Twilight Princess, mon rêve brisé…

Cet article évoque mon cas personnel et mon avis sur le jeu Twilight Princess. Pourquoi lui ? Parce qu’il est tout simplement ma plus grande déception pour un jeu vidéo et de loin. Ce n’est pas tant la qualité du jeu, car Twilight Princess est un excellent Zelda, c’est plutôt qu’il ne s’agit pas du jeu que je voulais absolument. Entre 2004 et 2006, Twilight Princess évoquait surtout pour moi le trailer de l’E3 2004 avec ses scènes cultes. Du jeu que nous connaissons depuis sa sortie en Décembre 2006, il reste quoi de 2004 ? Pratiquement plus rien… Un sentiment de frustration à mes yeux ! Je ne suis cependant pas le seul à penser que le jeu était meilleur lors de sa présentation à l’E3 2004.

 

Découverte d’un Zelda mature en 2004…

Revenons plusieurs années en arrière plus précisément en 2004 avant l’E3. Comme beaucoup de monde à cette époque, je m’attendais à ce que le prochain Zelda sur Nintendo GameCube soit The Wind Waker 2 comme annoncé depuis quelques temps. Un nouveau Zelda au style cartoon, choix de Nintendo que j’approuvais après avoir adoré The Wind Waker l’année précédente.

Je me souviens de ne pas avoir suivi l’E3 au mois de Mai 2004 car je n’étais pas au courant de cet évènement à l’époque. Donc j’ai un souvenir très flou du moment où j’ai découvert les images et le trailer du nouveau Zelda pour GameCube, mais quand je les ai vus, j’étais sous le charme… Un Zelda réaliste, sombre et épique ! La plupart des scènes du trailer me faisaient rêver, j’avais très envie de poser mes pieds sur cette magnifique plaine d’Hyrule avec le château d’Hyrule au loin. J’avais l’impression de voir une sorte de “open world”, c’était même mon rêve de voir un Zelda utilisant ce style de monde (il faudra finalement attendre Breath of the Wild en 2017).

Une vaste plaine d’Hyrule, une forêt profonde et l’intérieur d’un donjon dans ce trailer légendaire, c’est peu et beaucoup à la fois, mais le plus important était de savoir que le prochain Zelda allait être incroyable. J’attendais avec impatience de nouvelles images et surtout la sortie du jeu pour 2005.

Avant de passer à l’année 2005, le mois de Novembre 2004 avait offert trois nouvelles images du jeu venant toujours de la version de l’E3 2004.

 

L’E3 2005 et Twilight Princess…

Pendant plusieurs mois, je gardais en tête que le prochain Zelda serait merveilleux. En Mars 2005, le jeu refit son apparition lors du GDC 2005 avec de nouvelles images et un trailer toujours aussi génial. La plupart des lieux étaient les mêmes que ceux vus lors de l’E3 2004 en plus de quelques nouveaux toujours aussi attirants pour les yeux. J’avais hâte de l’E3 2005 à venir d’ici deux mois !

En Mai 2005 arrive cet E3 tant attendu, le prochain Zelda était d’ailleurs le jeu vedette de cet évènement. Pour le site Triforce Legend, j’ai dû gérer non sans mal l’avalanche de news sur ce jeu qui portera désormais le nom de “Twilight Princess”, mais j’étais tellement excité que j’étais prêt à galérer pour tout mettre sur le site ! Nouvelles infos, nouvelles images et nouveau trailer au menu de cet E3 2005 intense. Pour la première fois depuis sa présentation en 2004, le nouveau Zelda dévoile beaucoup plus de choses comme des personnages, des nouveaux lieux beaucoup plus importants et l’introduction du Royaume du Crépuscule dans son ancien style en noir et blanc, donnant un effet inquiétant et encore plus sombre. A ce moment-là, je pensais que c’était toujours la version de 2004, donc j’avais toujours hâte d’y jouer et de voir cette si vaste plaine d’Hyrule dont il était possible d’en voir une petite partie dans la démo jouable.

Il ne restait plus qu’à attendre une date officielle de sortie pour l’année en cours, mais c’était sans compter sur Nintendo qui préféra repousser la sortie pour 2006, une mauvaise nouvelle qui arriva vers la fin du mois d’Août 2005. La raison de ce report ? Transporter Twilight Princess sur la future console nommée Wii mais, qui, à l’époque avait encore le nom de code “Révolution”. Le jeu, lui, était presque à la fin du développement. Déçu de ne pas pouvoir jouer à ce futur Zelda pour 2005, j’ai dû prendre mon mal en patience et attendre une année supplémentaire pour enfin jouer à cette petite merveille… Pour faire patienter, Nintendo avait montré de nouvelles images du jeu, dont certaines montrant l’ancienne version de la Citadelle d’Hyrule.

 

La longue attente jusqu’à Décembre 2006…

Entre-temps, mon site Triforce Legend vivait la meilleure période de son histoire et surfait surtout sur la hype de Twilight Princess. De nouvelles images du jeu viennent régulièrement me gâter la vue durant toute l’année 2006 en plus d’un nouvel E3 toujours aussi attendu. Pour ce quatrième trailer officiel de Twilight Princess, le jeu avait pas mal évolué et une nouvelle Plaine d’Hyrule a été présentée très brièvement, différente de celle de l’E3 2004 ou bien était-ce simplement une autre partie de cette si superbe immense plaine ? La version (finale) se présentait devant moi, mais je n’avais aucune crainte pour revoir les belles scènes de 2004 une fois le jeu en main à la fin de l’année. L’attente allait être encore longue malheureusement, sept mois…

Twilight Princess sortit aux USA à la fin du mois de Novembre 2006, de nombreux spoils commencèrent également à fleurir dans l’actu Zelda avant que le jeu ne sorte début Décembre en Europe et donc en France. Mon impatience et mon envie devinrent de plus en plus fortes, je n’en pouvais plus d’attendre ce Zelda ! Je me souviens d’ailleurs vaguement d’un rêve dans cette période et qui représentait un lieu non loin du Village de Toal, le village du début du jeu. Suite à ce petit rêve, l’envie augmenta encore plus, mais je n’étais plus très loin d’obtenir ce jeu. Du moins c’était prévu comme ça… Car obtenir ce nouveau Zelda fut extrêmement compliqué, surtout la version Wii qui arriva avant la version GameCube ! Victime de son succès, la Wii qui sortit le même jour que Twilight Princess arriva rapidement en rupture de stock, en trouver une était un véritable exploit dans les premiers jours. Dans mon équipe, certains membres éprouvaient d’énormes difficultés à obtenir la Wii, c’était principalement le cas de ma Co-Webmastrice de l’époque Tcheco. Quant à moi, j’étais hyper frustré, j’avais le jeu devant moi, mais il me fallait une étonnante réservation… Chose que je n’avais pas évidemment ! Apparemment, certains vendeurs n’hésitaient pas à vendre le jeu par le biais d’une réservation ou pire d’un tirage au sort ! Dès lors, j’étais en train de me dire si je n’aurais pas dû prendre à la place la version GameCube comme il était prévu depuis deux ans maintenant, mais que j’allais devoir attendre une bonne semaine. Le soir de ce même jour, la frustration était réellement grande… J’allais néanmoins retenter ma chance ailleurs le lendemain, mais sans réel espoir. Environ trois jours plus tard, je n’avais toujours pas Twilight Princess et encore moins la Wii, mais finalement j’allais obtenir la version GameCube du jeu quelques jours en avance. Oui, mais voilà… Encore un retournement de situation, j’apprends que je n’aurais pas le jeu avant le 15 Décembre ! J’étais dépité…

Finalement la délivrance viendra le 13 Décembre, un ami à moi avait réussi à obtenir une des rares Wii en prétextant que c’était pour un enfant malade ! Grace à ce mensonge, j’avais enfin la Wii, mais également Twilight Princess ! J’allais enfin pouvoir jouer dès le soir ! C’était la délivrance et un bonheur extrême…

 

Premiers soirs avec Twilight Princess et les désillusions à venir…

Après une superbe soirée à jouer avec Twilight Princess, mes premières heures furent comme un rêve, même si j’ai été bloqué deux bonnes heures à cause de la pêche. Globalement, j’étais dithyrambique sur ce nouveau Zelda ! Alors quand j’ai foulé la Plaine d’Hyrule pour la première fois et en entendant la superbe musique, j’avais des frissons… J’allais vivre une sacrée aventure !

Mais ça, c’était avant…

Car si le moment de la Plaine d’Hyrule était un véritable extase, les minutes suivantes allaient me plomber totalement mon expérience sur ce Zelda… A quel moment précisément ? Dans la zone plongée dans le crépuscule et surtout en arrivant dans le Village de Cocorico, j’ai vécu cet instant du jeu comme quelque chose de très désagréable. L’ambiance du crépuscule était en grande partie en cause. Néanmoins à ce moment-là, j’avais toujours dans l’espoir de voir les moments mythiques vus dans le trailer de l’E3 2004, mais il allait faiblir à chaque heure passée… Une fois la totalité de la Plaine d’Hyrule visitée, après la fin des trois premiers donjons, j’avais fini par comprendre que la Plaine d’Hyrule n’était pas la même que celle de 2004 et le jeu semblait de toute façon un peu différent. L’espoir était encore un peu là, mais bon…

Les donjons de Célestia et du Palais du Crépuscule m’ont particulièrement déplu quand j’entrais dans la dernière partie du jeu et l’espoir de voir le Twilight Princess de l’E3 2004 avait totalement disparu depuis un moment. Bref, plus j’avançais dans le jeu, plus j’étais déçu par le résultat final. Une fois le jeu terminé, le constat était sans appel… Twilight Princess était et restera quoi qu’il arrive, le Zelda et même le jeu vidéo qui m’aura le plus déçu. Après plus de deux ans à attendre ce qui devait être le jeu de mes rêves, c’était particulièrement difficile à digérer.

Phantom Hourglass, Spirit Tracks et Skyward Sword ont été les Zelda sur lesquels j’ai les moins accrochés, pour le dernier cité c’était même le Zelda de trop à mes yeux à cause de son côté très linéaire. Je n’étais pas si loin de bouder la série, je commençais à douter très sérieusement d’Eiji Aonuma sur sa capacité à réaliser des Zelda un peu à l’ancienne et surtout avec une grande liberté comme pouvait l’être le premier Zelda. Finalement arrivera en 2013 sur Nintendo 3DS le fameux A Link Between Worlds, un Zelda réutilisant le côté libre, ce jeu m’aura réconcilié avec la série à temps. Puis l’E3 2014 et la présentation de Breath of the Wild ont été tout simplement l’instant magique ! Ce que j’avais imaginé dans Twilight Princess après l’E3 2004 allait enfin devenir réalité avec ce futur Zelda pour Wii U et Switch. La liberté était enfin de retour dans la série Zelda !

 

Conclusion

Il était amusant de voir qu’en 2002 quand j’avais découvert les premières images de The Wind Waker, j’avais eu un certain mépris pour ce Zelda avant de changer d’avis quelques mois avant la sortie du jeu. Mauvaise surprise au moment de sa découverte, The Wind Waker est finalement devenu un Zelda qui se trouve en haut du top de mes jeux favoris. L’effet contraire de Twilight Princess où j’ai été aux anges en le voyant pour la première fois et que; finalement, il est en bas de mon top à cause de l’expérience de jeu que j’ai mal vécue. Comme je l’ai dit précédemment, le jeu est excellent comme chaque Zelda de la série d’ailleurs, mais la frustration née de l’absence des promesses entrevues à l’E3 2004 m’ont finalement gâché mon plaisir. Je garderai un regret éternel hélas…

 

Atsushi Miyagi, l’homme derrière le trailer de l’E3 2004

Le trailer E3 2004 de Twilight Princess restera mon trailer Zelda préféré à cause de ses lieux et de ses quelques scènes mythiques. Mais qui est à l’origine de tout ça ? Il s’agit d’un homme de l’ombre et plus précisément du chef d’équipe de la conception des lieux, un dénommé Atsushi Miyagi. Arrivée chez Nintendo en 2000, il a participé à la création de certains lieux importants dans The Wind Waker comme par exemple le Château d’Hyrule, la Tour des Dieux ou encore la Tour de Ganon. Bien qu’il ait eu un rôle important dans la conception des lieux dans Twilight Princess, c’était principalement son équipe qui s’occupait de construire. Le seul moment où il a participé à la construction à 100% et sans aide, c’était pour le trailer de l’E3 2004. Il est possible de voir que le style de lieux entre la version 2004 et la version finale est assez différent. C’est peut-être une des raisons de ma déception en voyant le véritable jeu fin 2006, je ne voyais pas ce côté magique et cette touche Miyagi que dégageaient chaque lieu de 2004, mais faire tous les endroits aurait été trop compliqué pour un seul homme et il était donc logique qu’une petite équipe soit à ses côtés pour travailler.

Zelda.com : Twilight Princess - Seeing the Sights in Hyrule

De mon côté, il a fallu attendre 2016 et quelques recherches dans les données du jeu, plus précisément dans la map select disponible dans la démo du jeu (également présent dans Twilight Princess HD) pour découvrir le nom du créateur. GlitterBerri s’était occupée de faire la traduction de la très longue liste que comportait la map select. A travers cette liste où il y a de multiples noms de lieux, de scènes et même ceux de développeurs, il est possible de voir des “MIYAGI” ou “MIYA”. C’est une zone de la map select qu’utilisait Atsushi Miyagi pour tester ses propres endroits, mais certaines d’entre eux sont particulièrement intéressants, car ils ont un lien direct avec les scènes de l’E3 2004 et du GDC 2005 ! C’est justement le cas de “MIYAGI:E3宮城MAP” qui est tout simplement utilisé pour le trailer de l’E3 2004, de même pour “MIYAGI_wd:E3宮城MAP” utilisé pour la forêt. Malheureusement, tous les endroits tests et ceux de Miyagi ont été virés avant la sortie du jeu, ce qui rend impossible de les voir… Grace à quelques noms de scène, il est possible de savoir à quoi cela correspondait pour certains.

Nom de la scène
Carte Salle Départ Act
(Traduction en anglais)
MIYAGI:E3宮城MAP ??: -1 MIYAGI:E3 Miyagi MAP
00猪 MIYAGI 00 000 08 00 Boar
00大雨 MIYAGI 00 000 09 00 Downpour
01カーゴロック MIYAGI 01 001 09 01 Kargaroc
01リザードマン MIYAGI 01 001 10 01 Lizard Man
03 MIYAGI 03 000 00 03
04 MIYAGI 04 000 00 04
05横スクロール平原 MIYAGI 05 000 00 05 Horizontal Scrolling Field
06生ライト用実験 MIYAGI 06 000 00 06 Raw Light Test
07馬実験 MIYAGI 07 000 00 07 Horse Test
MIYA_wd:E3宮城MAP ??: -1 MIYA_wd:E3 Miyagi MAP
森0 MIYA_wd 00 000 00 Woods 0
森1 MIYA_wd 01 000 00 Woods 1
森2 MIYA_wd 02 000 00 Woods 2
森(猫)2 MIYA_wd 02 000 04 Woods (Cat) 2
MIYA_kt:E3宮城MAP ??: -1 MIYA_kt:E3 Miyagi MAP
平原2005 MIYA_kt 00 000 00 Field 2005
T_MIYAG:E3(2005)闇切替手前 ??: -1 T_MIYAG:E3 (2005) Twilight Switchover:Before
00 T_MIYAG 00 000 -1 00
01 T_MIYAG 01 000 02 01

Explication pour la ligne grise en haut du tableau, pour la partie en verte il s’agit du nom principal qui regroupe plusieurs scènes :

“Nom de la scène” désigne le nom d’une salle et d’une scène.

“Carte” désigne simplement le nom technique d’une carte du jeu.

“Salle” désigne une salle ou une autre partie dans une carte du jeu.

“Départ” est désigné comme le point de départ de Link dans une salle, il peut y en avoir plusieurs.

“Act” correspond aux actors setup, un réglage qui permet de remplacer des éléments comme des personnages, des monstres ou encore des objets par d’autres. Utilisé notamment pour des scènes dans le jeu à partir d’un endroit jouable. Cette méthode existe depuis Ocarina of Time pour éviter de créer des scènes enregistrées.

En sachant que les endroits de l’E3 2004 et du GDC 2005 étaient présents dans la map select et qu’un nettoyage a eu lieu juste avant la sortie du jeu me frustre encore davantage depuis 2016, mais j’espère toujours qu’un jour un prototype du jeu volé verra le jour ou même une démo de l’E3 2005 (l’une d’elle serait dans les mains d’une personne qui refuserait de la montrer cependant).

Pour en revenir à Atsushi Miyagi, il est dommage de savoir qu’il n’était pas impliqué totalement dans le résultat final avec Twilight Princess, mais je tenais quand même à féliciter le très gros travail de cet homme pour avoir su construire un des plus mythiques trailers de la série Zelda. Un trailer qui m’aura fait rêver pendant plus de deux ans quand même.

L`Auteur

Dark Linkaël

Dark Linkaël

Dark Linkaël (aka Crottou) : Webmaster et fondateur de Triforce Legend depuis 2003.
Haut