faisait partie de ce groupe d'invités. Link remarqua sa tête, elle dépassait tout le monde. Sa grande taille ne le trompait pas, c'était bien elle. Il vacilla sur le côté jusqu'à ce qu'il lui tourne le dos. Il put faire un léger soupir de soulagement. Leynna l'entendit sur le moment, elle pensait qu'il ressentait une joie. Il continuait à danser tranquillement avec sa douce amie. Link surveillait toujours, il essayait de moins tourner la tête. Malheureusement comme Link avait son bonnet sur la tête, la Princesse Ruto le repéra l'air stupéfait. Link devint tout blanc, il paniqua. Il ne pouvait plus s'échapper. Ruto avec son visage furieux, s'avança vers lui pour voir avec qui il dansait. Elle attrapa violemment l'épaule du jeune héros et le tourna vers elle.

-Eh bien, salut Link ! On ne vient pas voir sa tendre Ruto ?

C'est alors qu'elle observa la jeune Leynna. Elle jetait un regard meurtrier sur elle.

-Je peux savoir qui est cette gamine ? !

-Euh... Ce n'est pas une gamine... C'est Leynna, ma nouvelle fiancée...

Leynna très timide et un peu gênée, se pressa contre Link. Ruto n'appréciait pas du tout la jolie jeune fille. Elle lança des yeux de colère sur Link qui essayait de l'apaiser.

-Tu oses faire ça ? ! ! À moi ! ! ! Ta future femme ! ! ! Tu es dégueulasse comme type ! ! !

-Mais... Laisse-moi t'expliquer...

-Ferme-la ! ! ! Tu préfères choisir cette stupide petite Hylienne, plutôt que moi ! ! ! Mais tu es complètement taré ! ! ! En plus, je la trouve hyper moche ! ! ! Même une vieille sorcière est cent fois mieux qu'elle ! ! !

-Écoutez s'il vous plait... Link a bien le droit de choisir une jeune fille...

-Quoi ? ! ! Tu me parles ? ! ! Ferme ta gueule petite garce ! ! !

Sous les atroces paroles de Ruto, Leynna était sur le point de pleurer. Link lui caressait les cheveux pour la calmer.

-Ah non, tu ne vas pas te mettre à chialer ! ! ! Link sera à moi ! ! ! Tu m'entends sale petite conne ! ! !

-Mais tu vas arrêter de m'insulter comme ça ! ! ! Ça devient lourd à la fin ! ! !

-Pardon ? ! Tu me donnes des ordres ? ! ! Alors là, je suis furax ! ! ! Je vais te faire regretter tes paroles ! ! !

Leynna ne put supporter plus longtemps les critiques de la Princesse Zora, elle fondit en larmes dans les bras de Link. Ceci énerva Ruto et elle la poussa violemment par terre. En même temps, elle lui disait des choses sur ses parents. Link restait sur place, il se sentait mal. Tous les invités s'étaient arrêtés de danser, ils regardaient la scène. Zelda fut choquée de voir Leynna qui hurlait de tristesse au sol. La pauvre jeune fille par terre, regardait avec ses yeux remplis de larmes Link et Ruto. Soudain, elle se leva et les regarda une dernière fois avant de s'enfuir dehors. Link voulut la rattraper, mais Ruto l'en empêcha. Il n'y avait plus qu'une seule chose à faire. Le Héros du Temps se mit à la pousser en arrière. Il réussit à se libérer et lui lança un regard sombre. Puis il courut retrouver Leynna. Il la chercha de partout, il la retrouva finalement assise sur le bord d'une belle fontaine, la tête entre ses mains. Link pouvait entendre ses pleurs. Doucement, il s'approcha d'elle et s'assit à côté. Elle ne le regardait pas, mais Link posa ses mains sur les siennes. Leynna s'attendrit sous les mains douces du jeune héros. Elle finit par lever la tête vers son fiancé à la figure triste. Elle était toute rouge et ses larmes coulaient le long de son visage. Pendant quelques secondes, ils se regardèrent, mais très vite, la jeune fille retomba de nouveau en sanglots. Link décida une bonne fois pour toute d'aller chercher Ruto et de la traîner jusqu'à sa compagne. Il entra dans la salle des fêtes et se dirigea vers Ruto qui était contente d'avoir fait souffrir Leynna.

-Ah ! Tu vois que tu ne peux résister à la beauté de ta chère Ruto ! Tu as laissé tomber cette petite sotte comme une vieille chaussette ! C'est bien, pour fêter ça, dansons !

Le Héros du Temps ne répondit pas, il se contentait de fixer Ruto dans les yeux. La Princesse Zora attendit la réponse en souriant. Link en avait plus qu'assez du sourire de Ruto, il s'empressa de l'attraper par la taille et la traîner dans un coin pour l'engueuler un bon coup. Leynna qui était près de la fontaine, ne pleurait plus. Elle entendit même les gueulements de Link. Au même moment, Ruto se retrouvait en face de Leynna au sol. Link l'avait poussé pour qu'elle s'excuse des horreurs qu'elle avait fait subir à la pauvre jeune fille. Derrière, Link avec son regard de haine sur elle était envahi par la colère. Il s'avança vers sa jeune amie et l'aida à se lever. Pour montrer à Ruto son amour pour Leynna, il l'embrassa langoureusement sur ses douces lèvres. Celle-ci tenait à se laisser faire en fermant les yeux pour mieux imaginer l'instant. Ruto resta bouche bée devant cette scène qu'elle trouvait écœurante. Rouge de colère, elle ne disait rien et ne pouvait que les regarder s'aimer. Link la voyant furieuse envers lui, continua son action en défaisant légèrement le corsage de la jeune fille qui elle s'était promise de laisser son partenaire s'aventurer dans les endroits qu'il n'avait pas eu l'occasion de connaître.

Ruto devint folle de rage et partit en courant du palais, laissant les deux adolescents tout seuls. Link la voyait partir, il était maintenant derrière Leynna en la tenant fermement. La jeune compagne de Link leva sa tête vers lui et la posa contre son épaule. D'une voix légère, il lui demanda si elle allait bien. Elle lui répondit par un délicieux baiser. Link la laissa exprimer ce qu'elle ressentait pour lui. Après son baiser affectif, elle l'invita à retourner dans la salle de danse, mais Link refusa et continua à défaire le corsage de la jeune Leynna à moitié ouvert. Ne restant plus qu'un seul nœud, le jeune homme l'acheva de sa main droite et dirigea lentement sa main gauche sur le ventre de Leynna. Délicatement, il le caressa doucement. La jeune fille rit de ses caresses, tellement elle était chatouilleuse. Lui, ça le faisait sourire, il avait réussi à chasser la tristesse de la tête de Leynna. Le corsage ouvert, il glissa sa main à l'intérieur. La jeune fille frémit, c'était bien la première fois qu'elle laissait les mains d'un garçon s'introduire sous ses habits. Link savait ce qu'il faisait et comment réagir. Pendant qu'il s'occupait du haut, il dirigeait son autre main sous la jupette pour enfin la déposer sur la cuisse de Leynna. Il plaça son pouce sur le bord de sa cuisse et de ses doigts, caressa l'avant. Sous les effets des caresses, la belle adolescente les yeux fermés, relâcha la tête en arrière sur l'épaule de son adorable fiancé. Link pouvait l'entendre gémir de plaisir. À l'entrée de la salle, Zelda les regarda un instant avant de s'en retourner vers Antoine qui jouait de la musique, elle était heureuse de les voir l'un contre l'autre s'apprécier tendrement...

Un léger vent frais se faisait sentir, ils s'arrêtèrent car il commençait à faire froid. Link rattacha un à un les nœuds du corsage de Leynna et remit bien ses vêtements pour que les invités ne remarquent pas ce qu'ils venaient de faire à l'instant. Leynna avait vécu une nouvelle expérience avec Link. Ce n'était sans doute pas la dernière, mais plutôt le commencement des choses intimes. Ils rentrèrent de nouveau dans la salle de danse. Zelda les vit et alla le féliciter pour avoir défendu Leynna. Link la remercia en l'invitant à danser. Il demanda à Leynna d'attendre qu'il ait fini de danser avec Zelda pour pouvoir le faire ensuite avec elle. La jeune fille lui sourit et s'assit sur un banc. Elle les regarda. Link semblait être un très bon danseur. Quand la musique fut terminée, Leynna se leva du banc et rejoignit Link pour lui accorder une nouvelle danse. Zelda repartit se remettre sur sa chaise à côté d'Antoine qui lui dit si elle avait bien dansé. Le jeune couple dansait au milieu de la piste, tous les invités admiraient le Héros du Temps et de sa charmante Leynna.

La fête dura jusqu'à minuit, Zelda demanda à tous ses invités de partir. Les invités allèrent saluer la Princesse d'Hyrule. Dès que le palais fut vide, il restait toujours Link et Leynna qui dansaient sur la piste. Antoine était parti dans une salle faire une lettre pour André. Seule la Princesse Zelda continuait à regarder les deux jeunes adolescents. Leynna tombait de sommeil, elle bailla longuement et voulut s'arrêter. Link lui promit de rentrer très vite chez lui. Tous les deux se dirigèrent vers Zelda qui applaudissait, tellement elle trouvait qu'ils dansaient bien. Link s'excusa de ne lui avoir pas fait de cadeau. Mais Zelda lui dit que son plus beau cadeau c'est d'être venu à son anniversaire. Il voulut rester un peu avec Zelda, mais voyant que Leynna voulait dormir. Il partit avec celle-ci en souhaitant une bonne nuit à la Princesse. Zelda leur répondit la même chose. Sur ce, ils laissèrent la Princesse Zelda et prirent leur monture dans l'écurie. Ils partirent à la forêt Kokiri.

CHAPITRE 14
UNE INQUIÉTANTE DISPARITION

Le jeune petit couple arriva dans la forêt Kokiri. Bien sûr, tous les enfants Kokiris dormaient. Link regarda sa cabane, il était heureux de retrouver son petit nid. Il descendit de Zaltam, suivi de Leynna qui avait presque les yeux fermés. Elle avait quand même la force de monter l'échelle. Link l'aidait doucement. Ils entrèrent tous les deux à l'intérieur de la cabane. Leynna trouvait la cabane très mignonne et confortable. De plus, la cabane semblait très propre et soigneusement bien rangée. Saria devait faire le ménage pendant l'absence du Héros du Temps. Il demanda à Leynna de se coucher sur son lit. Mais le lit était trop petit pour tenir à deux. Il réfléchit environ dix secondes, puis se retourna vers elle pour lui dire qu'il allait prendre la selle de sa monture pour servir de coussin, seulement elle dormait déjà à poings fermés. Celui-ci rit de voir qu'elle s'était endormie direct. Il sortit de sa cabane, descendit l'échelle, détacha la selle de Zaltam, la prit et remonta dans la cabane.

Il y eut un cri de surprise et de terreur, c'était Link. Leynna ne se trouvait plus sur le lit. Ceci fit paniquer le jeune homme. Il regarda dans toute la cabane, mais en vain. Soudain, il sentit un vent léger souffler à l'intérieur. Il se retourna vers l'entrée et à sa grande stupéfaction, il vit Dark Link. Il était placé devant la porte et il ricanait. Link dégaina son épée et plaça son bouclier devant lui pour éviter tout mauvais coup de son ombre. Mais très étrangement, Link n'en fit rien, peut-être que Dark Link savait quelque chose sur la disparition de Leynna. Son double lui dit en ricanant qu'elle se trouvait dans les Bois Perdus bien cachée. Puis il disparut en même temps qu'un nouveau souffle de vent. Link courut dehors et partit directement dans les Bois Perdus. Mais une chose vint l'arrêter. Pourquoi Dark Link aurait-il indiqué le bon chemin ? Il voulait peut-être une nouvelle fois se battre contre lui. Sans réfléchir un instant de plus, il prit la direction des Bois Perdus.

Il courut jusqu'au Bosquet Sacré dans l'espoir de la retrouver là-bas. Quand quelque chose apparut à l'autre bout des arbres. Il se précipita pour voir l'étrange forme. Il put apercevoir ce que c'était. Deux Stalfos couraient avec dans leurs bras, Leynna profondément endormie. Link accourut vers eux pour libérer sa jeune amie. Un des Stalfos remarqua la présence du Héros du Temps et fait signe à l'autre de prendre la fuite. Link les perdit de vue, mais il savait où ils allaient. C'est à dire, dans le Bosquet Sacré. Link suivit le chemin qui menait à l'endroit où Saria passait ses journées à jouer de l'Ocarina. Il s'arrêta en face du Temple de la Forêt et s'avança doucement vers le lieu. Il entendit une voix, celle de Dark Link. Il se tenait sur les bords des escaliers du temple.

-Eh bien ? Je vois que tu as trouvé l'endroit... Maintenant, essaye de la retrouver si tu en as le courage. Hé, hé !

Puis il se leva et entra dans le Temple de la Forêt. Link prit son grappin et l'utilisa sur une branche de l'arbre mort qui était placée près de l'entrée du temple. Une fois devant l'entrée, il entra à l'intérieur très inquiet de savoir si Leynna avait subi des horreurs. Il fouilla dans chaque salle du temple, espérant trouver un indice qui pourrait l'aider dans sa recherche. Il fit le tour du temple, mais sans sucée. Il se retrouva dans la grande salle du temple où les quatre torches étaient allumées. Mais où est-elle ? Se disait le pauvre jeune homme fou d'angoisse pour sa bien-aimée. Il ne se décourageait pas, Leynna c'était toute sa vie. C'est alors que pendant qu'il pensait à sa jeune amie, il remarqua Dark Link qui souriait. À coté de lui, une porte en bois. D'abord, le jeune Héros du Temps fut étonné de voir une porte qu'il n'avait pas vu auparavant. Il lui demanda d'où venait cette porte. Dark Link disparut sans rien dire. Très curieux de savoir ce qu'il y avait derrière la porte, il la poussa prudemment. Derrière la porte, sur un grand lit entouré de fleurs, Leynna y reposait tranquillement. Sans se soucier de quoi que ce soit, il passa la porte et alla toucher la jeune fille pour voir si ce n'était pas une illusion. Il toucha son visage frais et doux. C'était bien elle. Il essaya de la ranimer au plus vite. Il finit par la réveiller enfin. Sur le moment, elle lui demanda dans qu'elle endroit elle se trouvait. Link lui raconta tout depuis le début et sans plus attendre, ils quittèrent la pièce. Mais au moment où ils passaient la porte, Dark Link apparut devant eux. Il ricanait toujours. Tous les deux n'aimaient pas son sourire malfaisant. Un sourire qui faisait frissonner Leynna de peur. L'ombre de Link recula plus vers la salle, il attendait quelque chose. Link s'avança lentement, il fut aussitôt entouré d'une grande barrière de feu. Voilà ce qu'attendait Dark Link. Il lui dit d'une voix moqueuse :

-Bravo, tu as retrouvé ta jeune compagne. Maintenant, je vais voir comment tu te défends contre ma magie. En garde mon double !

Link n'eut pas le temps de dire un mot à Dark Link, lorsque qu'il bascula en arrière. Il atterrit près de la barrière enflammée qui manqua le brûler. Il se releva et mit son bouclier face à Dark Link qui le fixait d'un regard fier. Le double du Héros du Temps fit une invocation. Un violent coup de vent poussa Link. Le jeune homme résista de toute ses forces aux rafales de vent qui pouvaient à tout moment l'envoyer dans les flammes. Leynna qui était de l'autre côté de la barrière, regardait d'un air terrifié Link et criait à chaque fois qu'il tombait à terre. Pour rendre les choses encore plus difficiles. Dark Link donna un coup de poing sur le sol. Le sol se mit à craquer et s'effondra tout autour de Link. Les flammes disparurent en même temps que le sol s'écroulait. Leynna ne pouvait plus voir son amour se défendre jusqu'à se qu'il tombe dans le ravin. Elle courut vers Dark Link et de son épée, le menaça avec. Dark Link éclata d'un rire sadique et la fit se mettre à genoux. La jeune fille sans pouvoir résister, s'inclina devant l'ombre de Link. Voyant qu'il ne s'occupait pas de lui, Link prit son élan et sauta par-dessus le fossé. Dark Link le vit et interrompit le sort sur Leynna qui se releva tout de suite. Elle courut se mettre derrière Link. L'ancien serviteur de Ganondorf fixa Link d'un regard sombre. Il n'était pas content que la jeune fille ne soit plus en son pouvoir. Mais Link n'avait pas peur de son regard, il était plutôt enragé. Par surprise, il attrapa Dark Link avec ses mains et le poussa dans le ravin obscur. Celui-ci tomba à l'intérieur sans hurler. Il devenait de plus en plus petit au fur et à mesure qu'il s'enfonçait dans le fossé. Les deux jeunes adolescents le regardaient d'un air soulagé. Puis plus rien, Dark Link avait disparu dans l'obscurité. Tous deux partirent du temple. D'un coup, le sol se mit à trembler fort. Tellement fort que Link et Leynna perdirent l'équilibre. Leynna tomba la première dans le vide. Link fut entraîné avec, mais il réussit à rester sur le sol et à attraper le bras droit de la jeune fille qui pendait dans le ravin. Il était couché sur le sol, essayant la tirer vers lui. De toutes ses forces, il tira la jeune fille. Mais au moment où elle allait remonter, la terre trembla de plus en plus fort. Link manqua la lâcher, mais il la tint toujours. Il serrait des dents et regardait le regard de Leynna apeuré. Elle lui supplia de tenir le coup. Le Héros du Temps fit ce qu'il put, il était au bord du précipice et pouvait à tout instant basculer à son tour dans le fossé. C'est alors que quelque chose vint le faire basculer dans le ravin. C'était un des Stalfos de Dark Link, l'autre se trouvait derrière lui à rigoler. Link s'accrocha d'une main au bord du fossé et de l'autre, tint fermement Leynna qui hurlait de terreur. Il pensait que c'était la fin. Le Stalfos qui avait poussé Link dans le ravin, prit son épée et la leva en direction de la main de Link qui tenait le bord du vide. Il voulait lui couper la main. Les doigts de Link glissèrent lentement, il allait lâcher prise. Voyant que le Stalfos allait lui couper la main, Link ferma les yeux et essaya de ne penser qu'à Leynna. La pauvre jeune fille était presque inconsciente, elle n'en pouvait plus. Soudain le Stalfos tomba dans le fossé, Link ouvrit les yeux pour voir ce qui c'était passé. Il eut un grand sourire. C'était Sheik avec son épée à la main, ils les avaient guettés depuis que Link s'était aventuré dans le Temple de la Forêt. L'autre Stalfos gisait au sol, il était inconscient. Mais le pire fut à venir, le sol se remit à trembler et cette fois-ci, Link lâcha prise et tomba dans le ravin avec Leynna. Sheik tenta d'attraper la main de Link, mais en vain. Link prit son grappin et l'actionna dans l'espoir qu'il s'accroche quelque part, c'était leur seule et unique chance.

Ils remontèrent soudainement et atterrirent violemment sur le sol. Ils étaient sauvés. Link se demanda où son grappin avait atterri. Il regarda aussitôt. Sheik tenait le crocher du grappin et s'accrochait de toute ses forces à un pilier pour éviter de tomber lui aussi dans le fossé. Il le lâcha et courut vers les deux jeunes adolescents essoufflés et terrorisés, surtout Leynna. Link se releva doucement et remercia Sheik de les avoir sauvés. Il aida Leynna à se lever et la prit dans ses bras. Il demanda à Sheik comment avait-il fait pour les retrouver ici. Le jeune Sheikah lui répondit qu'il dirait tout une fois dans la cabane du jeune héros. Ils sortirent du temple prestement.

Cependant, Dark Link n'était pas mort, il était même en pleine forme, grâce à la magie, il avait utilisé une magie pour s'empêcher de s'écraser au fond du fossé. Il posait un regard sévère sur le Stalfos restant qui se mit à genoux devant lui et baissa la tête en signe de déshonneur. L'ombre de Link, ferma les yeux et soupira avant de sourire.

-Même toi, tu n'es même pas capable de surveiller une jeune fille inoffensive ! Je vais devoir te punir pour cette honteuse réussite du Héros du Temps !

Il ouvrit les yeux et regarda le Stalfos. Le Stalfos paniqua et se sauva aussi vite qu'il le put. Voyant qu'il prenait ses jambes à son cou, Dark Link leva ses bras au ciel et ferma ses poings. Le Stalfos s'arrêta de courir et disparut en hurlant de souffrance. Ces hurlements pour Dark Link, furent une douce mélodie pour ses oreilles. Il eut un petit rire démoniaque et se tourna vers une ombre à côté de lui.

-Ah ! Comme mes hommes sont incapables de capturer une jeune fille et un jeune héros mortel. Je vais avoir besoin de tes services... Un jour, si je trouve un sorcier horriblement puissant, je lui ferai la même chose que pour toi. Approche...

L'ombre s'avança et lui donna un baiser sur son oreille. Dark Link ricanait, il appréciait beaucoup ceci et ne l'empêchait même pas de continuer. L'ombre lâcha son oreille et s'empressa de s'attaquer à son visage. Le double de Link l'attrapa par la taille violemment et la pressa contre lui en lui souriant d'un air malfaisant. Il l'embrassa dans le cou, glissa sa main entre les cuisses de sa congénère qui paraissait être une jeune fille. Puis de son autre main, lui tripotait sa poitrine avec vigueur. Celle-ci poussa des petits gémissements de plaisir...

Les trois ados étaient de retour dans la cabane. Link pouvait enfin écouter pour quelle raison Sheik était venu les sauver. Après la petite discussion, Sheik les laissa. Il partit de la cabane. Leynna s'était profondément endormie sur le bord du lit de Link. Le jeune héros la mit confortablement dans le lit, lui mit une bonne couverture et lui releva doucement les quelques mèches de cheveux qui lui tombaient sur son visage séduisant. Puis il plaça la selle de Zaltam près du lit, mit du foin pour être bien à l'aise et prit une couverture. Avant tout, il se déshabilla pour se mettre en tunique de nuit et se mit délicatement dans son lit préfabriqué. Il appréciait la douceur du foin ce qui le fit dormir sans inconvénient. Ils passèrent une bonne nuit très calme...

Au petit matin dans la petite cabane de Link, le jeune couple dormait encore, jusqu'à ce que les rayons du soleil pénètrent à l'intérieur. Leynna fut réveillée la première par la lumière du soleil. Elle se redressa en baillant un bon coup. Tandis que Link dormait paisiblement sur le foin. Elle le regarda de ses yeux sublimes. Elle se mit en tailleur à côté de lui et glissa ses doigts le long des lèvres de Link avec tendresse. Link se réveilla en douceur, prit avec sa main les doigts de Leynna qui essayaient de rentrer en contact avec sa bouche. Il ouvrit lentement sa bouche et y plaça les doigts de la jeune fille dedans. Puis il les retira tout en caressant de l'autre main les longs cheveux de sa compagne. Il leva la tête pour déposer ses lèvres vers le bord de celles de sa douce Leynna et fit plusieurs petits baisers affectifs sur tout le visage.

-Bonjour mon amour... Tu as bien dormi ?

La jeune fille hocha la tête en souriant et se coucha près de lui. Link la prit dans ses bras et l'entraîna dans la couverture. Elle rigolait beaucoup en-dessous. Ils s'emmêlaient tout les deux dans la couverture. Il eut un bruit de déchirement. Tous deux n'avaient pas entendu le bruit. Enfin, ils s'arrêtèrent car ils commençaient à avoir faim. Link se leva, laissant la jeune Leynna empêtrée dans la couverture du jeune homme. Il était couvert de foin, de la tête jusqu'aux pieds. Soudain, Leynna eut un rire. Link se demandait ce qu'elle avait à rire de cette façon. Il remarqua que sa tunique de nuit était déchirée par derrière. Elle rigolait car elle voyait à l'endroit de la déchirure, les fesses de Link qui étaient presque à l'air. Celui-ci rougit un peu, mais n'avait pas honte de les montrer à une jeune fille. Sans pudeur et sans rien dire, il resta en tenue de nuit et alla préparer le petit déjeuner en regardant la jeune fille s'esclaffer. Il fit quelques tartines de beurre et des bonnes crêpes. Sans oublier le plus important, du lait. La boisson préférée des deux adolescents. Il revint vers Leynna et posa le plateau sur la couverture de son lit fabriqué. Leynna mangea goulûment les quelques crêpes et tartines qu'avait préparé son tendre amour. En même temps qu'elle avalait le petit déjeuner, Link lui enlevait les brins de foin qu'elle avait sur les cheveux et le visage.

Après le petit déjeuner, Link assis au bord de son échelle, recousus sa tunique de nuit. Il s'était de nouveau rhabillé pour ne pas se promener avec ses fesses à l'air devant ses amis Kokiris. Leynna prit le temps de se vêtir dans la cabane. Elle fredonna son doux chant habituel. Évidemment, Link se laissait bercer par sa mélodie envoûtante. Il sortit l'Ocarina du Temps et joua un air qui accompagnait bien le chant de Leynna. Ceci faisait une merveilleuse mélodie qui parcourait tout le village endormi, ainsi que l'immense forêt des Bois Perdus.

CHAPITRE 15
LA COMPAGNE DE DARK LINK

Dans la matinée, Link présenta Leynna à tous ses amis Kokiris et au chef Mido. Ensuite, il l'emmena dans la cabane de sa meilleure amie de toujours, Saria. Celle-ci fut aussi charmée que la Princesse Zelda. Elle était contente que Link ait trouvé l'amour de sa vie. Link était ravi d'entendre Saria. Les deux adolescents passèrent une excellente journée dans la forêt Kokiri en compagnie de Saria. Dark Link n'était pas venu les déranger.

Avant que l'aube ne se lève, tous les deux dormaient dans la cabane. Link avait pris un matelas pour être plus confortable. Il se réveilla un court instant, il ne savait pas pourquoi. C'est alors qu'il vit sous ses yeux, Dark Link à l'entrée de sa cabane. Le jeune homme s'écria de surprise. Il se leva, prit son épée et son bouclier. Suite à ses bruits, Leynna se réveilla en sursaut et demanda à Link ce qu'il avait à faire autant de bruit. Elle se retourna vers lui et remarqua Dark Link. Elle prit peur et se mit derrière Link qui était furieux de voir une nouvelle fois son double. Ce qui intrigua le jeune couple, c'était une personne sombre qui était serrée à l'ombre de Link. Ils ne pouvaient pas bien distinguer le visage de l'inconnu. Justement, l'ancien serviteur de Ganondorf demanda à la personne de s'avancer vers eux. Tout doucement, la personne fit quelques pas dans la petite maison. Au fur et à mesure, Link et Leynna purent distinguer son visage. D'abord, c'était une jeune fille au corps robuste et parfaitement sexy. De longs cheveux bruns clair lui dévalaient jusqu'au dos. Link et Leynna poussèrent un cri de surprise.

-Ce n'est pas possible ! s'exclamèrent les deux adolescents.

L'ombre ressemblait carrément à la jeune... Leynna. À part qu'elle n'avait pas totalement la même couleur de cheveux et qu'elle portait des vêtements plus à la manière ténébreuse. Ce qui lui donnait un aspect plus méchant. Dark Link avait un grand sourire et se sentait très fier d'avoir pour lui, la version de Leynna mauvaise fille. Il voulait faire comme Link et Leynna.

-Je suppose que tu connais son nom ? C'est Evil... Evil Leynna pour que tu saches mieux, dit Dark Link d'un ton fier.

Link rouge de rage, n'arrivait pas à y croire et encore moins à supporter que Dark Link ait crée avec sa magie noire, un mauvais double de sa compagne.

-Tu verras dans quelques temps, je ferai la même chose à quelqu'un que tu connais bien. Mais je ne sais pas qui encore...

Le Héros du Temps sortit son épée de son fourreau et fit signe à sa jeune amie de se mettre à l'abri derrière son matelas. Malgré que Link soit faible suite à son court sommeil, il essayait d'être en pleine forme pour combattre. Leynna s'était cachée derrière le matelas pour se servir de bouclier en cas d'un mauvais enchantement de Dark Link. Mais Dark Link ne fit rien, ce fut Evil Leynna qui prit sa place. Elle sortit d'un étui autour de sa ceinture, un long sabre fin aiguisé et bien tranchant. Link s'étonna de voir que c'était Evil Leynna et non Dark Link qui se préparait au combat. Il s'acharna avec son épée sur le sabre de la jeune compagne de Dark Link. Evil Leynna n'était pas tellement forte et c'est bien ce qui énervait Dark Link. Il alla à ses côtés et l'aida un peu dans son combat. Link se retrouvait contre deux adversaires. Il donna un bon coup sur le sabre de la coéquipière de l'ombre de Link. Le sabre tomba au sol. Evil Leynna s'abaissa pour reprendre le sabre, mais Link posa son pied dessus. Dark Link devint furieux, il attrapa Link par le cou et posa une main sur son front. Link fit tomber son épée et son bouclier. La main qui était sur le front de Link, émit une décharge électrique qui fit hurler le pauvre jeune homme de souffrance. Dark Link éclata d'un rire démoniaque et enleva sa main du front. Puis des ses doigts, tira des petits éclairs rouges en direction de Link étourdi par l'atroce décharge. Il ne prit même pas conscience que Dark Link faisait une autre attaque. Il heurta de plein fouet les petits éclairs. Il fut propulsé contre le mur. En même temps, il prit une grosse décharge d'énergie par les éclairs. Il s'écroula au sol à moitié mort.

Les éclairs lui avait causé des brûlures sur tout l'avant de son corps. Il serrait les dents, mais ne put s'empêcher de crier de douleur. Dark Link s'apprêta à l'envoyer dans l'autre monde avec son épée. Mais Leynna se coucha sur son fiancé qui suait et ne bougeait presque plus. Elle prit l'épée de Link et défia Dark Link avec haine. Dark Link ne répondit pas et se contenta de diriger ses mains sur elle. Elle eut peur et voulut planter l'épée dans le ventre de Dark Link. Celui-ci attrapa l'épée en plein mouvement, prit Leynna par le cou et voulut lui faire du mal. La pauvre jeune fille se débattit, lâcha l'épée de Link et regarda Dark Link d'un air apeuré. Dans ses beaux yeux bleus gris, on lisait la crainte et la pitié. Dark Link n'en avait que faire des supplices d'une jeune adolescente. Elle tourna la tête pour voir Link qui gisait au sol. Les larmes lui sortirent des yeux et tombèrent sur le sol. Dark Link la plaqua le ventre contre le mur et se pressa contre elle en lui relevant la tunique. Il lui caressa les cuisses et remonta doucement vers ses fesses. Link réussit à se lever et à prendre son épée. Il se jeta sur Dark Link en usant toute ses forces pour protéger celle qu'il aimait. Le double de Link hurla de rage, lâcha la jeune fille et prit Link par les cheveux. Il le mit face au mur et ricana dans les oreilles de Link qui était sur le point de succomber. Le Héros du Temps comprit ce qui allait lui arriver. Dark Link allait lui faire la même chose qu'avec Sheik. Leynna éclata en sanglots en voyant son amour se faire cogner la tête contre le mur. Tout semblait fini, lorsque quelqu'un frappa sur la tête de Dark Link qui s'effondra aussitôt. C'était Evil Leynna. Link se retourna avec la tête en sang, il fut étonné avec Leynna de voir la compagne de Dark Link.

-Eh bien, vous en faites une tête ?

-Euh... Mais... Tu as assommé... Dark Link ? Je ne comprends rien... Où alors, je suis mort...

-Tu n'es point mort ! Et puis, tu aurais voulu toi qu'il agresse ta petite amie !

-Comment ça... Agressé ? Tu ne... Veux pas dire... Sexuellement !

-Ben... Si ! Il ne pense qu'à sauter Leynna dans sa tête. Moi, je n'étais sûrement pas de son avis. Je suis le double de Leynna, donc je suis sa petite amie. Je ne tolère pas qu'il saute une autre fille que moi ! Est-ce que Leynna supporterait que tu fasses la même chose avec une autre ?

-Non...

-Eh bien, moi c'est pareil avec Dark Link. Sur ce, je vous laisse, il faut que je le ramène avec moi.

Elle partit de la cabane en portant Dark Link. Link resta très perplexe sur le comportement de Evil Leynna. Mais tout de suite, il se coucha sur le lit. Les brûlures lui firent horriblement mal. Il suffoquait de souffrance et supplia Leynna de le soigner. La jeune fille prit une bassine et un tissu propre. Elle remplit de l'eau dans la bassine et s'assit à côté de Link qui endurait une telle brûlure sur le corps. Sa tunique de nuit était noire avec des trous dessus. D'ailleurs, elle lui retira rapidement. Link s'était mis un caleçon blanc suite à l'incident de ce matin. Elle lui tamponna les brûlures, ainsi que le front. Il lâcha un long gémissement de soulagement. Il se sentait mieux lorsque qu'elle lui nettoyait le front et le visage. Quand elle eut fini les soins, elle le recouvrit d'une couverture chaude et lui demande de dormir. Le Héros du Temps voulut lui dire une chose.

-Leynna... Peux-tu me chercher... Mon ami Antoine... Askcatony... Tu sais, l'homme au chapeau blanc... Celui qui se trouve avec Zelda...

-D'accord, je vais te le chercher. Sois tranquille.

-Merci, si tu vas le voir... Il est chez Impa... C'est lui qui me l'a dit...

-Très bien, dors maintenant...

Puis il s'endormit lentement. Leynna se leva du lit et sortit de la cabane. Elle monta sur Zaltam et chevaucha jusqu'au Village Cocorico.

Une fois devant la maison de la nourrice Impa, Leynna frappa à la porte. C'était Sheik qui ouvrit, il était content de la revoir. Impa arriva à son tour vers la jeune fille suivi d'Antoine. Impa demanda ce qu'avait Leynna. Celle-ci leur expliqua les problèmes avec Dark Link. Antoine prit la parole :

-Sache que si tu veux de l'aide. Tu peux compter sur moi. Je suis le serviteur du sorcier André Arkdall. Alors je m'y connais un peu en magie puissante. Je suis prêt à t'aider si tu veux ?

-Merci, j'accepte de tout cœur. Sheik, pourrais-tu nous aider ?

-Mais bien sûr Leynna.

Tous les trois invitèrent la jeune fille à entrer dans la maison. Ils cherchèrent chacun une solution pour se débarrasser de Dark Link. Sheik demanda quelle sorte de magie il employait. Leynna lui répondit, mais Sheik n'en savait pas trop sur la magie de l'ombre de Link. Antoine, lui, savait ce qu'utilisait Dark Link.

-Hum... Je connais cette forme de magie, mais je n'ai pas les moyens de les repousser. Seul André à le pouvoir de détruire ces sorts. Mais il n'est pas ici. Toutefois, je peux apprendre à ton ami, des tours de magie pour qu'il se protége de toutes attaques. Elles sont très pratiques chez les apprentis sorciers.

-Apprendre la magie, c'est une bonne idée. Je vous remercie monsieur Antoine. Sheik, tu sais utiliser des sorts ?

-Oui, assez, je m'y connais bien. J'enseignerai à Link la magie dont il aura besoin pour se défendre contre Dark Link. Antoine et moi nous irons demain voir Link. Merci d'être venue nous rendre visite. Sois prudente en chemin.

Ils se saluèrent tous. Sheik raccompagna Leynna jusqu'à Zaltam. Puis elle reprit la route en direction de la forêt Kokiri. Le soleil commençait à se lever.

À midi, Sheik et Antoine allèrent chez Link. Les deux adolescents s'était réveillés à 10 heures. Leynna les accueillit chaleureusement devant la porte de la cabane. Link restait sur le lit, il se remettait doucement des coups que lui avait infligés Dark Link. Sheik salua le premier le Héros du Temps. Antoine s'assit à côté de lui et lui demanda si ses blessures ne lui faisaient pas trop mal. Link étant un adolescent très résistant aux coups, pouvait se lever un peu. Il les remercia tout les deux d'être venus, mais il remercia surtout Leynna. Elle s'approcha de lui et le serra très fort dans ses bras. Link l'embrassa sur ses mains, puis sur la nuque. Il lui murmura dans le creux de l'oreille un tendre : "Je t'aime !" Elle lui répondit par un baiser sur le bord de son oreille. Elle aimait les petites boucles que Link portait sur ses deux longues oreilles pointues, elle trouvait ceci très séduisant. Elle se releva et prépara un bon repas. Sheik et Antoine expliquèrent à Link qu'ils allaient lui apprendre à jeter des sorts. Link allait enfin apprendre la magie.

Le soir même dans la cabane, Antoine fabriqua avec l'aide de Sheik, une potion à base, d'herbes, de lait et d'une poudre mystérieuse qui venait sans nul doute d'André Arkdall. Dès qu'il eut fini la préparation, il versa la moitié de la potion dans un gobelet en bois et le passa à Link qui voulait savoir ce qu'était cette potion. Le général d'André lui répondit que c'était un remède qui pouvait faire disparaître la fatigue et les douleurs. Le jeune homme but aussitôt le gobelet et le vida entièrement. Ça avait un goût un peu amer, mais c'était buvable quand même. Il lui fallut environ 30 minutes pour que sa lassitude disparaisse entièrement. Leynna prit le reste de la potion dans le même gobelet que Link. Elle but à l'endroit où les lèvres de Link s'étaient posées. Elle avait besoin d'un remontant pour effacer sa fatigue. Elle n'avait dormi que quelques heures cette nuit. En même temps, Link posa ses lèvres sur la joue douce et lisse de la jeune fille. Il était déjà tard, Il décida de commencer l'apprentissage dès demain matin. Antoine sortit de la cabane pour montrer la garde, il n'avait pas sommeil. Link insistait, mais Antoine préférait montrer la garde, il en avait l'habitude. Link lui souhaita une bonne nuit et retourna auprès de Leynna. Cependant, Sheik ne savait pas trop où dormir. Link l'air ennuyé, décida qu'il allait dormir dehors près d'Antoine qui veillait. Au moment où il allait le dire à Leynna. Celle-ci s'était déjà mise dans le lit de Link qui était rattaché au matelas.

-Alors Link, tu viens ? Nous allons passer le matelas à Sheik pour qu'il puisse dormir tranquillement à côté de nous.

-Euh... Ouais, c'est d'accord.

Il se trouvait un peu gêné de dormir à côté du jeune Sheikah. Mais il invita tout de même Sheik à dormir sur son matelas. Sheik s'effondra sur le matelas moelleux de Link. Une fois dans le lit, la jeune fille dut se presser un peu contre le jeune homme pour laisser de la place à Sheik. Le Héros du Temps était entre le matelas et son lit. Link et Leynna passèrent une nuit serrés l'un contre l'autre. D'autre part, Link en profita pour prendre Leynna dans ses bras pour que la nuit soit plus agréable. Il ne put s'empêcher de l'embrasser un peu partout sur le visage. Sa compagne en fit autant que lui. Ils finirent par dormir. Sheik, lui, dormait depuis un petit moment.

CHAPITRE 16
L'APPRENTISSAGE

Au matin, Sheik discuta avec Antoine pour la préparation de l'apprentissage. Les deux tendres adolescents dormaient encore, ils étaient restés toute la nuit serrés l'un contre l'autre. Link ouvrit les yeux et se leva de son lit. Grâce à la potion d'Antoine, il était tout frais et dispos. Donc, il était prêt à apprendre la magie. Il réveilla doucement sa jeune amie en l'embrassant dans le cou. Elle se réveilla et regarda Link qui lui sourit. Il lui passa la tunique pour qu'elle s'habille. Il partit saluer Sheik et Antoine.

Quelques minutes après, Leynna alla les rejoindre. Sheik expliqua à Link comment se passerait l'apprentissage. Mais quelque chose vint déranger le jeune Sheikah. Il finit par dire d'un air un peu perplexe :

-Hum... Le seul problème pour votre charmant petit couple, c'est qu'un apprenti doit respecter certaines règles.... Et surtout une règle en général, c'est qu'un apprenti ne peut côtoyer pendant l'apprentissage une personne qui ne pratique pas la magie... Désolé pour vous deux.

-Mais... Combien de temps va durer cet apprentissage ? dit Link qui était dérangé.

-Holà... Mon pauvre Link... Tu veux savoir... Le minimum te prendra deux semaines...

-Deux semaines ! s'exclama Link.

Il n'avait aucune envie de rester loin de celle qu'il aimait à la folie. Il ne savait pas trop quoi dire. Leynna cherchait une solution. Elle aussi ne pouvait supporter en aucun cas rester plusieurs semaines sans le voir. Elle trouva la solution au problème :

-Moi aussi, je peux apprendre la magie ? Une jeune fille comme moi peux bien le faire non ?

-Ben ça alors ! Je ne pensais pas à une chose pareille... Mais c'est une grande idée, s'étonna Antoine.

Leynna se sentit heureuse d'avoir trouvé une idée pour ne pas se séparer de son fiancé. Sheik fut d'accord pour la proposition de Leynna.

-Très bien, c'est d'accord. Maintenant, je vais vous expliquer plusieurs consignes à ne pas oublier. Sinon, tout ce que vous aurez appris n'aura servi à rien. Tout d'abord, vous devrez rester ensemble pendant toute la durée de l'apprentissage afin de pouvoir apprendre à contrôler votre esprit. Mais surtout ! Il faudra que vous restiez dans le même endroit.

-Hum...

Le jeune héros n'était pas trop réjoui pour se genre de chose, mais une autre pensée lui vient à l'esprit. Il pensa aux nombreuses choses qu'ils pourraient faire ensemble. Mais Sheik finit par l'arrêter et à lui rappeler les consignes :

-Non ! Vous ne pouvez en aucun cas avoir de rapports sexuels !

Link fut comme assommé par cette consigne. Comment pourrait-il vivre plusieurs semaines dans une seule pièce avec sa fiancée sans la toucher...

Il fit la tête et continua à écouter Sheik. Le jeune Sheikah leur dit aussi qu'ils auraient douze heures d'apprentissage avec lui et Antoine par jour. Tous les deux acceptèrent les dures consignes de Sheik. Sur ce, ils firent leurs affaires et partirent en direction d'un endroit secret là où Dark Link ne les trouverait pas.

Dark Link se réveilla après le coup qu'il avait reçu sur la tête. Il reprit connaissance dans une auberge. D'ailleurs, il fut étonné d'être là. Evil Leynna était à ses côtés, elle le regardait. Celui-ci vit dans son regard que c'était elle qui l'avait assommé. Il se fâcha et s'énerva. Il voulut la faire parler en la plaquant sur le lit qui était en face du sien. Ses yeux enragés, fixaient méchamment sa jeune compagne qui ne se défendit point.

-Grrrrrr ! Pourquoi ? ! Pourquoi ? ! ! Pourquoi tu m'as frappé ? ! !

-Je ne voulait pas que tu te fasses cette fille, répondit-elle calmement.

-Tu te rends compte de ce que tu viens de faire ! ! ! Par ta faute, je n'ai pas pu toucher cette fille et me la faire !

Elle ne répondit pas et continua à le regarder d'un regard insolent. Dark Link en avait plus qu'assez de la voir calme.

-Puisque, je n'ai pas pu la prendre... Alors... C'est toi que je vais prendre !

D'un geste violent, il attrapa la cuisse de sa compagne. Elle réagit en se débattant. Ce jour-là, elle n'avait aucune envie d'avoir des rapports avec lui. Dark Link tenta de mettre sa main en dessous la jupette de sa coéquipière. Mais Evil Leynna réussit à s'arracher à lui. Elle se mit directement à courir dans la chambre. L'ombre de Link fou de rage, se leva et courut pour l'attraper. D'un coup, elle se retrouva contre un mur. Dark Link s'avança vers elle et d'une fraction de secondes, se jeta sur elle. Evil Leynna fit un bond sur le côté. Celui-ci se prit la mur en pleine figure. Elle crut que c'était fini, mais voyant que Dark Link n'avait pas grand chose. Elle courut de nouveau. En pleine course, elle tenta de sauter au dessus d'un des deux lits. Hélas, son saut était beaucoup trop près du lit, elle se prit finalement le pied sur le rebord du lit et tomba à plat ventre dessus. Dark Link ricana et fit un bond pour atterrir sur elle. Cette fois c'était bien fini, elle allait y passer. Sous le poids de son complice, elle n'arrivait plus à bouger.

Dark Link arracha un morceau de la couverture et ficela les mains de sa compagne qui commençait à faire couler quelques larmes. Elle ne pouvait se battre contre lui, elle dut se laisser faire. Désespéré, elle voulut hurler. Au moment où elle ouvrait la bouche pour sortir un son, Dark Link la bâillonna. Elle se mit à pleurer en suffoquant. Le double de Link s'assit sur ses jambes et lui releva doucement sa jupette vert foncé. Mais très étrangement, il s'arrêta. Il hésita un petit instant. Comme sa compagne pleurait, il baissa la jupette et la regarda sangloter. La pauvre Evil Leynna était terrifiée par son regard et son sourire démoniaque. Il approcha son visage de celui de la jeune fille et avec une douceur effrayante, lui caressa la joue. Il finit par lui dire à l'oreille :

-Ne te plains pas, c'est toi qui l'a cherché ! Je dois te punir pour cette affront ! Ton corps m'appartient et j'en fais ce que je veux !

Il se rassit sur ses jambes et recommença l'opération. Evil Leynna frissonna de tout son corps quand Dark Link commença à la toucher. Elle se tira vers le haut pour se détacher de lui, mais celui-ci n'appréciait pas, il l'attrapa par les hanches et la tira vers lui. Pour mieux admirer sa jeune rebelle, il toucha du bout des doigts le petit nœud qui tenait son slip blanc. Mais pour être plus malfaisant, il tira le nœud avec ses dents pour le défaire. Puis il le balança par terre. Pendant qu'il la dévêtait de sa tunique, Evil Leynna usa ses dernières forces en donnant des coups de pied pour le repousser. Elle le regardait se défaire la ceinture délicatement. Au même instant, une voix se fit entendre, c'était l'aubergiste :

-Hum... Excusez-moi ? Je vous apporte le repas !

-Non ! Plus tard ! Pour l'instant je suis occupé !

-Très bien monsieur !

Les bruits des pas de l'aubergiste s'éloignèrent, Dark Link allait enfin prendre Evil Leynna de force. Il lui leva les deux jambes l'une par une et lui dit d'une voix basse :

-Vas-y, débats-toi... Et écarte bien les jambes surtout... Tu es à moi, tu m'appartiens désormais...

Link et Leynna commençaient leur apprentissage de la magie noire. Il leur fallait un maximum de calme pour la concentration. Personne ne devait les perturber pendant ce temps. Le soir quand l'apprentissage était fini, Sheik venait leur apporter à manger. Les deux adolescents allaient découvrir qu'ils allaient dormir sur un simple matelas assez large posé sur le sol. Pour se protéger du froid, une seule couverture était à leur disposition. Tout deux firent la tête en voyant leur nouvelle couchette pas très confortable. Sans rien dire, Leynna prit le temps de se changer pendant que Link regardait autre part. Puis se fut le tour de Link. Ils se couchèrent sur le matelas. Link souffla sur la bougie que leur avait apporté Sheik. Leynna n'avait pas l'habitude de dormir sur un matelas par terre, Link non plus d'ailleurs. Ils s'endormirent en essayant de ne pas penser à la présence de l'autre, craignant d'être pris chacun par un soudain désir de chaleur...

Dark Link était maintenant très satisfait. Tandis que Evil Leynna, elle, était sur son lit, recroquevillée sur elle en pleurant. Pour une fois, Dark Link se montra un peu généreux. Il lui caressa les cheveux pour la calmer. Auparavant, il lui avait enlevé le bâillon et détaché ses mains. Il lui dit en souriant d'un air sadique :

-Alors, tu as eu mal ? Tu te sens souillée ? Tu as adoré j'en suis sûr, hein ?

L'air dégoûté, elle lui fit une grimace en signe que ce n'était pas agréable du tout. Mais elle n'avait pas l'idée que Dark Link l'avait prise de force. Tout en lui caressant les cheveux, l'ombre Link lui susurra à l'oreille qu'il l'aurait tout de même fait un jour où l'autre. C'est alors qu'elle comprit que son compagnon avait raison. Elle aimait Dark Link, tout comme Leynna aimait Link. Elle s'assit près de lui et éclata en sanglots. Dark Link la prit dans ses bras avec son sourire méchant et la serra très fort contre lui en lui tapotant doucement le dos pour la réconforter.

Toujours dans la nuit, Ashnim prépara une armée de bandit pour conquérir l'immense royaume d'Hyrule. D'un autre côté, Tortanok alla prendre la Triforce de la Force à Ganondorf dans le château d'Hyrule. Le chef des bandits allait diriger son armée en direction du Village Cocorico. Son plan était de prendre une par une, les villes et les villages. Mais il avait surtout en tête de tuer Link de ses propres mains. Il voulait se venger pour toute les blessures qu'il lui avait faites. Sa joue avait une grosse cicatrice, ses pieds étaient à moitié brûlés par l'attaque cyclone de Link, son oreille gauche était coupée et sa jambe avait un gros bandage. Il regretta de l'avoir rencontré dans l'auberge. Sa prédiction était sur le point de se réaliser. Il essaya de ne point y penser et de préparer plutôt des cartes de stratégie. Tortanok était impatient de voler la Triforce de la Force, il pensait déjà à la gloire qu'il aurait avec son maître Ashnim. Cependant, tous les deux ne savaient pas où se cachait le grand Tomnok. Il avait disparu le jour où Link et Leynna étaient entrés dans la pyramide. Ashnim envoya quelques hommes pour retrouver Tomnok dans l'espoir qu'il l'aide dans sa conquête pour Hyrule. Il envoya également des messagers à toutes les bandes de brigands vivant dans le royaume pour faire une alliance. La plupart acceptèrent de s'allier avec lui. Ainsi, le chef des bandits pouvait rattacher chaque bande pour ne faire qu'une, la sienne évidemment. Le nombre d'hommes dans la nouvelle bande d'Ashnim devint plus grande que l'armée du Roi d'Hyrule et de Ganondorf.

Link avait eu beaucoup de mal à s'endormir et surtout à se retenir toute la nuit sans se retourner pour toucher sa compagne. Il en était de même pour Leynna qui sentait la même chose que Link. Ils passèrent une nuit difficile et dure.

Pendant deux jours, ils apprirent à former avec leur énergie, une sphère jaune transparente. Tous les jours, Sheik et Antoine venaient leur apporter de quoi se remplir le ventre. Ce jour-là, Antoine allait rejoindre André à Termina. Avant, il alla dire au revoir aux deux apprentis. Link et Leynna lui souhaitèrent bon voyage. Le soir venu, quand Sheik fut reparti chez Impa, les deux ados s'arrêtèrent pour manger. Link avait réussi parfaitement à créer une sphère, mais pour Leynna c'était plutôt raté. Elle voulait à tout prix réussir l'exercice. Link lui proposa de re-essayer ensemble. Elle accepta avec plaisir. Ils se levèrent et allèrent s'asseoir sur le sol. Leynna essaya comme elle put de concentrer toute son énergie, mais sans succès. Le Héros du Temps alla lui donner un coup de main, il se mit derrière elle et lui tint les mains pour l'aider à concentrer son énergie. Il lui transféra même un peu de son énergie propre. Elle réussit enfin à former ce qu'elle voulait entre ses mains et celles de Link qui étaient au-dessus. Elle était si heureuse d'avoir réussi. Pour remercier son compagnon de l'avoir guidée dans cet exercice, elle lui donna plusieurs baisers sur le visage. Link la laissa faire et lui dit même des mots affectueux. À chaque mot de son fiancé, elle continuait plus bas. Elle lui défit les petits lacets de sa chemise qui lui couvrait son cou. Link ferma les yeux en sentant les lèvres de Leynna se poser sur son cou. Il lui dit gentiment qu'il était l'heure de dormir. Sans attendre, ils allèrent se coucher l'un contre l'autre sur le matelas comme à l'ordinaire.

Ce soir-là, Leynna avait envie de la chaleur de son petit ami. Link l'invita en la prenant dans ses bras. Elle se blottit doucement contre lui sous la seule couverture et lui fit des yeux doux. Comme les lacets de la chemise de son compagnon était presque défais, elle lui ôta la tunique verte et défit le reste des lacets. Elle voulait un peu connaître comment Link était fait sous sa chemise blanche. Une fois les lacets dénoués, elle lui enleva sa chemise pour l'admirer. Elle découvrit pour la première fois son torse si attirant. Soudain, elle fit des yeux tristes. Elle était un peu inquiète lorsqu'elle aperçut les brûlures causées par Dark Link. Ses brûlures ne s'étaient toujours pas cicatrisées. Elle se leva pour prendre de l'eau dans un seau, un morceau de tissu et quelques bandages. Elle avait peur que sa plaie ne s'infecte. Elle revint avec tout les accessoires de soins. Link la regardait nettoyer ses blessures avec délicatesse. Elle les sécha pour pouvoir ensuite envelopper le torse séduisant de Link dans un long bandage. Pour remercier sa jeune petite amie, il posa sa tête sur la sienne. Ils se prirent dans les bras l'un de l'autre et se blottirent l'un contre l'autre. Puis ils s'endormirent lentement enfin...

Dans la nuit vers cinq heure, Link fit un bond en poussant un petit cri de surprise. Un cauchemar venait de le réveiller en sursaut. Il se sentait mal après s'être réveillé. Il se leva en douceur pour ne pas déranger Leynna dans son sommeil. Il marcha lentement pour boire. Pendant qu'il versait de l'eau dans un gobelet, il regarda sa jeune compagne. Elle marmonnait quelque chose dans son sommeil. Link pouvait entendre ce qu'elle disait :

-Hmm ! Hm ! Hm ! Saint Royaume... Triforce... Mort... Je... Non ! Ahhhhhh ! ! ! Liiiiiink ! ! !

Elle fit un sursaut qui fit peur à Link qui était à moitié endormi. Il se précipita vers elle et s'accroupit devant elle l'air terrorisé. La jeune fille était essoufflée. La sueur lui inondait le visage. Elle tremblait de partout et fixait Link. Link eut peur qu'elle n'ait de la fièvre. Il posa sa main sur le front de Leynna et sentit qu'elle avait une brûlante fièvre. Sans s'inquiéter de savoir s'il n'allait pas attraper la même chose, il prit sa jeune fiancée dans les bras et lui caressa le visage. Elle s'écroula dans les bras de Link, tellement elle souffrait de sa fièvre. Très légèrement, il la posa sur le lit. Puis il alla prendre de l'eau et un nouveau tissu. Il trempa le tissu dans le seau d'eau et le mit sur le front de la jeune fille souffrante. Elle serrait des dents et bougeait dans tous les sens. Malheureusement, Link n'avait pas demandé à Antoine de lui fabriquer une autre potion. Il ne pouvait pas sortir, sinon l'apprentissage était fini. C'est alors qu'il décida de veiller sur elle jusqu'à l'arrivé de Sheik.

À sept heure, la fièvre n'était toujours pas tombée. Link attendait avec impatience Sheik. Enfin, il arriva dans la salle. Il fut étonné de voir Leynna couchée sur le matelas. Il s'approcha de Link et lui demanda ce qu'elle avait. D'une voix tremblante et inquiète, Link lui répondit :

-Je... Je ne sais pas... Elle a beaucoup de fièvre et... Et cette nuit, elle s'est réveillée en sursaut ! J'ai peur... Dis-moi ce qu'elle a... Je t'en supplie !

-Hum... Je vais prendre sa température, elle est peut-être sous l'emprise de quelque chose.

Il s'agenouilla devant la jeune fille en sueur, puis posa une main sur le pouls et l'autre sur le front brûlant. L'air très embêté, il ausculta davantage la jeune adolescente. Link était agité, il s'angoissait à l'idée qu'elle allait mourir. Mais Sheik lui dit de ne pas perdre espoir.

-Étrange... Ce n'est pas une fièvre quelconque... C'est un sort ! Il extrêmement puissant ! Elle n'est pas tombée malade ! Quelqu'un lui à jeté un sort pour la rendre malade !

-Un sort ? Mais qui pourrait bien faire ça ? demanda le Héros du Temps.

-Aucune idée Link... Tout ce que je peux te dire, c'est une magie noire. Je ne veux pas prendre de risque en la guérissant avec ma magie. Elle peut en mourir.

-Mais alors ! Qu'est-ce qu'on peut faire ? ! Je t'en prie, trouve un moyen de la faire sortir de cette foutue maladie !

-Ben... Seul un sorcier pourrait lui ôter cette malédiction de son corps. Une jeune fille comme elle peut résister quelques jours.

-Fais quelque chose, je t'en supplie ! Elle est toute ma vie... Si je la perds, je me condamnerai à mourir ! La vie n'a plus aucune importance sans mon amour...

C'est alors que Leynna se réveilla, elle demanda à Link pourquoi il était tout blanc. Celui-ci un peu soulagé, lui répondit d'une voix tremblante qu'il était inquiet pour sa santé. Elle le rassura en lui prenant ses mains qui tremblaient.

-Ouf ! J'ai cru que tu ne te réveillerais pas, j'ai tellement eu peur de te perdre.

-Elle va bien pour l'instant... Mais elle n'est qu'au premier stade de sa maladie. Dans deux jours, elle sera très mal. Il faut trouver un remède qui pourra la soigner. Je vais m'en charger...

À midi, la fièvre de Leynna avait un peu baissé. Elle pouvait se redresser pour un peu manger quelque chose. Elle voulait reprendre l'apprentissage avec Link, mais Sheik l'en empêcha en lui disant d'attendre que sa fièvre ait totalement disparu. Toute les dix minutes, les deux garçons se relayaient à tour de rôle pour éponger le front de la jeune fille. Une heure après, comme la fièvre ne tombait toujours pas, Sheik décida de prendre une décision très pénible. Il demanda à Link ce qu'il fallait faire :

-Link... C'est à toi de choisir. Sois, tu abandonnes l'exercice de la magie où sois, tu continues. Mais si tu arrêtes l'apprentissage, tu sais ce qui se passe. Ne l'oublie surtout pas.

-J'arrête tout ! C'est décidé... Je ne peux rester ici plus longtemps à la voir souffrir de cette façon et puis c'est mieux pour elle. Cet endroit n'est pas confortable. Il vaut mieux que je l'emmène dans un endroit qui sera plus adapté à ses besoins.

-Très bien...

Soudain, il eut un petit cri. C'était Leynna qui s'était évanouie, elle convulsait. Link cria de peur en la voyant bouger dans tous les sens.

-Leynna ! ! ! s'écria Link de surprise.

-Zut ! Elle convulse ! Vite ! Aide-moi à la tenir !

Tout les deux lui tinrent les bras et les jambes. Link paniqua et voulut réveiller sa jeune amie. Mais Sheik lui dit de la tenir plutôt. Le jeune héros commençait à pleurer, il était trop fragile pour voir sa compagne faire une série de convulsions.

-Non, Leynna ! ! ! Ne m'abandonne pas, je t'en supplie ! ! ! Tu es ma vie, mon cœur, mon sang, mon âme, mon amour ! ! ! dit-il en sanglots.

Au bout de quelques secondes, elle s'arrêta enfin. Elle ouvrit peu après les yeux et regarda Link qui était blême. Il suait de tout son corps, tellement il était angoissé. De ses yeux coulaient plusieurs larmes, il suffoquait et tremblait beaucoup. De sa main tremblante, il caressa légèrement la joue de sa compagne. Elle fit un petite sourire. Petit à petit, elle se redressa et de ses lèvres, lui offrit un tendre baiser sucré sur la nuque. Link avait senti la chaleur, c'était les lèvres de la jeune fille qui étaient brûlantes de fièvre. Il la serra très fort dans ses bras et lui dit de tout son cœur qu'il ne voulait jamais la perdre. Il sentit le cœur de la jeune fille battre contre son torse. Il était fou d'amour pour Leynna. Sheik mit un terme à l'apprentissage. Link avait sacrifié son apprentissage pour le bien de Leynna. Sa santé était plus importante que la magie et la puissance. Les deux jeunes hommes aidèrent à porter la jeune fille. Ils la montèrent sur la selle de Zaltam qui était nourri par Sheik. Puis Link monta à son tour et tint Leynna contre lui pour l'empêcher de tomber. Avant de partir, Sheik dit à Link :

-Je suis certain que Dark Link est pour quelque chose dans sa maladie.

-Dark Link ! Tu as raison. Il faut que je retrouve cette vipère !

-Bonne chance Link... Fais tout ton possible pour la guérir.

-Merci Sheik. À bientôt !

Link fit galoper Zaltam aussi vite qu'il put. Tout deux se dirigèrent vers la vaste plaine d'Hyrule.

CHAPITRE 17
LE CAMP DES BANDITS

En arrivant en vue de la plaine d'Hyrule, Link et Leynna eurent une grande surprise. Sous leurs yeux, un gigantesque campement de tentes envahissait la verte plaine. Le Ranch Lon Lon était encerclé par les tentes, ainsi que l'entrée du Bourg d'Hyrule. Le jeune Héros du Temps arrêta sa monture et regarda l'étendue du campement. Jamais, il n'avait vu ça sur la plaine. Quand soudain, il remarqua un drapeau très connu. C'était la bande d'Ashnim, ils étaient déjà arrivés. Link se trouvait dérangé, il ne pouvait emmener Leynna comme prévu au Ranch Lon Lon pour que son amie Malon la soigne. Il n'y avait aucun autre endroit pour la soigner. Comme Leynna était assise devant Link qui la tenait par la taille, le jeune homme chuchota à l'oreille de la jeune fille, elle avait de la peine à rester consciente à cause de sa fièvre et surtout à écouter ce qu'il lui disait au creux de l'oreille.

-Ça va Leynna ? Tu arrives à rester réveillée malgré ta fièvre ?

-Oui...

-Nous avons des ennuis... Ashnim est venu, c'est son campement qui se trouve sur la plaine. Quand nous serons dans le Ranch Lon Lon, si nous avons réussi à passer le camp, je te laisserai au Ranch pour que Malon te soigne. Moi, je vais devoir te laisser un peu pour trouver Dark Link et lui mettre une sacrée correction.

-Fais attention à toi... Ne prends pas de risque pour moi...

-Je sais, mais je dois le battre pour que ta maladie se dissipe. Sinon tu mourras, je ne veux en aucun cas te perdre. Personne d'autre que moi ne te touchera. Tu es l'élue de mon cœur... Je t'aime...

-Je t'aime aussi Link... dit-elle en donnant un léger baiser sur la joue de Link.

-Pendant mon absence, essaye de penser un peu à l'avenir que nous aurons ensemble. D'accord ma puce ?

-Oui, mon amour...

Puis Link fit trotter Zaltam vers le camp. À tout moment, il pouvait se retrouver devant un bandit qui alerterait les autres. Link essaya d'être le plus prudent possible. Il traversa le camp très doucement, essayant de garder son sang froid et son calme. L'entrée du Ranch Lon Lon se rapprochait de plus en plus des deux jeunes adolescents. Enfin, ce fut le soulagement. Link était content quand il arriva à l'entrée. Leynna le félicita pour le courage qu'il avait eu en traversant le campement des bandits. Ils entrèrent dans le Ranch rapidement.

Une fois devant la porte de la maison, Link descendit de sa monture et fit descendre Leynna à son tour, elle se tenait à peine debout. Il toqua à la porte de la maison et attendit qu'on vienne lui ouvrir. Il entendit un bruit, c'était la fenêtre d'en haut qui s'ouvrit. Il leva la tête et vit Malon à la fenêtre qui le regardait d'air surpris. Aussitôt, elle accourut à la porte. Puis elle ouvrit et lui dit ce qui se passe. Link lui demanda si elle pouvait veiller sur sa jeune compagne. Elle accepta en lui faisant un sourire. Ainsi le Héros du Temps confia la précieuse vie de son amour aux mains de Malon.

Il remonta ensuite sur sa monture et sortit du Ranch au galop. Il y eut une catastrophe, Ashnim et ses hommes étaient à l'entrée du Ranch Lon Lon. Ils attendaient évidemment le jeune Link. Link dut s'arrêter devant eux. Les bandits brandissaient des arcs dans sa direction. Cependant, Link ne descendit pas de Zaltam, il se contenta de parlementer avec le chef des bandits.

-Que veux-tu Ashnim ? ! Ne vois-tu pas que je suis pressé !

-Pas du tout, jeune homme... Je t'ai préparé une petite surprise... ATTRAPEZ-LE ! ! !

Link essaya de se défendre, mais en vain. Il fut encerclé de flèches pointées sur lui. Sans riposter plus, il jeta son épée au sol, ainsi que son bouclier. Un des bandits, lui ôta son poignard de sa ceinture. Il était désarmé maintenant. Ashnim le fit descendre de Zaltam. Link ne se laissa pas faire, mais avec la force du chef des bandits, il ne put résister bien longtemps. Ashnim lui flanqua une claque en pleine figure. Sous l'effet du choc, Link perdit presque connaissance. Puis il fut embarqué par quatre bandits vers une tente. Ashnim regarda dans la direction du Ranch en ricanant :

-La sale petite garce doit se trouver à l'intérieur de la maison, je vais de ce pas la traîner jusqu'à ma tente.

Il retourna dans sa tente et donna un ordre à dix bandits de capturer Leynna dans le Ranch Lon Lon.

Dans une tente, Link était enchaîné à une table. On l'avait bâillonné. Il se débattait de toutes ses forces, mais les chaînes s'avérèrent trop dures. Pour oublier ces instants qu'il vivait, il pensa à sa douce Leynna. Il espérait qu'Ashnim ne la trouverait pas dans le Ranch. Soudain, il entendit des pas venir dans sa direction. C'était Ashnim, il avait un sourire jusqu'aux oreilles. Derrière lui, un homme portait quelques instruments de torture. Le Héros du Temps essaya de garder son calme. La transpiration lui coulait sur les cheveux et le visage, tellement il avait peur de voir tous ces instruments. Ashnim se plaça sur sa droite et lui dit en ricanant :

-Voici ton petit cadeau. Alors, ça te plaît ?

Il lui enleva le bâillon et Link se mit à l'insulter.

-Oui, oui, je sais... Mais je vais te dire autre chose. Ta petite Leynna, je l'ai capturée dans le Ranch ! Elle est dans une de ces tentes à chialer comme une gamine ! Je lui réserve un sort pire que le tien !

-Tu n'es qu'une pourriture, un salaud ! Fais quelque chose à Leynna et je te jure que je te tuerai de mes propres mains !

-Et comment vas-tu faire avec tes chaînes ? Hum... Tu es vraiment brave, mais aussi très sot. J'ai une autre nouvelle à t'annoncer. Tortanok a tenté de voler la Triforce de la Force à Ganondorf ! Mais il n'a pas réussi à la prendre. Je t'ai pris quelques Flèches d'Argent. Je sais que son point faible est cette flèche. Je vais la donner à Tortanok pour qu'il puisse pouvoir anéantir Ganondorf !

-Non ? ! s'exclama Link.

-Si ! Tu vois comment je suis malin.

-Peut-être, mais si tu as la Triforce de la Force ! Tu ne pourras pas l'utiliser ! Il te faudra les deux autres fragments ! Celle de la Sagesse et du Courage ! Tu devras me tuer pour la Triforce du Courage, ainsi que Zelda qui possède la Triforce de Sagesse !

-Zut ! C'est bien vrai ! Bah... Ce n'est pas grave ! Je vais d'abord te tuer ! Ensuite ce gros porc de Ganondorf. Puis pour finir en beauté, je tuerai la Princesse Zelda. Bon, j'ai assez parlé avec toi. Goûte un peu à mon cadeau...

Le bandit qui était chargé de torturer Link s'avança doucement vers sa victime. Il prit un couteau pour lui ouvrir le ventre. Link ferma les yeux pour ne pas regarder. Soudain, une voix s'exclama. Le jeune homme ouvrit les yeux et regarda ce qui se passait. Un bandit de petite taille se trouvait à l'entrée de la tente.

-Chef ! Le grand Tomnok est de retour ! Il se trouve à l'entrée du campement !

-Tomnok est ici ! Je vais le voir direct ! Je m'occuperai de toi après Link...

Il sortit avec le bourreau, seul le petit garde restait là. Il marcha vers Link qui ne pouvait pas bien voir son visage. C'est alors que le bandit enleva ses habits. Link eut un cri de surprise et de soulagement. C'était Sheik. Il s'était déguisé en bandit pour ne pas être reconnu. Il détacha prestement son ami de ses chaînes et lui dit qu'il était venu à temps. Link le remercia infiniment. Il se leva de la table et se frotta les poignets. Heureusement, son épée, son bouclier et son poignard étaient posés sur une petite table à côté. Il les reprit et s'équipa de nouveau. Une fois, son épée et son bouclier en mains, il sortit sortit de la tente prudemment, accompagné de Sheik. Ils marchèrent dans le camp en faisant attention de ne pas faire de mauvaises rencontres. Par chance, Link entendit des gémissements de tristesse. Il reconnut que c'était Leynna. Ils entrèrent dans une petite tente. Elle s'y trouvait, couchée sur du foin. À ses côtés, un bandit la surveillait. Le bandit se leva en voyant les deux jeunes hommes. Link se jeta sur lui et l'assomma avec son bouclier. Il se précipita vers Leynna qui était couchée sur le foin. Il la retourna doucement vers lui. La jeune fille ouvrit les yeux et regarda. Aussitôt, elle se jeta dans le bras de son fiancé qui sourit. Bien dans ses bras, elle s'arrêta de pleurer et remercia son petit ami de l'avoir sauvé. Ils restèrent quelques instants dans les bras l'un de l'autre.

Au bout de deux minutes, ils se relevèrent et sortirent de la tente. Sheik marchait devant, Link derrière et Leynna au milieu. Tout allait pour le mieux jusqu'à qu'ils se retrouvent nez à nez avec Ashnim et un bandit. Celui-ci fut surpris de les voir libérés.

-Mais ? Que faites-vous ici ? ! J'aurais du m'en douter que c'était un piège ! Je vais appeler mes hommes !

-Non Ashnim ! Pour une fois, bats-toi contre moi ! Un combat à la loyale !

-Un combat à mort ? Pourquoi pas... Je vais me faire un plaisir à t'étriper avec mon épée ! Suivez-moi tous !

Les jeunes adolescents suivirent le chef des bandits. Ils se dirigèrent vers un endroit entouré de tentes, il y avait de la place pour se battre. Plusieurs bandits les virent arriver. Link et Ashnim se placèrent au milieu. Puis ils dégainèrent leur épée. Link posa son bouclier par terre pour être à égalité avec Ashnim. Leynna et Sheik s'assirent parmi les bandits pour regarder les deux combattants. La jeune fille avait une peur bleue de voir Link se faire tuer par le sanglant personnage. Elle avait quand même du mal à laisser les yeux ouverts suite à sa fièvre. Ashnim regarda un instant le jeune héros, puis d'un seul geste, il frappa avec son épée. Link l'arrêta brusquement avec la sienne. Tous les deux se battaient à mort. Le jeune Héros du Temps se fatiguait très vite en face de la vigueur du chef des bandits et de sa grosse épée. Il était à genoux tellement qu'Ashnim forçait avec son épée contre la sienne. Il essaya de repousser l'épée de son adversaire pour se relever, mais ses forces étaient beaucoup trop faibles face à un homme de 26 ans. De plus en plus, il se retrouvait couché au sol. Il fit un croche-pied à Ashnim qui bascula en arrière, en se faisant mal au dos. En même temps, son épée tomba au sol. Link se releva aussitôt et se précipita vers l'épée d'Ashnim. Le chef des bandits profita que Link prenait son épée pour sortir un poignard et l'enfoncer dans la jambe droite de Link. Le Héros du Temps hurla de douleur et s'effondra sur l'herbe laissant la victoire à son adversaire.

-LINK ! ! ! NON ! ! ! hurla la jeune fille de peur.

Sheik la tenait fermement. Le pauvre jeune Link gisait au sol en se tenant sa jambe blessée. Ashnim posa son pied sur son torse et leva son épée sur lui pour le décapiter. Il appuyait tellement fort avec son pied que Link hurla plus fort. Leynna était en sanglots, elle pensait que c'était fini. Sheik se sentait impuissant face à ce spectacle. De ses doigts, Link essaya de reprendre son épée qui était à côté de lui. Il le toucha, mais il pensait que c'était trop tard. De ses dernières forces, il tira son bras pour prendre son épée. Ashnim allait planter son épée sur Link. En une fraction de seconde, Link prit son épée et la planta dans le torse d'Ashnim. L'épée du chef des bandits tomba sur le sol. Ashnim fixa Link d'un grand regard. Puis tomba à genoux devant lui et se coucha sur le ventre. Le sang coulait sur l'herbe. De son dernier souffle, Ashnim voulut reprendre son épée pour tuer Link, mais il succomba suite à sa blessure. Link, essoufflé, regarda le corps sans vie du chef des bandits, puis il rangea son épée dans son fourreau. Il s'abaissa malgré sa jambe blessée, pour ramasser la grande et longue épée d'Ashnim. Leynna avait un regard admiratif sur Link. Les bandits restèrent sans bouger en voyant leur chef mort.

Link se dirigea vers sa compagne et son ami l'air soulagé. Il les prit tous les deux dans ses bras. Tous les trois pleuraient de joie. Le jeune homme serrait très fort sa douce amie dans ses bras réconfortants. Très étrangement, les hommes d'Ashnim ne s'approchaient pas d'eux. Comme Link portait l'épée d'Ashnim, les bandits avaient peur de lui. C'est alors qu'ils se mirent à reculer, les trois jeunes ne comprenaient pas ce qui se passait. Sans trop comprendre, ils sortirent du camp, laissant derrière eux, le chef des bandits vaincu avec sa bande. Ils se dirigèrent au Ranch Lon Lon.

Link resta une journée au Ranch avec Leynna et Malon. Il devait se faire soigner la jambe. Sheik était retourné chez Impa comme d'habitude. Entre temps, Link expliquait à Malon comment il avait rencontré Leynna. Malon était captivée par l'histoire de Link et de Leynna, elle écoutait chaque phrases du récit. Dans la soirée, ils prirent un bon repas en compagnie de Talon et Ingo qui adoraient beaucoup connaître la jeune Leynna. La jeune fille allait beaucoup mieux, mais elle était toujours un peu faible. Elle mangeait tranquillement dans le lit, elle raconta un peu sa vie aux deux adultes tout en évitant les passages pénibles pour ne pas se trouver mal. Link aimait entendre la vie de Leynna, il voulait même que son récit soit posé sur le papier. Soudain, une idée lui traversa l'esprit. André Arkdall pourrait sans doute écrire la vie de son amour. Il était un très bon écrivain. Il essayerait d'en parler un jour avec lui mais pas tout de suite. Ils passèrent une bonne soirée dans le Ranch Lon Lon. Avant de se coucher, Malon resta un peu avec Leynna pour lui éponger son front. Profitant que Link était sorti prendre un peu l'air, sans trop être impolie avec Leynna, elle lui demanda à voix basse comment se passait sa relation amoureuse avec Link. La jeune fille très intimidée par ce qu'elle venait d'entendre, lui répondit doucement que ça se passait très bien. Toute les deux se mirent à rire, lorsque Link entra dans la pièce. Il fut étonné de les voir rire. Il finit par leur dire d'un ton surpris :

-Ben... Que vous arrive t'il ? Pourquoi rigolez-vous ainsi ? C'est à mon sujet, non ?

-Euh oui... Mais ça ne regarde que nous les filles, répondit Malon en rigolant.

-Oh, je vois... Je suis sûr que vous étiez en train de parler d'amour... C'est ça, hein ?

-Hummmm... Beuh... Ha, ha, ha ! ! ! bredouilla Malon.

Elle éclata de rire. Leynna en fit autant. Link, lui, ne put s'empêcher de rire aux éclats. Il alla se mettre à côté de Leynna, puisque il allait dormir avec elle. D'une voix lente, Malon leur dit en sortant :

-Bonne nuit, les jeunes amoureux...

Puis elle ferma la porte derrière elle. Link se jeta aussitôt sous les couvertures et se blottit contre Leynna qui voulait toujours avoir sa chaleur contre son corps si séduisant. Le Héros du Temps glissa sa main le long du visage frais et la passa dans ses longs cheveux brun clair. La jeune fille déposa ses doigts sur les lèvres de son compagnon. Elle les tâtonna doucement. Link sourit et prit la main de sa fiancé. Puis la baisa affectueusement et remonta doucement vers son visage resplendissant, laissant sur son passage des baisers tièdes. Il soupira de bonheur en voyant son visage magnifique. Ceci lui tenait chaud au cœur et il ressentait le besoin de la rendre heureuse. Depuis ses 15 ans, il avait eu une fiancée. Hélas, morte sous ses yeux alors qu'il tentait de la sauver. Ses souvenirs d'elle, restaient très chauds dans son âme... Puis ce fut la charmante Princesse Zelda, pendant 4 ans ils étaient ensemble, s'aimant terriblement... Mais un jour, ils durent sacrifier leur amour pour rester libres. Maintenant, très heureux, Link avait trouvé la fille qu'il aurait toujours voulu avoir. Sa tendre Leynna... Son rêve s'était enfin réalisé après 5 ans. Ils restèrent quelques minutes à se toucher l'un à l'autre.

C'était le matin, le coq chanta. Malon se leva de son lit. Elle ouvrit les volets pour voir le temps qu'il faisait. C'était un temps magnifique, elle alla réveiller son père et Ingo. Un peu après, elle prépara un bon petit déjeuner pour le jeune couple qui dormait toujours l'un à côté de l'autre. Elle monta ensuite leur apporter. Dès qu'elle fut assez proche du lit où les deux jeunes adolescents dormaient, elle les regarda un instant d'un air rêveur. Leynna était couchée presque sur Link. Aujourd'hui, Malon avait un rendez-vous galant au Lac Hylia avec son nouveau fiancé Satoru. Tous les deux sortaient ensemble depuis quelques temps. Elle et lui allaient se marier dans quatre mois. Elle en avait déjà parlée avec Link un jour. Elle se dirigea vers les volets et les ouvrit doucement. Petit à petit, la lumière du soleil pénétra dans la pièce. Link se réveilla et vit que Leynna était sur lui. Malon s'approcha d'eux et prit lentement Leynna pour la déposer à côté de Link. Le Héros du Temps resta couché sur le lit, il était bien au chaud. Pour réveiller sa compagne en douceur, il approcha son visage vers l'oreille de la jeune fille et l'embrassa de ses lèvres. La jeune adolescente fit un sourire, elle ouvrit les yeux et poussa un long gémissement. Link continua à l'embrasser sur l'oreille. La compagne de Link leva la tête et se tourna vers lui pour le saluer. Elle le salua à sa façon, c'est à dire par un baiser avec la langue. Malon ne dit rien et se contenta de les observer pour pouvoir ensuite le faire avec Satoru. Elle apprenait les comportements amoureux. Ils s'arrêtèrent enfin et fixèrent la jeune future gérante du Ranch.

-Eh bien, Malon ? Ça te plaît de nous voir nous embrasser ?

-Euh... Oui, bien sûr... Je voudrai faire la même chose avec Satoru.

-Je vois... Essaye de le faire quand tu seras avec lui. Il éprouvera encore plus de sensations de désirs envers toi. Tu verras, ça marche très bien. Tu peux déjà le constater avec nous deux.

-Merci pour tes conseils Link. Je ne les oublierai pas.

Elle déposa le petit déjeuner sur les couvertures en face de Link et Leynna. Puis elle sortit souriante en fredonnant le chant de sa mère. Link la regarda partir et tourna son regard vers sa jeune compagne. Il prit un gobelet et versa du lait dedans. Le tenant entre ses mains, il le passa à Leynna qui avait toujours très soif de lait. Elle but lentement le lait qui venait d'être trait par Malon. Link avait l'impression de revivre le moment quand ils étaient chez Impa. Elle retira le gobelet de ses lèvres qui étaient trempées. Au lieu de faire comme l'autre fois, Link préféra mettre ses lèvres sur celle de la jeune fille qui étaient blanches de lait. Il sortit un peu sa langue pour en lécher le plus possible. À chaque petit coup de langue de son compagnon, Leynna sentit l'excitation lui arriver dans tout le corps. Il en était de même pour Link, sauf que pour lui c'était différent, sa virilité l'encourageait beaucoup à continuer dans son action. Il ne put s'empêcher de glisser une main sous la tunique de nuit et de caresser. La jeune fille commença à frémir et à frissonner. Link aimait l'entendre et glissa sa main un peu plus haut. La douceur de sa main était comme les caresses d'une mère. Leynna imaginait que c'était sa mère qui la caressait. Elle avait les yeux fermés et ne voulut point les ouvrir. Soudain, la main s'arrêta vers le haut des cuisses. Leynna se sentit moins couverte sur le corps. Link était en train de la dévêtir avec son autre main. Elle ouvrit les yeux et regarda Link d'un air qui voulait sûrement dire : "Non, Link... Je ne suis pas encore prête pour ça..." Le jeune homme la fixait d'un air embêté et ne tenta pas d'aller plus loin. De plus, elle était encore malade. Lentement, il retira sa douce main des cuisses de la jeune adolescente et remit parfaitement la tunique pour qu'elle n'attrape pas froid. Il s'en excusa, mais la jeune fille lui répondit le contraire. Le Héros du Temps avait été presque sur le point d'avoir vu l'incomparable beauté de sa compagne. Tous les deux se regardèrent un instant, puis ils s'assirent sur leur oreiller et prirent le petit déjeuner.

CHAPITRE 18
LE PIÈGE MAUDIT DE DARK LINK

La journée ne faisait que commencer, Link était à l'enclos avec Malon. Leynna se reposait dans la maison. Malon était très heureuse, car elle allait sortir avec Satoru. Elle était vêtue d'une superbe robe plissée de couleur bleue claire. Dessus, de la dentelle était finement cousue sur la taille et le bas. C'était la robe de sa mère. Link la trouvait séduisante et très mignonne. Il lui dit qu'elle allait faire craquer le jeune Satoru comme ça. La jeune fille du Ranch se leva et demanda à Link s'il pouvait bien la conduire au Lac Hylia. Ce ne fut pas de refus pour le jeune héros Link. Il l'invita à monter sur Zaltam. Malon en voyant le cheval, avait beaucoup de regrets pour Epona. Mais elle essaya de penser à Satoru. Son avenir c'était lui. Tous les deux montèrent sur Zaltam et partirent au Lac Hylia.

De retour au Ranch Lon Lon, Link entra dans la maison pour voir Leynna. Elle était couchée sur le lit et regardait le ciel par la fenêtre. Elle tourna son regard sur lui et le regarda en souriant. Link était un peu embêté de la laisser, mais il devait retrouver Dark Link. Il s'assit sur le bord du lit et dit à Leynna d'une douce voix :

-Ma puce... Je vais devoir te laisser pendant un petit moment... Je part à la recherche de Dark Link. Aujourd'hui, le père de Malon et Ingo s'occuperont de toi. Ça me fait mal au cœur de te laisser... Mais enfin... Je t'aime du fond de mon cœur... Tu es mon souffle de vie et mon avenir...

Il la prit dans ses bras une dernière fois avant de partir. Tous les deux n'avaient aucune envie de se séparer.

En sortant du Ranch Lon Lon, Link en avait plus qu'assez de voir le Bourg d'Hyrule sous la siège de Ganondorf et les Gerudos. Mais il ne pouvait rien faire contre une armée de guerrières. Il décida de les laisser pour l'instant. Dark Link était sa seul préoccupation. Cependant, il se demandait où était le camp des bandits. Il avait disparu de la plaine. Depuis la mort d'Ashnim, Tortanok avait pris sa place et voulait le venger. Le jeune héros d'Hyrule se dirigea vers les Bois Perdus dans l'espoir de trouver son double. Il galopa à travers l'immense forêt d'Hyrule.

Au fin fond des Bois Perdus, Link se retrouva devant une grande forteresse à moitié en ruine par le temps. Il avait déjà entendu parler de cette forteresse. Il s'arrêta devant l'entrée et descendit de Zaltam. Très prudemment, il s'approcha de la grande porte. Il la poussa doucement et entra à l'intérieur de l'enceinte inconnu. Dans la forteresse il faisait sombre, mais quelques rayons lumière traversaient les murs trouées, le sol était recouvert de mousse et de flaques d'eau. L'odeur était insupportable, cela puait la pourriture. Des chauves-souris volaient au plafond, il y en avait des dizaines. Link eut des frissons quand il remarqua quelques squelettes empilés les un sur les autres. Il faisait très froid dans la forteresse. Le jeune homme trouvait cette endroit malsain, l'endroit idéal pour Dark Link. Soudain, il entendit des bruits de pas. Link alla se cacher derrière un pilier cassé et regarda d'où venait les bruits. Il aperçut une silhouette noir qui marchait. Il prit son Arc des Fées et mit un flèche. Il pointa son arme en direction de l'inconnu et décocha. Malheureusement, la flèche se planta contre un mur. La silhouette s'arrêta et regarda la flèche. D'une voix ricanante, la silhouette dit :

-Tiens, tiens ! ! ! C'est une flèche d'un ami que je connais très bien ! ! ! Allez montre-toi ! ! ! Tu ne peux m'échapper maintenant ! ! !

La voix ressemblait à celle de Dark Link, c'était lui. Link se montra aussitôt en dégainant son épée. Dark Link l'aperçut et demanda à Link de s'approcher de lui. Le Héros du Temps s'avança un peu mais pas trop, il se disait que c'était peut-être un piège. En s'approchant de lui, Evil Leynna apparut à côté de son partenaire. Elle n'était pas tellement heureuse, sûrement suite à la scène dans l'auberge.

-Dark Link ! La plaisanterie a assez durée ! Retire la malédiction que tu as jeté sur Leynna et bats-toi si en as le courage !

-Hum... Aujourd'hui, je n'ai pas envie de me battre, ni de guérir ta petite chérie... Tu as besoin d'un peu de repos, je pense...

Il leva ses bras en direction de Link. C'est alors que l'épée et le bouclier de Link s'envolèrent dans les airs. L'ombre de Link ferma ses poings violemment. Link fut propulsé en arrière contre un mur. Il fut sonné sur le coup. Ses yeux se fermèrent doucement, il put encore voir que Dark Link et Evil Leynna s'avancer vers lui. Puis se fut le noir complet...

Link se réveilla péniblement, il regarda autour de lui. Il était dans un cachot de la forteresse en compagnie des rats et des insectes. Il alla vers le porte pour l'ouvrir, mais elle était fermée à clef. Sa tête tournait, il avait très mal. D'ailleurs, il en saignait un peu sur les cheveux. Il commença à cogner la porte avec ses poings et ses pieds, mais la porte s'avéra trop solide. Il retourna se recoucher sur la paille humide et moisie. Sa douleur à la tête le faisait souffrir atrocement. Il se mit à un sangloter en disant le nom de sa bien aimée. Il se disait que c'était peut-être fini pour elle, tout comme pour lui. Un bruit de verrou se fit entendre. Link leva la tête et regarda qui venait. Il reconnu les courbes de la compagne de Dark Link. Il s'assit sur le paille et demanda ce qu'elle voulait. Mais celle-ci ne répondit pas, elle s'approcha de lui. Au même moment, Dark Link arriva dans la petite pièce l'air fier. Il s'arrêta en face de Link qui essuyait ses larmes. En le voyant comme ça, il eut un petit rire. Il adorait voir les gens malheureux, surtout quand c'était Link et Leynna. Sans rire plus longtemps, il lui révéla une horrible nouvelle :

-J'espère que tu vas te mettre à pleurer comme un enfant, quand je te dirai la nouvelle.

-Quelle nouvelle ? ! demanda la jeune homme.

-Au lieu d'avoir guérie ta chérie comme tu le souhaitais... Eh bien, j'ai rendu son état de fièvre encore plus intense ! Je pense qu'en se moment même, elle doit souffrir de partout ! Je voudrai trop la voir se tordre de douleur dans son lit ! Il n'y a rien de plus soulagent que la souffrance ! La souffrance me procure un immense plaisir...

-Espèce de... Tu as osé la rendre plus malade ! Elle était bientôt sur pied !

-Oui, mais c'est fini maintenant. La prochaine fois que tu la verras, se sera dans sa tombe ! Hé, hé, hé ! ! !

-Noooon ! ! ! Sale ordure ! ! ! Vipère ! ! !

-Bon... Pour être sympa avec toi. Tu vas avoir l'honneur de mourir le premier. D'accord ?

-Tu peux toujours tuer Leynna et moi, mais tu ne pourras jamais détruire notre amour ! Il est plus fort que tout !

-Peut-être, mais pas moi. Je suis plus fort que vos sentiments ! Mais, je peux faire en sorte que vous deux, vous vous haïssez cruellement ! Avant de vous voir de cette façon, je vais prendre de force ta petite amie sous tes yeux ! Tu me regarderas avec elle avant que tu deviennes un autre garçon dépourvu de tout sentiments !

-Pas question Dark ! Tu ne prendras pas cette fille ! Je suis ta compagne ! rétorqua Evil Leynna.

-Silence ! Je suis ton créateur et protecteur, tu dois te soumettre à moi ! J'ai le droit d'avoir qui je veux ! Alors ne m'adresse plus la parole ! C'est bien clair ?

Elle baissa la tête et se tut. Link avait une grosse envie de détruire son double pour libérer Leynna de son enchantement. Mais sa jambe lui faisait encore mal, Dark Link lui avait sans doute ouvert sa plaie pendant qu'il était inconscient tout comme il avait fait à Leynna. Sans armes, il ne put se défendre. Dark Link fit signe à Evil Leynna de le lever. Celle-ci obéit et aida Link à se lever. Voyant que Evil Leynna levait Link trop doucement, Dark Link s'énerva, il lui dit qu'il méritait moins de respect. Il s'empressa d'attraper Link par les deux bras et de le soulever du foin violemment.

-Allez, lève-toi ! Ne fais pas l'innocent, je sais que tu peux marcher !

-Aïe ! Doucement Dark... Tu me fais mal...

Voulant faire un peu souffrir Link, Dark Link prit d'une main la jambe blessée et de ses doigts, appuya comme une brute dessus. Link eut un cri de douleur sous la pression. Puis il le traîna jusqu'à une grande salle bien aménagée. Au centre de la salle se trouvait une table en marbre éclairée par un grand rayon de lumière qui venait tout droit d'en haut. L'ombre de Link posa son double sur la table et lui dit en ricanant :

-Voilà... Ne bouge plus maintenant, sinon j'empirerai la maladie de ta chère compagne !

-Qu'attends-tu de moi ? ! s'écria Link en colère.

-Tu tiens à le savoir ? Eh bien, je vais invoquer les esprits et les démons pour qu'ils te donnent une autre âme, la même que la mienne. Plus jamais tu ne reverras ta Leynna, c'est fini ! Tu vas devenir un autre jeune homme.

-Je préfère mourir que de devenir un type comme toi !

-Je n'ai aucune intention de te tuer. Je veux te voir m'obéir aveuglément ! Et tu vas le faire pour moi ! ! !

Avec ses mains effrayantes, il lui attacha les mains et les pieds. Link avait la lumière en plein dans les yeux. Evil Leynna resta derrière Dark Link pour regarder le spectacle démoniaque. Elle ne disait rien et ne faisait que se blottir contre le double de Link. Dark Link mit sa main sur les fesses de sa partenaire. Ceci le calma un peu et interrompit le processus de transformation.

-Excuse-moi mon jeune adversaire... Mais je dois te laisser quelques instants...

Dark Link et Evil Leynna sortirent. Link se retrouva seul. Mais il ne pouvait rien faire pour se libérer. Il essaya de trouver une idée. Pendant qu'il réfléchissait, il entendit les gémissements et les hurlements de Evil Leynna dans une salle à côté. Ses bruits l'empêchaient de bien réfléchir, mais il put trouver une idée. D'un coup, il se mit à hurler de toute ses forces. Les deux sombres personnages revinrent aussitôt vers lui. Dark Link n'était pas content, il venait d'être interrompu dans moment délicat. Il s'approcha de Link et lui demanda ce qu'il avait à hurler. Link lui répondit d'une voix sombre :

-Ah ! Maître Dark Link ! Vous êtes ici ? Libérez-moi vite, je viens d'être attaqué par un être au cœur pur !

-Mais ? C'est étrange ? Je n'ai pourtant rien fait... Bon, je vois que tu n'as plus l'air pareil. Il faut que tu changes de style, nous allons te mettre des habits plus appropriés. Ta sale tête d'avant je vais te la refaire. Puis pour finir... Tu passeras les épreuves de la mort pour que tu deviennes un vrai démon.

Il le détacha de la table et Link se leva doucement. Dark Link le regarda d'un air fier. Il pensait que le jeune héros au cœur pur était devenu un jeune démon au cœur ténébreux. Link essayait d'avoir un regard de haine. Il avait beaucoup de mal à le faire, lui qui avait un regard doux d'habitude. Dark Link et Evil Leynna le conduisirent dans le cachot. Dès que Link fut seul dans son cachot, il ne tenta pas de fuir, sinon Dark Link découvrirait la vérité. La porte du cachot était resté ouverte. Il voulait partir, mais il résista à la tentation de fuir. Il était angoissé de savoir si Leynna souffrait en ce moment. Il se mit sur le foin et pensa à Leynna. Dans la grande salle, Dark Link avait couché Evil Leynna sur la grande table. Il se tenait sur elle et voulut continuer l'acte qu'il n'avait pas pu finir à cause de Link. Le double de la jeune Leynna se laissa bien faire cette fois-ci.

CHAPITRE 19
UN VISITEUR INATTENDU

Au Ranch Lon Lon, c'était la panique. Talon et Ingo tentaient de calmer la jeune Leynna de sa crise causée par Dark Link. Malon revint du Lac Hylia avec Satoru. C'est alors qu'ils entendirent à la porte, les hurlements de douleurs de la jeune fille. Le jeune couple accourut. Tous les deux virent Leynna bouger dans tous les sens. Malon s'approcha d'elle et demanda à son père ce qui s'était passé. Talon lui répondit qu'elle s'était mise à crier tout à coup et qu'elle se tordait ensuite de douleur. La jeune fille du Ranch prit un grand tissu et le trempa dans un seau d'eau. L'eau était très froide. Elle le posa ensuite sur le front de Leynna. En sentant le tissu sur son visage et son front, Leynna allait un peu mieux. Elle était très fatiguée suite à ses douleurs. Elle s'endormit aussitôt alors que Malon lui passait le tissu sur les joues. Celle-ci fut soulagée, ainsi que les autres.

Dans la soirée à la forteresse en ruine, Dark Link et Evil Leynna s'entraînaient à la magie noire dans une salle entourée de bougies. Dark Link était impatient de voir Link faire les épreuves de la mort. Ce dernier dut encore faire le méchant pour ne pas avoir d'ennuis. Heureusement pour lui, il n'avait rien fait de mal. Il alla les voir dans la salle.

Il resta plusieurs minutes à les regarder s'entraîner, lorsqu'il sentit une main se poser sur lui. Sur le moment, il sursauta et eut un grand frisson. Il entendit une respiration qui lui était familière. Tout doucement, il se retourna. Stupéfaction, il aperçut Ganondorf. Link ne prit même pas le temps de parler, alors que Ganondorf s'avançait dans la salle où se trouvait le couple malfaisant. Avec sa grosse voix, il interrompit l'entraînement de Dark Link et Evil Leynna. Dark Link fut le premier à se retourner. Il fut gêné de le voir ici et s'exclama :

-Oh ! Grand Ganondorf ? Vous m'avez surpris !

-Ah oui... Alors excuse-moi...

-Euh... Vous voulez quelque chose, Grand Ganondorf ?

-Oui... Je voudrais savoir, si ça ne te dérange pas, ce que fait le Héros du Temps ici ?

-Ben... Euh... C'est à dire que... Voilà... Je l'ai capturé aujourd'hui et je lui ai changé son âme pour qu'il devienne comme nous.

-Pourquoi faire ?

-Pourquoi faire ! Euh... Pour...

-Pour t'aider à voler la Triforce ! s'exclama Link.

Il en avait assez de se faire passer pour un mauvais. Dark Link se sentit mal en voyant qu'il était normal. Il tenta de reprendre les choses en mains, mais Ganondorf comprit que c'était un traître.

-Tu préparerais un plan pour me voler la Triforce de la Force ! Tu n'es pas le seul à le faire ! J'ai eu aussi affaire à un bandit du nom de Tortanok. Mais cet idiot, je l'ai viré avec toute sa bande hors de la plaine ! Dark Link ! Tu n'es qu'un traître ! Je vais devoir t'envoyer te détruire pour te punir ! J'ai une haine de ceux qui essayent de me détruire où de me trahir !

-Mais ne croyez pas cet avorton ! Vous doutez de ma parole ?

-Bien entendu ! J'ai plus confiance en mon ennemi plutôt qu'en un traître comme toi Dark Link ! Prépare-toi à mourir mauvais serviteur !

Evil Leynna ne voulait pas que son compagnon se fasse détruire par le Seigneur du Malin. Pour empêcher une chose pareille, elle se mit devant Dark Link et dit d'une voix implorante à Ganondorf :

-Non Grand Ganondorf ! Ne lui faite pas ça... Je... Je l'aime !

Ganondorf fut étonné d'entendre qu'Evil Leynna aimait Dark Link. Link voyant qu'ils étaient occupés, fit quelques pas en arrière et prit la fuite. Dark Link le vit courir en direction de la grande porte. Il alerta Ganondorf que Link prenait la fuite. Ce dernier ne voulant pas que le jeune héros prenne la poudre d'escampette, se mit à lui courir après. Pendant que Ganondorf poursuivait Link, Dark Link et Evil Leynna en profitèrent pour se sauver. Tout deux disparurent par magie.

Link courait comme il put pour échapper à son poursuivant enragé. Il s'empressa d'ouvrir la grande porte. Seulement, Ganondorf l'avait fermée en arrivant. Sans arme, Link ne pouvait faire grand chose au chef des Gerudos. Il se retrouva face à son pire ennemi. Celui-ci lui fit un sourire. Link se roula au sol et glissa en dessous de Ganondorf qui fut surpris. Aussitôt, le jeune homme partit chercher son épée et son bouclier. Il descendit au sous-sol et fouilla de fond en comble. Avec beaucoup de peine, il trouva son épée et son bouclier sur une table toute moisie. Les pas de Ganondorf retentirent de plus en plus. Link était dans une salle, il était prit au piège. Fort heureusement, il vit un plaque grillagée sur le sol. Il la souleva en vitesse. Dans le trou, il faisait noir. Link préférait entrer dedans que de se retrouver devant Ganondorf. Il se jeta dedans au moment même où Ganondorf arrivait dans la salle. Link nageait dans l'eau, c'était sans doute un tunnel où l'eau s'évacuait. Il se laissa porter par le courant de l'eau sans trop savoir où il allait. Après plusieurs minutes à nager dans le noir, il aperçut un point blanc au loin. C'était la sortie du tunnel.

À la sortie, Link remarqua qu'il allait tomber. Il se dirigeait en plein vers une grande cascade. Il essayait de nager en sens inverse pour l'éviter. Mais ses forces l'abandonnèrent, il se laissa entraîner par le courant. Il eut un grand cri, puis plus rien.

Par chance, un homme pêchait aux environs de la cascade. Lorsqu'il entendit le cri de Link, il s'arrêta de pêcher et regarda autour de lui. Il vit une chose verte flotter sur l'eau. Très surpris, il plongea dans l'eau pour aller voir. Tout en nageant, il vit le bonnet de Link. Soudain, un corps apparut sur le rivage. C'était Link, il était inconscient. Le pêcheur retourna sur le rivage et courut vers le jeune homme. Il se mit à genoux à côté de lui et pressa sur son ventre pour le réanimer. Link ouvrit les yeux et regarda le pêcheur.

-Ah ! Tu reviens à toi...

-Que... Que s'est-il passé ? demanda le Héros du Temps qui se redressait péniblement.

-Tu es tombé de la cascade, je viens de te ranimer. Tu as eu beaucoup de chance que je pêchais ici.

Le pêcheur remit le bonnet vert sur la tête de Link. Le jeune héros le remercia et lui demanda où il était. Le brave pêcheur lui répondit qu'il était à la Cascade Marah dans les Bois Perdus. Tout doucement, le Héros du Temps se leva aidé par le pêcheur. Voyant que le jeune homme portait une épée et un bouclier derrière son dos, il reconnut le grand sauveur d'Hyrule. Beaucoup de gens du royaume connaissaient le héros Link. (Voir 'A Link to the Past')

-Oh, mais ! Tu es le Héros du Temps, Link !

-Oui, c'est bien moi monsieur.

-Ben ça alors ! Je ne pensais pas qu'un jour je rencontrerais le grand Héros légendaire ! Veux-tu que je t'aide mon garçon ?

-Hum... Oui, je voudrai trouver le chemin qui mène à la plaine.

-Très bien, alors écoute bien. Remonte du côté droit de la cascade, puis tu trouveras un petit chemin. Prends-le et tu te retrouveras un peu plus loin sur le chemin qui va à la plaine. Tu as compris ?

-Absolument, monsieur le pêcheur. Merci bien, au revoir !

-Au revoir jeune héros ! Puisse ta force, ta sagesse et ton courage te guider à la victoire contre le Seigneur du Malin ! Ramène la paix sur la terre d'Hyrule !

Sur ce, Link partit en courant, il avait hâte de revoir Leynna.

Link n'en pouvait plus, il avait trop couru, mais il était arrivé tout de même au Ranch Lon Lon. Son cheval était resté à la forteresse en ruines, il voulait le récupérer, mais il pensait que Ganondorf le cherchait encore là-bas. Il décida d'aller le retrouver plus tard. Pour le moment, il devait voir l'état de sa douce. Quand il entra dans la maison du Ranch, il remarqua Talon qui s'occupait des poules. Celui-ci le vit et lui souhaita bonsoir. Link lui répondit la même chose et monta voir Leynna. Une fois qu'il pénétra dans la salle où était couchée sa fiancée, il vit Leynna dormir sur le lit, elle semblait très calme. Malon était à ses côtés, elle dormait sur une chaise. À table, il y avait Ingo et Satoru qui discutaient. Link salua Satoru chaleureusement et s'avança vers lui. Le jeune marchand de potions se leva de chaise et prit Link dans ses bras. Tous les deux étaient contents de se revoir. S'inquiétant de Leynna, Link s'assit sur le bord du lit et regarda sa compagne profondément endormie. Satoru prit délicatement Malon dans ses bras en faisant attention de ne pas la réveiller et la posa sur son lit à côté de Leynna. Tout en regardant sa compagne dormir, Link lui prit la main et la caressa avec son visage. Leynna finit par bouger, elle ouvrit les yeux et remarqua la présence de son fiancé. Elle était très fatiguée, tellement qu'elle ferma de nouveau les yeux. Le jeune homme la laissa dormir puisqu'elle était épuisée. Satoru alla à ses côtés et lui dit d'aller s'asseoir sur une chaise en attendant qu'elle se réveille. Link prit une chaise et la mit près du lit. Le jeune Satoru prit la sienne et se mit près de Link. Il allait discuter avec lui.

-Link, je te trouve différent... Tu n'es plus le même garçon que j'ai connu il y a quelques mois de ça. On dirait que tu es devenu plus sensible aux choses de la vie. Je ne me trompe pas ?

-C'est bien vrai, Satoru... Je ne suis plus tout à fait le même. J'ai beaucoup mûri depuis ces derniers temps...

-Tu l'as remarqué toi aussi, hein ? Pourrais-tu me dire pourquoi tu as bien changé ? Est-ce que c'est Leynna ?

-Hum... Oui... répondit Link en hochant la tête.

-Il y a quelque chose qui t'inquiète ? N'ai pas peur de me le dire, je suis ton ami, tu sais.

-J'ai... J'ai peur de la perdre. Quand j'avais 15 ans, j'ai perdu ma première fiancée. Elle était très sympa, j'en garde de très beaux souvenirs. J'ai très peur de revoir la même chose avec Leynna cette fois-ci. Je me suis encore plus attaché à elle. Pour rien au monde je ne l'abandonnerai, même si la plus belle fille de l'univers m'implorait à genoux pour que je l'aime.

-Pour toi, elle est ton avenir. Il n'y a qu'elle qui puisse te rendre heureux ?

-Oui, elle est toute ma vie... Excuse-moi Satoru, mais je crois que je vais aller dormir. Il se fait tard et j'ai vécu une journée très spéciale. Bonsoir Satoru, passe une bonne nuit.

-Toi aussi Link.

Link se leva et alla se coucher dans le lit à côté de Leynna. Il finit par vite s'endormir.

Cette nuit-là dans la maison, Link fit un cauchemar. Il bougeait dans tous les sens sans pouvoir parvenir à se réveiller. Dans son sommeil, il parlait de quelque chose d'étrange. Brusquement, il se réveilla en sursaut. Il regarda autour de lui l'air terrorisé, mais voyant que c'était un cauchemar, il soupira et se calma. Il se leva pour aller prendre un peu d'eau. Pour ne pas réveiller les autres, il descendit sans faire de bruit. Il remarqua que Malon et Satoru n'étaient pas là. Comme il était trop fatigué, il ne se demanda pas où ils étaient. Il sortit de la maison et se dirigea vers l'étable en trottinant. Étrangement, la porte de l'étable était à moitié ouverte. Link la poussa doucement, entra et regarda à l'intérieur. Il entendit un bruit de paille qui se frottait à quelque chose. Très intrigué, il s'approcha vers le petit bruit. Il put apercevoir deux silhouettes couchées sur la paille. C'était Malon et Satoru qui s'enlaçaient passionnément dans les bras l'un de l'autre se disant : "Je t'aime !" Tous les deux s'étaient entièrement dévêtus. Le jeune homme comprit ce qu'ils faisaient ensemble. Il s'arrêta net et fit demi-tour sans les déranger. Avant de partir, il prit de l'eau dans un tonneau et ressortit de l'étable en laissant derrière lui la porte entrouverte. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres. Puis il s'en retourna dans son lit au côté de sa tendre Leynna.

Link ne fit plus de cauchemar durant la nuit, il dormit jusqu'à dix heures. Quand il ouvrit les yeux, Leynna était réveillée et le fixait de ses pupilles d'un regard profond. Link se rapprocha d'elle et lui chuchota de se blottir contre lui. Sa fièvre n'était pas tombée, elle n'arrivait pas à se mettre contre lui. Ce dernier l'aida à se blottir contre son torse. Il lui faisait de la chaleur, car l'air frais du matin passait sous les volets, ce qui donnait à la pièce une sensation de fraîcheur. Ce matin-là, Malon ne s'était pas levée, elle avait passé une grande partie de la nuit avec son fiancé. Donc, Link dut se lever lui même, il s'habilla et alla faire le petit déjeuner.

Link ne voulait en aucun cas abandonner sa recherche pour retrouver Dark Link, il décida de recommencer cet après-midi là. Avant, il resta un bon moment auprès de Leynna pour la veiller sur sa fièvre qui ne baissait point. Il lui racontait sur son enfance Kokiri. Leynna s'intéressait beaucoup à l'enfance du jeune héros Hylien.

CHAPITRE 20
UN NOUVEAU DÉPART

Comme prévu, Link partit dans l'après-midi à la recherche de son double. Par chance, son cheval était revenu tout seul. Il avait dû flairer son maître. Avec hâte, il chevaucha sur la plaine d'Hyrule, puis au Lac Hylia. Pendant qu'il galopait, il repensa à quelque chose. Dark Link se trouvait peut-être encore dans les Bois Perdus, presque à chaque fois, il le rencontrait là-bas. Insouciant, il entra dans la forêt Kokiri, mais au moment où il passait le petit pont qui reliait son village à la plaine, Link percuta une barrière invisible qui le fit tomber à terre. Il se releva, regarda autour de lui et s'approcha de la barrière transparente. Il donna un coup de pied dedans, mais la barrière s'avéra indestructible. Seule celui qui la crée peut la faire disparaître. Soudain une voix ricanante se fit entendre, celle de Dark Link. Quelqu'un arriva par le tunnel qui menait à la plaine, c'était Evil Leynna, suivie de son compagnon Dark Link. Link dégaina aussitôt son épée et menaça le couple sombre.

-Salut Link ! Je vois qu'on se retrouve enfin ! Je suis heureux de te revoir, c'est sûrement notre dernière rencontre, n'est-ce pas ?

-Peu m'importe ! Pour la dernière fois, libère Leynna de ta magie répugnante où je t'anéantis de ma propre épée !

Dark Link eut un petit sourire moqueur, ce qui énerva le jeune Héros du Temps. Il se précipita sur lui pour le transpercer d'un seul coup. Voyant que son double fonçait sur lui, il leva sa main et projeta une boule d'énergie pour le repousser. Link la prit de plein fouet et se retrouva au sol. Avec rage, il se releva et fixa Dark Link avec des yeux de colère.

-Ah, ah, ah ! Allons, ne soit pas sot ! Tu sais bien que je ne veux pas te la guérir ta petite chérie. Mais je vais faire quelque chose pour toi, reste bien tranquille surtout !

Il leva ses bras et ferma les yeux. D'une voix lente et basse, il récita un chant inquiétant. Link ne bougeait pas et écouta le chant.

Au Ranch Lon Lon, Malon s'occupait de Leynna qui dormait toujours. Quand son père l'appela d'en bas, elle descendit, laissant la jeune fille toute seule dans son lit. Soudainement, celle-ci ouvrit les yeux et pointa son regard au plafond. Dans sa tête, elle ne pensait qu'à Link et s'en souciait beaucoup. C'est alors que sa tête se mit à avoir le tournis, elle se sentit très mal, ses yeux voyaient trouble et son corps tremblait. Elle tenta de se lever et d'aller jusqu'à la porte. Au moment où elle allait l'ouvrir, elle sentit le sol lui brûler le dessous des pieds. Sa marque sur la main se mit à briller fortement. Elle put presque arriver jusqu'aux escaliers, mais le pire fut à venir. Un tourbillon bleu apparut sous ses pieds et elle fut entraînée à l'intérieur. De ses faibles forces, elle s'accrocha à la poignée de la porte, mais le tourbillon l'aspirait doucement. Un à un, ses doigts se détachèrent de la poignée et finirent par lâcher prise. Lentement, elle se laissa s'enfoncer dans le tourbillon. Avant de totalement disparaître dedans, elle murmura d'un seul élan : "Link... A... Je... N... Ahh ! ! !" Son corps disparut, ainsi que le tourbillon. Malon retourna dans la maison, elle remonta s'occuper de Leynna. Elle fut horrifiée en voyant qu'elle n'était plus dans son lit.

Comme pour accueillir quelqu'un, Dark Link ouvrit ses bras. Le tourbillon bleu apparut au-dessus de lui et propulsa Leynna en direction de l'ombre de Link. Link s'exclama par un cri de surprise en la voyant inconsciente dans les bras de son ennemi. Il tenta d'arracher sa jeune amie des mains de Dark Link, mais celui-ci décolla du sol et vola autour de Link qui devenait furieux. D'un geste brusque, il attrapa Leynna et s'accrocha de toute ses forces à elle. Dark Link tomba au sol tellement que Link tirait. Il lâcha la jeune fille qui tomba sur le jeune héros. Le double de Link se leva et se plaça en face des deux adolescents.

-Comment oses-tu ? ! Jamais tu ne pourras te débarrasser de moi ! Ça tu peux en être certain ! Je vais t'envoyer direct dans l'autre monde ! ! !

De ses mains, il créa de toute sa puissance, un énorme éclair rouge. Il tenait à détruire Link et Leynna ensemble. Link se mit à réfléchir profondément. Une idée lui traversa l'esprit, un moyen de téléportation. Il chercha aussitôt un monde pour atterrir. C'est alors qu'il trouva le monde où il pourrait échapper au sort de Dark Link.

-Je sais ! ! ! Termina ! ! ! s'exclama-t-il.

Dark Link se demandait ce qu'il avait, mais il continua à charger sa puissance pour les anéantir. Leynna reprenait peu à peu conscience. Link avait trouvé la solution, s'ils partaient ensemble à Termina, le sort de Dark Link n'aurait plus aucun effet sur eux. Toujours en portant la jeune fille, il courut vers son cheval. Une barrière magique l'entourait, il ne pouvait plus se sauver de cet endroit. Il fouilla dans son sac, prit l'Ocarina du Temps et serra très fort sa compagne contre lui. Directement, il joua un air. Ce chant permettait d'être envoyé dans un autre monde. André Arkdall lui avait appris ce chant pendant sa période d'entraînement. D'un chant très rapide et mélodieux, une faille temporelle apparut. L'ombre de Link remarqua qu'il allait se sauver, il décida d'en finir avec lui. Le Héros du Temps lui dit d'une voix moqueuse :

-Au revoir Dark Link !

Puis il entra dans la faille avec Leynna dans ses bras, suivi de sa fidèle monture Zaltam. Tous trois furent téléportés vers le monde étrange de Termina. Pendant le voyage entre les deux mondes dans la faille, Link tenait Leynna fermement contre lui. Zaltam ne supportait pas le voyage, il paniquait en hennissant. Après un court voyage dans la faille temporelle, ils posèrent doucement pied à terre.

Ils se trouvaient en plein milieu du quartier Sud du Bourg Clocher, Link était content d'avoir réussi, mais très vite, il fut paniqué. Les gens les regardaient l'air hagard, ils étaient tout étonnés de voir deux jeunes adolescents et un cheval atterrir par magie. Quand Link s'apprêta à quitter l'endroit, un garde s'avança vers lui et les observa d'un air surpris. Cependant, il ne disait rien du tout. Le Héros du Temps tenta de trouver un explication pour pouvoir être tranquille.

-Euh... Salut... Je... Enfin, euh... Nous avons... Eh bien, comment dire...

-Hum... Je ne comprend rien ? D'où venez-vous, jeunes voyageurs ?

-Ben... De...

Link ne savait vraiment pas quoi dire au garde. Comme par enchantement, Leynna se redressa et s'assit sur le cheval. Elle avait l'air de se sentir beaucoup mieux. De sa main gauche, elle frotta la cuisse de Link pour le rassurer et essayer de le faire parler, mais au bout du compte, elle allait essayer de convaincre le garde par tous les moyens.

Ce fut chose faite, elle arriva avec beaucoup de mal à faire partir le garde. C'est alors, qu'ils purent sortir de la ville avec la vaillante monture Zaltam. De l'autre côté des murs du Bourg Clocher, Link se sentit soulagé, mais en même temps très heureux, sa jeune amie n'avait plus de signe de fièvre, elle était donc guérie. Avec un grand sourire de joie, il l'attrapa par la main, la tira contre lui, la regarda longuement dans ses yeux envoûtants et de ses lèvres, commença à l'embrasser langoureusement... "Je te veux..."

FIN
DE LA PREMIÈRE PARTIE

Cette Fan Fiction a été écrite par Dark Linkaël

D'après les personnages de
The Legend of Zelda ®
de Nintendo ©

Début de la première partie :
12:47 06/10/2002

Fin de la première partie :
17:35 26/01/2003