Qui es-tu Kasuto ?

Kasuto, Kasuto, et encore Kasuto… Mais qui est-ce ? On en parle beaucoup sur le site Triforce Legend, et pour cause : c’est la mascotte ! Mais pour les visiteurs qui ne la connaissent pas, elle n’évoque pas grand-chose. En effet, cette jeune fille n’apparaît dans aucun jeu Zelda. C’est un personnage inventé par Dark Linkaël entre 2002 et 2003, donc 100% Triforce Legend. Mais qui est-elle donc vraiment ? Et surtout, qu’était-elle à ses débuts ? Quelques questions où vous trouverez vos réponses dans ces lignes…

Mais si vous souhaitez en savoir beaucoup plus sur cette jeune guerrière Hylienne, allez lire les fan fictions “La Vengeance d’un Passé” et “L’Enfance de Kasuto” dans cet ordre précis.

 

 

Son origine…

La création de Kasuto s’est faite assez lentement et progressivement avant de prendre réellement forme un jour du 10 Avril 2003 sur un fan art. Mais avant ce jour-là, remontons à l’origine de la fan fiction “La Vengeance d’un Passé” à la fin de Juillet 2002. Cette histoire ne devait cependant pas être écrite avant quelques mois, car il y avait les fan fictions “Les Ennuis de Link” et ensuite “Le Voyage d’un Héros” à terminer ou à faire.

L’idée de base de cette future fan fiction devait se dérouler avec Link âgé de 11 ans rencontrant une personne vivant dans le peuple Gerudo et qui devront ensuite se séparer pendant quelques années avant de se retrouver 6 ans plus tard. Vous aurez donc compris que la fameuse personne n’est autre que le prototype de Kasuto où elle n’était seulement qu’au stade d’idée. Parmi les idées de base, Link devait venger la personne pour une certaine raison et cette dernière devait mourir quoi qu’il arrive à la fin de l’histoire d’une flèche. Dans la fan fiction “Le Voyage d’un Héros”, Link évoque brièvement avoir perdue une compagne qu’il estimait beaucoup. Oui, il s’agissait bien de Kasuto et de personne d’autre. Cette idée sera finalement conservée jusqu’à l’été 2003 avec les premiers chapitres de “La Vengeance d’un Passé”, mais commençant sérieusement à m’attacher à cette jeune fille Hylienne, j’ai finalement décidé de retirer cette idée de la faire mourir à la fin de l’histoire. Il faut aussi savoir qu’il y avait une sorte de trilogie avec mes trois fan fictions dans cet ordre précis : “La Vengeance d’un Passé, Les Ennuis de Link et Le Voyage d’un Héros”. Avec le retrait de l’idée de la mort de Kasuto, j’ai tout simplement séparer “La Vengeance d’un Passé” des deux autres fan fictions.

Revenons à nouveau en arrière et plus particulièrement vers la fin de l’année 2002. C’est dans cette période que la personne allait devenir Kasuto et porter ce nom. Pourquoi ce nom ? Tout simplement parce que c’est le nom qui n’avait pas été retenue dans le développement d’Ocarina of Time pour un personnage. Il faut savoir que les noms de Rauru, Ruto, Saria, Mido, Nabooru et Darunia viennent à l’origine du deuxième Zelda “The Adventure of Link” où chaque ville et village avaient ces noms.

Pourtant, un nom présent dans ce jeu ne l’est pas dans Ocarina of Time… C’est celui de la dernière ville en ruine et du petit village secret se trouvant dans la même zone d’une partie d’Hyrule, “Kasuto”. Pour une raison toujours inconnue, ce nom n’aura pas eu sa place dans le premier Zelda en 3D. Il est possible que la sage de l’ombre, Impa, soit justement l’intruse dans cette liste.

Village secret de Kasuto (Partie 1)

Village secret de Kasuto (Partie 2)

Village secret de Kasuto (Partie 3)

D’ailleurs, plusieurs théories circulent sur le nom de Kasuto et qui ça peut être surtout. En 2017 (au Japon), puis en 2018 (aux États-Unis) est sortie le livre “The Legend of Zelda Encylopedia”, le nom de Kasuto d’ailleurs est évoqué brièvement. Il serait bien un sage avec un rôle précis, mais n’apparaissant dans aucune histoire de la série Zelda. Son rôle reste toujours un mystère en 2018…

De nombreuses villes de The Adventure of Link tirent leur noms des sages des ères passées (d’autrefois), en particulier l’Ère du Héros du Temps. Il y a Saria, désignée à la fois comme Sage de la Forêt et amie du Héros du Temps, et Rauru, Sage de la Lumière, qui a influencé/orienté les anciens héros depuis l’Ère du Chaos, lorsque le Saint Royaume fut scellé. La ville de Kasuto tire son nom d’un sage qui n’est jamais encore apparu dans aucune histoire, tandis que Mido est la seule ville qui ne tire son nom d’aucun sage, mais plutôt celui du leader auto proclamé des Kokiris. La présence de ces deux noms à côté/en parallèle des noms des autres sages invite à faire des hypothèses/spéculer au sujet de l’endroit/du moment où ceux-ci se placent dans des ères dont on ne sait encore rien.

Bref, c’est grâce à l’absence d’un personnage dans Ocarina of Time que j’ai eu l’idée d’introduire “Kasuto” dans une de mes fan fictions et les choses vont évoluer dans les trois premiers mois de l’année 2003.

Dans les dernières semaines qui précédèrent le début de l’écriture de “La Vengeance d’un Passé”, Kasuto devait être une descendante de l’un des sept sages avant de finalement remplacer cette idée par une autre plus appropriée. Néanmoins, elle conserve le rôle qu’elle aura plus tard en devenant une sage, la sage de l’Air et aussi la détentrice d’une petite partie de la Triforce de la Force, Ganondorf ayant, lui, la majorité de ce fragment. Quant à Nabooru, elle allait devenir sa mère adoptive après la mort de ses parents biologiques dans des conditions particulières.

Dernière petite anecdote sur l’idée de la création de Kasuto. Bien avant 2002, c’est à dire en 1999, j’avais crée une jeune fille blonde aux cheveux courts et au style moderne portant le nom de “Lola”. Déjà à cette époque, j’avais dans l’idée de faire un personnage avec ces petites caractéristiques de base.

Finalement, ces caractéristiques donneront naissance quelques années plus tard à l’un de mes deux personnages les plus importants avec l’étrange puissant sorcier André Arkdall que vous pouvez découvrir en partie dans “Les Ennuis de Link”, son origine et ses débuts sont étonnants à la fin de l’année 2000.

 

 

Son apparence…

Avant ce jour du 10 Avril 2003, Kasuto n’avait aucune forme physique, mais elle devait être blonde et avoir à peu près le même age que Link (15/16 ans). Cette age n’est uniquement que dans “La Vengeance d’un Passé”, car l’age par défaut de la jeune fille est de 18 ans. Il faudra finalement attendre le premier dessin pour enfin mettre un visage sur cette jeune fille.

Un visage qui évoluera un peu dans les semaines suivantes, mais Kasuto est en train de prendre réellement forme.

 

Les premiers éléments de Kasuto se mettent en place dans ce premier dessin. Des cheveux blonds courts, les yeux bleus, un bandana rouge qui sera l’équivalent du bonnet vert de Link, un pendentif avec un fragment de la Triforce et des boucles d’oreilles avec effigie de la Triforce complète.

A partir du troisième fan art un bon mois plus tard, Kasuto dévoile ses vêtements pour la première fois. Cependant, il n’y a qu’une partie du bas qui n’est pas visible. Elle devait à l’origine porter un sarouel comme celui des Gerudos, mais ce détail est très vite remplacé par une jupette de couleur rouge (qui n’était pas évoqué dans la fan fiction pendant un moment) lui couvrant une bonne partie de ses cuisses. Ce rouge sera d’ailleurs remplacé en Octobre 2004 par du bleu ciel, lors d’une coloration d’un fan art. La raison était simple, il y avait trop de rouge sur le look de Kasuto. Pourquoi du bleu ciel à la place ? Simplement parce que c’est une couleur que j’aime beaucoup et qui est d’ailleurs très présente sur le site Triforce Legend. Sous sa jupette, elle porte un discret g-string en cuir ayant la couleur rouge. Un détail qui est présent chez Kasuto depuis le milieu des années 2010, car avant cela, elle ne portait à priori rien…

Passons désormais à la partie du haut des vêtements de Kasuto et qui n’a pas réellement évolué depuis. Il s’agit d’une sorte de tunique rouge à manche courte allant jusqu’au nombril, ce dernier est d’ailleurs mis en valeur, la tunique est coupée en triangle pour montrer cette zone du corps. Pour décorer cet habit léger, une Triforce dorée avec quelques motifs sont visibles au milieu.

Pour ses pieds, la jeune Hylienne portent des bottes marron assez semblables à celles de Link version Kokiri.

Maintenant du côté des accessoires, Kasuto a mis plus de temps à évoluer. Dans les premiers fan arts, il était possible de voir que la jeune Hylienne portait des gros bracelets assez lourds avec des motifs dessus. A la base, elle devait toujours les porter, mais dans un soucis pour les dessiner régulièrement, j’ai finalement décider de lui mettre des anneaux en or à la place. Pour les bracelets, Kasuto les portera à un moment dans la fan fiction.

Il faudra attendre plusieurs années pour voir Kasuto avoir quelques accessoires en plus sur son look, mais ils sont plus discrets. C’est le cas d’un piercing labret argenté sur la gauche de la lèvre inférieure durant l’année 2011. Un petit détail qui permet de donner à Kasuto un style plus rebelle, une chose que je cherche régulièrement chez elle. De temps en temps, un petit piercing en or sur le nombril est visible, mais bien plus rarement. Elle possède également un autre piercing depuis 2008, mais beaucoup plus intime et lié à une étrange coutume Gerudo, il se situe dans son derrière.

En plus de ses piercings, elle possède aussi un tatouage sur le haut de l’épaule gauche représentant une sorte de serpent avec quelques motifs, une palme de palmier et un petit signe Gerudo dans la courbe du serpent. Cet élément plutôt discret, voir même caché à cause des manches de la tunique rouge est apparu pendant l’année 2006. Il a le même but que les piercings, un look plus rebelle.

 

Une question réside sur le look de Kasuto… Pourquoi n’est-elle pas vêtue comme une Gerudo étant donnée qu’elle est élevée là-bas ? La réponse se trouve dans la fan fiction “L’Enfance de Kasuto” (actuellement en cours d’écriture), une histoire sur la vie de la jeune Hylienne entre sa naissance et sa rencontre avec le jeune héros Link à l’age de 15 ans.

Cependant, Kasuto possède bien une tenue Gerudo et qu’elle utilise toujours pour ses entraînements pour raison obligatoire et par tradition. Une brassière blanche avec des motifs Gerudo pour le haut et un sarouel blanc pour le bas, mais également des babouches de style oriental pour un meilleur confort. Comme la plupart des Gerudo, elle porte également un joyau avec un rubis accroché à son front, un accessoire porté en majorité par le peuple du désert et que Kasuto n’échappe pas la règle. Autre caractéristique du peuple du désert, c’est le port d’une queue de cheval accrochée à un joyau dans les cheveux. Les boucles d’oreilles sont différentes sous ce look, il n’y a pas de Triforce, car c’est un symbole directement lié aux Hyliens.

Les derniers détails dans ce look sont visibles, il s’agit du fard pour paupières de couleur rose et du rouge à lèvre (fabrication à l’ancienne) de couleur blanc comme le fait sa mère adoptive Nabooru et d’autres guerrières Gerudos. Elle utilise également du vernis rose pour ses ongles assez longs.

 

 

Son caractère…

Le caractère de cette jeune Hylienne a quelques peu évoluée avec le temps. Dans ses débuts, elle était plutôt timide, très douce et sentimentale, voir peut-être un peu trop dans un peuple réputé assez fougueux. Avec le temps, j’ai réussi à rendre Kasuto plus guerrière et plus rebelle, une image qui collera beaucoup plus avec ses conditions de vie depuis son adoption chez les Gerudos. Néanmoins, j’ai gardé sa timidité, sa douceur et son côté sentimental, des caractéristiques propre à ma jeune héroïne en plus d’être très joyeuse. Elle le montrera notamment en rencontrant Link et dans certains moments d’intimité avec lui.

En dehors de son côté douceur et joie de vivre, Kasuto sait également se montrer froide, moqueuse, voir même insolente avec les personnes hostiles. Son courage à la limite par moment de la témérité, lui permet de faire face aux moments difficiles ou dans des combats. Dans son peuple d’adoption, elle est souvent comparée à une parfaite petite Nabooru, tant son caractère et son comportement sont assez similaires à ceux de la chef des Gerudos.

Comme chaque être humain, Kasuto a ses défauts et ses qualités. Son côté téméraire lui joue parfois des mauvais tours, allant parfois jusqu’à frôler le drame, surtout quand elle était encore assez jeune et avec un manque d’expérience. Elle peut aussi se montrer têtue, autant que sa mère adoptive parfois, mais c’est souvent pour exprimer ses choix et ses envies. Sa plus grande envie de se rebeller est contre le roi des Gerudos, Ganondorf. Un homme qu’elle n’apprécie pas du tout, il faut dire que l’imposant roi n’a aucun respect pour cette jeune Hylienne faisant tâche dans son peuple où elle est pourtant chouchoutée.

Malgré ce côté rebelle et têtue, Kasuto n’est pas très souvent colérique au contraire de Nabooru. Ses moments de colère sont même assez rares, sauf quand elle est confrontée à une personne lui voulant du mal ou qui se montre très irrespectueux. Comme sa mère adoptive et qui en est même à l’origine de ce côté, il lui arrive souvent de dire quelques insultes plus ou moins grossières. Telle mère, telle fille, comme on dit. Quand elle peste contre quelque chose ou quand elle est agacée, son expression naturelle est “Crotte !” et ça lui arrive de nombreuses fois. Son surnom peu flatteur à première vue “Crottine” est donnée un jour par amusement par sa meilleure amie Shabina à cause de cette fameuse expression entre-autre.

Kasuto est aussi une fille qui aime essayer de devenir meilleure dans ce qu’elle entreprend. Parmi ses passions, elle aime pratiquer le tir à l’arc, dont son talent est à faire pâlir les plus grands archers d’Hyrule et d’ailleurs. A force d’entraînement et de détermination, elle est parvenue à devenir une incroyable archère. Si l’arc et les flèches sont des armes favorites de la jeune Hylienne, il y a avant tout le bâton de combat, une arme qu’elle ne sort jamais sans. Sur l’une des extrémités du bâton sont accrochées des plumes rouges, une manière de décorer cette arme assez simpliste, mais très efficace.

Dans ses autres passions, il y a également la danse du ventre, une pratique divertissante du peuple Gerudo. Avec le temps et de la volonté, elle s’est hissée tout naturellement dans les meilleures danseuses Gerudos. Cette danse est une façon de mettre en valeur son nombril qu’elle aime beaucoup montrer.

Pendant un long moment et à tort, Kasuto était souvent considérée comme une sorte de garçon manqué du fait de son style de vie, mais ce n’est pas le cas. Avec le temps, je lui ai donné un côté plus féminine que j’avais un peu oublié de faire à l’époque, une petite erreur de ma part. L’une des meilleures preuves est celle où elle défend d’une force l’égalité entre les hommes et les femmes.

 

 

Ses orientations…

Comme toute personne vivant dans le monde, Kasuto a des choix et des buts dans la vie. L’un de ses objectifs est de devenir la meilleure ou l’une des meilleures guerrières du peuple Gerudo. Elle est activement encouragée par son entraîneuse Varuna, une guerrière considérée comme la plus forte des Gerudos. Cet objectif prioritaire de Kasuto est aussi le plus long à réaliser.

Ayant vécue toute sa jeune vie dans le peuple Gerudo, Kasuto n’a pratiquement jamais rencontré de garçons, sauf Burudo, un jeune garçon noir qui était destiné à devenir un des serviteurs de Ganondorf. Avant lui, le seul être masculin que la jeune Hylienne avait l’habitude de croiser était tout simplement le roi des Gerudos. L’image que donnait ce dernier à Kasuto lui faisait penser pendant un temps que tous les hommes étaient comme lui, donc des personnes pas fréquentables à ses yeux. C’est à cause de cela que pendant de longues années, Kasuto avait peur des hommes et qu’il était hors de question qu’elle tombait amoureuse de l’un d’eux.

Le cas ci-dessus pose la question de savoir si oui ou non, Kasuto a une orientation hétérosexuelle. Ayant été entourée que de Gerudos dans ses premières années de sa vie, la jeune guerrière Hylienne pouvait logiquement devenir lesbienne, ce qu’elle ne le cachera finalement pas dans son adolescence. Finalement, c’est avec la rencontre bien que amicale de Burudo que Kasuto évolua un peu dans son orientation sexuelle. Sa relation amoureuse avec Link par la suite confirmera qu’elle n’est pas uniquement lesbienne, mais bien bisexuelle. Elle a aussi une relation très profonde avec Shabina sa meilleure amie d’enfance.

 

 

Pourquoi elle ?

Pourquoi l’avoir choisie comme mascotte de Triforce Legend ? Il me semblait naturel de placer ma création sur mon propre site internet, pourtant cette idée n’est même pas venue de moi à la base ! C’est un ex-membre de mon équipe en 2005 qui avait proposé cette idée de mascotte pour Triforce Legend. Une idée que j’ai très vite accepté et mis en place. Il faut aussi savoir qu’à cette époque, plusieurs sites Zelda optaient pour une mascotte qui était régulièrement Link. Pour se démarquer des autres, Kasuto s’imposait naturellement pour moi.

Qui dit mascotte, dit présence un peu partout sur le site ! Il n’est pas rare de croiser Kasuto à divers endroits de Triforce Legend, y compris sur les divers designs de chaque version. Avec le temps, elle est devenue un meuble intouchable du site et elle représente en quelque chose Triforce Legend.

 

 

Dans un jeu ?

Est-ce que j’aimerais voir apparaître Kasuto dans un futur Zelda ? Mon coeur balance, il y a un côté où j’aimerais qu’un personnage nommé Kasuto fasse son apparition dans un jeu et de l’autre, je me dit que ça serait mieux que Kasuto reste dans mon imagination, d’autant plus que le personnage dans un jeu n’aurait absolument rien à voir avec la jeune fille que j’ai crée.

Si le nom devait refaire surface dans un Zelda, ça serait pour un lieu surtout, comme c’était le cas dans The Adventure of Link. A l’heure actuelle, aucun Zelda, ni même Breath of the Wild avec ses nombreux noms, dont ceux de Rauru, Ruto, Saria, Mido, Nabooru et Darunia, Kasuto est visible. La seule fois où ce nom a été évoqué, c’est dans la version espagnole de Phantom Hourglass. En français, c’est sous le nom de “Gazette de Mumu”.

 

 

 

Japon : 月刊ムムー (Monthly Mumuu)
USA/Angleterre : Explorer’s Compass
Espagne : Heraldo de Kasuto
Amérique Latine : Heraldo de Mumu
France : Gazette de Mumu
Canada : Mumu Mensuel
Allemagne : Ruinen-Rundschau
Italie : Bussola Mensile

 

 

D’après certaines informations, Eiji Aonuma était à l’origine de l’implantation des noms de The Adventure of Link dans Ocarina of Time. Mais l’absence du nom “Kasuto” n’a jamais été évoqué. Le mystère restera entier…

 

Pour conclure, je peux tout simplement dire que Kasuto a connue une ascension fulgurante : de petites idées de personnage, elle est passée à héroïne d’une longue et passionnante fan fiction, puis à mascotte d’un site… Bravo, Kasuto !

Article réalisé à l’origine par Tcheco, le premier et le dernier texte sont inchangés.

L`Auteur

Dark Linkaël

Dark Linkaël

Dark Linkaël (aka Crottou) : Webmaster et fondateur de Triforce Legend depuis 2003.
Haut